Tag Archives: conseil général

Vu sur Twitter

…Et pendant ce temps, la gabegie continue

27/01/2016 – FRANCE (NOVOpress)
En Essonne, la gabegie continue. Le département croule sous le poids d’un milliard de dettes, mais se croit encore assez riche pour subventionner les associations de lutte contre les discriminations. Il n’y a pas d’autres priorités pour la nouvelle équipe en place ? pour l’opposition de gauche, apparemment pas…

Publié le
estrosi

Mis devant ses contradictions, Christian Estrosi se couche

20/01/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)

Pour plaire aux manifestants de la Manif pour tous, Christian Estrosi avait nommé Catherine Grenier au conseil général sur les questions de famille. Son engagement pro-famille et contre l’avortement ayant été révélé par le lobby LGBT, le nouveau président de la région PACA rétropédale. On l’aurait mal compris, elle ne sera chargée que des questions intergénérationnelles et pas de la famille.

Faire de la politique semble donc réservé à certains courants d’opinion malgré le cri du réel et l’anniversaire contesté de la loi Veil.

Les 41 ans de la loi Veil ? c’était le 17 janvier 1975
La loi Veil a dépénalisé l’avortement.
Elle fut une véritable « boîte de Pandore », qui a initié toutes les dérives éthiques et morales actuelles en autorisant qu’il puisse être porté atteinte à la vie du plus faible, du plus innocent : l’enfant à naître dans le sein de sa mère.

L’IVG a un impact démographique considérable…
220 000 IVG ont lieu chaque année. Un avortement pour 4 accouchements. En 41 ans, c’est près de 9 millions d’enfants qui n’ont pas vu le jour… À cela s’ajoute la douloureuse réalité du traumatisme post-avortement que connaissent d’innombrables femmes.
On ne peut pas ne pas mettre en parallèle les 200 000 immigrés qui, chaque année depuis 40 ans, entrent en France. Ce double phénomène permet le « Grand Remplacement », selon l’expression de Renaud Camus.

Néanmoins, la culture de mort continue son offensive
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé vendredi 15 janvier que l’intégralité des actes liés à un avortement (consultations, analyses, échographies…) sera remboursée à 100 % à partir du 1er avril.
Cela n’est pas le cas, par contre, pour les femmes qui poursuivent leur grossesse. Par exemple, les 2 premières échographies ne sont remboursées qu’à 70 % !
Aucune véritable mesure de prévention de l’avortement n’est envisagée. Au contraire, la ministre va supprimer d’ici l’été le délai de réflexion de sept jours exigé pour une femme souhaitant un avortement.

Note positive, selon un sondage IFOP, 25 % des Français restent hostiles à l’avortement sans limites
Et ce malgré le matraquage progressiste quasiment quotidien.
Enfin, ce que ne disent pas ces sondages, ce sont les protestations de jeunes filles pauvres contraintes d’avorter sous la pression de leurs parents ou de leur « copain ». Ce que ne disent pas non plus les sondages, c’est le recul du nombre de médecins acceptant de pratiquer un avortement.


Vu sur Twitter

En Essonne, le conseil général va encore augmenter les impôts

18/01/2016 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
En Essonne, après les années calamiteuses du Socialiste Jérome Guedj, le conseil général, présidé par François Durovray (LR) prévoit d’augmenter les impôts. Et pourquoi ne pas commencer par faire des économies ? un exemple parmi tant d’autre de la gestion insouciante des deniers publics par les édiles LRPS.

Publié le
squat_de_la_boutasse_roms

Quand l’État Français bafoue ses propres lois en faveur des Roms (2/2)

24/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Contre la population et contre ses propres lois, L’État français s’obstine à vouloir favoriser l’implantation des Roms en région lyonnaise. Gérald Pichon a mené l’enquête pour NOVOpress. Découvrez aujourd’hui comment l’État contourne la loi en faveur des Roms, les faveurs à l’hébergement qui leur sont accordées et comment l’État reconnaît implicitement leur caractère criminogène.

L’État contourne la loi
De 2011 à 2014, alors que les Roms (le plus souvent de nationalités roumaine ou bulgare) ne pouvaient pas travailler en France, le préfet de Rhône-Alpes et du Rhône de l’époque, Jean-François Carenco, et la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) « imaginent un système qui leur donne ce droit. »
L’Etat va leur octroyer un titre de séjour, des droits sociaux, un accès illimité au marché du travail et un hébergement provisoire en contrepartie de plusieurs engagements.
Coût total du dispositif Andatu : 2 650 000 euros, financés par l’État, le Fonds social européen, le Grand Lyon et la fondation Abbé Pierre. Il a coûté au Conseil Général 814 000 euros de RSA.

Le nombre :
En 2013, le département du Rhône comptait 2 000 Roms (Bulgares ou Roumains en majorité) et 4 347 demandeurs d’asile.
Ce nombre ne cesse d’exploser avec une augmentation de 67 % des demandeurs d’asile en un an en 2013. Les Roms seraient 17 000 en France. (Le Progrès, 19/01/2014)

Dix-neuf squats à Lyon
En mars 2015, le maire de Lyon indiquait qu’il existait « sur le territoire de la ville de Lyon 19 squats » et qu’il ne voulait « pas encourager les squatters, il n’y aura pas de régularisations. » (Le Progrès, 17/03/2015)
Lire la suite

Collectivités locales : le gaspillage à tous les étages

Collectivités locales : le gaspillage à tous les étages

Photo ci-dessus : le conseil régional de Languedoc-Roussillon, Montpellier.

27/10/2013 – 17h00
PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois) – La Cour des comptes a publié un rapport implacable sur la gestion de l’argent des contribuables par les collectivités locales. Grâce à leur grande autonomie, les régions, départements, communes et communautés de communes dépensent sans compter sans que l’Etat puisse les freiner.

Lire la suite

Conseil Général : Le contribuable entretient-il la famille Madrelle ?

Conseil général de Gironde : Le contribuable entretient-il la famille Madrelle ?

07/06/2013 – 08h00
BORDEAUX (NOVOPress via Infos Bordeaux) – Copinage, préférence familiale, le bilan est lourd pour la famille Madrelle au sein du Conseil général de Gironde, dirigé depuis 1988 par ce baron du Parti socialiste. Le cumul de tous les mandats de cet homme né en 1937, est non seulement choquant, mais il ridiculise la promesse de campagne de François Hollande : « Je ferai voter une loi sur le non-cumul des mandats ».

Lire la suite