Tag Archives: Congrès

La CIA va enquêter sur les partis politiques européens opposés à Bruxelles

19/01/2016 – MONDE (NOVOpress)

Les agences de renseignement américaines vont mener des enquêtes en profondeur pour voir comme le Kremlin s’infiltre dans les partis politiques en Europe.
James Clapper, le directeur américain du renseignement National, a été chargé par le Congrès américain pour mener un examen approfondi des financements clandestins russes des partis européens de ces dix dernières années. Cette offensive montre la préoccupation de Washington face aux tentatives de Moscou visant à la désunion européenne et à la remise en question de l’OTAN pour bloquer les programmes américains de défense antimissile et révoquer le blocus contre la Russie après l’annexion de la Crimée.
Lire la suite

taubira

Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne, Mme Taubira !

09/01/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)
En continuant à affirmer son désaccord avec la réforme constitutionnelle, Taubira ne fait que souligner l’incurie du gouvernement qui la tolère et son propre manque d’honneur.

Elle avait affirmé à Alger que la déchéance des binationaux nés français ne se ferait pas, avant d’être démentie dès le lendemain en Conseil des Ministres. Comme si de rien n’était, comme si elle n’avait rien dit, même pas le plus petit rappel à l’ordre. Une bonne claque à la crédibilité de ce gouvernement. Il faut dire que l’on est habitué aux dérapages plus ou moins contrôlés et jamais sanctionnés du Garde (?) des Sceaux.
Alors, tant qu’elle gagne, elle joue. Elle a donc remis ça jeudi, réaffirmant sa conviction que « la déchéance de nationalité n’est pas souhaitable » pour les Français binationaux, critiquant une mesure à l’efficacité « absolument dérisoire ». Mais c’est bien elle qui devra défendre ce projet qu’elle estime contraire à ses valeurs.

Elle a beau se cacher derrière une supposée loyauté au président de la République en réaffirmant que sa parole était « la première et la dernière », on ne peut s’empêcher de se dire que si elle était loyale, elle fermerait sa gueule ou que si elle avait des convictions, elle démissionnerait. Jean-Pierre Chevènement avait pour lui cette droiture et ce sens de l’État, que l’on est bien en peine de trouver dans l’actuel ministre de la Justice (?).

Quant au gouvernement de fantoches qui tolère toutes ses frasques, au « président » qui lui conserve une place près de lui pour ne pas l’avoir contre lui aux prochaines élections, ils font preuve -mais en était-il besoin ?- de leur lâcheté et de leur sens navrant des priorités. Le calcul politicien avant les convictions et les convictions contre l’intérêt de la France…
On n’y croit pas, bien sûr, mais ce serait tellement bien qu’elle se taise… ou démissionne !

Charles Dewotine


taubira_radio_algerienne

Déchéance de nationalité : le pouvoir déchu de toute crédibilité

23/12/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
La déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux nés français. Annoncée au congrès, puis remise en cause, enterrée depuis l’Algérie par Taubira, elle est finalement maintenue. Le pouvoir n’en peut plus de se contredire. Nous non plus.

Les rumeurs allaient toutes dans le même sens : Hollande enterrait la déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux nés français. Après tout, l’effet d’annonce avait joué à plein avant les régionales pour séduire la droite, il était temps maintenant de donner des gages à à gauche, que la mesure faisait grincer des dents.
Et ça s’est précisé. Taubira, en visite en Algérie, donne lundi une interview à une radio locale. Au sujet de cette déchéance, elle annonce

je vous indique que le projet de révision constitutionnelle qui sera présenté en Conseil des ministres ne retient pas cette disposition

Elle avait d’ailleurs estimé, à titre personnel, que cette réforme « posait un problème de fond sur le principe fondamental qu’est le droit du sol », auquel elle est « profondément attachée ».

Donc, non. Et puis si. Pour une fois, le « président » Hollande a décidé de ne pas se dédire. La déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux nés français figure bien à l’article II du projet de loi de révision constitutionnelle présenté ce matin en conseil des ministres.
Exercice de style compliqué pour Valls, qui confiait le 15 décembre : «  Est-ce que le symbole en vaut la peine ? ». Sous-entendu : non. Et puis si, rétropédalage dans la semoule pour annoncer que la disposition controversée est « une mesure hautement symbolique » que M. Hollande s’est engagé à prendre devant le Parlement, et dont « l’efficacité n’est pas l’enjeu premier ».
Lire la suite

hollande_congres

François Hollande s’exprime devant le Congrès

17/11/2015 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Ce lundi, François Hollande avait réuni le Congrès à Versailles suite aux attentats de vendredi dernier. Devant l’Assemblée et le Sénat réunis, il a prononcé une allocution et fait des propositions politiques pour répondre à la crise. Ce qui ressort de ce Congrès est un durcissement flagrant du discours présidentiel.

En effet, le président et son gouvernement, qui ne cessent de dénigrer les patriotes et leurs propositions, ont finalement été obligés de s’y plier. Ainsi, François Hollande a annoncé sa volonté de déchoir de leur nationalité française les djihadistes binationaux et d’expulser ces mêmes djihadistes, mesures proposées depuis longtemps par les patriotes. Il a également annoncé la prolongation de l’état d’urgence, potentiellement jusqu’à trois mois et a tenu à rappeler que la France était en guerre et qu’elle devait revoir ses politiques intérieures et extérieures.

Clou de la journée, prévisible grâce à la convocation du Congrès, l’annonce de la volonté d’effectuer une réforme constitutionnelle afin de constitutionnaliser l’état d’urgence pour permettre au président de l’utiliser le plus efficacement possible. Cette réforme constitutionnelle semble être le point fort de la proposition présidentielle et sera au cœur des débats dans les semaines et les mois à venir.
Rappelons néanmoins que cette réforme constitutionnelle doit être votée à la majorité des 3/5 du Parlement réuni en Congrès, ou validée par référendum.



Lire la suite

Congrès du Front national : cap sur l’Elysée (Présent 8242)

Congrès du Front national : cap sur l’Elysée (Présent 8242)

01/12/2014 – LYON (NOVOpress)
Elle n’a pas pris la parole devant les congressistes mais ils ne parlaient que d’elle. La plus jeune députée de France est arrivée en tête du scrutin du Comité central. La plus discrète possible (peine perdue) cachée derrière un rideau de cheveux blonds, Marion Maréchal-Le Pen a distancé nettement Florian Philippot (arrivé 4ème juste devant Bruno Gollinisch et derrière Louis Aliot et Steeve Briois). Marine Le Pen a été réélue pour sa part présidente du Front national (FN) avec un score à faire pâlir d’envie Nicolas Sarkozy.


Paris, Gare de Lyon, samedi, 8 heures du matin : pas de Présent au Relay de la gare de Lyon et Jacques Attali tout desséché qui achète L’Ob’s. Ça commence bien… Pourvu que je ne l’aie pas en vis à vis dans le train, ça va me saper le moral.

Une du numéro 8242 de "Présent"

Une du numéro 8242 de « Présent »

Dès 10 heures au Palais des Congrès de Lyon, la nouvelle qui a fuité dans Le Figaro se répand dans la salle de presse : Marion est plébiscitée par la base. Philippot, pourtant omniprésent dans les médias n’est que 44ème. Ce qui ne changera rien pour Marion Maréchal dans l’immédiat puisqu’elle a refusé d’entrer dans l’exécutif du mouvement mais qui lui donne incontestablement du poids et nous dit quelque chose des préoccupations de la base. La ravissante Marion qui a rattrapé plus d’une fois en matière de questions sociétales les dérapages de Florian Philippot et a fini par incarner un courant plus traditionnel-conservateur, a fait un tabac.

Elle a pris la tête des cortèges des Manifs pour tous où elle était régulièrement acclamée. Elle est présentée par les médias comme celle qui remet en cause le remboursement de l’avortement. Elle a répondu à ce sujet très clairement à nos questions.

Jean-Marie forever

A midi dans la salle plénière, l’arrivée de Jean-Marie Le Pen soulève une véritable ovation. Il rappellera les slogans historiques qui ont jalonné l’histoire du FN : « Unis les Français sont invincibles », « Non à l’islamisme », « Tête haute, mains propres », « Avec nous avant qu’il ne soit trop tard »… Avant de conclure, grave : « Entre nous et le désastre, il n’y a plus aujourd’hui que le Front national et les patriotes qui le suivent. » De longues minutes d’applaudissements debout. Son apparition a été précédée d’un très bon clip retraçant les points forts de sa carrière (coups de gueule à l’Assemblée, minute de silence aux victimes du Goulag, défense de l’Indochine et de l’Algérie) mais aussi le montrant en train de boxer, courir, danser, faire le coup de poing ! Le tout sur une adaptation musicale soul-funk de « Sunny » très enlevée. La foule conquise, est émue et ravie.

Lire la suite

Congrès du Front national, face aux casseurs : les mesures du Bloc Identitaire Lyon

Congrès du Front national, face aux casseurs : les mesures du Bloc Identitaire Lyon

27/11/2014 – LYON (NOVOpress)
Comme il l’avait fait avant la coupe du monde, en exigeant des autorités qu’elles appliquent l’arsenal législatif existant concernant les méfaits des supporteurs algériens, le Bloc Identitaire Lyon tire une nouvelle fois le signal d’alarme. Car après Nantes, Rennes et Toulouse, l’extrême gauche a clairement annoncé son intention de saccager la ville de Lyon le 29 novembre prochain, lors d’un appel à manifester contre la tenue du congrès du Front National. Dans un communiqué diffusé dans les médias de la mouvance anarchiste, les organisateurs anonymes annoncent une « manifestation offensive », demandant aux manifestants de venir « casqués ». « Quitte à trouver la police sur notre route et à refuser de faire marche arrière ! », il n’est pas possible pour l’extrême gauche que le meeting du Front National « se déroule tranquillement ! » Des menaces claires et précises, passées sous silence par les médias et qu’aucun parti de gauche n’a dénoncées. Des menaces qui peuvent être lourdes de conséquences, voire dramatiques, quand on sait que Lyon va être le point de convergence durant ce week-end de tous les casseurs de France et de certains pays européens (Italie, Allemagne et Suisse).

Le Bloc Identitaire demande donc :

– Au préfet de prendre ses responsabilités et d’interdire en urgence la manifestation pour éviter des blessés inutiles chez les forces de l’ordre, au sein de la population et chez les manifestants parfois très jeunes.

– Aux partis de gauche, le Parti Socialiste et le Front de Gauche, « Collectif Vigilance 69 contre l’extrême droite » ou Conex (Coordination Nationale contre l’Extrême droite) d’arrêter de jouer avec le feu en accueillant dans leurs rangs à chaque manifestation des groupes d’individus armés (batte de base-ball, manche de pioche, matraque, etc), casqués et cagoulés. Les élus de gauche se font très complaisants voire même complices depuis des années de ces bandes armés. Car il suffit de consulter la liste des participants aux différents collectifs (CNT notamment) pour trouver des groupuscules appelant ouvertement à l’émeute et à « casser du flic ».

Lire la suite

[Exclusivité Novopress] Nicolas Bay : "Rétablir notre peuple dans ses droits fondamentaux"

[Exclusivité Novopress] Nicolas Bay : « Rétablir notre peuple dans ses droits fondamentaux »

25/11/2014 – LYON (NOVOpress)
Dans le cadre du Congrès du Front National (FN) se tenant les 29 et 30 novembre prochains, et de l’élection de son nouveau comité central, NOVOpress a décidé de donner la parole à plusieurs cadres du parti de Marine Le Pen.

Après Louis Aliot, c’est aujourd’hui Nicolas Bay, député français au Parlement européen et Secrétaire général adjoint du FN, qui répond à nos questions.

Propos recueillis par Renaud Leroy


Un certain nombre de nos lecteurs seront sans doute aussi électeurs pour le Comité Central du Front National, comment vous présenteriez-vous à eux ?

Âgé de 36 ans, je suis marié et père de trois enfants. Je suis engagé dans le combat politique depuis longtemps puisque j’ai commencé à militer au Front à l’âge de 14 ans. Aujourd’hui encore, par delà mes responsabilités dans la direction du mouvement ainsi que mes mandats de député européen, de conseiller régional de Haute-Normandie et de conseiller municipal d’Elbeuf, je me considère d’abord comme un militant.

Dans une tribune publiée en septembre sur le site Boulevard Voltaire, vous vous êtes livré à un éloge de la frontière que n’aurait pas renié Régis Debray. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre vision du protectionnisme ?

Volontiers, et je précise que l’écriture de ce billet faisait suite à un vif échange lors d’une émission de télé avec une élue PS ancienne directrice de Terra Nova, Juliette Méadel. Je considère tout simplement qu’il ne peut pas y avoir de nation sans protection, et que l’incarnation tangible de cette protection est la frontière. Frontière qui délimite un territoire et donc l’ordre politique, économique, social, qui règne au sein de celui-ci. La frontière n’est pas un mur mais une porte : elle permet de choisir qui, ou quoi, nous laissons entrer dans notre espace et aussi à quelles conditions. De la même façon que tout foyer a une porte, toutes les nations du monde se servent de leurs frontières pour protéger leur économie, leur mode de vie ou leur cohésion. Je considère d’ailleurs que le projet du Front National, en défendant un protectionnisme complet (économique et social, environnemental, mais aussi culturel, et même désormais sanitaire), démontre une cohérence absolue. J’ajoute que le rétablissement de notre souveraineté territoriale n’est pas une manière de s’enfermer ou de se « bunkeriser » comme le prétendent bêtement certains de nos adversaires quand ils se trouvent à cours d’argument : lorsqu’elle maîtrisait ses frontières, la France a commercé et rayonné à travers le monde infiniment plus qu’aujourd’hui, enfermée qu’elle est dans le carcan bruxellois.

Aujourd’hui encore, par delà mes responsabilités dans la direction du mouvement ainsi que mes mandats de député européen, de conseiller régional de Haute-Normandie et de conseiller municipal d’Elbeuf, je me considère d’abord comme un militant.

Quels sont selon vous les chantiers du FN pour les 3 semaines, les 3 mois, et les 3 ans à venir ?

Dans les 3 semaines qui viennent, nous allons poursuivre le développement et la structuration du mouvement. Les remarquables résultats électoraux obtenus récemment lors des élections municipales, européennes et sénatoriales, constituent bien sûr une exigence pour nous : si les Français se tournent vers le Front National et nous confient, dans les prochaines années, le pouvoir politique, il faudra être prêts à exercer ces lourdes responsabilités et à ne pas les décevoir.

Lire la suite

Fabrice Robert aux Etats-Unis à l'invitation d'American Renaissance

Fabrice Robert aux Etats-Unis à l’invitation d’American Renaissance

07/04-2013 – 20h30
WASHINGTON (NOVOpress) –  Fabrice Robert, le président du Bloc identitaire, effectue, depuis vendredi 5 avril et jusqu’au mercredi 10 avril 2013,  une tournée de conférences et de rencontres aux États-Unis.

Les deux parties importantes du voyage sont la participation de Fabrice Robert au congrès du think tank de défense des Euro-Américains American Renaissance à Nashville (Tennessee), qui a eu lieu de vendredi jusqu’à aujourd’hui – Fabrice Robert est intervenu sur le thème du réveil européen –  et une conférence de presse organisée au sein de la capitale fédérale des États-Unis, Washington.

Pourquoi le racisme anti-blancs est-il désormais au cœur du combat de la Licra ? par Gérald Pichon

Pourquoi le racisme anti-blancs est-il désormais au cœur du combat de la Licra ? par Gérald Pichon

19/03/2013 – 17h00
PARIS (NOVOpress) – Comme il l’indique dans Sale Blanc ! Chronique d’une haine qui n’existe pas, Gérald Pichon explique qu’après avoir été le grand tabou des médias et des politiques le racisme anti-blancs devient désormais l’objet d’une récupération politicienne mais aussi par des associations « antiracistes ». Une récupération dont les vraies victimes de cette haine, les Français de souche européenne, feraient les frais…

Lire la suite

Congrès du PS à Toulouse : Manuel Valls cible les Identitaires

28/10/2012 — 00h15
TOULOUSE (NOVOpress) — Le message est on ne peut plus clair. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a un ennemi prioritaire. Non pas les islamistes, non pas la racaille, non pas la criminalité organisée, mais les Identitaires. En effet, lors de son discours au congrès du PS à Toulouse, le locataire de la place Beauvau a indiqué (à 9min50 de la vidéo ci-dessus) : « Je ne laisserai pas faire, nous ne laisserons pas faire ces groupes identitaires qui provoquent la République. » Réaffirmant que la présidence Hollande et le gouvernement Ayrault allaient ouvrir davantage les vannes de l’immigration…

Publié le
L’Association bretonne en congrès à Redon ce week-end

L’Association bretonne en congrès à Redon ce week-end

29/06/2012 – 16H45
REDON (NOVOpress Breizh) – Le 139ème congrès de l’Association bretonne et de l’Union régionaliste bretonne se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche à Redon (Ille-et-Vilaine) (photo). Arrêt sur la plus ancienne association régionaliste bretonne.

Créée en 1843 par un agronome et un archéologue qui se donnaient pour but de participer au développement agricole et à la connaissance historique et des traditions dela Bretagne, c’est la plus ancienne association bretonne, dont on peut dire qu’elle fut au départ du régionalisme culturel breton.

Si l’archéologie et l’histoire religieuse, politique et économique ont été les domaines les plus développés au cours de ses congrès annuels, aujourd’hui les nouveaux centres d’intérêt de l’Association bretonne sont la défense du patrimoine, de la langue bretonne. Au nombre de plus d’un millier, ses adhérents sont regroupés en « pays » qui ne tiennent pas compte des limites départementales.

L’Association se définit comme un lieu de mémoire – « l’avenir ne se construisant pas sans la connaissance de nos racines qu’elles soient celtes ou chrétiennes » – et un lieu d’appartenance « géographique mais qui ne s’enferma pas dans des limites marquées par la volonté politique d’un moment de l’histoire ». Ce lieu s’élargit d’ailleurs « à tous ceux qui partagent et entretiennent une culture, qu’ils vivent à Quimper, Paris ou Sydney ». Sur le plan économique et social elle se revendique de l’esprit du CELIB.

L’AB se défend toutefois de tout autonomisme. Ainsi dans l’hommage qu’elle rend dans son bulletin 2012 à Yann Fouéré, qui en fût adhérent,  elle écrit : «  il a heurté des Bretons aussi sincères que lui qui ont fait du service de la France leur priorité dans les moments difficiles » ou encore : « Si certains sont séduits par l’idée d’une Europe fédérale, faut-il autant la fonder sur l’antagonisme avec la France pour que s’affirme l’identité bretonne ? »

La proximité de l’Association bretonne à l’Eglise catholique fait que tous les évêques bretons en sont membres de droit, même ceux qui  – à la différence de l’évêque de Vannes Mgr Centène – ne manifestent pas le moindre intérêt à la défense de l’identité bretonne. A noter enfin que Loïc de Châteaubriant, petit fils de l’auteur de la Brière, interviendra à Redon sur « l’organisation territoriale ».

Photo en Une : Eglise abbatiale de Redon. Crédit photo Cbidaud56 via Wikimedia, licence CC.
Le Congrès américain bloque l'aide aux Palestiniens

Le Congrès américain bloque l’aide aux Palestiniens

02/09/11 – 19h30
WASHINGTON (NOVOpress)
– Tous les moyens sont bons pour faire pression sur les autorités palestiniennes et les décourager de poursuivre leur démarche de demande de reconnaissance auprès de l’ONU, y compris priver la population palestinienne en situation de grande précarité de toute aide financière.

Le Congrès américain a ainsi bloqué l’octroi de 200 millions de dollars d’aide à l’Autorité palestinienne.

Une décision drastique, contraire à la volonté du président Obama, qui reflète à la fois la défiance du Congrès envers le chef de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et son souhait de marquer de façon éclatante son soutien absolu à la position d’Israël.

Cette aide financière pourrait donc être bloquée jusqu’à ce que la « question » de la reconnaissance d’un Etat palestinien par l’ONU soit résolue.

[box class= »info »]Crédit photo : Rusty Stewart, sous licence Creative Common[/box]