Tag Archives: concours

Miss Italia organise un concours Miss immigrée

Miss Italia organise un concours Miss immigrée

26/05/2012 – 08h00
ROME (NOVOpress) –
Les Mirigliani sont l’équivalent italien de la famille « de Fontenay ». En 2010, Patrizia Mirigliani a succédé à son père, âgé de 93 ans, à l’organisation des concours Miss Italia et Miss Italia nel Mondo, pour les jeunes filles d’origine italienne à travers le monde.

La dame vient d’annoncer que Miss Italia nel Mondo serait remplacé en 2012 par un concours destiné aux jeunes filles immigrées en Italie. Conditions pour participer : être âgée de 18 à 26 ans et résider en Italie depuis au moins un an. Elles seraient 314.000 à répondre à ces deux critères.

Comme l’explique Patrizia Mirigliani, en pure novlangue, « face à un phénomène planétaire sans précédent dans l’histoire comme celui des migrations de nouvelle génération (les migrants sont 214 millions dans le monde entier), le moment est arrivé de rendre hommage à ces citoyens [sic], qui exercent un rôle significatif pour pallier les carences structurelles au niveau démographique et occupationnel ». Comprenez : qui font les enfants que les Italiens ne font plus, et qui fournissent à certains patrons une main d’œuvre sous-payée. « Les migrations, conclut pompeusement la dame des Miss, constituent un saut de civilisation qui nous a transportés dans un univers sans frontières et sans distances ».

Si l’objectif était de plaire au lobby immigrationniste, et pas seulement de se faire un coup de pub, c’est plutôt raté. Le site Stranieri in Italia se plaint que « le concours principal reste fermé aux filles de l’immigration, des jeunes filles qui ont grandi en Italie, qui y sont même souvent nées, et qui ont pourtant encore un passeport étranger, parce que la loi [italienne] sur la citoyenneté continue à ignorer les secondes générations».

Plutôt qu’un concours Miss immigrée, les immigrationnistes veulent « faire concourir ensemble les anciennes et nouvelles Italiennes » – par quoi ils n’entendent manifestement pas les jeunes et les vieilles. Ce serait « le moyen de rappeler que, aujourd’hui, la beauté de l’Italie a aussi les yeux en amande ou la peau sombre ».