Tag Archives: compte bancaire

carte_credit_prepayees

Le gouvernement s’attaque aux cartes de crédit prépayées dès 2016

25/11/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Après avoir baissé les plafonds de retraits et de règlements en liquide, l’État s’attaque à un autre moyen de règlement anonyme et intraçable : les cartes de crédit prépayées.
Vous pouviez jusqu’alors retirer en bureau de tabac une carte prépayée limitée à 250 € sans relève de votre identité. Ainsi, vous pouviez par exemple régler sur Internet de façon anonyme et sécurisée, laissant Big Brother dans l’ignorance de vos agissements.
Mais les terroristes islamistes ont utilisé ce moyen de paiement pour réserver une chambre d’hôtel. Il est donc devenu important pour Bercy d’« encadrer l’anonymat » des clients de ces cartes !

euro_symbol_outside_ecb

BRRD: Au secours ! L’État peut vous faire les poches en toute légalité

Source : Boulevard Voltaire
Ça s’est passé à Chypre au plus fort de la crise, en 2013, lorsque les dépôts supérieurs à 100.000 euros ont été taxés à hauteur de 47 %. Du vol pur et simple.

La BRRD, vous connaissez ? C’est la Bank Recovery and Resolution Directive ou, en français, Directive sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances.
C’est la directive 2014/59/UE du Parlement et du Conseil européens. En gros, ce texte dit qu’en cas de faillite d’une banque européenne, les pompiers de service, ceux appelés à la renflouer, seront, par priorité, les actionnaires – normal -, puis ceux qui ont fait confiance à la banque en lui achetant des obligations – là, c’est déjà un peu moins normal – et enfin, si tout cela ne suffit pas, la banque se servira dans les comptes de ses clients ! Ça s’est passé à Chypre au plus fort de la crise, en 2013, lorsque les dépôts supérieurs à 100.000 euros ont été taxés à hauteur de 47 %. Du vol pur et simple.

Eh bien, ce mécanisme, voté par la belle Europe, a été intégré dans notre droit français. Nous sommes désormais chypriotisés. Vous n’en avez pas entendu parler ? Normal, tout s’est passé en douce, furtivement, sous le manteau. Pour un sujet aussi insignifiant, vous imaginiez qu’il fallait passer par le Parlement ? Que votre député aurait son mot à dire ? Vous rêvez ! En Socialie, il y a des choses qui ne se font pas. Cela s’appelle la « moralisation de la vie publique » ! Donc, pas de loi sur le sujet pour éviter débat et publicité.
Lire la suite