Tag Archives: communisme

Tintin chez les rouges, et en couleurs !

Tintin sovietsLes éditions Casterman publient le mythique Tintin au pays des soviets, en couleurs. Le premier tirage est de 300 000 exemplaires, ce qui est énorme, pour un récit dessiné, vieux de 88 ans et souvent réédité, du moins depuis la chute du mur de Berlin.

La société Moulinsart, qui gère le patrimoine hergéen, a peu de choses à se mettre sous la dent en fait de nouveautés, puisque Hergé avait interdit que les aventures de Tintin soient reprises après lui. Il y a en tout et pour tout 24 albums (ou plutôt 23 albums et demi, puisque Tintin et l’Alph’art n’avait pas été achevé). Mettre Tintin au pays des soviets en couleurs, c’est en quelque sorte permettre une relance intéressante, commercialement parlant, et donner une seconde jeunesse à cet album.

Soyons clairs : coloriser Les Soviets, ce n’est pas trahir Hergé, au contraire. Tous les premiers albums étaient parus en noir en blanc, entre 1931 et 1942, et Hergé, avec l’aide de Jacobs, les a colorisés par la suite. S’il ne l’a pas fait pour Les Soviets, c’est qu’il jugeait que le travail à reprendre était trop lourd, car les personnages eux-mêmes souffraient encore d’une maladresse des dessins, ce qui n’était déjà plus vrai dans le second album en noir et blanc, Tintin au Congo.

Tintin SovietsPar la suite, l’air du temps a constitué un autre obstacle à la réédition de l’album, que ce soit en noir et blanc ou en couleurs. Casterman craignait des représailles des gauchistes et des gros bras du service d’ordre de la CGT et du PC, comme nous l’avaient expliqué les commerciaux de la maison d’édition belge, à Alain Sanders, Jean-Claude Faur et à moi-même, au festival de la bande dessinée d’Angoulême, en 1985, quand nous avions remis le prix Russie Libre de la bande dessinée au scénariste BD Jean-Michel Charlier.

Aujourd’hui, les obstacles sont tombés : on peut librement critiquer le communisme – enfin ! – sans être traité de crypto-fasciste. Mais la très large diffusion des Soviets (cet album où tout était vrai de la vie en URSS, car directement puisé dans le témoignage du consul belge Joseph Douillet) n’en fait plus un acte du combat politique – ce qu’était l’album, à l’origine – quand le récit était publié dans les pages du Petit XXe, du génial abbé Norbert Wallez.

Il n’empêche que se dire que 300 000 enfants vont apprendre très tôt à haïr le bolchevisme, Lénine et Trotski, en s’identifiant à Tintin, cela fait tout de même plaisir !

Tintin au pays des soviets, d’Hergé, 144 pages, 14,95 euros.

Francis Bergeron

Article paru dans Présent daté du 14 janvier 2017

Vu sur Twitter

L’antiracisme sera au XXIe siècle ce que fut le communisme au XXe siècle

Publié le
Vu sur Facebook

Nostalgie de l’URSS ?

Publié le
Vu sur Twitter

Les bons sentiments du communisme

Publié le

Quand la CIA utilisait la culture

30/12/2013 – 09h00
WASHINGTON (NOVOpress) –
Fruit de trois ans de recherches, ce documentaire montre comment les services secrets américains ont manipulé les milieux artistiques et intellectuels européens pendant la guerre froide. Beaucoup d’écrivains travaillèrent ainsi pour la CIA.

Dans les années de l’après-guerre, les services secrets américains lancent une vaste opération d’infiltration des milieux européens de la culture. Ils lui consacrent plusieurs millions de dollars et s’appuient sur un organisme, le Congrès pour la liberté de la culture, dont le siège se trouve à Paris. La capitale française est un lieu stratégique pour publier des revues lues jusqu’en Afrique, en Amérique latine et dans les pays arabes. Le Congrès pour la liberté de la culture s’intéresse aux artistes et intellectuels de gauche, qu’il essaie de soustraire à l’influence marxiste et de gagner à la cause américaine.

Publié le
Allemagne : l'élu de gauche radicale Ruth Kampa était un agent de haut niveau de la Stasi

Allemagne : l’élu de gauche radicale Ruth Kampa était un agent de haut niveau de la Stasi

05/10/2013 – 15h30
BERLIN (NOVOpress avec le site de Lionel Baland) – Ruth Kampa (ci-dessus), présidente exécutive du groupe des élus du parti post-communiste die Linke (issu de la réunion des anciens communistes d’Allemagne de l’Est et de l’aile gauche du Parti socialiste allemand, le SPD – qui plus est allié au Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon) au sein du Parlement allemand et bras droit du chef de file des députés de die Linke au sein du Parlement allemand – Gregor Gysi -, était, selon les révélations du quotidien die Welt, un agent important de la Stasi (Sécurité d’État) à l’époque de la République démocratique allemande (RDA).

Crédit photo : DR

Angela Davis fait son cinéma

Angela Davis fait son cinéma

04/04/2013 – 18h00
NEW YORK (NOVOpress) – Après avoir été chantée par The Rolling Stones en 1972 et plus récemment par Yannick Noah, Angela Davis est actuellement portée à l’écran par Shola Lynch avec son documentaire Free Angela and All Political Prisoners (affiche ci-dessus). Pour Le Monde.fr, il s’agit d’« un exercice de vulgarisation hagiographique, visiblement destiné aux jeunes générations » . Bref, un film dogmatique à la gloire de cette militante communiste médiatique des années 1970 aux Etats-Unis.

Lire la suite

Vietnam : quatorze chrétiens envoyés en camp de concentration

Vietnam : quatorze chrétiens envoyés en camp de concentration

11/01/2013 – 14h00
HANOI (NOVOpress) – Quatorze chrétiens viennent d’être condamnés à de lourdes peines pour « propagande » contre le régime communiste vietnamien ou tentative de le « renverser ». Les condamnés, en prison depuis 2011, sont des dissidents : treize catholiques et un protestant. Les trois condamnés à la peine la plus lourde (treize ans de prison suivis de cinq ans de résidence surveillée) sont Pierre Hô Duc Hoa, François Xavier Dang Xuân Diêu et Paulus Lê Van Dôn.

Lire la suite

Un militant du Front de Gauche menace de mort un élu UMP

Un militant du Front de Gauche menace de mort un élu UMP

05/01/2013 – 18h40
PARIS (NOVOpress) – Un défenseur (en Une images de son profil sur Twitter) de « L’humain d’abord » (programme du Front de Gauche et de son candidat Jean-Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle 2012) menace de mort et incite publiquement sur Twitter au meurtre de ceux qui ne sont pas en accord avec cette idéologie totalitaire. Dernièrement Franck Guiot, un adhérent UMP également membre de l’UNI, par ailleurs élu, en a fait les frais : « #undebileaexterminer Frank Guiot #vermine » (ci-dessous copie d’écran du tweet).

Lire la suite

Terrorisme stalinien d’outre-tombe - Par Flavien Blanchon

Terrorisme stalinien d’outre-tombe – Par Flavien Blanchon

30/12/2012 – 10h00
LONDRES (NOVOpress) –
Croulant sous les années, les titres et la vénération générale, enrichi par ses droits d’auteur sur ses livres imposés à tous les étudiants d’Angleterre et d’ailleurs, avant même de devenir, en 2003, l’heureux lauréat du Prix Balzan d’un million de francs suisses pour l’histoire européenne, couvert de doctorats honoris causa, membre de la British Academy, promu par Tony Blair compagnon d’honneur du Commonwealth – distinction réservée à quarante-cinq Britanniques pour leurs « services exceptionnels » à la culture –, le stalinien Eric Hobsbawm (photo) était le bouddha vivant de la gauche européenne. Lorsqu’il se montrait dans une réunion, selon un témoin oculaire, « l’atmosphère ressemblait à celle d’une audience pontificale ou d’une apparition publique du dalaï-lama ».

Lire la suite

Chine : le XVIIIème Congrès du PCC, et après ?

Le 8 novembre dernier, les neuf membres du Comité permanent du bureau politique du PCC ont été renouvelés. Le point sur la situation en Chine dans les jours qui suivront cette échéance politique tant attendue, par Emmanuel Lincot. Enregistrement réalisé le 25 octobre 2012.

Continue reading

Publié le
Les intellectuels français au pays des Soviets droits de l’hommistes, par Marc Rousset

[Tribune libre] Les intellectuels français au pays des Soviets droits de l’hommistes, par Marc Rousset

Photo. Louis Aragon : l’écrivain, « Prix Lénine pour la paix » ! en 1956, fut un des soutiens inconditionnels de l’URSS.

L’exposition « Intelligentsia. Entre France et Russie, archives inédites du XXème siècle » se tient du 28 Novembre 2012 au 11 janvier 2013 à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux -Arts , dans le cadre de l’année « France-Russie 2012 ». Cette exposition témoigne de la profusion des échanges littéraires entre la France et la Russie au siècle dernier, mais surtout de l’aveuglement et de la manipulation par une petite élite dont le rôle fut de brouiller les cartes sur les horreurs du communisme. On ne peut pas ne pas penser à ce qu’il en est aujourd’hui avec la pensée unique et les intellectuels droits de l’hommistes.

Lire la suite

Bientôt le tout premier concert de Wagner en Israël…? Et bien non

Bientôt le tout premier concert de Wagner en Israël…? Eh bien non

10/06/2012 — 18h45
TEL AVIV (NOVOPress) —
Il y a quelques jours le site Meteor Magazine d’actualités israéliennes en Français, titrait un article « Bientôt le tout premier concert de Wagner en Israël…? » :

S’il n’y a pas de changement de dernière minute, dans environ deux semaines, la musique de Richard Wagner (image en Une) sera jouée dans l’État d’Israël.

Le concert, prévu pour le 18 Juin à l’Université de Tel Aviv, présentera les œuvres d’un homme dont le nom est corrélé à l’Allemagne nazie. Il y a eu une interdiction sur les œuvres du compositeur depuis 1938 – un boycott par les Juifs qui a tenu bon jusqu’à ce jour.

Au cours des trente dernières années, un certain nombre de tentatives ont été faites pour produire des concerts de Wagner. Mais toutes ont rencontré une opposition extrême, et ont provoqué la colère du public en général, et en particulier celle de dizaines de milliers de survivants de l’Holocauste.

Le concert prévu actuellement inclura une section entière des œuvres du compositeur – quelque chose que personne n’a jamais osé tenter.
[…]

 

Eh bien non, Wagner n’a pas été joué, le grand quotidien israélien Haaretz, a annoncé que le concert a été annulé devant les protestations.

On remarquera que Karl Marx, contemporain de Wagner (né à cinq années d’écart, mort la même année) auteur d’un pamphlet violemment antisémite, n’est pas interdit en Israël…
Un privilège, comme d’autres, du marxisme malgré les près de 100 millions de morts (1) qu’il a causés ?

(1) « Le Livre noir du communisme. Crimes, terreur, répression » livre d’un collectif d’universitaires avec en particulier l’historien Stéphane Courtois.

Crédit image : Franz Seraph Hanfstaengl, 1871, domaine public, via Wikipédia.