Tag Archives: coming out

Coming out du député Franck Riester

Coming out du député Franck Riester

07/12/2011 – 08h00
COULOMMIERS (NOVOpress) –
C’est donc au tour du député-maire UMP de Coulommiers, en Seine-et-Marne, de dévoiler son homosexualité suite à un incident lors d’un conseil municipal. Lors de la séance du 28 novembre dernier, l’élu socialiste Pascal Thierry (PS) avait usé d’un jeu de mots controversé à l’évocation de la « couverture mixte » d’un nouveau terrain de sport de la ville, en déclarant « si la couverture est mixte, il ne faudrait pas être gay… ».

La primeur du coming out a été réservée au journal Le Pays Briard. Interrogé par le bi-hebdomadaire, Franck Riester estime que « ces allusions m’étaient destinées et cherchaient à m’atteindre ». Il s’agit d’un coup d’épée dans l’eau car selon lui, son homosexualité n’est pas un secret. Mais le secrétaire national de l’UMP chargé de la communication ne souhaite pas pour autant faire état de sa vie privée…

Plusieurs responsables politiques, de gauche comme de droite, ont choisi de révéler publiquement leur homosexualité. C’est le cas notamment de l’actuel maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, ou de l’ancien ministre UMP Roger Karoutchi. Désormais, les politiques n’hésitent plus à dévoiler leur homosexualité. Reste à savoir ce qui motive des élus de la République ou des politiciens à révéler leurs orientations sexuelles qui devraient se cantonner à la sphère privée. Déclarations marquées sous le sceau de la sincérité ou objet marketing visant à se faire connaître ?

Mairie de Paris : Bruno Julliard fait son « coming out »

Mairie de Paris : Bruno Julliard fait son « coming out »

23/08/11 – 13h30
PARIS (NOVOpress)
– La mode semblait être passée tant la revendication de son homosexualité et même son exhibition est aujourd’hui banale, mais Bruno Jullliard, adjoint PS à la mairie de Paris, semble avoir voulu la relancer. « Oui, je suis homosexuel », a-t-il donc déclaré au mensuel activiste gay Têtu de septembre, en kiosque demain.

Ancien leader du mouvement anti-CPE de 2006, Bruno Julliard est désormais en charge de la « jeunesse » dans l’équipe de plus en plus rose de Bertrand Delanoë.

Le jeune homme de 30 ans affirme assumer pleinement son homosexualité et croit bon de préciser qu’il fréquente assidûment les boîtes et les soirées gays.

Apparemment pas à une contradiction près après cet étalage, l’élu socialiste affirme cependant s’en tenir à ce principe : « Les questions de la vie privée doivent rester dans le cadre de la vie privée. »

Un avis qui n’est pas partagé par Ian Brossat, président du groupe communiste au Conseil de Paris, qui a fait son « coming out » au printemps dernier et qui affirme au contraire de son côté : « L’argument que l’on doit sanctuariser la vie privée, quand on est homo, est une forme d’échappatoire et de petite lâcheté, déclare Brossat à Têtu. Généralement, un élu informe ses électeurs qu’il est marié ou qu’il a des enfants. L’hétérosexualité relèverait de la vie publique et l’homosexualité de la vie privée ? C’est absurde. »