Tag Archives: Clément Rosset

Sous les pavés, le sexe

Sous les pavés, le sexe

En 1969, Clément Rosset a tout juste trente ans. Mais il est déjà un philosophe en vue, grand connaisseur de Schopenhauer, analyste de la philosophie tragique et auteur d’une très étonnante « Lettre sur les chimpanzés » (Gallimard, 1965) qui n’a pas pris une ride.

Clement RossetAujourd’hui, Clément Rosset (photo), longtemps boudé par les mandarins de la philosophie, est reconnu comme un auteur capital. Il doit cette réputation à la clarté de ses exposés et à la légèreté, l’élégance de son écriture. Ce qui est plutôt rare dans la corporation. Pour dix petits euros, offrez-vous : « Logique du pire : Eléments pour une philosophie tragique » et vous m’en reparlerez !

En 1969, Maurice Clavel demande à Rosset de collaborer aux pages « Lettres » du Nouvel Observateur. Une drôle d’idée. Voilà le loup dans la bergerie et le carnage est tel que la contribution de Rosset se borne à dix chroniques en tout et pour tout, avant qu’il soit prié d’aller chasser d’ailleurs.  Ce sont ces chroniques que les Presses Universitaires de France ont republiées, quarante ans après leur première parution, sous le titre « Une passion homicide » (1)

Le plus drôle de ces articles est sans conteste la recension de « La Révolution sexuelle » de Wilhelm Reich (1897-1957) [image en haut de l’article, cliquer sur l’image pour la voir entièrement]. Autour de 1968, ce livre, paru à Vienne en 1930, devient la référence absolue en matière de gaucho-sexualité. Et comme sous les pavés gîte le sexe, Nanterre et Censier se couvrent de références à l’éminent freudo-marxiste.

Le travail de démolition est sans appel. Rosset commence par citer Freud qui, jaugeant la démarche de Reich, estime qu’elle « culminait dans la déclaration absurde selon laquelle l’instinct de mort est un produit du régime capitaliste ». Puis il rappelle la « découverte capitale » du Dr. Reich : « Si vous empêchez un enfant de s’adonner à la masturbation (c’est Rosset qui paraphrase) il virera, politiquement à droite ! En revanche, si vous le laissez sans contrainte, le développement harmonieux de ses facultés sexuelles l’inclinera spontanément vers la gauche. »

La révolution sexuelle de Reich a toutes les allures d’une contre-révolution. Reich, c’est Orwell sur l’oreiller. Ce qu’il propose ? Une « saine sexualité » pratique entre une jeune fille « convenable » et un homme « bien », dans une « bonne chambre, avec des contraceptifs  ‘convenables’ »… Et, forcément, à l’arrivée une reproduction de garçons et de filles clonés, sexuellement performants, sans la moindre déviance !

Sous les pavés, le sexeHeureusement pour lui, Rosset signe d’un pseudonyme (Roger Crémant) car le magazine reçoit des centaines de lettres furibondes. Une romancière très en vue veut l’émasculer et le sieur Daniel Guérin – penseur immense du trotskysme français – se déclare écœuré  par ce « libelle aussi scandaleux et grossier ».

A y revenir, 40 ans après, on voit bien que mai 68 fut aussi la fête de l’intelligence…

Armand Giraud Pour Novopress France

(1) Une passion homicide. Par Clément Rosset. P.U.F., 107 p., 10 euros