Tag Archives: Claude Guéant

Claude Guéant a besoin d’un bon avocat fiscaliste

Claude Guéant a besoin d’un bon avocat fiscaliste

21/05/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress Breizh) –
On le sait, Claude Guéant est dans une mauvaise passe. Ses activités de marchand de tableaux pourraient lui valoir des ennuis pour des sommes ni fiscalisées ni déclarées. Car il y a de la fraude fiscale dans l’air et de l’« oubli » de déclaration auprès des Douanes et de la Direction des musées nationaux. C’est ainsi.

Lire la suite

Censure à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice ?

Censure à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice ?

[ADDENDUM au 13/03/2013 – Il y a quelques jours, Novopress signalait la disparition de 3 rapports « Grand Angle » du site de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice. L’un de ces rapports établissait un lien entre immigration et taux de criminalité. Suite à notre article, ces documents ont été réintégrés, et nous nous en félicitons.]

05/03/2013 – 15h25
PARIS (NOVOpress) — Censure ? Un rapport mettant en évidence le lien entre criminalité et immigration disparait du site de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice.

En février 2012, l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice a publié un rapport grand angle numéro 29 intitulé « Français et étrangers mis en cause par la police et la gendarmerie pour atteintes aux biens ou pour atteinte volontaires à l’intégrité physique de 2006 à 2011« .

Ce rapport met en avant qu’en 5 ans, la part des étrangers au sein des mis en cause est nettement en hausse pour les atteintes aux biens, passant de 12,8 % en 2006, à 17,3 % 2011, et est légèrement en baisse pour les violences et menaces hors vol, passant de 14,2 % à 12,4 %.

Lire la suite

Pour Claude Guéant, les Roms développent une « criminalité extrêmement cruelle »

Pour Claude Guéant, les Roms développent une « criminalité extrêmement cruelle »

14/09/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) –
  Claude Guéant (photo) a déclaré jeudi qu’il ne fallait pas inciter des minorités « très criminogènes » d’origine roumaine ou bulgare, à s’ancrer en France. Traduction : l’ancien ministre de l’Intérieur vise les Roms. « Nous savons que ce sont des minorités très criminogènes, d’une criminalité extrêmement cruelle d’ailleurs, parce qu’elle utilise beaucoup les enfants », ajoute l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy.
Lire la suite

[Tribune libre] Il est méchant Monsieur Guéant... Il est tout mou Monsieur Bayrou...

[Tribune libre] Il est méchant Monsieur Guéant… Il est tout mou Monsieur Bayrou… Par Guy Rolland

[box] Titre adapté librement du Dîner de cons. [/box]

(…) Monsieur Guéant (photo) est remarquable. Personne ne peut dire s’il fait semblant ou pas. C’est un type qui a l’air d’être terriblement sérieux. Il a une tête de proviseur ou de surgé. Je ne sais jamais s’il va se mettre à rire ou à éclater en sanglots. Je suis peut-être sévère, il est veuf depuis 2008. Comment a-t-il pu arriver dans la politique, c’est un mystère. Il n’a jamais été jeune, il ne sera jamais vieux. Ce type a du naitre flic. Ou bien était-il déjà très vieux au moment de naitre. Il ne saura jamais le parfum d’un Saint-Emilion quand les Gendarmes font souffler ni la légèreté d’une salsa dans les bras d’une brésilienne à gorge profonde. Monsieur Guéant ne se met jamais en colère, il ne se met jamais en quatre et on ne peut pas l’imaginer sur son trente et un, bien qu’il vienne de passer deux journées agitées à Toulouse.

Au milieu de la folle écurie d’arrivistes dont les dents raient le pré et égaré parmi leurs fragrances d’assiette au beurre rance qu’ils portent en propre – mais pas sur eux – Monsieur le Ministre de l’Intérieur détone singulièrement. On ne peut imaginer qu’il ignore la ligne à haute tension de la loi Gayssot. Mais il se permet des provocations verbales d’une innocence telle qu’il est impossible de ne pas lui suspecter la rouerie des gros sabots de je ne sais quel fond de terroir normand ou auvergnat. Il continue de crayonner un bout de papier pendant que le concert des schbebs effarouchées grimpent aux boiseries de l’hémicycle en poussant leurs cris d’orfraie habituels.

Enfonçant une porte ouverte sur la hiérarchie des civilisations, il a provoqué l’indignation éternelle – d’une journée – d’un Guadeloupéen député, qui ne s’est pas rendu compte qu’il validait simultanément l’assertion ministérielle en invoquant rien de moins que les mânes des … camps de concentration.

Monsieur le Ministre venait benoitement de déclarer, dans un colloque de l’UNI, que les civilisations qui défendent l’humanité sont sans doute supérieures à celles qui la nient. Qui se sent morveux se mouche et Serge Letchimy a consommé, en un instant, des rouleaux de Sopalin et des rames de mouchoirs jetables devant un Guéant immuable et presqu’un peu souriant. Le pays bas qui suit Hollande a riposté à l’émeute par une autre émeute pendant que les téléspectateurs s’endormaient, las.

Dans le quinquennat qui vient et parce que Monsieur Hollande réquisitionne sans vergogne les hordes de la gauche semoule et caviar, c’est l’homme de confiance de Sarkozy qui sera chargé d’expliquer que l’imputation à crime des thèses qu’une prétendue extrême-droite a empruntées à Ferry, Blum, Mollet et Marchais et que droite et gauche s’approprient régulièrement dans le lustre qui suit, (5 ans) ne sauraient empêcher une alliance électorale enfin libérée de l’interdiction pestiférée de la part des héritiers directs de Pol Pot, d’Ho Chi Minh, de Castro, d’Hodja et autres Staline et Mao – spontex ou pas – mais aux cent millions de morts !

Bayrou sonnera alors le grand air de la déroute. Il rangera à jamais son numéro d’équilibriste entre Casher et Hallal, entre chien et loup, entre marteau et enclume, entre poire et fromage, entre Sambre et Meuse, entre Goncourt et Goncourt, entre la vie et la mort, entre fromages ou dessert, entre Charybde et Scylla, entre cinq et sept, entrepôt et manque de bol.

L’horizon retrouvera ses contours naturels, débarrassé enfin du morbac du pubis centriste qui m’avait un peu emporté le morcif quand il corrigea, un Lundi soir sur BFM en direct, la faute que je lui avais signalée par mèl le Vendredi d’avant. En centriste fatal, Bayrou avait attribué à Hugo ce qui était à Rostand, un soir de colloque télé. Enfer et Damnation ! Et la présentatrice n’y avait vu que du feu. J’avais cru pouvoir voter au titre des affinités électives littéraires. Après tout j’adore Aragon comme poète. Mélanchon qui refusille Brasillach tous les soirs n’y comprendra jamais rien. Avec des revenus de fouteboleurs de troisième division un député peut-il aimer la poésie ?

L’humaniste Bayrou l’a joué très “esprit de Munich” sur la question essentielle du Hallal. Gandhi dit qu’on juge une société à la manière qu’elle a de traiter ses animaux. Le carnage Hallal me dégoute au point que je me suis retranché dans mon Alamo de poissons panés only et barricadé jusqu’à nouvel ordre derrière mes provisions de fruits et légumes au Jurançon. Je peux attendre les Chinois et Mahomet.

Guy Rolland

Crédit photo : Πρωθυπουργός της Ελλάδας via Flickr, licence CC.

"Monsieur Guéant et l'esprit du temps", par Bernard Lugan

« Monsieur Guéant et l’esprit du temps », par Bernard Lugan

[box class=info]Article repris du site de l’universitaire et africaniste Bernard Lugan. Source : www.bernard-lugan.com.[/box]

Avec ce qu’il faut désormais appeler l’« affaire Guéant », nous nageons en plein confusionnisme. D’abord parce que Monsieur Guéant a confondu « Civilisation » et régime politique, ce qui, convenons-en, n’est pas tout à fait la même chose…

Ensuite, parce que la gauche dénonce des propos inscrits dans l’exacte ligne de ceux jadis tenus par Victor Hugo, Jules Ferry, Léon Blum ou encore Albert Bayet [1]. Pour ces derniers, il existait en effet une hiérarchie entre, d’une part les « peuples civilisés », c’est-à-dire ceux qui se rattachaient aux Lumières et à l’« esprit de 1789 », et d’autre part ceux qui vivaient encore dans les ténèbres de l’obscurantisme. Jules Ferry déclara ainsi devant les députés le 28 juillet 1885 :

« Il faut dire ouvertement qu’en effet, les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures ; mais parce qu’il y a aussi un devoir. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ».

Quant à Léon Blum, le 9 juillet 1925, toujours devant les députés, il ne craignit pas de prononcer une phrase qui, aujourd’hui, le conduirait immédiatement devant les tribunaux :

« Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture et de les appeler aux progrès réalisés grâce aux efforts de la science et de l’industrie. »

Reconnaissons que Monsieur Guéant est bien loin d’avoir tenu de tels propos clairement racistes. La gauche ferait donc bien de balayer devant sa porte et si les représentants de la « droite » avaient eu un minimum de culture, ils auraient pu, en utilisant ces citations et bien d’autres encore, renvoyer le député Letchimy au passé de son propre parti.

Le problème est que Monsieur Guéant est un universaliste pour lequel l’étalon maître de la « Civilisation » est, selon ses propres termes, le respect des « valeurs humanistes qui sont les nôtres ».

À ce compte là, effectivement le plus qu’un milliard de Chinois, le milliard d’Indiens, les centaines de millions de Japonais, d’Indonésiens etc., soit au total 90% des habitants de la planète, vivent en effet comme des « Barbares » ou des « Sauvages ». Barbares et sauvages donc les héritiers de Confucius, des bâtisseurs des palais almohades et de ceux du Grand Moghol puisqu’ils n’ont pas encore adhéré à nos « valeurs humanistes », ces immenses marques du progrès humain qui prônent l’individu contre la communauté afin que soient brisées les solidarités, la prosternation devant le « Veau d’Or » afin d’acheter les âmes, la féminisation des esprits contre la virilité afin de désarmer les peuples, les déviances contre l’ordre naturel afin de leur faire perdre leurs repères.

Face à cette arrogance et à cet aveuglement qui constituent le socle de la pensée unique partagée par la « droite » et par la gauche, se dresse l’immense ombre du maréchal Lyautey qui, parlant des peuples colonisés, disait : « Ils ne sont pas inférieurs, ils sont autres ». Tout est dans cette notion de différence, dans cet ethno-différentialisme qui implique à la fois respect et acceptation de l’évidence.

Or, c’est cette notion de différence que refusent tous les universalistes. Ceux de « droite », tel Monsieur Guéant, au nom des droits de l’Homme, ceux de gauche au nom du cosmopolitisme et du « village-terre ».

Bernard Lugan – 08/02/12 – www.bernard-lugan.com


[1] Voir à ce sujet les pages 34 à 42 de mon essai Décolonisez l’Afrique !, paru chez Ellipses en octobre 2011.

Chiffres de la délinquance : les Français sont directement touchés

Chiffres de la délinquance : les Français sont directement touchés

18/01/2012 – 17h30
PARIS (NOVOpress) –
Les chiffres de la délinquance 2011, présentés par Claude Guéant, hier, révèlent une atteinte directe et de plus en plus forte à la sécurité des Français. Alors que le ministre de l’Intérieur a osé vanter une baisse ridicule de 0,34% de la « délinquance générale », d’autres chiffres, eux, sont édifiants.

Ainsi, le taux des cambriolages d’habitations principales grimpe à + 17,1% par rapport à 2010. Autres données significatives, les violences contre les personnes, notamment les homicides volontaires, qui sont en hausse de plus de 10%. A noter que les violences contre les personnes ont augmenté de plus de 22% sur les dix dernières années.

Des chiffres certainement sous estimés car de nombreux Français renoncent à porter plainte, désabusés et découragés devant l’absence d’une politique déterminée contre la délinquance et l’immigration. De plus, certains types de méfaits ne sont pas comptabilisés par l’Etat, comme les escroqueries aux cartes bancaires.

Crédit photo : gfoster67/Flickr sous licence CC

Les Roms pourront continuer à venir tranquillement en France

Les Roms pourront continuer à venir tranquillement en France

25/08/2011 – 22h00
PARIS (NOVOpress) – La comédie autour de l’immigration continue de plus belle avec les déclarations faussement rigides du ministre de l’Intérieur Claude Guéant. Il y a quelques jours, il avait déclenché une énième polémique en demandant que les immigrés apprennent la langue française avant d’arriver en France. Mais la réalité des chiffre est là : l’immigration explose depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la tête de la République française !

Même la commissaire européenne chargée de la Justice, la très « immigrationophile » Viviane Reding (photo) a félicité les autorités françaises pour « le respect » de la directive sur la libre circulation des citoyens européens et notamment des Roms roumains et bulgares. Elle s’est réjouie que la France ait adopté « toutes les modifications législatives exigées par la Commission pour assurer le respect de la directive sur la libre circulation ».