Tag Archives: Clara Gaymard

Faits & Documents n°379 du 1er au 15 juillet 2014 - Portrait : Clara Gaymard

Faits & Documents n°379 du 1er au 15 juillet 2014 – Portrait : Clara Gaymard

Le nouveau numéro de Faits & Documents du 1er au 15 juillet 2014 vient de paraître, avec (entre autres) un portrait de Clara Gaymard, Épouse de l’ancien ministre UMP de l’Économie, des Finances et de l’Industrie Hervé Gaymard, vice-présidente de General Electric International et « VRP mondial ».


Faits & Documents n°379 du 1er au 15 juillet 2014 - Portrait : Clara Gaymard

Épouse de l’ancien ministre UMP de l’Économie, des Finances et de l’Industrie Hervé Gaymard, vice-présidente de General Electric International et « VRP mondial » de cette entreprise, présidente de l’American Chamber of Commerce in France, membre du Siècle et de cénacles mondialistes, Clara Gaymard appartient à l’hyper-classe mondialisée. Cette « executive woman » qui dit ne pas aimer « les franchouillards » (Challenges, 25 juin 2009) a mis son savoir-faire au service de l’Oncle Sam. Ce pion essentiel de la machine de guerre économique étatsunienne en Europe est à l’intersection des réseaux d’influence mondialistes français ou internationaux (Commission trilatérale), de la politique, des groupes financiers et industriels du Vieux et du Nouveau continent. Bénéficiant d’incroyables soutiens, cette énarque diaphane vient de permettre au géant américain de s’emparer d’Alstom, l’un des derniers fleurons de l’industrie française. Ce, au prix de complicités à l’intérieur même du gouvernement socialiste.

« C’est aussi une énarque ambitieuse qui surveille sa ligne et hisse son mètre soixante sur des talons aiguilles pour négocier des contrats au Japon. « On veut toutes être Claudia Schiffer et Einstein en même temps », dit-elle. « À la fois moderne et traditionnelle, témoigne une proche, un surprenant mélange qui échappe à toute tentative de classification. »
Libération (13 janvier 2005).

« Mère de huit enfants et toujours filiforme, romancière et fanatique de sport […] haut fonctionnaire mi-lady Diana, mi-Claire Chazal, qui s’habille en Céline. »
Le Point (8 décembre 2005).

Lire la suite