Tag Archives: Civitas

Chard Présent 8585

Le président de Civitas minimise les menaces terroristes contre son association

Le parquet fédéral belge a révélé que Mohamed Abrini (arrêté vendredi) également impliqué dans les massacres du 13 novembre, projetait de commettre de nouveaux attentats en France. Prise de court par l’arrestation d’Abdeslam, la cellule djihadiste a finalement décidé dans l’urgence de frapper Bruxelles. Dans l’ordinateur d’Abrini la police a retrouvé un fichier qui contenait des cibles détaillées des djihadistes : le grand centre commercial Les Quatre Temps du quartier d’affaires de la Défense et l’association catholique Civitas. Alain Escada réagit à chaud pour Présent.

— Savez-vous pourquoi Civitas est visé par les islamistes ?

— Si je voulais vous répondre un peu sur le ton de la plaisanterie, je dirais que cela signifie que nous incarnons pour l’opinion publique l’emblème de la véritable chrétienté. Nous avons évidemment une visibilité dans l’affirmation catholique et peut-être que cela nous donne plus d’audience et d’importance aux yeux des islamistes que d’autres mouvements. Mais, objectivement, je relativise. Car si plusieurs médias ont relayé cette affirmation du Parquet fédéral belge, dans les faits nous n’avons eu aucune confirmation ni infirmation.

— Avez-vous reçu des menaces ?

— Ni menaces ni contact avec la police, ou avec un quelconque service ni organe officiel, qu’il soit français ou belge. Seuls des journalistes m’ont contacté.  

 — Bénéficiez-vous d’une protection ?

 Absolument pas. Il n’y a eu aucune proposition en ce sens. Je relativise beaucoup l’information. Je pense que faire sauter la boîte aux lettres de notre association ne relève pas d’un fait de guerre particulièrement attractif pour les djihadistes puisqu’en l’occurrence notre siège n’est jamais qu’un siège administratif avec des boîtes aux lettres.

— En somme, vous êtes plus menacé par le fisc que par Daech ?

— Beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneurs ! Je remarque que nous intéressons aussi bien le fisc, Bercy, la franc-maçonnerie qui est à l’origine de la demande faite au fisc de nous redresser sévèrement que l’Etat islamique. Je m’étonne qu’ils accordent plus d’importance à Civitas qu’à imaginer le gouvernement comme une meilleure cible ! Je trouve curieux aussi que les deux seules cibles citées soient un grand centre commercial de la Défense et une association comme Civitas qui, soyons honnêtes, n’est quand même pas un organisme si important que cela pour faire l’objet d’un retentissement international.

Propos recueillis par Caroline Parmentier

Interview  parue dans Présent n°  8585 daté du 12 avril 2016

Alain Escada

L’Institut Civitas dans le viseur des terroristes de l’Etat islamique

11/04/2016 – FRANCE (NOVOpress) : L’« association catholique conservatrice » ciblée par l’Etat islamique a désormais un nom : Civitas. Selon Libération, c’est l’Institut Civitas qui avait été donné comme cible, depuis la Syrie, aux terroristes de l’Etat islamique (dont les frères El Bakraoui et Mohamed Abrini) responsables des attentats de Paris et de Bruxelles. Cette information figure dans un fichier audio découvert dans un ordinateur appartenant aux terroristes.

Proche de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (les « lefebvristes »), l’Institut Civitas est une organisation basée à Argenteuil, dans le Val-d’Oise, et elle est ordinairement qualifiée de catholique intégriste. Civitas, qui se définit comme « est un mouvement politique inspiré par le droit naturel et la doctrine sociale de l’Église et regroupant des laïcs catholiques engagés dans l’instauration de la Royauté sociale du Christ sur les nations et les peuples en général, sur la France et les Français en particulier », est dirigé par Alain Escada, de nationalité belge.

Coïncidence : c’est à Argenteuil qu’a eu lieu hier l’ostention de la « sainte tunique du Christ » en présence du cardinal Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin. La cérémonie a réuni des milliers de personnes.

Civitas organise chaque année son propre défilé de Jeanne d’Arc : le prochain doit avoir lieu le 8 mai au départ de la place Saint-Augustin, à Paris.

alain_escada

L’État veut étrangler financièrement l’association catholique Civitas

04/02/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)

L’administration fiscale a décidé que les dons à Civitas ne seraient plus déductibles des impôts, avec effet rétroactif. Ce qui représente un redressement fiscal de 55 000 € pour l’association…
Le motif ? Les activités organisées par Civitas ne seraient pas d’intérêt général.
Cette mesure intervient après une pétition en ce sens lancée par l’Union des familles laïques…

Son président Alain Escada dénonce une volonté de l’État d’étrangler l’association. Il a déclaré à l’AFP

Ce qui est utilisé comme argument, c’est la contestation de l’objet d’intérêt général. Être une association LGBT, une association laïciste ou pour l’euthanasie, c’est considéré comme de l’intérêt général et être une association catholique, c’est pas d’intérêt général.

Par contre, le Collectif contre l’islamophobie en France, le CRIF et la LICRA demeurent déductibles. Et les associations homosexualistes, laïcistes ou communautaristes bénéficient par ailleurs de larges subventions publiques…
En régime socialiste, c’est donc le deux poids deux mesures systématique…

Entretien avec Vivien Hoch : « Il faut que la dynamique de la colère et du sursaut ne se tarisse pas »

Entretien avec Vivien Hoch : « Il faut que la dynamique de la colère et du sursaut ne se tarisse pas »

Vivien Hoch est doctorant en philosophie, mais également Vice-Président de Chrétienté-Solidarité, responsable communication de l’AGRIF (www.lagrif.fr) et rédacteur en chef de l’hedomadaire de l’Observatoire de la Christianophobie (www.christianophobie.fr). L’AGRIF organisant le 8 février prochain une manifestation demandant la dissolution des Femen, Novopress a souhaité en savoir plus.


Vivien Hoch, bonjour. Le 8 février prochain, une Grande manifestation réclamant la dissolution des Femen est organisée par l’AGRIF, pouvez-vous présenter brièvement à nos lecteurs cette association ?

L’AGRIF (Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’Identité Française et chrétienne) est la seule organisation véritablement anti-raciste, qui lutte depuis 30 ans, devant les tribunaux, contre les trois types de racisme qui gangrènent notre société : le racisme anti-français, cette réalité passée sous silence des actes anti blancs, ou anti-français ; le racisme anti-chrétien, cette christianophobie ambiante (les profanations, les destructions d’églises, les Femen, etc.) ; et le racisme anti-humain, qui lutte contre les manipulations anthropologiques de la gauche nihiliste (théorie du genre, GPA, PMA). Une longue et belle histoire, avec des victoires, des défaites, dans une ligne exclusive de réaction judiciaire et de résistance intellectuelle.

Que reprochez-vous aux Femen ? Quels motifs pourraient justifier leur dissolution ?
Aujourd’hui, les Femen représentent malheureusement beaucoup plus qu’un simple groupuscule de militantes hystériques qui font leurs petits « happening » pour une cause militante. Les Femen ne sont et n’existent que pour provoquer, avec une violence symbolique à l’encontre d’une certaine classe de Français attachés à certaines valeurs, et à une certaine religion. Et les violences ne sont pas seulement symboliques, puisqu’elles ont clairement organisé des actes de violence en réunion contre Civitas, ou les surveillants de Notre-Dame… De fait, elles agissent selon une discrimination fondée sur une religion, que d’ailleurs personne ne protège, hormis, justement, l’AGRIF, ou encore l’Observatoire de la Christianophobie. Elles sont proprement racistes anti-chrétiennes. Pourquoi utiliser le terme « raciste » ? Parce qu’on ne peut condamner ces hystériques que sur le domaine pénal du racisme. C’est dans ce domaine que l’AGRIF peut intervenir devant les tribunaux, et les faire condamner, dans la plénitude de sa reconnaissance par les plus hautes instances judiciaires (Cour de Cassation du 16 avril 1991).

Lire la suite

Manifestation du 26 mai, sous haute sécurité, bien plus que pour les racailles du Trocadéro le 13 mai !

Manifestation du 26 mai, sous haute sécurité, bien plus que pour les racailles du Trocadéro le 13 mai !

25/05/2013 – 15h00
PARIS (NOVOpress/Kiosque Courtois) –
Ce dimanche 26 mai, le collectif La manif pour tous remet ça et manifestera à Paris, entre autres pour célébrer la probable dernière fête des mères.

Cette manifestation se fera sous haute tension puisque, en plus de son propre service d’ordre, le collectif a embauché pas moins de quatre sociétés de sécurité privée. Mme Frigide Barjot (photo) a expressément demandé au ministre de l’Intérieur de renforcer les effectifs de police afin « D’exfiltrer les fauteurs de troubles ».

Lire la suite

Et vous serez où le 26 mai ? Par Belle et Rebelle

Et vous serez où le 26 mai ? Par Belle et Rebelle

Chères amies, en ce beau printemps français, venez tester le régime Valls !

Où ? Dans le cadre prestigieux des Invalides, du Champs-de-Mars et des quartiers chics de nos belles villes de France.

Avec qui ? Vos amies, votre mari, vos enfants, vos adolescents, vos parents, sans limite d’âge.

Quoi ? Il y en a pour tous les goûts, tous les niveaux : manifestations (marcher, crier, bouger, taper sur des casseroles), sit-in (pour la paix intérieure), nuits de veille (pour contempler les étoiles), soutien aux plus jeunes (confection de banderoles, de kits anti lacrymogènes), etc. [1]

Lire la suite

[Tribune libre] Marine Le Pen a pris le parti de la raison - Par Flavien Blanchon

[Tribune libre] Marine Le Pen a pris le parti de la raison – Par Flavien Blanchon

« Il ne pouvait pas s’élever une question plus simple dans ses principes, mais plus féconde dans ses conséquences que la question du mariage homosexuel, puisqu’elle remue à elle seule toutes les questions fondamentales de la société sur le pouvoir et sur les devoirs ; et je ne crains pas d’affirmer que de la possibilité ou de l’impossibilité pour les homosexuels de se marier et d’adopter des enfants, dépend en France et partout le sort de la famille, de la religion et de l’État. »

Lire la suite

Qui sont les Femen ? Plusieurs enquêtes sur le Net

Qui sont les Femen ? Plusieurs enquêtes sur le Net

22/11/2012 –  10h00
PARIS (NOVOpress) – De nombreux médias enquêtent sur le phénomène des Femen, le groupuscule ayant attaqué dimanche dernier les manifestants contre le mariage homosexuel à Paris. Ce mouvement gauchiste est né en 2008 à Kiev (Ukraine). En France, une délégation est installée dans le quartier de la Goutte d’or (18ème arrondissement de Paris). L’Internaute rappelle que la militante « Inna Chevtchenko fait aussi partie de ces militantes. Cette dernière est réfugiée en France depuis qu’elle a tronçonné une croix dans le centre de Kiev ».

Lire la suite