Tag Archives: Christophe Barbier

Christophe Barbier (L'Express, etc.) découvre "le grand remplacement"

Christophe Barbier cherche des solutions pour « démolir le Front national »

29/04/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Comment démolir le Front national ? Tel est le titre choisi pour l’édito de Christophe Barbier, qui est aussi celui de la une du numéro de la semaine de L’Express.

Le directeur de la rédaction de L’Express considère que personne n’a réellement pris le temps de démonter pièce par pièce le programme du Front national, sauf le juppéiste Maël de Calan, qui publie un « livre de combat », La Vérité sur le programme du Front nationalChristophe Barbier pense le programme du FN est plein de contradictions :

C’est la démonstration qu’il y a de l’amateurisme. C’est la démonstration qu’il y a de l’aventurisme. Cela montre aussi que les succès du Front national ne sont pas dus à un vote d’adhésion. Les Français ne sont pas dupes. Ils ne veulent pas de ce programme. Cela demeure un vote de protestation. Parce qu’on est en colère contre la situation, parce qu’on est malheureux, parce qu’on est désespéré et surtout parce qu’on est fou de rage contre les autres partis. Ceux de la raison, ceux du sérieux. Ceux qui devraient monter des programmes courageux.

Et si Christophe Barbier consacrait un édito aux contradictions présentes dans les programmes des partis… « sérieux » ?


Christophe Barbier (L'Express, etc.) découvre "le grand remplacement"

Christophe Barbier (L’Express, etc.) découvre « le grand remplacement »

12/09/2014 – PARIS (Novopress) – Dans l’émission C dans l’air du 08/09/2014, Christophe Barbier – directeur de la rédaction de L’Express, et omniprésent dans les médias audiovisuels – découvre « le grand remplacement » à l’occasion du sondage qui place Marine Le Pen en tête du premier tour de la présidentielle de 2017, et même victorieuse au second tour face à François Hollande

Pour lui « le grand remplacement » est un « fantasme ». Pour considérer que c’est un fantasme Barbier doit rester dans le milieu bobo journalistique et ne se déplacer que dans des rues sélectionnées. Il ne doit pas lire les quelques statistiques démographiques qui échappent à l’interdiction des données ethniques, destinée à occulter la vérité.

Mais il est obligé de reconnaitre que « parmi la France qui vote » le grand remplacement ou son fantasme ? « devient un argument de vote par adhésion [au Front National] et pas simplement de protestation et c’est ça qui est le plus inquiétant ».

Faudra-t-il rééduquer les Français pour qu’ils ne voient plus ce qu’ils voient, et n’aient plus le « fantasme » du grand remplacement ? Christophe Barbier s’y emploie.