Tag Archives: Château

#YesScotland : des militants de Génération identitaire aujourd'hui au château d'Édimbourg pour honorer la Auld Alliance

#YesScotland : des militants de Génération identitaire aujourd’hui au château d’Édimbourg pour honorer la Auld Alliance

18/09/2014 – ÉDIMBOURG (NOVOpress)
Alors qu’aujourd’hui jeudi 18 septembre est un jour fondamental pour l’Ecosse, et pour l’Europe, des militants de Génération identitaire (présents en Ecosse dans le cadre du référendum) se sont retrouvés au château d’Édimbourg (photo du château en Une) pour honorer la Auld Alliance contractée entre la France, l’Ecosse et la Norvège au Moyen-Âge contre l’ennemi commun : l’Angleterre. Une façon de rappeler que Génération identitaire défend la liberté et l’identité des peuples.

Crédit photo Une : Solveig via Wikipédia (cc)

Photo du jour : le château de Neuschwanstein

Photo du jour : le château de Neuschwanstein

26/12/2013 – 19h00
MUNICH (NOVOpress) – « Château de conte de fées » par excellence, Neuschwanstein (« nouveau rocher du cygne ») fut construit sur l’emplacement de deux anciens châteaux-forts, Vorderhohenschwangau et Hinterhohenschwangau, à l’instigation du roi Louis II de Bavière dans la seconde moitié du XIXème siècle. Pour pouvoir élever le château de ses rêves, Louis II fit dynamiter la montagne afin d’abaisser de 8 mètres le socle des anciens châteaux. Il ne profita guère de sa demeure, puisqu’il mourut mystérieusement deux ans après s’y être établi. Dans une lettre au compositeur Wagner, dont il était un fervent admirateur, Louis II confiait son ambition de reconstruire une demeure « dans le style authentique des vieux châteaux des chevaliers allemands » (lettre à Wagner de 1868).

Crédit photo : relilinks via Flickr (cc)

Photo du jour : Château de Hunyad

Photo du jour : Château de Hunyad

02/12/2013 – 20h15
BUCAREST (NOVOpress) – Le Château de Hunyad (Castelul Corvinilor, en roumain) est l’un des plus beaux châteaux de Roumanie. Construit aux XIVème et XVème siècles, il a appartenu aux plus grandes familles aristocratiques roumaines, jusqu’au démembrement de l’Empire Austro-Hongrois en 1918 où il devient la propriété de l’État roumain. Menaçant ruine au XIXème siècle, il fut profondément restauré, perdant plusieurs éléments d’architecture d’origine dont toutes ses cheminées d’époque Renaissance sauf une, considérée comme ouvrage d’art remarquable. Régulièrement attribué à tort à de Vlad III « l’Empaleur » qui n’y a jamais vécu, il fait régulièrement l’objet de reportages à sensation sur le vampirisme.

Crédit photo : florin_dr via Flickr (cc)