Tag Archives: Charlemagne

[Culture d'Europe] Légendes du Moyen-Âge : Roncevaux (3/4)

[Culture d’Europe] Légendes du Moyen-Âge : Roncevaux (3/4)

D’après les Légendes du Moyen-Âge, de Gaston Paris. Hachette, 1903. Texte sous licence Creative Commons. Première partie : cliquez ici. Seconde partie : cliquez ici.

[divider_1px]

Notre voiture contourne les bâtiments de l’hospice (Real Casa de Roncesvalles), — qui servent encore de résidence à douze chanoines augustins, — puis l’église collégiale, passe devant la chapelle funéraire et la petite église dont je parlerai tout à l’heure, et s’arrête devant la posada du village : l’aspect n’en est pas fort engageant, si bien que nous poussons jusqu’à Burguete, où s’arrête le courrier, et où nous espérons être un peu mieux logés. En revoyant, le lendemain, la posada de Roncevaux, nous lui avons fait amende honorable. Elle contient des chambres très propres, et la maison elle-même, si elle a une façade peu attrayante, a sur la droite un côté assez curieux : un mur sous pignon, bâti en grosses pierres carrées noires et blanches formant damier ; de chaque côté de la petite fenêtre qui occupe le milieu, deux pierres sculptées avec la croix crossée, insigne des chanoines, et la date 1612 : c’est évidemment une ancienne dépendance de l’hospice. Nous y avons déjeuné en compagnie de rouliers et de muletiers basques, d’un beau type vigoureux et svelte, qui se sont montrés d’une politesse accomplie envers les étrangers.

Lire la suite

[Culture d'Europe] Légendes du Moyen-Âge : Roncevaux (1/4)

[Culture d’Europe] Légendes du Moyen-Âge : Roncevaux (1/4)

D’après les Légendes du Moyen-Âge, de Gaston Paris. Hachette, 1903. Texte sous licence Creative Commons

Le 15 août 778, l’arrière-garde de l’armée que le roi des Francs, Charles, ramenait d’Espagne après une expédition à moitié heureuse fut surprise, dans les Pyrénées, par les Basques navarrais, — avec lesquels les Francs n’étaient pas en guerre ouverte, — et entièrement détruite. Le roi, qui avait déjà franchi les ports [on entend par « ports » les passages qui existent dans la chaîne pyrénéenne], retourna en toute hâte sur ses pas ; mais la nuit tombait quand il parvint au lieu du désastre : les montagnards s’étaient dispersés, et on ne pouvait même savoir où les poursuivre. Charles — que rappelait un soulèvement des Saxons — dut reprendre le chemin de France sans avoir vengé son arrière-garde ni reconquis le bagage qu’elle escortait et qui avait été complètement pillé.
Lire la suite