Tag Archives: charenton

Plus de 700 personnes aux assises "la France en danger"

Plus de 700 personnes aux assises « la France en danger »

13/03/2012 – 16h00
PARIS (NOVOpress) –Belle réussite pour les Assises de la Nationalité et de la Citoyenneté, organisées, sous la férule de sa Présidente Catherine Blein, par la toute jeune association Nationalité, Citoyenneté, Identité à l’Espace Charenton à Paris samedi 10 mars 2012.

750 personnes étaient présentes dans la salle pour ovationner le défilé d’une quinzaine d’orateurs. Javier Portella, Philippe Conrad, Pierre Cassen, Marc Rousset, Yvan Blot, Filip Dewinter, Yves-Marie Laulan, Guy Rachet, Jean-Yves Le Gallou, Guillaume de Thieulloy, Jean Paul Gourevitch, Henri de Lesquen, Gérard Dussouy, Jared Taylor et Fabrice Robert ont animé ces assises tout au long de la journée. Oskar Freyssinger est intervenu en dupleix.

Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire

Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire

Retour sur l’histoire tout d’abord avec la façon dont la nationalité et la citoyenneté étaient envisagées dans l’Antiquité grecque et romaine, sous l’Ancien Régime ensuite puis sous la révolution et l’Empire, jusqu’aux différentes étapes qui amenèrent à l’acceptation juridique actuelle. Les orateurs ont ensuite donné leur avis sur le droit de vote des étrangers non-européens, analysant pourquoi celui-ci constituait un danger immense pour notre pays, en amenant, s’il était définitivement voté, à une confiscation de notre souveraineté nationale.Le droit de vote et d’éligibilité donné aux étrangers n’est pas, comme certains l’écrivent, un simple droit de regard et de participation à la vie locale.
En effet, s’il accorde aux étrangers le droit d’être élus aux conseils municipaux, puis, inévitablement, par une dérive qui semble écrite à l’avance, le droit d’être élus maires, il leur accordera en même temps le droit d’élire nos sénateurs, donc de peser sur la vie politique de notre pays au plus haut niveau, ce qui est un abandon suicidaire de notre souveraineté nationale.

Il semble que F.Hollande et la gauche en général, se soucient bien peu de notre souveraineté, à partir du moment où leurs espoirs d’hégémonie électorale sont en balance.
Les Assises ont étés clôturées par la Présidente de N.C.I, Catherine Blein, qui souhaite lancer le débat sur la refonte du Code de la Nationalité dans la campagne électorale.
En effet N.C.I a fait ses propres propositions en la matière, demandant que la notion de nationalité soit distinguée de celle de citoyenneté, la nationalité relevant de l’appartenance identitaire et de la filiation, (ou étant attribuée sur dossier au cas par cas mais en fonction de critères très stricts) la citoyenneté relevant exclusivement de l’appartenance administrative (les français de papiers) et tous les avantages n’étant attribués qu’aux nationaux (sécurité sociale, chômage, allocations etc…). On pourrait ainsi être de nationalité mahoraise et citoyen français, ou de nationalité marocaine, ou ivoirienne et citoyen français.

L’application de ces nouveaux principes constitutionnels permettrait aux Français de rester prééminents sur leur propre sol, les simples citoyens n’ayant ni les avantages ni l’assurance de rester à vie chez nous, comme c’est le cas aujourd’hui parmi la population immigrée et étrangère.

Enfin la Présidente a demandé au Président de la République de « revoir tous les pactes et accords européens avec les pays de migrants, qui sont suicidaires pour notre peuple, car ils nous lient pieds et poings et nous interdisent toute ingérence dans la maitrise des flux migratoires… puis de soumettre des amendements significatifs par referendum au peuple français, et qu’il en soit fait de même chez tous les autres peuples d’Europe ».

Les Assises de la nationalité se sont terminées à 18h30, dans une atmosphère chaleureuse et bon-enfant, nombre de personnes désirant adhérer à N.C.I et proposant leur engagement, tandis qu’à l’extérieur une très petite bande de gauchistes, qui semblent n’avoir pas grand chose d’autre à faire dans l’existence que le saccage et le coup de poing, avaient obligé à un déploiement de forces de gendarmerie afin que les participants aux Assises puissent entrer et sortir sans risque. Vive la démocratie et la liberté d’expression …

Après Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan se rallie à l’opposition au droit de vote des étrangers.

Après Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan se rallie à l’opposition au droit de vote des étrangers.

[box class=warning] L’association Nationalité Citoyenneté Identité nous communique : [/box]
Après Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan se rallie à l’opposition au droit de vote des étrangers.

Dans un courriel daté du 1er mars et adressé à l’association Nationalité Citoyenneté Identité (voir ci-dessous), Nicolas Dupont-Aignan, candidat à l’élection présidentielle, exprime sa solidarité avec le combat contre le droit de vote des étrangers, mené depuis maintenant plusieurs mois par Catherine Blein et l’association Nationalité Citoyenneté Identité.

Après Nicolas Sarkozy et l’UMP, après Marine Le Pen et le Front national, il s’agit du troisième candidat à la présidentielle à se rallier à l’initiative populaire émanant des comités contre le droit de vote des étrangers et visant à empêcher que des étrangers extra-européens décident de la vie politique française.

L’association Nationalité Citoyenneté Identité remercie Nicolas Dupont Aignan pour son soutien et invite tous les patriotes et les électeurs conscients de la menace qui pèse actuellement sur la France à participer aux assises «La France en danger» qui auront lieu à Paris, le samedi 10 mars, à l’Espace Charenton, de 9h à 19h.

[box class=info] Les orateurs suivants prendront la parole :

– Jean Paul Gourevitch (sociologue)
– Fabrice Robert (Bloc Identitaire)
– Omar Ba (écrivain)
– Yvan Blot (démocratie directe)
– Javier Portella (El Manifiesto)
– Jared Taylor (American Renaissance)
– Filip Dewinter (Vlaams Belang)
– Pierre Cassen (Riposte Laique)
– Yves Laulan (démographe)
– Marc Rousset (écrivain)
– Philippe Conrad (historien)
– Henry De Lesquen (club de l’horloge)
– Jean Yves Le Gallou (fondation Polémia)
– Guillaume Thieulloy (les 4 vérités)
– Jean Paul Bourre (journaliste)
– Jean Raspail (écrivain)
– Gerard Dussouy (politologue)
– Guy Rachet (écrivain)
– Pierre Milloz (écrivain)  [/box]
Informations pratiques :

Prix d’entrée : 10 euros (billetterie ouverte de 9h à 18h)

Espace Charenton – 327 rue de Charenton – 75012 PARIS

Métro : Porte de Charenton (ligne 8, Balard-Créteil)

Stands dédicaces, restauration et buvette.
Contact : nationalite.nci@gmail.com

Site Internet : http://www.nationalite-citoyennete-identite.com 

Suivez-nous sur Facebook : http://fr-fr.facebook.com/pages/La-France-en-danger/250091775063932

Les journalistes souhaitant couvrir l’événement doivent obligatoirement demander une accréditation presse à nationalite.nci@gmail.com

PLAN D’ACCÈS

METRO : ligne 8 direction Balard/Creteil Station « Porte de Charenton » sortie Espace Charenton (à 180 m.).
ou ligne 6 direction Nation/Charles de Gaulle -Etoile. Station « Dugommier » ( à 10 mn à pied de L’Espace Charenton)
BUS: PC 2 et BUS 111.arret « Porte de Charenton » (à 250 m de l’Espace )
ou BUS 87 . arret « Les Jardiniers » ( à 50 m.)
VOITURE: Périphérique extérieur, sortie « Porte de Charenton » ( à 2mn)
ou Périphérique intérieur, sortie » Porte Dorée » ( à 3mn)
ou Autoroute A 4, sortie « Bercy » ( à 3 mn)
PARKINGS: 57 Bd Poniatowski (à 250m)
ou Place Lachambaudie ( à 600 m)
GARES: Gare de Lyon, Gare de Bercy et Gare d’Austerlitz à proximité
Depuis Gare de Lyon, prendre le Bus 87 (10 mn trajet pour arret Les Jardiniers)
Depuis Gare Montparnasse, prendre metro Direction » Nation », descendre à station » Dugommier » (15 mn trajet puis 5mn à pied)
N’oubliez pas de signer la pétition contre le droit de vote des étrangers

[box class= »success »] »Lettre de Nicolas Dupont Aignan
Madame la Présidente,

Au cas où mon emploi du temps ne me permettrait pas d’assister aux Assises que vous organisez le 10 mars prochain à Charenton, je tiens, par le présent courriel, à vous faire savoir que je suis opposé au droit de vote des étrangers non communautaires, aux élections locales.

La contrepartie de l’impôt payé par les étrangers résidant sur notre territoire est le droit à bénéficier des services publics (école, santé, voirie, transports,…) ; en revanche, nationalité et citoyenneté sont indissociables et les étrangers qui souhaitent participer à la vie politique française peuvent tout à fait demander leur naturalisation.

Veuillez agréer, Madame la Présidente, l’expression de mes respectueux hommages.

Nicolas DUPONT-AIGNAN »[/box]

FabriceRobert2

Fabrice Robert, Filip Dewinter et Gerard Dussouy seront aux assises du 10 mars « la France en danger »

[box class=warning]L’association Nationalité Citoyenneté Identité nous communique[/box]

Plus que quelques jours avant les assises « La France en danger » qui se tiendront le samedi 10 mars à l’espace Charenton, à Paris. Aujourd’hui, présentation de Fabrice Robert, de Filip Dewinter et de Gerard Dussouy.

Fabrice Robert

Fabrice Robert

Fabrice Robert

Fabrice Robert a 40 ans. Marié et père de trois enfants, il réside dans une petite bourgade des Alpes. Après une maîtrise de sciences politiques et un diplôme de troisième cycle dans le domaine de l’information stratégique, il est maintenant consultant en communication. Il est une figure majeure du mouvement identitaire depuis plus de dix ans. Il a fondé le Bloc Identitaire, un mouvement souvent présenté par les politologues comme un aiguillon idéologique et un laboratoire d’idées.
Il est particulièrement attaché au combat culturel et aux méthodes modernes d’influence.

[box class=info]Retrouvez toute l’actualité de Fabrice Robert et du Bloc Identitaire sur www.bloc-identitaire.com[/box]

Filip Dewinter

Filip Dewinter

Filip Dewinter

Né le 11 septembre 1962, il est marié et père de trois filles. Depuis 1987, il est député pour le Vlaams Blok/Vlaams Belang, d’abord au parlement fédéral, puis au parlement flamand comme chef de groupe. Depuis 2009, Filip Dewinter est également sénateur et membre du bureau du parti et président du groupe Vlaams Belang au conseil communal de la ville d’Anvers. Il est le président de l’association des Villes contre l’islamisation, fondée sur son initiative en 2008, et qui regroupe diverses organisations venues non seulement des villes d’Anvers et de Bruxelles, mais aussi de Barcelone, Copenhague, Cologne, Londres, Berlin, Vienne et Paris. Il a déjà publié neuf livres sur des thèmes politiques et les problèmes de la société actuelle : Eigen volk eerst (« Mon peuple d’abord », 1989), Weg met ons ? (« À bas nous-mêmes ? », 1990), Een tegen allen (« Un contre tous », 1991), Immigratie de tijdbom tikt (« Immigration, la bombe à retardement est lancée », 1996), Baas in eigen huis (« Maitre chez soi », 2000), Zerotolerantie tegen kriminaliteit (« Zéro tolérance contre la criminalité », 2005), Antwerpen troef (« Anvers, l’atout », 2006), Zeggen wat u denkt (« Dire ce que vous pensez », 2006) et Inch Allah, de Islamisering van Europa (« Inch Allah, l’islamisation de l’Europe », 2009). Le dernier livre a été traduit et publié en allemand (2010) et en anglais (2012).

[box class=info]Toute l’actualité de Filip Dewinter et du Vlaams Belang sur www.vlaamsbelang.org[/box]

Gerard Dussouy

Gerard Dussouy
Gerard Dussouy

Professeur d’université, auteur d’ouvrages consacrés à la géopolitique et aux relations internationales notamment un récent « Les théories de la mondialité : traité de relations internationales, tome 3 » amené à faire date.

Informations pratiques :

[box class= »success »]Prix d’entrée : 10 euros (billetterie ouverte de 9h à 18h) – Espace Charenton – 327 rue de Charenton – 75012 PARIS
Métro : Porte de Charenton (ligne 8, Balard-Créteil)
Stands dédicaces, restauration et buvette.
Contact : nationalite.nci@gmail.comSuivez-nous sur Facebook. Les journalistes souhaitant couvrir l’événement doivent obligatoirement demander une accréditation presse à nationalite.nci@gmail.com
[/box]

Plan d’accès

METRO : ligne 8 direction Balard/Creteil. Station « Porte de Charenton » sortie Espace Charenton (à 180 m.) / ou ligne 6 direction Nation/Charles de Gaulle-Étoile. Station « Dugommier » (à 10 mn à pied de l’Espace Charenton).
BUS : PC 2 et BUS 111. Arrêt « Porte de Charenton » (à 250 m de l’Espace Charenton) ou BUS 87 arrêt « Les Jardiniers » (à 50 m.)
VOITURE : Périphérique extérieur, sortie « Porte de Charenton » (à 2 mn)
ou Périphérique intérieur, sortie » Porte Dorée » (à 3 mn)
ou Autoroute A 4, sortie « Bercy » (à 3 mn)
PARKINGS : 57 Bd Poniatowski (à 250m)
ou Place Lachambaudie (à 600 m)
GARES : Gare de Lyon, Gare de Bercy et Gare d’Austerlitz à proximité. Depuis la Gare de Lyon, prendre le Bus 87 (10 mn trajet pour arrêt Les Jardiniers). Depuis Gare Montparnasse, prendre métro Direction « Nation », descendre à station « Dugommier » (15 mn trajet puis 5 mn à pied)

N’oubliez pas de signer la pétition contre le droit de vote des étrangers en cliquant ici

Assises "La France en danger" : ils prendront la parole à Paris le samedi 10 mars(4)

Assises « La France en danger » : ils prendront la parole à Paris le samedi 10 mars (4)

[box class=warning] L’association Nationalité Citoyenneté Identité nous communique [/box]

Plusieurs personnalités médiatiques ou politiques ont tenté, cette semaine, de déstabiliser la bonne préparation des assises « La France en danger », en publiant notamment des articles diffamatoires à l’encontre d’un des orateurs des assises, Jared Taylor. C’est la raison pour laquelle nous vous le présentons aujourd’hui, aux côtés de Guillaume de Thieulloy et d’Omar Ba.

Jared Taylor

Jared Taylor

Jared Taylor

Jared Taylor est une des personnalités les plus attachantes du vaste univers des think tanks conservateurs américains.
Son histoire en fait un des hommes les plus ouverts sur le monde de la capitale américaine. Né au Japon dans un petit village de campagne, il parle un japonais parfait ainsi qu’un excellent français, perfectionné à l’université de Yale et à l’Institut d’études politiques de Paris
À la fin de ses pérégrinations en Europe, après avoir longtemps séjourné en Afrique, il rentre aux États-Unis où il épouse une doctorante d’origine étrangère.
C’est en cosmopolite qu’il analyse les États-Unis et le Japon dans des ouvrages qui stigmatisent les conservatismes et les rigidités de ces deux pays.
Avec le fil des années, son jugement sur l’Amérique devient plus sévère, s’attardant sur les dysfonctionnements qui obèrent son développement harmonieux.

C’est en partant d’une comparaison avec le peuple japonais qu’il connaît parfaitement et les sociétés traditionnelles qu’il a appris à apprécier durant son étape africaine, qu’il a perçu le rôle croissant du dogme de la « diversité » dans le détricotage du tissu social américain.

Véritable religion civile des États unis à partir du président Johnson, l’idéologie de la « diversité » tend à justifier les choix des élites financières et politiques américaines du libre échange des personnes quelque en soit le prix à payer par les citoyens américains ordinaires.

Par exemple, l’arrivée massive de clandestins a eu pour conséquences la baisse des salaires pour la main-d’oeuvre non qualifiée et la hausse vertigineuse du chômage des jeunes noirs que les employeurs délaissent au profit de nouveaux venus, plus aptes à satisfaire les besoins des entreprises.

Cette doctrine imprègne tellement le corps social américain que toute analyse critique de son rôle entraîne une immédiate stigmatisation aboutissant à une vraie mort civique.

Pourtant, non seulement les ravages de cette idéologie de la diversité sont visibles de tous, mais les Américains dans leur vie quotidienne cherchent à s’en affranchir.

Les journalistes conformistes qui chantent à l’antenne les louanges de la société de l’arc-en-ciel vivent dans des quartiers exclusifs protégés par des vigiles armés et leur progéniture fréquente des écoles privées où les seuls Noirs ou hispaniques sont des enfants d’ambassadeurs.

Les quelques voix comme celle de Jared Taylor qui osent crier que le roi est nu avec des arguments solides, puisés tout autant dans l’actualité, les statistiques officielles que dans les travaux les plus avancés de la génétique, mettent à mal les défenseurs de la « diversité » qui, faute d’idées, en sont réduits à la politique du « name calling ».

C’est ainsi que Jared Taylor est devenu, pour certains à gauche, le visage souriant des suprématistes blancs ou la version moderne du vieux colonialisme, pour d’autres à droite, il serait un vrai dissident américain qui dénonce sans peur les « tabous tribaux » contemporains. Sans oublier quelques racistes rances et des néo-nazis en mal de complot juif qui l’accusent d’être « vendu aux sionistes ».

Quoi qu’il en soit, Jared Taylor et le laboratoire d’idées qu’il anime occupent une place originale dans une Amérique traditionnellement conformiste. Sa critique du principe cardinal de la société américaine d’aujourd’hui, le dogme des bienfaits de la « diversité », est d’autant plus douloureuse pour l’intelligentzia progressiste de la côte Est et pour l’establishment financier qu’elle s’appuie sur des faits que tous les Américains connaissent et sur des données scientifiques difficiles à réfuter.

Enfin, son charme naturel, son éducation, sa culture, son cosmopolitisme affiché, ses soutiens dans les milieux les plus différents, des Italo-Américains à la communauté juive en passant par les Amérindiens, ne permettent pas aux terroristes intellectuels de le réduire à une caricature d’extrémiste xénophobe, ignare et borné.

[box class =info]Retrouvez son interview exclusive accordée à l’agence de presse Novopress, partenaire des assises « la France en danger » [/box]

Omar Ba

Omar Ba

Omar Ba

Omar Ba est un écrivain francophone (sénégalais), né en 1982 à Thiès au Sénégal.

Depuis 2003, l’auteur vit en France, où il a publié trois ouvrages sur l’immigration : Soif d’Europe (2008), Je suis venu, j’ai vu… (2009), et N’émigrez pas. L’Europe est un mythe (2010).

Ses analyses à contre-courant du politiquement correct lui valent souvent les attaques de ses pairs et d’une certaine presse.

[box class =info]Retrouvez-le quotidiennement sur son blog[/box]

Guillaume de Thieulloy

Guillaume de Thieulloy

Guillaume de Thieulloy

Guillaume de Thieulloy, 38 ans, est directeur de l’hebdomadaire « Les 4 Vérités ».

Cet hebdomadaire ouvre largement ses colonnes à ses lecteurs, préférant donner la parole au « peuple de droite », plutôt qu’à ses représentants auto-proclamés.

« Les 4 Vérités » proposent un débat entre toutes les tendances de la droite française et prend position clairement en faveur de l’entente entre ces différentes tendances (et contre le prétendu front républicain qui voudrait forcer les électeurs de droite à voter pour les socialo-communistes contre la « bête immonde » !).

[box class =info]Retrouvez ici les sites Internet de Nouvelles de France et des 4 Vérités[/box]

Infos pratiques

[box class= »success »]Prix d’entrée : 10 euros (billetterie ouverte de 9h à 18h) – Espace Charenton – 327 rue de Charenton – 75012 PARIS
Métro : Porte de Charenton (ligne 8, Balard-Créteil)
Stands dédicaces, restauration et buvette.
Contact : nationalite.nci@gmail.comSuivez-nous sur Facebook. Les journalistes souhaitant couvrir l’événement doivent obligatoirement demander une accréditation presse à nationalite.nci@gmail.com[/box]

Plan d’accès

METRO : ligne 8 direction Balard/Creteil. Station « Porte de Charenton » sortie Espace Charenton (à 180 m.) / ou ligne 6 direction Nation/Charles de Gaulle-Étoile. Station « Dugommier » (à 10 mn à pied de l’Espace Charenton).
BUS : PC 2 et  BUS 111. Arrêt « Porte de Charenton » (à 250 m de l’Espace Charenton) ou  BUS 87  arrêt « Les Jardiniers  » (à 50 m.)
VOITURE :  Périphérique extérieur, sortie « Porte de Charenton » (à 2 mn)
ou Périphérique intérieur, sortie » Porte Dorée » (à 3 mn)
ou Autoroute A 4, sortie « Bercy  » (à 3 mn)
PARKINGS : 57 Bd Poniatowski (à 250m)
ou Place Lachambaudie (à 600 m)
GARES : Gare de Lyon, Gare de Bercy et Gare d’Austerlitz à proximité. Depuis la Gare de Lyon, prendre le Bus 87 (10 mn trajet pour arrêt Les Jardiniers). Depuis Gare Montparnasse, prendre métro Direction « Nation », descendre à station  « Dugommier » (15 mn trajet puis 5 mn à pied)

N’oubliez pas de signer la pétition contre le droit de vote des étrangers en cliquant ici 

Entretien exclusif avec Filip Dewinter, orateur lors des assises du 10 mars “la France en danger”

Entretien exclusif avec Filip Dewinter, orateur lors des assises du 10 mars « La France en danger »

Filip Dewinter sera présent et interviendra à Paris, le samedi 10 Mars à l’espace Charenton à Paris, pour les assises « La France en danger ». L’annonce de sa venue a été pour Novopress l’occasion de s’entretenir avec lui.

Assises “La France en danger”Novopress – Votre présence aux « Assises de la Citoyenneté, de la Nationalité et de l’Identité » est un des évènements de cette journée du 10 mars ; votre emploi du temps est particulièrement chargé , comment le gérez vous en ce moment ?

Filip Dewinter – Une première réponse d’abord : oui je serai présent le 10 Mars à l’espace Charenton, et j’y prononcerai avec un plaisir non dissimulé une allocution sur le double thème de l’exemple belge comme emblématique de la fausse nationalité, et sur celui du péril mortel qui assaille l’Europe : l’immigration invasion islamisation. Plaisir doublé par la complicité que j’ai avec nombre des orateurs prévus le 10 Mars.

Novopress – Quels autres déplacements récents vous ont marqué ?

Filip Dewinter – Comme vous le savez, je circule beaucoup dans les différents pays de notre terre d’Europe. Mais aussi dans d’autres continents, et en particulier aux USA où j’étais invité voici peu par les conservateurs pour présenter la version Anglaise de mon dernier ouvrage : « Inch allah, l’islamisation de l’Europe ». J’y ai d’ailleurs rencontré parmi les conférenciers mon ami Jared Taylor, que je tiens en grande estime et retrouverai donc à Paris le 10 Mars avec joie.

Novopress –  Le président d’American Renaissance est au centre d’une basse polémique qui lui attribue des penchants idéologiques douteux. Le connaissez vous depuis longtemps ?

Filip Dewinter – Oui, je connais Jared TAYLOR depuis longtemps et cet homme de culture qui parle quatre langues s’est entouré d’une équipe de professeurs, d’universitaires, d’intellectuels du monde académique parmi les plus honorablement connus. Il a notamment publié un livre qui s’appelle « White Identity ». C’est un livre dont on peut approuver ou contester les thèses, mais qui ne tombe jamais dans un quelconque suprémacisme blanc ou un antisémitisme que je réprouve, chacun le sait. La lecture régulière des publications (je suis abonné) de cette véritable société de pensée qu’est « American Renaissance » me confirme régulièrement dans l’appréciation que je vous livre.

Novopress – Au-delà des ouvrages, vous avez fréquenté le milieu de cette association. Quelle impression s’en dégage ?

Filip Dewinter – Pour avoir en effet participé à des réunions, et effectué moi-même un exposé au dernier grand rassemblement en Caroline du Nord l’an dernier, je puis vous dire que le public est fort civilisé, que je n’y ai pas rencontré de fanatique, de marginal ou d’extrémiste. Les participants sont essentiellement des Euro américains, avec une composante juive importante. Ce public partage un fort désir de défense de la partie européenne de la culture américaine ; cette défense se fait dans le plus grand respect des pratiques différentes des autres cultures et des groupes ethniques qui les sous-tendent. D’ailleurs Jared Taylor a un côté assez cosmopolite et adore vivre au contact d’autres mondes, ce qu’il fait régulièrement au Japon, par exemple.

De mauvaise foi, des députés UMP s'insurgent contre le projet du PS de donner le droit de vote aux étrangers extra-communautaires

Assises « La France en danger » : ils prendront la parole le samedi 10 mars à l’espace Charenton, à Paris (3)

[box class=warning]L’association Nationalité Citoyenneté Identité nous communique[/box]
Les assises « La France en danger » , qui se tiendront le samedi 10 mars à Paris, Espace Charenton (327 rue de Charenton, métro Charenton), suscitent l’intérêt notamment par la qualité et la diversité des orateurs qui vont se succéder tout au long de la journée à la tribune. Nous vous présentons aujourd’hui trois nouvelles personnalités qui seront à la tribune le samedi 10 mars.

Jean-Yves Le Gallou

Jean-Yves Le Gallou

Jean-Yves Le Gallou

Il a été lauréat du Concours général en géographie puis en histoire et est diplômé d’études supérieures de sciences économiques et de l’Institut d’études politiques de Paris. Il a été co-fondateur en 1974 et premier secrétaire général du Club de l’Horloge, laboratoire d’idées politiques. Il est également co-fondateur et animateur de l’association Fondation Polemia depuis 2003, et créateur du Bulletin de réinformation sur Radio Courtoisie.

Auteur de nombreux ouvrages, notamment Les Racines du futur (Masson, 1977, réédition 1984) ; La Préférence nationale : réponse à l’immigration (Albin Michel, 1985, réédition 1988) ; Être Français, cela se mérite (Albatros, 1987) ; Rapport d’enquête sur le budget européen (Les Presses bretonnes, 1996) ; Le défi gaulois, carnets de route en France réelle (Libraire nationale, 2000).

[box class=info]Retrouvez-le sur le site de la fondation Polemia : www.polemia.com[/box]

Yvan Blot

Yvan Blot

Yvan Blot

Ancien élève de l’ENA, docteur ès sciences économiques, ancien député du Pas-de-Calais et ancien député européen, il est à présent membre de l’un des grands corps d’inspection de l’État. Ayant été élu et fonctionnaire, il a par cette double expérience mesuré le fossé entre la classe oligarchique et le peuple.

Admirateur du régime de la Suisse, il a créé l’association Agir pour la démocratie directe, qui demande que l’on applique enfin intégralement les articles 6 et 14 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui autorisent le peuple à voter directement par référendums les lois et les impôts.

[box class=info]Son site internet : www.democratiedirecte.fr[/box]

Henry de Lesquen

Henry de Lesquen

Henry de Lesquen

Henry de Lesquen, 57 ans, marié, cinq enfants, est fonctionnaire au ministère des Finances depuis trente ans.

En parallèle, il a commencé par créer avec quelques amis le Club de l’Horloge en 1974, qui est un cercle de pensée politique, parfaitement indépendant des partis, et dont l’objectif est de développer un corps de doctrines pour la droite tout entière.

[box class=info]Le site Internet du club de l’horloge : www.clubdelhorloge.fr[/box]

Infos pratiques

[box class= »success »]Prix d’entrée : 10 euros (billetterie ouverte de 9h à 18h) – Espace Charenton – 327 rue de Charenton – 75012 PARIS
Métro : Porte de Charenton (ligne 8, Balard-Créteil)
Stands dédicaces, restauration et buvette.
Contact : nationalite.nci@gmail.comSuivez-nous sur Facebook. Les journalistes souhaitant couvrir l’événement doivent obligatoirement demander une accréditation presse à nationalite.nci@gmail.com[/box]

Plan d’accès

METRO : ligne 8 direction Balard/Creteil. Station « Porte de Charenton » sortie Espace Charenton (à 180 m.) / ou ligne 6 direction Nation/Charles de Gaulle-Étoile. Station « Dugommier » (à 10 mn à pied de l’Espace Charenton).
BUS : PC 2 et  BUS 111. Arrêt « Porte de Charenton » (à 250 m de l’Espace Charenton) ou  BUS 87  arrêt « Les Jardiniers  » (à 50 m.)
VOITURE :  Périphérique extérieur, sortie « Porte de Charenton  » (à 2 mn)
ou Périphérique intérieur, sortie » Porte Dorée  » (à 3 mn)
ou Autoroute A 4, sortie « Bercy  » (à 3 mn)
PARKINGS : 57 Bd Poniatowski  (à 250m)
ou Place  Lachambaudie  (à 600 m)
GARES : Gare de Lyon, Gare de Bercy et Gare d’Austerlitz à proximité. Depuis la Gare de Lyon, prendre le Bus 87 (10 mn trajet pour arrêt Les Jardiniers). Depuis Gare Montparnasse, prendre métro Direction « Nation », descendre à station  « Dugommier » (15 mn trajet puis 5 mn à pied)

N’oubliez pas de signer la pétition contre le droit de vote des étrangers en cliquant ici

Chasse aux sorcières à l’UMP : Christian Vanneste victime de l’historiquement correct

Christian Vanneste participera aux assises du samedi 10 Mars « la France en danger »

[box]L’association nationalité citoyenneté identité nous communique[/box]
Un nouvel orateur pour les assises « La France en danger » : Christian Vanneste (communiqué du jeudi 16 février 2012)
 Il devait être annoncé dans quelques jours, aux côtés des maires et élus qui participeront aux assises « La France en danger », le samedi 10 mars à l’espace Charenton :
L’actualité nous conduit à annoncer dès aujourd’hui la présence du député Christian Vanneste, qui interviendra lors d’une table ronde aux assises sur la nationalité, la citoyenneté et l’identité.
En effet, à l’heure où, pour quelques propos bien ou mal interprétés, une tempête médiatique s’emballe contre lui, à l’heure où ses proches amis de l’UMP le lâchent un à un, pour ne pas subir les foudres de la police de la pensée, il nous paraissait fondamental de renouveler à Christian Vanneste notre engagement de l’accueillir à ces assises.
Il pourra ainsi, devant des centaines de personnes présentes dans la salle mais aussi devant les centaines de milliers d’internautes qui visionneront les interventions en direct, apparaître non pas sous le portrait diabolique que tout un chacun cherche à dresser de lui aujourd’hui, mais sous les traits d’un patriote, réfractaire à la pensée unique, un homme libre comme il en manque cruellement aujourd’hui en France.
Oui, nous lui offrirons une tribune, comme nous offrirons une tribune à toutes les victimes d’un système qui, au quotidien, tend à bannir toute forme de liberté d’expression au profit de lobbys et de groupes d’influence.
Catherine Blein
Présidente de l’association Nationalité Citoyenneté Identité

Assises « La France en danger », samedi 10 mars 2012

Prix d’entrée : 10 euros
Espace Charenton – 327 rue de Charenton – 75012 PARIS
Métro : Porte de Charenton (ligne 8, Balard-Créteil)
Stands dédicaces, restauration et buvette.
Contact : nationalite.nci@gmail.com
Suivez-nous sur Facebook : http://fr-fr.facebook.com/pages/La-France-en-danger/250091775063932
Les journalistes souhaitant couvrir l’événement doivent obligatoirement demander uneaccréditation presse à nationalite.nci@gmail.com

N’oubliez pas de signer la pétition contre le droit de vote des étrangers en cliquant ici 

affiche annonce4

affiche3

Assises « La France en danger », le Samedi 10 Mars 2012 à Paris

[box] L’association Nationalité Citoyenneté Identité nous communique [/box]

Le samedi 10 mars, à l’espace Charenton, se tiendront les assises « La France en danger », sur le thème de la nationalité, de la citoyenneté et de l’identité. La salle, située au 327 rue de Charenton à Paris, sera ouverte au public et à la presse à partir de 9 h.

Il sera tout d’abord question, lors de ces assises, d’analyser l’évolution des notions de citoyenneté et de nationalité de l’Antiquité à nos jours, tant en France qu’en Europe. Les intervenants souligneront la dangerosité du droit de vote accordé aux étrangers non communautaires tout comme son incompatibilité avec notre histoire et nos traditions.

En seconde partie, les personnalités invitées traiteront de la question taboue du « grand remplacement » de population dont l’Europe, et tout particulièrement la France, est la victime.

De la nécessaire refonte du code de la nationalité en France à la construction d’une souveraineté européenne, seront examinées toutes les solutions pour que les Européens reprennent leur destin en main.

Pour débattre de ces questions, nous avons réuni un plateau regroupant une vingtaine de personnalités de renom tant françaises qu’étrangères.

Les Assises seront coordonnées par Catherine Blein, présidente de l’association NCI (Nationalité, citoyenneté, identité) et porte-parole du Comité contre le droit de vote des étrangers dont des représentants régionaux seront également présents.

Nous attendons la venue d’un millier de personnes pour cette journée, sans compter les internautes qui seront en mesure de suivre les débats en direct.

Pour toute demande d’accréditation, merci de contacter l’attachée de presse de l’association, au 06 40 57 03 31 ou par courriel: nationalite.nci@gmail.com

Catherine Blein, présidente de l’association Nationalité Citoyenneté Identité

http://www.nationalite-citoyennete-identite.com

“ De 1968 à François HOLLANDE, en passant par l’ère MITTERAND, une gauche idéologiquement et politiquement dominatrice impose la préférence étrangère et le mondialisme. C’est elle qui veut effacer jusque aux racines des européens et à la citoyenneté des français en faisant voter et élire les étrangers non européens.

Je n’oublie pas cependant qu’il a toujours existé un courant patriotique à gauche, dont la voix est étouffée, mais pas éteinte.
Je n’oublie pas non plus les complices, qui dans les rangs de la droite et du centre ont agi (et qui agissent toujours) comme une véritable “cinquième colonne” au service de l’adversaire.
Et surtout la lâcheté qui a consisté pour beaucoup à se coucher devant un terrorisme intellectuel, judiciaire et moral que le “politiquement correct” au service de la gauche a su imposer. Les temps qui viennent exigent des hommes debout, d’où qu’ils viennent; c’est à eux que je m’adresse.”