Tag Archives: chaos

Drapeau-algerie

Algérie : cette guerre qui menace

Source : Boulevard Voltaire

L’Algérie est au bord d’une faillite qui « engendrerait le chaos et pousserait les Algériens à fuir vers l’Europe ».

Il y a maintenant deux ans, j’écrivais un article, en forme de bouteille à la mer, pour Boulevard Voltaire intitulé « Printemps algérien en vue, une catastrophe pour la France ? » Des troubles naissaient alors en Algérie, suite à la nouvelle élection d’Abdelaziz Bouteflika à la tête du pays. Loin de s’être arrangée, la situation du pays s’est, depuis, dégradée. En cause, notamment, la chute des cours des matières premières. Les rentes de gaz et de pétrole (60 % des recettes budgétaires d’Alger) ne rapportent plus autant qu’auparavant et la gérontocratie algérienne ne peut plus calmer la population en l’arrosant d’allocations diverses.

Mohamed Benchicou, ancien directeur du journal Le Matin, estime que l’Algérie est au bord d’une faillite qui « engendrerait le chaos et pousserait les Algériens à fuir vers l’Europe ». Une situation qui n’est pas souhaitable des deux côtés de la mer Méditerranée. Pire : l’Algérie partage une frontière avec la Libye, actuellement en guerre civile suite à la funeste opération de « démocratisation » voulue par Nicolas Sarkozy et son visiteur du soir, l’« intellectuel » Bernard-Henri Lévy.

Les forces de l’État islamique se sont considérablement renforcées lors des derniers mois, et certaines zones libyennes menacent de basculer sous le joug des armées du califat. Boualem Sansal, auteur du roman d’anticipation 2084 – La fin du monde, grand prix du roman de l’Académie française pour l’année 2015, déclarait hier au Figaro qu’un « scénario d’une escalade de la terreur sur le modèle syrien » lui paraissait tout à fait crédible. Je fais mienne sa déclaration et suis au regret de constater que ce que je prévoyais il y a deux ans pourrait n’être que modéré par rapport à ce qu’il se prépare.

Lire la suite

combattants_lybiens

La Libye continue à sombrer vers le chaos

30/09/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
La Libye, partagée en deux gouvernements principaux, à l’Est et à l’ouest du pays, continue san descente aux enfers. Les factions s’entendent néanmoins sur le partage du pétrole.

Près de quatre ans après l’opération Harmattan en Libye et la destitution brutale de Kadhafi, la Libye n’en finit plus de plonger dans un marasme politique et économique.

Le pays est en proie à une forte instabilité politique depuis la chute du régime
Depuis un an, deux gouvernements et deux parlements se disputent la légitimité institutionnelle. L’un, le Congrès général national, situé à Tripoli (à l’ouest), n’est pas reconnu par la communauté internationale. L’autre, installé à Tobrouk (à l’est), est l’interlocuteur de la communauté internationale.

Les frères ennemis libyens s’accordent néanmoins pour se partager la manne pétrolière
En dépit de cette dualité gouvernementale, il existe un seul ministre du pétrole. Le pétrole et le gaz sont ainsi fournis aussi bien à l’est qu’à l’ouest du pays, l’argent n’est pas géré par les gouvernements respectifs, mais reversé à la Banque centrale de Tripoli.

Mais le gouvernement de Tobrouk a décidé de créer une compagnie nationale du pétrole pour contrôler l’exportation du pétrole libyen
Cette entreprise, créée avec le soutien des Émirats arabes unis, n’est pour le moment pas couronnée de succès. En 2012, l’exportation des barils de pétrole rapportait au pays 60 milliards de dollars, en 2015, le revenu est estimé à 10 milliards. Et pour cause : la plupart des sociétés européennes ont plié bagage à cause de l’insécurité.

En conséquence, la situation se dégrade pour la population libyenne
On constate des pénuries de gaz et de carburant, dues à la difficulté de maintenir en place les infrastructures. L’effondrement des revenus du pétrole rend également le financement des salaires et des importations de plus en plus difficiles. Le trésor de la Banque centrale a connu une chute brutale en 2014. Si les exportations ne repartent pas rapidement à la hausse, le pays pourrait connaître un défaut de paiement d’ici 2017.

8440-Chard

Le chaos

15/09/2015 – FRANCE (Présent 8440)

Près de dix millions de personnes en France sont en situation de grande fragilité par rapport au logement selon la Fondation Abbé Pierre. 700 000 personnes n’ont pas de toit du tout et plus de 200 000 dorment dans la rue. Des centaines de milliers de Français et d’immigrés légaux sont sur liste d’attente pour des logements sociaux. Et là, la présidente du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées, Marie-Arlette Carlotti, nous sort de son chapeau 77 310 logements sociaux miraculeusement « vacants »… Précisant qu’en raison de leur statut, les « réfugiés » (comme il convient de les considérer tous) « ne se posent pas en concurrence avec d’autres publics en grande précarité ». Une énormité de plus, on n’est plus à ça près.

8440-Une

Depuis des mois, on nous serine que l’austérité est là, que les Français doivent faire des efforts, encore et encore, qu’il n’y a plus d’argent nulle part, qu’on en cherche partout, on divise les allocations familiales par deux, on alourdit les taxes, on rogne sur tout, mais Michel Sapin l’affirme : « C’est juste une question de quelques millions, à la mesure de ce que nous pouvons faire et qui ne se fera pas au détriment du reste. »

Ils nous disent absolument n’importe quoi.
Ils nous mentent à longueur de journée, totalement débordés qu’ils sont par la violence de l’invasion, paniqués par les conséquences, ligotés par leur idéologie, totalement à genoux. À l’image de Najat Vallaud-Belkacem qui affirme tout sourire que « c’est une chance pour les communes rurales puisque leurs enfants vont permettre de gonfler les effectifs des classes évitant ainsi la fermeture des écoles ». On sait en effet comme c’est une chance pour les élèves quand 70 % des effectifs d’une classe ne parlent même pas le français. Pierre Bernard le maire de Montfermeil avait témoigné à ce sujet il y a 30 ans appelant les pouvoirs publics à l’aide. À l’époque, le problème ne concernait que quelques rares secteurs en France, dont le sien, on sait comme ça a été une réussite. Là où 100 clandestins de plus posent déjà un problème, ils en font entrer au forcing 20 000, 50 000, 100 000.

Le gouvernement nous entraîne à court terme vers le chaos social, sécuritaire, terroriste, humain. Avec la complicité de l’intox médiatique quotidienne. Mais la propagande marche de moins en moins. À tel point qu’il se trouve aujourd’hui une courte majorité de Français, 51 % selon OpinionWay, pour déclarer que le Front national a raison dans sa position ferme face aux migrants. Comme le fait justement remarquer un internaute, 51 % osent le dire, mais 90 % sont d’accord. Sur cette question, une consultation nationale est une urgence.
Hollande qui connaît déjà la réponse, s’en gardera bien.

Caroline Parmentier

Militants pro EI en Libye

L’État islamique fait une percée en Libye

11/06/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Profitant du chaos sécuritaire régnant en Libye, l’État islamique a annoncé avoir pris le contrôle de la ville de Syrte, situé à 450 km à l’est de la capitale de Tripoli. Après avoir combattu les forces de Fajr Libya, les jihadistes, auraient également conquis une centrale thermique voisine.
Ayant surtout sévi en Irak et en Syrie, l’État islamique consolide ainsi sa présence en Libye, où il s’est implanté l’an dernier en profitant du chaos ambiant, juste en face des côtes européennes.
Depuis février, les jihadistes contrôlaient déjà de larges zones dans la région de Syrte, notamment la localité de Noufliyeh, devenue son fief local. L’EI y avait revendiqué la décapitation de 21 chrétiens coptes, et en avril dernier l’exécution de 28 chrétiens africains.
Rappelons que la Libye a sombré dans le chaos où les milices font la loi depuis l’intervention militaire aérienne des pays occidentaux, en 2011, sous l’égide des Nations Unies, entraînant la chute du régime de Kadhafi.


Polémique Todd / Valls, la guerre des gauches continue

09/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
« Vraiment bête », « pétainiste », « désœuvré », Emmanuel Todd ne mâche pas ses mots à l’endroit de Manuel Valls et de ses appels creux aux « valeurs de la République ». Cela le rend plutôt sympathique à priori, mais ne valide pas pour autant ses thèses.


Todd: « Soit Manuel Valls n’a pas lu mon livre… par BFMTV

Après s’être fait traiter de « crétin » par Michel Onfray, le voilà accusé d’être « vraiment bête » par Emmanuel Todd. Décidément, Manuel Valls a du mal à mettre au pas les intellectuels qui ne pensent pas droit. En démocratie, il est moins facile qu’on ne le pense d’être un kapo ! Au-delà du côté distrayant de ces passes d’armes, elles sont révélatrices à plusieurs niveaux :

• Emmanuel Todd a tort quand il affirme que Manuels Valls aurait mieux à faire que de lire des livres. Face à l’échec patent du gouvernement sur tous les plans, il ne lui reste plus que le fameux « esprit du 11 janvier » auquel se raccrocher pour éviter de sombrer.

• Il a en revanche raison quand il voit dans le « 11 janvier » un « flash totalitaire ». Nous ne parlons bien sûr pas des foules de braves gens descendues dans la rue par sympathie, refus de la violence, du terrorisme ou de l’islamisation de la France.
C’est du côté des élites, de notre gouvernement (Valls, Taubira, NKM…) qu’il existe un côté profondément sectaire, pour qui la « laïcité » et la « République » ne sont pas que des mantras communicationnels, mais bien les fondements d’une idéologie qu’ils essaient d’imposer envers et contre l’identité Française. Nous sommes face à des gens qui veulent vraiment créer un « homme nouveau » et ne reculent devant aucune manipulation pour y parvenir. L’ouvrage de Serge Federbusch est éclairant à cet égard.
Preuve en est la virulence des attaques de Manuel Valls à l’encontre des « déviants » : réflexe totalitaire typique, tout opposant et notamment les « intellectuels », doivent être mis au pilori (à défaut de goulag). Les coups sont d’autant plus violents que les « fautifs » (Onfray, Todd) sont supposés être dans le « même camp ».
Continue reading

Publié le
Foule en Afrique du Sud

Natalité africaine, chaos et intégrisme islamiques, les menaces à nos portes

Source : Boulevard Voltaire
Plus personne ne s’inquiète – ou ne peut exprimer son inquiétude — face à la natalité galopante en Afrique. Le monde musulman est lui en proie au chaos et à la radicalisation. Ces deux maux se conjuguent pour menacer la survie de l’Europe.

Dans les années 70, tout le monde craignait la surpopulation de la planète et recommandait le contrôle des naissances. La chape de plomb du politiquement correct est tombée sur cette question : la délirante surnatalité de l’Afrique (7,6 enfants par femme au Niger en 2012) relève désormais du tabou antiraciste.
Le Moyen-Orient, entre l’échec patent des « printemps arabes », l’exacerbation des fondamentalismes sunnites et des haines religieuses (à l’encontre des chrétiens, des juifs, des chiites…), est la proie du chaos.
Ajoutons qu’avec Boko Haram, AQMI, Ansar Eddine et autres groupes extrémistes africains, les deux périls se conjuguent.

À la rencontre de ces deux échecs majeurs – folie nataliste africaine et folie religieuse musulmane —, le Camp des saints qui s’installe en Sicile menace toute l’Europe.


BHL ou l'ambiguïté franco-israélienne

Pour Bernard-Henri Lévy, la nouvelle libye sans Kadhafi est bien meilleure

23/04/2015 – LIBYE (NOVOpress)
Succession de naufrages d’immigrés clandestins en Méditerranée, chaos libyen, Bernard-Henri Lévy qui avait défendu l’intervention en Libye se sent-il responsable aujourd’hui ?

Non, pas du tout. Pour le « philosophe » germanopratin, « il faut sauver les gens en mer, le reste c’est de la discutaillerie ».

Léa Salamé lui rétorque que Kadhafi faisait le boulot et « contrôlait les départs ». Bernard-Henri Lévy considère que les gens qui tentent de rejoindre l’Europe via la Libye fuient, avant tout, le conflit syrien. Pour lui, les vrais responsables sont donc ceux qui ont refusé d’intervenir en Syrie (sic)…



Bernard-Henri Lévy : « Il faut sauver les gens… par franceinter


 

Samedi 15 février, conférence de Lucien Cerise à Colmar

Samedi 15 février, conférence de Lucien Cerise à Colmar

04/02/2014 – 15h15
COLMAR (NOVOpress) –
Le Bloc identitaire (BI) Alsace, pour la seconde édition du Cercle Eugène Ricklin – son cycle de conférences -, recevra le samedi 15 Février 2014 Lucien Cerise, l’auteur de « Gouverner par le chaos ». Il abordera le thème « Surveillance et manipulation des masses : pourquoi ? Comment ? ». La conférence aura lieu à Colmar à 20 heures dans le quartier de la Gare. PAF : 5 euros. Renseignements et inscriptions : alsace@bloc-identitaire.com. Vous pouvez également consulter la page Facebook officielle du BI Alsace : https://fr-fr.facebook.com/blocidentitaire.alsace

Contre le « Système à tuer les peuples et à créer du chaos » - par Gérald Pichon

Contre le « Système à tuer les peuples et à créer du chaos » – par Gérald Pichon

06/07/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress)  Ayant décidé de « jeter un pavé dans la vitrine du système », Gérald Pichon, l’auteur de « Sale Blanc », s’insurge contre les récupérations politiciennes de la haine anti-blanche, dernier tabou que les médias ne peuvent plus taire. Une levée d’un tabou pourtant utilisée par certains pour continuer à incriminer les nôtres…

Lire la suite