Tag Archives: Carla del Ponte

Carla del Ponte estime que près de la moitié des rebelles syriens sont des djihadistes

Carla del Ponte estime que près de la moitié des rebelles syriens sont des djihadistes

20/09/2013 – 11h00
DAMAS (NOVOpress via Le Bulletin de réinformation) – Dans une interview donnée mardi au Point, Carla del Ponte (ci-dessus), auteur d’un rapport pour l’ONU sur les exactions en Syrie, a bouleversé un certain nombre d’idées reçues. Estimant qu’aussi bien le régime de Bachar al‑Assad que les rebelles qui le combattent étaient coupables de crimes de guerre, elle a indiqué que les djihadistes représentaient « la moitié, peut‑être davantage, des combattants de l’opposition ».

Lire la suite

En Syrie, la crise s'intensifie encore

En Syrie, la crise s’intensifie encore

14/05/2013 -14h10
DAMAS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Samedi, au sud de la Turquie, un triple attentat provoquait la mort de plusieurs dizaines de personnes, et plus de cent blessés. Le gouvernement turc, par la voix de son vice‑Premier ministre, n’a pas tardé à réagir et à accuser le gouvernement syrien légitime. En cause : la proximité d’un camp de réfugiés et de déserteurs syriens, ayant fui les combats. Bachar El‑Assad a immédiatement clamé son innocence.

Lire la suite

Syrie : Israël joue avec le feu islamiste - Par Jean Bonnevey

Syrie : Israël joue avec le feu islamiste – Par Jean Bonnevey

Ils sont nombreux les « idiots utiles » des fous d’Allah

Il est évident que Tel Aviv s’inquiète à juste titre de l’implication de l’Iran dans le conflit syrien et d’un éventuel renforcement du Hezbollah libanais. Il n’en reste pas moins que son intervention militaire directe dans cette guerre civile la transforme en déflagration régionale. Israël prend des risques et joue avec le feu. A quoi servirait d’affaiblir les chiites radicaux du Liban si la conséquence est la prise du pouvoir à Damas par des sunnites fanatiques et proches de la mouvance Al-Qaïda. On pourrait reprendre la formule « ni Allal, ni casher » adaptée de celle de Churchill sur la destruction de l’Allemagne nazie renforçant la menace soviétique « on a tué le mauvais cochon ».

Lire la suite