Tag Archives: caricatures

Attentats de Copenhague : un défi européen – par Vincent Revel

Attentats de Copenhague : un défi européen – par Vincent Revel

16/02//2015 – PARIS (NOVOPress)
Après Londres, Madrid, Bruxelles et Paris, nous avons à présent Copenhague ! Si le sujet n’était pas aussi tragique et si nous n’avions pas la « chance » d’avoir le sauveur du monde libre comme président, nous pourrions dire : « A qui le tour ? »

Pour ne pas citer correctement le problème auquel nous sommes confrontés, nos journalistes et nos politiques nous expliquent avec sérieux que le terrorisme vient encore de frapper le monde libre. En employant ce mot, neutre et impersonnel, en niant l’ampleur et la réalité des faits, nos désinformateurs utilisent ce moyen détourné pour ne pas avoir à nommer précisément la cause et l’origine de ce terrorisme.

Ce déni de réalité, dicté par la pensée unique, nous emmène tout droit vers une prochaine catastrophe. Pourtant, et malgré la propagande officielle du bien vivre ensemble, au Danemark, depuis l’affaire des caricatures de Mahomet, publiées dans le quotidien Jyllands-Posten, les Danois commencent doucement à prendre conscience que les valeurs de l’islam ne sont pas toujours compatibles avec les leurs. Représentant désormais 5% de la population de ce petit royaume scandinave, les musulmans connaissent là aussi de sérieux problèmes d’intégration.

Pour ne pas citer correctement le problème auquel nous sommes confrontés, nos journalistes et nos politiques nous expliquent avec sérieux que le terrorisme vient encore de frapper le monde libre. En employant ce mot, neutre et impersonnel, en niant l’ampleur et la réalité des faits, nos désinformateurs utilisent ce moyen détourné pour ne pas avoir à nommer précisément la cause et l’origine de ce terrorisme.

L’ancien ministre de l’Intégration Rikke Hvilshoj se plaignait en 2006, malgré le politiquement correct qui sévit aussi chez eux, que de nombreuses femmes musulmanes cherchaient avant tout à « bénéficier de tous les avantages sociaux » sans jamais vouloir travailler, mettant en péril l’Etat-providence. Lors de cette crise dite des « caricatures » et face à la menace de boycott des pays musulmans qui s’en suivit, le Danemark se retrouva bien seul. L’éditeur Flemming Rose avoua tristement : « Cette affaire dépasse tout ce que l’on peut imaginer, c’est complètement fou. Tout ce que nous avons fait est de publier douze dessins. »

Lire la suite

L'Afrique n'est pas "Charlie" - par Bernard Lugan

L’Afrique n’est pas « Charlie » – par Bernard Lugan

18/01/2015 – PARIS (via L’Afrique réelle)
Vu d’Afrique, l’ « affaire Charlie hebdo » illustre les limites de l’universalisme européo-centré. Vendredi 16 janvier, alors que les sociétés de l’hémisphère nord communiaient dans le culte de la liberté d’expression, une partie de l’Afrique s’ insurgeait contre la France des « Charlie ». Du Sénégal à la Mauritanie, du Mali au Niger, de l’Algérie à la Tunisie et au Soudan, le drapeau français a été brûlé, des bâtiments français incendiés et en « prime », des églises détruites. Quant aux imprudents chefs d’Etat africains qui participèrent à la marche des « Charlie », dont Ibrahim Boubacar Keita du Mali, les voilà désormais désignés ennemis de l’islam.

Personne n’a dit ou vu que l’ « affaire Charlie Hebdo » n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase des impératifs politiques et moraux que nous imposons à l’Afrique: démocratie, droits de l’homme, avortement, mariage homosexuel, anthropomorphisme etc. Tous y sont considérés avec dédain ou même comme de « diaboliques déviances ».

Aveuglés par la légitime émotion et noyés sous l’immédiateté, nos responsables politiques n’ont pas songé à se demander comment l’Afrique percevait les événements. Or, alors que pour nous, il s’agit d’un ignoble attentat contre la liberté d’expression commis contre des journalistes, personnes sacrées dans nos sociétés de la communication, pour une grande partie de l’Afrique, il s’agit tout au contraire de la « juste punition de blasphémateurs ». Qui plus est ces derniers n’en étaient pas à leur coup d’essai et ils avaient même été solennellement mis en garde. Voilà pourquoi leurs assassins sont considérés comme des « héros ». Quant aux foules de « Charlie », elles sont vues comme complices des insultes faites au Prophète. De plus, comme le président de la République a marché à leur tête, cela signifie que la France et les Français sont coupables.

Les conséquences géopolitiques qui vont découler de cette situation ne peuvent encore être mesurées, notamment dans les pays du Sahel en raison du jihadisme récurrent contre lequel nos troupes sont engagées. Le plus grave est ce qui s’est passé au Niger où Boko Haram qui, jusqu’à présent ne s’était pas manifesté, a pris le prétexte de la nouvelle livraison de Charlie Hebdo pour lancer les foules contre le centre culturel français de Zinder; au même moment, nos postes militaires avancés veillent aux frontières du pays…

Personne n’a dit ou vu que l’ « affaire Charlie Hebdo » n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase des impératifs politiques et moraux que nous imposons à l’Afrique: démocratie, droits de l’homme, avortement, mariage homosexuel, anthropomorphisme etc. Tous y sont considérés avec dédain ou même comme de « diaboliques déviances ».

Lire la suite

Désinformation au pays des Bisounours - par Vincent Revel

Désinformation au pays des Bisounours – par Vincent Revel

04/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Certains sujets gênent nos élites. Pour les contourner, elles n’hésitent pas à créer des amalgames malsains et douteux. Souvenez-vous, le 7 février 2006, Bruno Masure écrivait une lettre « engagée », parue dans le quotidien Libération, pour condamner tous les extrémismes religieux. Suite à l’affaire des fameuses caricatures de Mahomet, publiées par un journal danois, il se désolait du peu de tolérance qu’exprimaient les « ouailles de Dieu, Yahvé et Allah ». Pour ne pas avoir à dénoncer clairement et directement la violence inégalée des islamistes ainsi que les réactions disproportionnées des musulmans face à quelques dessins anodins, Bruno Masure, comme tant d’autres de ses confrères, fit preuve d’une grande médiocrité en mettant sur un même pied d’égalité les attentats islamistes commis dans le monde entier, la sortie du film La dernière tentation du Christ – qui avait suscitée une vive réaction dans le milieu des catholiques traditionnalistes il y a près de trente ans -, la condamnation de l’homosexualité par un député UMP et les extrémistes juifs en Palestine. En voulant faire preuve de courage, sa lâcheté s’étala en plein jour. Incapable de nommer correctement le vrai problème que représente l’islamisme, il se sentit obligé de dénigrer les autres confessions pour paraître crédible dans son jugement.

Nous avons été de nouveau ridicules et nous avons perdu une bonne occasion d’affirmer et de soutenir nos valeurs en faisant respecter notre liberté d’expression.

Pourtant, aujourd’hui, qui égorge des innocents au nom d’Allah ? Qui pose des bombes dans des avions ou des lieux publics au nom d’Allah ? Qui prend en otage des humanitaires ou des journalistes au nom d’Allah ? Qui lapide une femme pour adultère au nom d’Allah ? Qui coupe la main d’un voleur au nom d’Allah ? Qui égorge un musulman converti à une autre religion au nom d’Allah ? Qui se permet de battre sa femme au nom d’Allah ? Suite à l’affaire des caricatures, des ambassades européennes avaient été attaquées, des chrétiens d’Orient avaient été tués ! Qu’avons-nous fait à cette époque ? Rien ! Le Premier ministre danois dut s’excuser. Les autres pays européens l’ont abandonné. Nous avons été de nouveau ridicules et nous avons perdu une bonne occasion d’affirmer et de soutenir nos valeurs en faisant respecter notre liberté d’expression. Certains journalistes du monde arabe réussirent à faire preuve de plus de courage que bien de nos hommes politiques occidentaux. L’hebdomadaire jordanien Shihane n’hésita pas à publier trois des caricatures en se demandant : « qu’est ce qui porte le plus préjudice à l’islam, ces caricatures ou bien les images d’un preneur d’otage qui égorge sa victime devant les caméras, ou encore un kamikaze qui se fait exploser au milieu d’un mariage à Amman ? » Résultat de cette intervention, le journaliste jordanien fut arrêté et jeté en prison. Ceci est un véritable acte de courage. Bruno Masure et sa pseudo lettre de rebelle indigné ne représentaient rien à côté.

Lire la suite

La relaxe pour l’ignoble Plantu [Présent 2000]

La relaxe pour l’ignoble Plantu [Présent 8200]

01/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – Si vous caricaturez Christiane Taubira en singe, c’est neuf mois de prison fermes, cinq ans d’inéligibilité et 50 000 euros d’amende. Si vous représentez le pape en train de sodomiser un enfant, c’est la relaxe.

La relaxe pour l’ignoble Plantu [Présent 2000]Le dessin, publié le 22 mars 2010 sur le site de Plantu et repris le 3 avril suivant par Le Monde magazine, avait aussitôt fait l’objet d’une plainte de l’Agrif pour « provocation à la haine ou à la violence » envers les catholiques. Intitulé « Pédophilie : le pape prend position », il mettait en scène Benoît XVI sodomisant un enfant qui déclarait : « Quitte à se faire enculer, autant aller voter dimanche ! », en référence aux élections régionales.

Ce dessin « n’avait ni pour objet ni pour but de stigmatiser la communauté des catholiques ou même l’ensemble du clergé », a estimé la chambre de la presse. C’est l’évidence même ! Et ce même s’il a « légitimement pu choquer certaines personnes et singulièrement des fidèles en raison de l’atteinte portée à la dignité de la figure du pape » (ce dont la chambre se fout totalement).

Lire la suite

L’Espagne craint des « représailles » musulmanes

L’Espagne craint des « représailles » musulmanes

Image en Une : Une autre caricature parue dans El Jueves : Angela Merkel et Mariano Rajoy.

28/09/2012 – 12h00
MADRID (NOVOpress) –  La revue satirique espagnole El Jueves a publié dans son édition de mercredi un dessin du prophète Mahomet où l’on voit des musulmans parmi une file de suspects lors d’une séance d’identification de la police. La légende indique : « Mais (…) qui sait à quoi ressemble Mahomet ? ». La rédactrice en chef de la publication, Mayte Quilez, a déclaré qu’il s’agissait d’une liberté humoristique sur un sujet controversé : « Si l’on ne peut pas représenter Mahomet, comment savoir si c’est bien lui qui figure sur les caricatures ? », s’est-t-elle demandé.

En juin, El Jueves avait déjà fait parlé de lui en figurant à sa Une Angela Merkel et Mariano Rajoy en adeptes du sadomasochisme (voir photo). Mais l’affaire est plus grave avec le guide des musulmans. Toute représentation du Prophète est en effet menacée de mort. Cette nuit l’accès internet d’El Jueves était toujours inaccessible depuis deux jours.
Lire la suite

Nouvelles caricatures anticatholiques avec Ainsi soient-ils

Nouvelles caricatures anticatholiques avec Ainsi soient-ils

23/09/2012 – 18h40
PARIS (NOVOpress) – Alors que le film critique sur l’islam, L’innocence des musulmans et les caricatures de Charlie Hebdo font couler beaucoup d’encre et de sang pour savoir s’il est permis de tourner en dérision les musulmans, les catholiques, eux, sont attaqués régulièrement dans les médias.
Lire la suite

Charlie-Hebdo : Philippe Poutou s’oppose au NPA

Charlie-Hebdo : Philippe Poutou s’oppose au NPA

21/09/2012 — 17h30
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Dans le petit monde des trotskistes, les caricatures publiées par l’hebdomadaire de gauche, Charlie-Hebdo, font débat. Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) a publié hier un communiqué de presse dans lequel il accuse Charlie-Hebdo de « participer à une agitation démagogique et à l’imbécillité réactionnaire du choc des civilisations ». Il est loin le temps où le parti brocardait « l’opium du peuple » !

Lire la suite