Tag Archives: cannabis

Génération Identitaire

Islamistes puis cannabis, les socialistes provoquent la mort de la jeunesse française !

Le mouvement Génération identitaire communique :

Les socialistes n’ont de cesse de participer à la destruction de la jeunesse de France. En laissant entrer des centaines de milliers de migrants-clandestins, ils ont rendu possible les attentats de novembre commis par des islamistes, assassins de jeunes Français.

Les socialistes aggravent leur cas : ils souhaitent désormais légaliser l’usage du cannabis, drogue addictive qui entraîne de graves lésions irréversibles : perte de concentration, schizophrénie, isolement…

Les socialistes méprisent la jeunesse française en s’imaginant l’acheter à grand coup d’aides sociales et de drogue légale. Ils justifient cette légalisation par des arguments fallacieux : comme si la légalisation du cannabis allait réduire les trafics, diminuer la délinquance dans les banlieues à majorité immigrée ou même empêcher la radicalisation et le terrorisme islamique !

En réalité, les socialistes sont ignorés par la jeunesse française. Cette jeunesse aux idées majoritairement patriotes et identitaires, cette jeunesse qui défilait massivement contre le mariage pour tous, cette jeunesse est chaque jour plus nombreuse à rejoindre les rangs de Génération identitaire.

Nous ne voulons pas de cannabis ; nous voulons dégager les socialistes !

Culture écolo du chanvre indien, le programme d'Esther Benbassa

Culture écolo du chanvre indien, le programme d’Esther Benbassa

27/02/2015 – PARIS (NOVOpress) – Esther Benbassa, sénatrice membre d’Europe Écologie Les Verts, ne se contente pas de se coiffer avec un pétard, elle veut le légaliser par tous les moyens.

Le 4 février dernier, lors d’une discussion générale à l’Assemblée sur la proposition de loi autorisant l’usage contrôlé du cannabis, la sénatrice s’est enflammée dans un long et fervent plaidoyer en faveur de cette drogue.

Aux Pays Bas, la détention et la vente de cannabis ne sont pas légales, mais elles sont tolérées sous certaines conditions. La Hollande n’a jamais légalisé la production du cannabis sur son territoire, et ne s’intéresse pas aux sources d’approvisionnement des coffee shops qui relèvent d’une réglementation nationale. On y dénombre moins de 9 000 interpellations pour infractions relatives aux drogues douces en 2012 pour l’ensemble du pays, 18 300 pour l’ensemble des drogues, soit dix fois moins qu’en France.

Ce que la dame omet de dire, lorsqu’elle compare une consommation plus forte en France qu’en Hollande où la substance n’est pas prohibée, c’est que nous sommes dans un pays comprenant une immigration en provenance des pays producteurs presque deux fois supérieure à celle de la Hollande. Ce qui ne saurait être sans causes et conséquences sur l’usage du cannabis et sa propagation.

En France, la consommation et la culture du cannabis sont interdits. Qu’en est-il d’encourager sa consommation ? La logique voudrait que les propos d’Esther Benbassa tombent sous le coup de la loi…

Crédit photo : Matthieu Riegler via Wikimedia (cc)

Etude sur le cannabis : confirmation des dangers de la dépénalisation chez les jeunes

Etude sur le cannabis : confirmation des dangers de la dépénalisation chez les jeunes

10/10/2014 – GENEVE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Le 7 octobre a été publiée une étude sur les effets du cannabis. Cette étude a été conduite sur une période de 20 ans par le professeur Wayne Hall qui est conseiller auprès de l’OMS sur les sujets relatifs aux drogues, ce qui lui confère une autorité importante.

Il est arrivé aux conclusions suivantes : un adolescent sur six qui fume du cannabis en devient dépendant, fumer du cannabis double le risque d’être atteint de troubles psychologiques, notamment de schizophrénie. Il a constaté que les consommateurs de cannabis ont de moins bons résultats scolaires et que fumer du cannabis jeune a un impact néfaste définitif sur les capacités cérébrales du futur adulte. De plus, les chances de se tourner vers les drogues dures augmentent conséquemment.

Le professeur Hall regrette que le danger de cette substance soit souvent sous‑estimé. En effet, s’il dit qu’on ne peut mourir d’une surconsommation de cannabis, il précise bien que l’addiction qui en résulte est parfois plus difficile à vaincre que celle qui résulte de l’héroïne.

Les politiques eux‑mêmes contribuent à cacher ce danger. Barack Obama a publiquement exprimé qu’il considérait le cannabis comme moins dangereux que l’alcool. En France plusieurs élus de gauche se sont prononcés pour la dépénalisation de cette drogue.

Crédit photo : Alphakaya via Wikipédia (cc).

Drogue : chez elevenparis, tout est permis

Apologie de la drogue : chez elevenparis, tout est permis

09/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – Connaissez-vous elevenparis ? C’est une marque de vêtements un peu hipster, un peu bobo parisienne, un peu chère, pour être habillé un peu comme tout le monde. Et pour être un peu comme tout le monde, la marque a créé un sweat, surement sensé faire le buzz.

Un conseil d’ami : ne l’achetez pas, vous passeriez pour un toxicomane (et vous trouverez le même modèle en moins cher Porte de Saint-Ouen). Pour les amateurs de drogue, ne perdez pas votre argent : à ce prix là, vous avez trois barrettes, et le sweat ne se fume pas. Au pire, achetez le sweat bambi : faut vraiment être un toxico pour le porter.

Pour les inspecteurs de la répression des fraudes, votre devoir est de saisir et détruire cette marchandise (dans le simple cadre de l’application de la loi).

Pour les avocats pénalistes, proposez vos services, parce que l’enjeu est conséquent (5 ans de prison et 75 000 € d’amende cf. art L3421-4 du code de la santé publique).

Pour les autres, si vous avez deux minutes à perdre, envoyez un petit mail à cette société dans la rubrique contact pour donner votre opinion.

A bon entendeur les créateurs de mode, salut !

Leberlioz

Réunion au Maroc des producteurs de cannabis sous l'égide de partis proches du palais royal

Réunion au Maroc des producteurs de cannabis sous l’égide de partis proches du palais royal

Les producteurs marocains de cannabis se sont réunis samedi dans le Rif pour discuter de « leur métier », et trouver des débouchés à une filière qui fait vivre plus de 96.000 familles de ces régions rudes du Maroc. Le Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM), parti proche du Palais royal, veut porter le dossier de la culture du cannabis devant le parlement.

Pour rappel, la superficie cultivée par le cannabis au Maroc varie autour d’une moyenne de 140 000 hectares. Production annuelle : 7 000 tonnes de résine de cannabis !

La production est évaluée à son tour à environ 7 000 tonnes dont plus de 80 % “exportées” vers l’Europe. Ces 50 000 exploitations cannabicoles font vivre entre 3 à 5 millions de personnes.

Source : Le Maghreb

Crédit photo : DR

Fume, c’est du Peillon – Par Philippe Randa

[Lu sur le net] Fume, c’est du Peillon – Par Philippe Randa

François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont-ils à craindre l’opposition avec un ministre comme Vincent Peillon ? Pas vraiment !

Sacré Peillon ! Prôner la dépénalisation du cannabis alors qu’une élue écologiste adjointe au maire socialiste du XIIIe arrondissement de Paris est mise en examen pour blanchiment d’argent de la drogue, il fallait oser ! Mais un ministre socialiste, ça ose tout… et c’est même à cela qu’on les reconnait, disent leurs détracteurs.

Lire la suite

Vincent Peillon, ministre PS de l'Education nationale, est partisan de la dépénalisation du cannabis !

Vincent Peillon, ministre PS de l’Éducation nationale, est partisan de la dépénalisation du cannabis

15/09/2012 — 08h00
PARIS (NOVOpress) — Le moins que l’on puisse dire est l’actuel gouvernement nuit gravement à nos enfants. Après les délires pédagogistes et la mainmise politiquement correcte sur l’Histoire, Vincent Peillon, ministre PS de l’Éducation nationale, s’est déclaré hier, au micro de France-Inter, partisan de la dépénalisation du cannabis.

Faisant fi des dernières études prouvant la nocivité du cannabis sur les capacités intellectuelles des jeunes, le ministre socialiste s’est déclaré partisan de la dépénalisation du cannabis et de l’encadrement par l’État de sa consommation pour lutter contre les trafics (sic).

Des propos fumeux qui vont dans le sens des nouvelles orientations du PS, qui, suivant la fondation Terra Nova, abandonne les classes populaires pour aller vers les « bobos » et les immigrés… consommateurs et distributeurs du cannabis.

Crédit photo : DR

Fumer du cannabis rend c…

Fumer du cannabis rend con

29/08/2012 – 12h00
PARIS (NOVOpress) –  Difficultés de concentration, isolement social, cancers… Il faut ajouter un nouvel inconvénient à « la fumette » : le cannabis rend également con. Selon l’étude publiée par la revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA, fumer régulièrement du cannabis provoque une baisse des capacités intellectuelles à l’âge adulte. La recherche effectuée sur 1.000 Néo-Zélandais portait sur une  période de 25 ans. Elle a permis de comparer leur quotient intellectuel (QI) à 13 ans puis à 38 ans. Certains candidats étaient des consommateurs réguliers de cannabis, les autres pas.
Lire la suite

Trafic de cannabis : toujours d’actualité en Bretagne

Trafic de cannabis : toujours d’actualité en Bretagne

03/07/2012 — 17h00
RENNES (NOVOpress Breizh) –
Alors que huit personnes ont été condamnées le 28 juin dernier à des peines de prison pour un important trafic de drogue organisé à partir du Maroc, un individu qui convoyait du cannabis a été interpellé un jour plus tard près de Morlaix après avoir forcé un barrage de police. Dans un contexte où certains responsables politiques prônent la dépénalisation de l’usage des drogues qualifiées – bien à tort – de « douces ».

Après 5 jours d’audience la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes a condamné jeudi dernier huit trafiquants de stupéfiants à des peines allant de 18 mois à 10 ans de prison. Les deux principaux prévenus – en fuite – Badr Khardbouche et Said Akil ont été condamnés à 9 et 10 ans d’emprisonnement.

Les autres membres de la bande, qui résidaient à Saint-Etienne, Auxerre et Nantes, ont récolté des peines allant de 18 mois à 7 ans. Cette dernière peine a été infligée à Soufyan Kharbouch, arrêté en novembre 2009 en possession de 297 kilos de résine de cannabis. Rachid Fekrane, qui jouait un rôle important dans l’organisation du trafic, écope de son côté de cinq ans de prison. Le tribunal a en outre ordonné la confiscation des biens acquis avec l’argent de la drogue. La famille Akil se voit ainsi privée de biens d’une valeur estimée à un million d’euros.

Ce procès à peine terminé, un individu soupçonné de trafic de drogue était  intercepté dans la nuit de vendredi à samedi sur la Nationale 12 près de Morlaix. Alors que les policiers tentaient de  contrôler le suspect, sur un parking près de Brest, celui-ci n’a pas hésité à lancer son véhicule sur un policier de la BRI, qui a fait usage de son arme.

Après une course poursuite sur près de cinquante kilomètres, à plus de 180 km/h, le trafiquant  a finalement été arrêté. 180 kilos de cannabis ont été trouvés dans son véhicule. Le procureur de Brest a ouvert une enquête pour tentative de meurtre sur un fonctionnaire dépositaire de l’autorité publique et pour trafic de stupéfiants.

Alors que gendarmes et policiers risquent quotidiennement leur vie dans la lutte contre les trafiquants, Cécile Duflot, ministre du Logement , a rappelé le 5 juin dernier la position de son parti (EELV) en faveur de la dépénalisation du cannabis. « Il faut considérer que le cannabis, c’est comme l’alcool et le tabac, même régime : une politique de santé publique et de prévention, notamment vis-à-vis des plus jeunes », avait-t-elle déclaré sur RMC et BFM TV, créant un certain embarras au sein du Gouvernement socialiste pour qui cette question sociétale n’est – semble-t-il – pas encore d’actualité.

Signe des temps, le président du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, s’est lui aussi déclaré favorable à la dépénalisation. Si Marx considérait la religion comme l’opium du peuple, aujourd’hui le candidat préféré des bobos estime qu’autoriser le peuple à consommer librement de la drogue constituerait « un grand pas en avant » (sic).

Crédit photo : Martin Vicente, via Flickr, licence CC

Société toxique : toujours plus de jeunes français fument du cannabis

Société toxique : toujours plus de jeunes français fument du cannabis

03/06/12 – 08h30
PARIS (NOVOpress)
– Ennui, absence de perspectives, d’idéal, délitement familial …. Dans la tranche d’âge des 15-16 ans, la France est le pays d’Europe qui a connu la plus forte augmentation de la consommation de cannabis entre 2007 et 2011.

Selon l’enquête Espad (European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs), aujourd’hui 39 % des jeunes de 15-16 ans ont déjà fumé du cannabis au moins une fois dans leur vie quand ils n’étaient que 31 % en 2007, soit la plus forte croissance des 36 pays européens analysés.

La France est également le pays où l’on trouve le plus d’utilisateurs de cannabis « à problème » (violence, dépression, déscolarisation, troubles mémoriels…). Ils sont en effet près de 10% à souffrir de ces maux, contre 4 à 6 % dans les autres pays testés.

Parallèlement, l’étude révèle que l’usage des autres substances psychoactives est également à la hausse, notamment pour le tabac et l’alcool.

Crédit photo M. Martin Vicente via Flickr (CC).
Besançon : nouveau trafic de drogue en provenance d’Algérie

Besançon : nouveau trafic de drogue en provenance d’Algérie

29/02/2012 – 10h00
ALGER (NOVOpress) –
La police vient de mettre la main sur 61 kilos de résine de cannabis, un pistolet automatique 9 mm Parabellum et 165 000 € d’argent liquide à Besançon (Doubs). Pour L’Est républicain, cette affaire pourrait s’inscrire dans « le cadre d’un important trafic de stupéfiants entre l’Algérie et Besançon via Marseille ».

L’Algérie, est une plaque tournante du transit de drogue destinée à l’Europe. Lors de la dernière réunion ministérielle du G8 sur le trafic de drogue en mai 2011 à Paris, le ministre algérien de l’Intérieur, Daho Ould Kabia, évoquait une saisie annuelle en Algérie de 64 tonnes de cannabis.

Le Maroc est aussi une véritable plaie pour la santé de la jeunesse européenne : l’ONU rappelait en juin dernier que la production de résine de cannabis se concentre au Maroc et en Afghanistan. Le royaume de Mohammed VI possède officiellement 47 500 hectares de résine de cannabis dont la production est « destinée principalement pour les marchés de l’Afrique du nord et de l’Europe occidentale et centrale ».

Crédit photo : Luis Sarabia via Flickr, licence CC.