Tag Archives: campagne

Jean-Luc Mélenchon candidat a l’élection présidentielle 2017

11/02/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)
Jean-Luc Mélenchon a annoncé sa candidature à la présidentielle, prenant de court ses « partenaires » communistes et zappant définitivement la case primaire. Il compte sur le soutien populaire « hors cadre de partis, ouvert aux citoyens », une attitude presque gaullienne qui prête presque à sourire au vu du personnage. Pas sûr en tout cas qu’il aille au bout de sa démarche, le PCF, qui lui est quasiment indispensable pour obtenir les 500 signatures nécessaires à la validation de sa candidature, étant plutôt dans la logiques de primaires à gauche pour éviter l’émiettement des voix.


Publié le

« La France apaisée » : nouvelle campagne pour le FN

« La France apaisée » : quand Marine fait du « tonton »
23/01/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)
La stratégie de normalisation du FN se poursuit avec une nouvelle affiche et un nouveau slogan, « La France apaisée », qui se rapproche des codes de communication des partis dits « de gouvernement ». On ne peut s’empêcher de penser à la célèbre affiche de Mitterrand en 1981, « la force tranquille », qui est restée depuis un modèle de communication politique institutionnelle. On quitte en tout cas avec cette affiche les slogans « clivants ». À voir si cela est en phase avec les attentes des électeurs frontistes et si cela suffira à faire sauter le pas aux hésitants.

Publié le

Marine Le Pen lance une opération de séduction auprès des musulmans

11/11/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Marine Le Pen dirige sa campagne vers la banlieue et intervient plus spécifiquement sur le vote des français musulmans, estimant qu’ils doivent choisir le FN dans les mêmes proportions que d’autres catégories d’électeurs, sauf à considérer que le communautarisme est bien plus présent que l’on ne veut bien le dire.

Publié le
Le grand remplacement c’est près de chez vous ! (Présent 8303)

Le grand remplacement c’est près de chez vous ! (Présent 8303)

26/02/2015 – POUILLY-EN-AUXOIS (NOVOpress)
A lire les journaux, c’est à se demander si les migrants clandestins ne commenceraient pas leur propre tour de France. Un peu partout, nous voyons fleurir des titres indiquant la nouvelle « étape » de ces originaires en grande majorité du Soudan et de la Corne d’Afrique. Pour nous, c’est mission « désengorgement du port de Calais » et pour eux, c’est destination Bourgogne, Pouilly-en-Auxois plus exactement.

Le grand remplacement c’est près de chez vous ! (Présent 8303)L’AFP nous a délivré une dépêche dont elle a le secret, propre à nous émouvoir et à nous rassurer : « Braves gens, dormez sur vos deux oreilles, ils sont très gentils et polis. Il ne se passera rien. » Un modèle du genre pour faire passer la pilule auprès des habitants de cette petite commune de 1 600 habitants.

Pouilly-en-Auxois

Sauf qu’on ne peut pas oublier d’où vient cette soixantaine de « primo-arrivants » (magnifique terme officiel qui n’arrive pas à dissimuler que ce n’est qu’un début) : de Calais, où la population est ulcérée de la violence et de la délinquance qui règnent dans la ville depuis que plus de 2 000 migrants y attendent de pouvoir passer en Angleterre, soi-disant le nouvel Eldorado. Agressions, viols, vols, batailles rangées entre différentes ethnies, les Calaisiens étouffent littéralement dans un tel climat délétère. Pouilly-en-Auxois va-t-elle subir la même chose ?

Ils sont arrivés en bus et ont pris possession d’une ancienne caserne de gendarmerie. Ce seront trois vagues successives qui vont arriver en tout. Nadine est lucide : « Avant de penser aux immigrés, bon, je suis pas raciste, mais avant de penser à eux, il y a des Français qui sont dans la rue, qui sont sans logement, sans rien, on fait rien pour eux. » Eh oui, le slogan « Les nôtres avant les autres » n’est réservé qu’aux méchants identitaires et est condamné d’avance.

Lire la suite

Nouvelle campagne du Bloc identitaire contre les islamistes présents en France

Nouvelle campagne du Bloc identitaire contre les islamistes présents en France

21/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Depuis une douzaine d’années, le Bloc identitaire est en pointe contre l’islamisation de la France et d’Europe. Il le prouve avec sa nouvelle campagane d’autocollants : « C’est aussi chez nous qu’il faut lutter contre les islamistes ! » Dans un communiqué, le Bloc identitaire explique cette campagne :

Avec 2.000 combattants engagés dans l’État Islamique ou les autres groupes djihadistes en Irak et en Syrie, le nombre le plus important parmi tous les pays européens, la France est directement concernée par une menace qui peut aussi frapper – à tout moment – chez nous. Dans une nouvelle vidéo de l’État Islamique diffusée sur internet depuis quelques jours, un djihadiste francophone déclare : « Nous allons lancer des appels à tous les frères qui vivent en France pour tuer n’importe qui, civils, vous serez jamais à l’abri »

Mohammed Merah et Mehdi Nemmouche nous l’ont prouvé : les futurs ou ex-djihadistes sont autant de bombes à retardement et le risque d’attaque meurtrière n’a jamais été aussi élevé sur notre territoire.

Mais surtout :

Le Bloc Identitaire tient à rappeler que c’est aussi, et surtout, en France, que doit se mener la lutte contre l’islamisme – qu’il s’inspire du salafisme ou des Frères Musulmans, comme dans le cas de l’UOIF, que cela soit dans les quartiers, les prisons, ou les mosquées. Il est grand temps aussi d’en finir avec la bienveillance envers le Qatar qui assure le financement des groupes djihadistes qui nous ont déclaré la guerre.

Car l’émotion suscitée par l’assassinat d’Hervé Gourdel doit désormais laisser la place à l’action, le Bloc Identitaire lance une grande campagne militante intitulée : « C’est aussi chez nous qu’il faut lutter contre les islamistes ! »

>>Pour commander les autocollants

Les campagnes s’appauvrissent, mais sont oubliées des actions de réduction des inégalités sociales

Les campagnes s’appauvrissent, mais sont oubliées des actions de réduction des inégalités sociales

15/06/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
La ministre  Najat Belkacem (photo) propose de rénover la politique de la ville destinée à réduire les inégalités sociales entre territoires. L’objectif ? Recentrer la manne publique sur les seuls secteurs les plus nécessiteux. Seront concernées les zones de population dense, dont plus de la moitié disposent d’un revenu inférieur à 60 % du revenu médian national.

Or, 85 % des ménages pauvres n’habitent pas dans les quartiers dits « sensibles ». La pauvreté moyenne des campagnes est supérieure de 20 % à celle des zones urbaines. Pourtant, la part des prestations sociales dans leurs revenus est moins élevée qu’en ville. L’Etat a abandonné ces populations rurales au profit de la politique de la ville qui coûte des centaines de millions chaque année.

Pourtant, la pauvreté des campagnes n’engendre pas autant de délinquance qu’en ville. Le criminologue Xavier Raufer a réduit à néant les justifications de la culture de l’excuse, en démontrant clairement qu’à niveau de pauvreté similaire, la délinquance était très inférieure dans les campagnes que dans les banlieues de l’immigration. Des mal-pensants font remarquer que la composition de la population n’est pas la même.

Crédit photo : Parti Socialiste du Rhône, via Flickr, (cc).

Djihadistes "français" : Jacques Bompard relaie la proposition des Identitaires et interroge le gouvernement

Djihadistes « français » : Jacques Bompard relaie la proposition des Identitaires et interroge le gouvernement

14/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Début avril, le Bloc Identitaire lançait une campagne afin de déchoir de notre nationalité les centaines de musulmans djihadistes partis faire la guerre en Syrie. En effet, plus de 700 de ces « Français », ayant parfois conservé la nationalité de leur pays d’origine, ont montré par leur engagement que pour eux il n’existait qu’une patrie, l’oumma, la communauté mondiale musulmane.

La déchéance de nationalité est possible de par la loi française. Le cas des djihadistes correspond parfaitement à ce cadre juridique.

L’initiative lancée par le Bloc Identitaire est d’ores et déjà relayée à l’Assemblée nationale par le député Jacques Bompard qui vient de s’emparer de la proposition des identitaires en posant une question écrite au gouvernement (ci-dessous, en exclusivité pour Novopress).

Une fois encore, fidèle à son rôle d’aiguillon idéologique, l’action du Bloc Identitaire a permis de mettre en branle un mouvement qui traverse l’ensemble des droites.


Ministère interrogé : INT – Ministère de l’intérieur

Question n° 15-00383

M. Jacques Bompard alerte M. le ministre de l’intérieur sur les menaces inquiétantes du retour des djihadistes français de Syrie. M. Manuel Valls en janvier 2014, alors ministre de l’Intérieur, estimait que 700 Français se seraient enrôlés dans les troupes rebelles en Syrie. La menace est réelle que ces terroristes perpètrent à leur retour des attentats sur le sol français. Les articles 25 et 25-1 du Code Civil permettent la déchéance de nationalité d’une personne s’étant livré « à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France », s’étant « produits antérieurement à l’acquisition de la nationalité française ou dans le délai de dix ans à compter de la date de cette acquisition ». M. Jacques Bompard demande à M. Le ministre de l’Intérieur de déchoir de la nationalité française tous les combattants français partis accomplir la « guerre sainte » en Syrie, remplissant les conditions prévues aux articles susvisés, au nom de la protection de l’ordre public.

Quand la campagne électorale algérienne se délocalise… à Paris !

Quand la campagne électorale algérienne se délocalise… à Paris !

11/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Lundi 7 avril avaient circulé sur les réseaux sociaux des photos représentant tracts et affiches sur la campagne électorale algérienne, à Paris. Quelques élus avaient alors condamné ces actes. Une condamnation, c’est bien. Seulement, le mal perdure dans les mentalités et nos rues restent recouvertes par les affiches critiquées ou condamnées.

Lors de la campagne pour les municipales, Anne Hidalgo avaient par exemple fustigé le collage sauvage des équipes de Nicolas Miguet puis demandé à ce que les services de propreté les retirent mais plusieurs semaines après, elles demeurent. Quelques vérifications s’imposaient.

A Barbès, peu d’affiches dans les rues mais bon nombre d’individus désœuvrés traînaient sans même maîtriser la langue française (n’étant pas capable d’expliquer clairement des itinéraires). Constat encore plus alarmant à la sortie du métro Belleville. A deux pas des escaliers se trouvaient des affiches d’Ali Benflis, un des candidats algériens. Puis, à l’angle de la rue des Maronites, les pro-Bouteflika avaient également placardé des affiches de leur candidat Abdelaziz Bouteflika.

Lire la suite

« Je me fous des Bretons » (Nicolas Sarkozy)

« Je me fous des Bretons » (Nicolas Sarkozy)

24/07/2013 – 15h00
PARIS (NOVOpress Breizh) –
Nicolas Sarkozy a de gros problèmes d’argent. Au 31 juillet, son parti l’UMP, doit – ou devrait – rembourser aux banques un prêt de 11 millions d’euros, or l’Etat ne remboursera pas cette somme au parti en question car les comptes de campagne de M. Sarkozy – correspondant à l’élection présidentielle de 2012 – ont été invalidés par le Conseil constitutionnel. Ben sûr, l’inquiétude n’est pas de mise puisque les banquiers accepteront de bonne grâce le rééchelonnement de la dette.

Lire la suite

Petite histoire des campagnes de diabolisation

Petite histoire des campagnes de diabolisation

Enoch Powell. Crédit photo : Allan warren via Wikipédia (cc).

07/06/2013 – 10h00
PARIS (via Polémia)  –
La « diabolisation » est une technique de manipulation des esprits. Elle vise à interdire la description des faits ou l’expression de certaines idées en disqualifiant celui qui les rapporte, en l’accusant d’ « extrémisme », de « dérapage » ou de « provocation ». La diabolisation est l’arme majeure du terrorisme intellectuel. Arme régulièrement utilisée en France depuis quarante ans mais qui a aussi été employée avec succès ailleurs.

Lire la suite

Ibis : vous avez dit « identitaire » ?

Ibis : vous avez dit « identitaire » ?

12/03/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – Selon le site Décision Achats, la chaîne d’hôtellerie Ibis a lancé une ligne de vêtements de travail pour l’ensemble de ses 8.000 collaborateurs de ses établissements. Il s’agirait d’une « nouvelle garde-robe identitaire » dans le cadre d’une opération d’aide au développement au Mali.

Le premier réseau d’hôtellerie économique en Europe n’hésite donc pas à galvauder le terme « identitaire », qu’il transforme en : les autres (Africains), avant les nôtres (Européens). A l’image de sa vaste campagne publicitaire qui véhicule depuis des mois une promotion de la société multiculturelle en Europe (image ci-dessus).

Crédit photo : DR

Prise de conscience identitaire au sein du FNJ ?

07/12/2012 —10h00
PARIS (NOVOpress) — Julien Rochedy, le nouveau directeur national du FNJ, aurait-il été formé au sein des Identitaires ? Après un discours alter-européen lors d’un colloque organisé par le Vlaams Belang qui était proche de la vision des Identitaires de l’Europe, il vient de lancer une campagne du FNJ (qui dispose d’un nouveau site site Internet) consacrée au racisme anti-Français, racisme dont les élites proclament l’« inexistence »

Continue reading

Publié le
Campagne choc du Vlaams Belang contre le niqab

Campagne choc du Vlaams Belang contre le niqab

03/02/2012 – 17h30
BRUXELLES (Novopress via le Bulletin de réinformation) –
La dernière campagne du parti populiste flamand Vlaams Belang risque de faire plaisir aux hommes et un peu moins aux musulmans radicaux. On y voit en effet An Sofie, la fille du chef de file du parti, Filip Dewinter, poser sous un niqab généreusement ouvert. Avec ce slogan choc : « La liberté ou l’islam ? Oser choisir ». Le Vlaams Belang entend ainsi lutter contre l’islamisation de la Flandres et de l’Europe.

Campagne choc du Vlaams Belang contre le niqab