Tag Archives: Camerounais

Bien qu'il porte un bracelet électronique, un Camerounais viole une fillette de 2 ans

Bien qu’il porte un bracelet électronique, un Camerounais viole une fillette de 2 ans

07/12/2014 – MARSEILLE (NOVOpress)
On ne sait où placer le comble de l’horreur quant à ce fait divers sordide. Certes, le viol d’une fillette de 2 ans est déjà en soi un acte d’une monstruosité sans nom, mais d’apprendre que la Camerounais qui a commis cet acte horrible à Marseille portait un bracelet électronique laisse sans voix, d’autant qu’il s’agit d’un des enfants de la femme chez qui il résidait. Combien de temps encore la néfaste Christiane Taubira va-t-elle nous vanter toutes ces alternatives à la prison qui n’empêchent pas in fine la commission de délits ou de crimes ?

Comme l’indiquent nos confrères de La Provence :

Cet homme de 28 ans, d’origine camerounaise et de nationalité belge, aurait profité de l’absence de sa maman, chez laquelle il vit, pour commettre l’innommable. Le parquet de Marseille a saisi la sûreté départementale et ouvert une information judiciaire pour poursuivre les investigations qui viseront à retracer le déroulement des faits mais aussi à confondre le suspect principal – qui porte un bracelet électronique pour des faits de violences envers des fonctionnaires de police – ou à le dédouaner de ces actes.

>> Pour lire l’article dans son intégralité

Crédit photo : Ctruongngoc via Wikipédia (cc).

Séropositif, le jeune Camerounais ne se protégeait pas : deux ans de prisons pour avoir transmis le sida

Séropositif, le jeune Camerounais ne se protégeait pas : deux ans de prisons pour avoir transmis le sida

21/11/2012 – 17h00
NANTES (NOVOpress Breizh) – Un jeune Camerounais a été condamné hier à deux ans de prison pour avoir transmis le sida à une mère de famille avec laquelle il entretenait une liaison, alors qu’il se savait séropositif.

Mère de trois jeunes enfants, la victime, une Nantaise de 36 ans, a contracté le virus du HIV il y a trois ans. À l’époque, elle entretenait une relation amoureuse avec un jeune Camerounais installé dans la région. Celui-ci savait qu’il était atteint du sida, mais il a préféré ne rien dire et n’a pris aucune mesure de protection. Un « comportement criminel » pour la représentante du Ministère public, qui a requis trois ans de prison ferme.

Lire la suite