Tag Archives: British

fish_and_chips

« Nous venons en paix » : nourris à l’œil, les « réfugiés » se plaignent de menus trop « British »

21/09/2015 – MONDE- traduction NOVOpress d’un article du Daily Mail (NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM ! Aujourd’hui, visite dans un centre de rétention pour clandestins, où les pensionnaires se plaignent de la monotonie culturelle des menus… Ah, s’ils avaient écouté M. Cazeneuve et avaient demandé l’asile en France, ils n’auraient pas à subir l’agneau à la menthe ou le boeuf bouilli…

Les immigrés clandestins venant de plus de 80 pays se sont plaint de la nourriture servie dans leur centre de rétention en Angleterre. Près de trois quarts des 575 hommes logés dans ce centre -dont la moitié ont eu des condamnations pénales- ont signalé aux inspections humanitaires qu’ils n’étaient pas satisfaits des plats de la cantine.
Plutôt que les traditionnelles tourtes à la viande ou les fish and chips, le Centre de rétention de Verne dans le Dorset doit maintenant servir des plats « culturellement plus diversifiés » dans le but de répondre à l’énorme éventail de nationalités présentes.
Le rapport de l’inspecteur général des Prisons de Sa Majesté publié le mois dernier a également déclaré que les menus en langue anglaise doivent être imprimés dans différents dialectes.
Le rapport ajoute : « la qualité de la nourriture était correcte, mais manquait de diversité culturelle – les menus n’étaient pas suffisamment variés pour répondre aux besoins spécifiques de cette population ».

Peter Bone, député conservateur de Wellingborough, a déclaré hier soir

suggérer que nous devrions nous soumettre aux désirs de ces gens qui n’ont pas le droit d’être ici, ou ont été en prison, est ridicule. Nous ne devrions pas nous inquiéter de la nourriture tant qu’elle est saine et nutritive.

Le rapport a également critiqué l’ancienne prison pour ne pas avoir un « coin-cuisine » pour que les détenus puissent préparer leur propre nourriture. Jonathan Isaby, de l’Alliance des Contribuables, a déclaré : « C’est encore un autre exemple de non-sens politique aux frais des contribuables. »
Un sondage effectué auprès des détenus a révélé que 29 pour cent d’entre eux ont estimé que la nourriture était « bonne » ou « très bonne ». Et selon les normes de restauration, les immigrants détenus dans ces centres bénéficient de repas qui répondent déjà aux besoins « culturels ».

Cette même inspection surprise a aussi révélé que le « niveau de violence était trop élevé ». Les inspecteurs précisent que les clandestins sont traités « avec humanité », mais que le centre de Verne ressemblait trop à une prison. Un porte-parole du ministère de l’Intérieur a cependant déclaré : « la détention est un composant essentiel d’un système d’immigration efficace et tous les détenus sont bien entendu traités avec dignité et respect. » Le porte-parole a ajouté que les recommandations du rapport avaient été soigneusement étudiées et un plan d’amélioration serait appliqué.