Tag Archives: boxe

priere_sport_152935687

Islamisation de la France : Corans et tapis de prière dans le sport amateur

16/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La note confidentielle du service central du renseignement territorial (SRCT) intitulée « Le sport amateur vecteur de communautarisme et de radicalité » a donc pointé les dérives prosélytes de responsables musulmans dans des clubs sportifs en France.

Ce rapport évoque notamment une scène survenue sur un terrain de foot au mois de mai. À la mi-temps d’un match, les joueurs d’une équipe de foot de Perpignan sortent des tapis pour prier, sur le pré, sous les regards stupéfaits d’un arbitre et des quelques spectateurs. Dans ce club franco-algérien de Clermont-Ferrand, l’on ne parle qu’arabe et les arbitres sont volontiers taxés de racisme. Par ailleurs, il n’est pas rare de voir certains installer des tapis de prière dans les vestiaires. Les clubs de foot et les salles de sports de combat seraient les premiers concernés.

Pour rappel, en 2013 déjà, Le Progrès revenait sur un tournoi amical de football organisé à Roanne et qui, lors d’une pause entre les rencontres, avait vu un individu lancer un appel à la prière. Entre 20 et 50 fidèles auraient alors gagné le terrain de football pour prier pendant dix minutes…

Le rapport parle d’une vingtaine de cas recensés, mais la réalité est certainement plus préoccupante.

Enfin, il faut noter le choix des mots employés. On entend parler de « radicalisation » alors qu’il s’agirait surtout de s’inquiéter du processus d’islamisation en cours. Dès 2011, le rapport « Banlieues de la République » publié par l’Institut Montaigne et dirigé par Gilles Kepel soulignait l’influence croissante de l’islam dans les cités.

Le rapport semble dénoncer des cas isolés alors que nous devons faire face à un processus global qui menace l’intégrité de la France.



Underground : Bare-Knuckle, la boxe à mains nues en Grande-Bretagne

23/07/2014 – VIDÉO VICE – De tous les types de combat, il y en a un qui inspire la peur à ceux qui l’entendent : le Bare-Knuckle. Pendant des siècles, les Britanniques ont frappé à mains nues leurs adversaires, pour savoir qui était le plus fort de tous. Qu’on soit noble, voyageur, père de famille ou gangster, quand on pratique le combat à mains nues, on est différent du reste de la société. C’est un sport de combat profondément britannique qui s’est criminalisé à mesure que le reste de la société se civilisait. Un sport qui mêle l’héroïsme, l’honneur, et une extraordinaire violence.

Longtemps considérée comme une discipline extrêmement violente qui n’existe que dans les films de Guy Ritchie et les camps de gitans, le Bare-knuckle redevient de plus en plus populaire au Royaume-Uni. À l’occasion du premier combat opposant les États-Unis au Royaume-Uni en 150 ans, Clive Martin, journaliste pour VICE, a enquêté sur ce sport dont Chuck Palahniuk, l’auteur de Fight Club, s’est inspiré. Il a ainsi rencontré les grands noms du mouvement, mais aussi les informaticiens, les ouvriers et les juristes britanniques qui s’adonnent à cette discipline régie par l’honneur, la fierté et les coups.

Publié le