Tag Archives: Bonnets Rouges

Vu sur Twitter

Onze militants proches des « bonnets rouges » ont passé le week-end en détention

Publié le

Ecotaxe : la mobilisation des Bonnets rouges continue en Bretagne

18/02/2014 – RENNES (NOVOpress Breizh / Bulletin de réinformation) – A l’appel du collectif « Vivre, décider et travailler en Bretagne », plusieurs centaines de Bonnets rouges se sont retrouvés dans le Morbihan. Ils sont venus rappeler au gouvernement leurs revendications, à savoir le maintien de la gratuité des routes en Bretagne et la suppression pure et simple de l’écotaxe. Rapidement, ce rassemblement qui se devait pacifique, a tourné à l’affrontement avec les forces de l’ordre. Aux œufs envoyés par les manifestants, la police a répondu par des coups de matraque, des jets de gaz lacrymogène, ainsi que par des tirs de flashball.

Une dizaine de contestataires auraient été blessés. Il serait également établi que les forces de l’ordre ont utilisé des munitions dures, normalement interdites à moins de 10 mètres, blessant deux personnes à la tête. Une telle démonstration de force aurait été sûrement appréciée par les habitants de Rennes, lorsque les militants d’extrême gauche avaient saccagé le centre‑ville la semaine dernière.

Publié le
Révolte anti-gouvernementale ? La résistance ne faiblit pas

Révolte anti-gouvernementale ? La résistance ne faiblit pas

16/02/2014 – PARIS (NOVOpress) – Plus une sortie sans que les ministres soient pris à parti par un peuple qui ne « lâche rien ». Petit panorama des mouvements de gronde du mois de février, en attendant ceux de mars.

Peillon sifflé à Aix en Provence le 13 février – Jeudi 13 février le ministre Vincent Peillon est venu à Aix en Provence pour une visite à Sciences Po et un débat avec Jack Lang sur la rééducation. Un comité d’accueil était aussi au rendez-vous avec 200 personnes qui l’ont copieusement hué.

Des Bonnets rouges manifestent contre l’éco-taxe entre Vannes et Lorient le 14 février – Environ 250 Bonnets rouges, selon la gendarmerie, manifestaient samedi après-midi à proximité du portique écotaxe de Brec’h, entre Vannes et Lorient (Morbihan), et la circulation a été interrompue préventivement sur la Nationale 165 (Libération).

Le 14 février toujours, Manuel Valls et Arnaud Montebourg accueillis à Corbehem par des manifestants pacifiques (une fois n’est pas coutume) : les manifestants obligés de quitter la ville. – Des manifestants pacifiques ont réservé un comité d’accueil à Manuel Valls et Arnaud Montebourg en visite hier dans une usine de la commune de Corbehem (Pas-De-Calais). Ces manifestants se sont retrouvés obligés de choisir entre quitter la ville ou la garde à vue, alors qu’ils n’avaient procédé à aucune violence.

Vu sur Twitter

Les policiers de Valls n’y vont pas de main morte avec les Bonnets rouges

Publié le
Entretien exclusif de Novopress avec Mathieu, artisan-plombier, co-organisateur de Jour de Colère

Entretien exclusif de Novopress avec Mathieu, artisan-plombier, co-organisateur de Jour de Colère

23/01/2014 – 18h00
PARIS (NOVOpress) –
Dimanche a lieu le Jour de Colère, à Paris. Grande manifestation qui veut rassembler tous les opposants à François Hollande et à sa politique. Et ce peu importe les motifs de colère. Jour de Colère se veut non partisan et trans-courants. Novopress a rencontré à cette occasion Mathieu, l’un des co-organisateurs.


A quelques jours du rassemblement prévu dimanche à 14 heures place de la bastille, comment s’annonce cet évènement ?

Plutôt bien, nous sommes surpris que cette fameuse coagulation prenne forme : Collectifs anti-fiscaux, mouvements patriotiques, mouvements de défense des retraites, manifestants issus de la Manif pour tous ou défenseurs de la famille, groupements contre l’équitaxe, certains Bonnets rouges et partisans de la liberté d’expression.

En dépit de cette diversité et d’une tentative de discrédit lancée par les média et certains « trolleurs » de la gauche caviar ou de l’extrême gauche bobo, la plupart de ces groupes et de ces personnes sont déterminées à transcender les divergences idéologiques, conscients que la situation de notre pays n’a jamais été aussi grave. L’heure n’est pas venue de discuter du sexe des anges : elle est à la résistance, une résistance pacifique et non violente. Il y a parmi nos contacts en province une extrême diversité des profils tant sociologiques que politiques.

Lire la suite

Fabrice Robert : "On se rapproche dangereusement d’une France Big Brother"

Fabrice Robert : « On se rapproche dangereusement d’une France Big Brother »

28/12/2013 – 13h00
PARIS (NOVOpress) – Le gouvernement socialiste a semble-t-il des problèmes avec les libertés. C’est ce que l’on peut penser avec l’article 13 – depuis article 20 – du projet de loi de programmation militaire, avec lequel « l’État pourrait donc maintenant accéder directement aux données personnelles détenues par les opérateurs de communications électroniques, les fournisseurs d’accès ou bien encore les hébergeurs de sites web. N’importe quel fonctionnaire de l’Intérieur accrédité pourrait consulter facilement toutes ces données, en temps réel et sans contrôle judiciaire », comme l’indique Fabrice Robert, président du Bloc identitaire dans son entretien accordé à Riposte laïque que nous reproduisons ci-dessous. Une ambiance qui rappelle trop le roman « 1984 » de George Orwell et son personnage Big Brother.


Tu viens de publier, dans Boulevard Voltaire, un article particulièrement alarmiste sur le fameux article 13 d’une nouvelle loi de programmation militaire votée par le Parlement. Tu ne parais croire à l’alibi de la lutte contre le terrorisme, et notamment les attentats islamistes…

Pas du tout. L’adoption de cet article 13 (devenu article 20) du projet de loi de programmation militaire doit être perçue comme une véritable menace pour nos libertés individuelles. Sous prétexte de vouloir assurer notre sécurité, cet article instaure un véritable flicage en règle des citoyens français.

Aujourd’hui encore, des parlementaires prennent la lourde responsabilité de voter pour une loi dont ils ne mesurent pas toutes les conséquences – du fait de l’interconnexion grandissante entre les hommes et les réseaux informatiques – et qui permettra malheureusement de mettre les Français sous surveillance.

L’État pourrait donc maintenant accéder directement aux données personnelles détenues par les opérateurs de communications électroniques, les fournisseurs d’accès ou bien encore les hébergeurs de sites web. N’importe quel fonctionnaire de l’Intérieur accrédité pourrait consulter facilement toutes ces données, en temps réel et sans contrôle judiciaire. Nous entrons doucement mais sûrement dans un monde de Big brother légalisé grâce à des parlementaires aveugles et peu au fait des nouvelles technologies. Cela me rappelle l’épisode autour du vote de la loi Hadopi. La plupart des députés qui s’étaient prononcés pour étaient, dans le même temps, incapables de définir le concept de réseau P2P (Peer-to-peer) alors que cette technologie était la principale cible du projet Hadopi censé favoriser la lutte contre le piratage… Aujourd’hui encore, des parlementaires prennent la lourde responsabilité de voter pour une loi dont ils ne mesurent pas toutes les conséquences – du fait de l’interconnexion grandissante entre les hommes et les réseaux informatiques – et qui permettra malheureusement de mettre les Français sous surveillance.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Bretagne : les Bonnets Rouges tiendront leurs «états généraux» le 8 mars

Publié le
Photo du jour : Latour d'Auvergne, avec les Bonnets Rouges

Photo du jour : Latour d’Auvergne, avec les Bonnets Rouges

13/12/2013 – 19h00
CARHAIX (NOVOpress Breizh) –
Statue de Théophile-Malo de La Tour d’Auvergne-Corret, « premier grenadier » des armées françaises, coiffée d’un Bonnet Rouge. Photo prise à Carhaix en novembre 2013. Commentaire du photographe : « Qui se souviendra dans quelques années que ce n’est pas une blague de potache ? »

Crédit photo : Le gardien de phare via Flickr (cc)

Les Forconi italiens organisent une « marche sur Rome »

Les Forconi italiens organisent une « marche sur Rome »

13/12/2013 – 15h45
ROME (Bulletin de réinformation) – Un vent de protestation sans précédent balaie l’Italie, les Forconi (« ceux qui brandissent des fourches »), provoquant de nombreuses perturbations dans les grandes villes, à l’image des Bonnets Rouges en France.

Les agriculteurs et les camionneurs ont été rejoints par les patriotes de Forza Nuova et de Casapound, ainsi que par les petits entrepreneurs, les fonctionnaires et les chômeurs. À Turin, face aux manifestants, les policiers ont retiré leur casque en signe de soutien. Sans leader, le mouvement se retrouve sur des points tels que le refus de la mondialisation et de l’abandon de la souveraineté monétaire, le rejet des syndicats, des partis du système et d’un gouvernement qui a perdu toute légitimité populaire. Les Forconi ont annoncé une marche sur Rome dans les prochains jours.

Crédit photo : mtms via Flickr (cc)

En Italie, des policiers font cause commune avec les manifestants anti-taxes [vidéo]

10/12/2013 – 21h20 – Le 9 décembre 2013 à Turin, en Italie, des membres des forces de l’ordre ont rejoint les manifestants anti-taxes qui protestent contre le gouvernement et l’augmentation des taxes et des impôts. Certains policiers ont été filmés en train d’enlever leur casque anti-émeute et ont rejoint les rangs des manifestants.

On dénombre une centaine de manifestations organisées dans l’ensemble du pays par des opposants au gouvernement. Et si cela venait à se produire en France ?

Publié le

« Paye, paye ». Quand le ras-le-bol fiscal s’exprime en chanson [vidéo]

02/12/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress) –
Agent commercial dans la vie, Rodney chante aussi depuis une dizaine d’années.

Pour exprimer un ras-le-bol fiscal partagé par une majorité de Français, Rodney a préféré enregistrer une chanson plutôt que porter le bonnet rouge.

Voici le clip « Paye paye » que les internautes se partagent sur les réseaux depuis quelques jours.

Publié le

Banderole « Hollande Démission » en plein Paris : 22 heures de garde-à-vue

02/12/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Samedi 30 novembre en début d’après-midi, des militants du collectif « Hollande Démission » ont apposé une banderole sur le Palais du Trocadéro à Paris. Très rapidement appréhendés, ils ont été maintenus en garde-à-vue pendant 22 heures. Il leur a été signifié qu’ils seraient convoqués au tribunal courant janvier pour « manifestation non autorisée » et (le plus cocasse) « atteinte à l’environnement » en raison de l’utilisation d’un fumigène. Du côté des militants arrêtés, une plainte a été déposée pour entrave a la liberté d’expression sur un espace public.

Publié le
Écotaxe : les automobilistes, pompe à fric de l’État

Écotaxe : les automobilistes, pompe à fric de l’État

22/11/2013 – 10h00
PARIS (Bulletin de réinformation) – Le mouvement des bonnets rouges, fer de lance de la fronde fiscale a réussi, au moins pour quelques mois, à renvoyer au placard l’écotaxe.

D’aucuns, notamment certains députés, prétendent que l’abandon de l’écotaxe nuirait au financement des infrastructures routières. Est‑ce vrai ?

La France possède le réseau routier le plus étendu d’Europe. Le European Road Network, organisme d’étude, estime à douze milliards d’euros les investissements annuels en France dans l’expansion et l’entretien du réseau. Soit 0,5 % du PIB. D’autre part, les automobilistes et les transporteurs routiers, principaux utilisateurs de ces infrastructures, rapportent 40,6 milliards d’euros à l’État, essentiellement par la taxe sur les produits pétroliers et des péages autoroutiers.

Les utilisateurs de la route payent donc près de 3,5 fois le prix de tous les investissements routiers annuels en France.

Crédit photo : terrette via Flickr (cc)