Tag Archives: bobards

Vu sur Twitter

Préventes encore ouvertes pour Les Bobards d’Or

Publié le
Merci-patron

Quand l’argent fait taire la presse : un nouvel exemple d’autocensure au Parisien

11/03/2016 – MÉDIAS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Il y a deux semaines, sortait le film-documentaire, « Merci, patron », une critique acerbe du patron de LVMH, Bernard Arnault. Depuis octobre 2015, le milliardaire est propriétaire du Parisien. Dans un communiqué, les syndicats du Parisien s’inquiètent qu’« ordre [ait] été donné aux confrères du service culture-spectacle qui avaient visionné le long-métrage de ne pas le chroniquer, fût-ce en dix lignes ». Aux dernières nouvelles, « Merci, patron » n’a pas été chroniqué non plus par Les Échos, racheté par le même Bernard Arnault en 2007. François Ruffin, qui assure la promotion du film, est presque systématiquement désinvité des grands médias. Le fait que Bernard Arnault soit l’un des principaux annonceurs publicitaires, en particulier de la presse magazine, ne saurait évidemment expliquer cette déprogrammation…

manif_siel

Le bobard du jour est le bobard calculette

09/03/2016 – MÉDIAS (NOVOpress)

La 7e cérémonie des Bobards d’or, qui récompense les mensonges médiatiques, aura lieu le 14 mars 2016. En compétition parmi les 10 nominés, le bobard « calculette » du journal Le Monde du 24 septembre 2015. Le vespéral quotidien a délibérément interprété des chiffres de manière idéologique.
Ce jour-là, le SIEL, mouvement allié au FN, avait appelé à manifester contre la déferlante migratoire et réunissait un petit millier de personnes à Paris. L’AFP nous informait que la préfecture de police avait estimé les manifestants à « quelque 500 personnes ». Le Monde, quant à lui, a déclaré sans complexe qu’étaient présents « environ 200 militants » !
Vous aussi lecteurs, vous avez jusqu’au 13 mars minuit pour voter pour votre bobard d’or préféré sur le site Internet bobards-dor.fr. Les 6 bobards ayant reçu le plus de votes seront mis en compétition le 14 mars au théâtre du Gymnase.

florence_de_changy

Une journaliste dénonce les bobards autour de la disparition du vol MH370

09/03/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le 8 mars 2014, le vol MH370 Malaysia Airlines a officiellement mystérieusement disparu. Ce Boeing 777 reliant Kuala Lumpur à Pékin transportait 12 membres d’équipage et 227 passagers, majoritairement chinois.

La version officielle des événements vient de recevoir un cinglant démenti
La journaliste Florence de Changy a mené pendant deux ans une enquête sur ce qui constitue l’une des disparitions les plus mystérieuses de l’aviation civile. Son livre, qui s’intitule Le Vol MH370 n’a pas disparu, sort aujourd’hui en librairie. Pour la correspondante du Monde à Hong Kong, la version officielle des faits, selon laquelle l’avion aurait disparu sans laisser de traces est « une insulte à l’intelligence humaine ».

La désinformation aurait été orchestrée par les gouvernements eux-mêmes
On a d’abord tenté par voie de presse de faire porter la responsabilité au pilote, invoquant par exemple des problèmes conjugaux ou des motifs politiques. Le Premier ministre malaisien avait ainsi évoqué un acte délibéré, invoquant un prétendu parcours irrégulier de l’appareil laissant croire à un détournement, sans la moindre preuve.

Plus étrange encore, les recherches ont commencé dans l’Océan Indien alors que l’avion a disparu au-dessus de la mer de Chine
Dans le même temps, la presse chinoise publiait une dépêche concernant une demande d’atterrissage en urgence de la part de l’appareil, qui aurait été captée par une base américaine située en Thaïlande. Mais la dépêche fut ensuite retirée sans jamais recevoir de confirmation. La journaliste estime pourtant qu’elle n’a pas pu être inventée…

Le ministère vietnamien de la Défense avait pour sa part annoncé connaître le lieu et l’heure exacts du crash
Des débris avaient même été retrouvés, avant que les Américains déclarent que ceux-ci n’avaient rien à voir avec le vol MH370. Malgré ces informations, les recherches n’ont jamais été poursuivies en mer de Chine. L’attention du public a été détournée vers l’Océan Indien.

zyed et bouna

Le bobard du jour est un triple bobard !

08/03/2016 – MÉDIAS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation) La cérémonie des Bobards d’or approche à grand pas, aussi nous poursuivons notre présentation des candidats. Aujourd’hui, c’est un triple bobard, raciste qui pis est !

Plus de dix ans après les émeutes du ramadan en 2005, les médias se font toujours l’écho de ces trois bobards. Le premier bobard concerne l’affaire qui aurait déclenché les émeutes de 2005, la mort de Zyed et Bouna dans un transformateur électrique. Cet accident peint en bavure policière avait mis le feu aux poudres suite à son traitement dans les médias. Dix ans plus tard, et malgré une relaxe des policiers par le tribunal correctionnel de Rennes, les médias continuent à parler, je cite : « D’impunité policière ».

Le deuxième bobard est celui du silence autour des quatre morts liées directement aux émeutes. Là où la presse a consacré près de 340 articles à la mort de Zyed et Bouna, on ne compte que 16 articles au total faisant état de la mort de Jean-Jacques Le Chenadec, frappé à mort en bas de chez lui, de Salah Gaham, asphyxié lors d’un incendie volontaire, d’Alain Lambert, asphyxié lors d’un incendie volontaire, de Jean-Claude Irvoas, battu à mort devant sa famille. Le troisième bobard concerne l’identité des meurtriers de Jean-Claude Irvoas et sur leurs origines.

Conscients de la menace que représentent les faits pour le dogme immigrationiste, les médias ont menti, prétendant que quatre des cinq agresseurs étaient d’origine européenne. Parmi ces agresseurs on retrouve un franco-congolais, un franco-algérien, un franco-sénégalais et un antillais. Ce triple bobard a la vie dure puisque cette année, c’est Etienne Baldit, journaliste au Lab d’Europe 1 qui est candidat au Bobard d’Or pour son traitement de l’affaire 10 ans après.

bobard_chrisitianophobe

Bobard du jour : l’AFP sert la soupe à l’Etat islamique

03/03/2016 – MÉDIAS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Nous poursuivons la présentation des candidats aux prochains Bobards d’Or avec ce Bobard christianophobe.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme, très apprécié par les médias officiels, produit des communiqués qui devraient, comme toute source, être considéré avec distance et circonspection. Tel n’a pas été le cas de l’AFP qui a repris sans vérification aucune un communiqué du 29 mai 2015 intitulé : « Un chrétien décapite un djihadiste en Syrie, tué pour venger les atrocités de l’Etat islamique ».
Problème : l’Observatoire déclare avoir pour source… l’AFP, AFP qui prétend avoir pris ses informations auprès du fondateur dudit Observatoire.
Ce procédé a permis, le temps que la supercherie soit dévoilée, de mettre dos-à-dos chrétiens et Etat islamique…
Nous vous rappelons que la septième cérémonie des Bobards d’Or aura lieu le lundi 14 mars au soir. Un vote par Internet (sur http://www.bobars-dor.fr/ ou par le module de vote ci-contre) sélectionnera parmi dix bobards les six qui concourront lors de la cérémonie du 14.

bobard_historique

Bientôt les Bobards d’Or ! le bobard du jour est historique

01/03/2016 – MÉDIAS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Chers lecteurs, notez bien la date dans vos agendas : la 7e cérémonie des Bobards d’Or se tiendra le 14 mars prochain au théâtre du Gymnase, dans le Xe arrondissement de Paris. Vous ne serez pas déçus : la grande presse s’est absolument surpassée cette année en termes de désinformation ! Vous pouvez d’ores et déjà voter en ligne pour le « meilleur » Bobard, parmi les 10 présélectionnés.
Quel bobard a retenu votre attention aujourd’hui ?

Il s’agit du « bobard historique ». En 2015, le journal Les Inrocks faisait la chronique d’un livre sur Charles Martel. Le journal, estimant qu’il était écrit par « Un historien critique » soutenait l’auteur dans sa volonté de déconstruire un mythe identitaire et politique. Charles Martel ne serait qu’un épisode instrumentalisé pour en faire un symbole de la lutte contre la population immigrée. En réalité, l’auteur a été proche du syndicalisme révolutionnaire et la victoire de Charles Martel fait partie des manuels scolaires depuis longtemps. De grands historiens, comme Arthur Huby s’accordent à dire que la victoire de Poitiers en 732, marque l’arrêt de l’offensive arabe contre l’Europe et que Charles Martel apparut comme le sauveur du monde chrétien tout entier.
Alors, pour soutenir la réinformation, n’hésitez pas à aller voter sur Internet bobards-dor.fr ou directement sur le module de vote à droite de ce billet et à vous inscrire pour la cérémonie des bobards d’or le 14 mars !

jylg_160228

i-Média met en lumière le poids de l’idéologie immigrationniste et mondialiste

28/02/2016 – MÉDIAS (NOVOpress)
Séance de réinformation hebdomadaire avec l’équipe d’i-Média, qui met la lumière sur le poids de l’hyperclasse mondiale sur l » indépendance » des journalistes via la publicité. La prégnance du politiquement correct et de l’idéologie immigrationniste sur le monde artistique.

01:52 Arnault chef d’orchestre publicitaire
Merci patron, le film qui taille un costard à Bernard Arnault, plus grand annonceur de France.
Critique difficile dans les médias, tentative de censure sur Europe 1

12:59 zapping
21:26 Récompense artistique la prime au politiquement correct
Le plus prestigieux concours de photojournalisme a récompensé la photo « espoir d’une nouvelle vie » : des clandestins qui franchissent des barbelés.
Gianfranco Rossi reçoit l’ours d’or de Berlin pour son film documentaire sur les migrants.

27:15 les tweets d’I-Média
32:35 promotion politique à l’AFP
Emmanuel Marcovitch le directeur général adjoint de l’AFP promu au cabinet du premier ministre. I-média décrypte les liaisons incestueuses du pouvoir et des médias

34:44 le bobard d’I-Média


profession-journaliste-francois-ruffin

François Ruffin à l’assaut de l’oligarchie et des médias complices

Source : OJIM

Depuis la sortie de son premier documentaire, mercredi 24 février 2016, François Ruffin fait beaucoup parler de lui dans les médias.

Dans « Merci Patron ! », le fondateur du journal satirique Fakir montre les conséquences calamiteuses de la gestion de LVMH par le milliardaire Bernard Arnault. S’intéressant à la situation désespérée d’une famille du Nord, licenciée en 2007 après la délocalisation de leur usine textile vers les pays de l’Est, Ruffin montre l’envers du décors d’un capitalisme mondialisé sans gêne et sans remords.

Militant social inspiré notamment, à l’instar de Pierre Carles, par les travaux du sociologue Pierre Bourdieu, le journaliste s’engage depuis de nombreuses années auprès des travailleurs en promouvant le protectionnisme économique, la pensée économique de Frédéric Lordon ou encore en dénonçant les multiples trahisons de la gauche. Concrètement, à la manière de ce que fait Élise Lucet dans « Cash Investigation », Ruffin s’emploie parfois, en compagnie de salariés, à acheter des actions dans des multinationales pour intervenir lors des assemblées générales, seul moyen d’interpeller directement les dirigeants sur leurs erreurs.

À travers sa revue Fakir, fondée à Amiens, et ses nombreux ouvrages engagés, le réalisateur d’un jour souhaite raconter l’application froide et concrète de la pensée libérale. Né à Amiens en 1975, il est entré en 2000 au Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris après avoir obtenu une maîtrise de lettres. Aussitôt ses études terminées, il a créé Fakir, journal satirique militant tout d’abord local puis, en 2010, national à parution trimestrielle. Jusqu’en 2012, il a participé à plusieurs émissions de « Là-bas si j’y suis », sur France Inter. C’est avec une démarche proche de celle du documentariste américain militant Mickael Moore qu’il a entrepris la réalisation de « Merci patron ! », son premier documentaire.

Lire la suite

bobard_express_canicule

Le bobard du jour est rafraîchissant

26/02/2016 – MÉDIAS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Un superbe Bobard que nous devons à L’Express. Début juillet 2015, dans plusieurs cités du 9-3, des « chances pour la France » ouvrent les bouches d’incendie pour se rafraîchir, créant d’importants geysers d’eau sur la voie publique, avec inondations, coupure d’eau dans les appartements, interruption de la circulation, risques de manque d’eau en cas d’incendie, etc.

L’Express rend compte de ces pratiques délictueuses, mais choisit d’illustrer son article avec une photo où l’on voit… trois charmantes jeunes femmes blondes à la peau blanche, en train de s’asperger avec de gentilles bouteilles d’eau ! Surtout pas d’amalgame, on vous dit ! Sérieux, L’Express ? Sans doute… Mais, comme on dit à la SNCF : « Attention ! Un Express peut en cacher un autre ! »

bobard_geographique_afp

Le bobard du jour est géographique

25/02/2016 – MÉDIAS (Les Bobards d’Or/Polémia)
Quand l’AFP perd la boussole en méditerranée…
L’AFP s’affiche mauvais élève du fond de la classe. Dans la nuit du 18 au 19 avril 2015, plusieurs centaines de clandestins ont trouvé la mort « dans le canal de Sicile », qui se trouve entre la Sicile et la Tunisie. Pourtant, la carte de l’AFP montre le « lieu approximatif du naufrage » dans les eaux territoriales libyennes, au nord de Tripoli, la capitale, à plus de 500 km du canal de Sicile… Tous les médias ont rapporté l’information en déplaçant le lieu du naufrage :

Pour Le Monde : « Le décompte macabre se poursuit dans le canal de Sicile »
Pour Le Parisien, c’est aussi « dans le canal de Sicile » que le naufrage a eu lieu.
Les Échos parlent aussi de naufrage dans le canal de Sicile et précisent « au large de Lampedusa ».
Le Figaro est encore plus précis : c’est « au cœur du canal de Sicile » que le naufrage a eu lieu.

Tout ceci est géographiquement faux :
• plus de 250 km séparent le lieu du naufrage de Lampedusa
• plus de 500 km séparent le lieu du naufrage du canal de Sicile

Mais le bobard géographique présente un intérêt politique et idéologique : culpabiliser les Européens. Car si le titre avait été « Naufrage au large des côtes libyennes », l’impact aurait sans doute été tout autre, d’autant que les médias se sont empressés, dans le même temps, de crier à « l’Europe démunie » « sommée d’agir » ou encore « au pied du mur »…


NOVOpress est partenaire officiel de la 7ème cérémonie des Bobards d’Or, qui se tiendra à Paris le 14 mars prochain. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site des Bobards d’Or (bobards-dor.fr) et sur la page Facebook de l’événement.

bobards_2016

Le vote pour les Bobards d’Or est ouvert

24/02/2016 – MÉDIAS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La cérémonie (parodique) des Bobards d’Or distingue, chaque printemps, les journalistes qui ont le mieux excellé dans l’art de la désinformation. La 1re édition des Bobards, qui sont organisés par la Fondation Polémia, a eu lieu en 2010. La 7e édition aura lieu le lundi 14 mars.

Les candidats ne manquent pas !
Une présélection est donc nécessaire. Les organisateurs ont retenu 10 bobards avec chacun leur particularité : bobard historique, bobard technologique, bobard antifanatique… Ils émanent de 9 médias différents : Agence France-Presse, presse écrite, radio, télévision… L’an dernier, le public a décerné le bobard le plus énorme au mensonge de l’AFP affirmant que James Foley était otage de Bachar El-Assad — alors qu’il l’était des djihadistes !

Le bulletin de réinformation présentera les 10 bobards au fil des jours
De quoi vous éclairer dans votre vote, qui se fera en deux étapes : dans un premier temps, le vote des internautes permettra de retenir les six bobards les plus populaires ; rendez-vous sur le site Internet bobards-d’or.fr

Dans un second temps, c’est le public qui tranchera !
Ce sera le lundi 14 mars au théâtre du Gymnase Marie-Bell, 38 boulevard Bonne Nouvelle à Paris Xe, à 19 h 30. Bien que la salle soit plus grande que l’an dernier, il vous est conseillé de réserver votre place. S’agissant d’une cérémonie parodique, le rire sera à n’en pas douter, au rendez-vous.


manipulepoinfr

Le Ministère de la vérité : Orwell l’a imaginé, Najat l’a créé !

11/02/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Le gouvernement se lance dans la contre-réinformation

Le ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaut-Belkacem affirmait avec gravité le mois dernier « un jeune sur cinq adhère à la théorie du complot. ».
Elle a donc organisé mardi dernier une journée d’étude intitulée « Réagir face aux théories du complot », qui a réuni 300 chercheurs, professeurs, psychiatres et lycéens.
Plus fort encore, le service d’information du gouvernement a créé une page Internet « ontemanipule.fr » pour éduquer la jeunesse à l’esprit critique.

Mais qu’entend le gouvernement par théorie du complot ?
De manière volontairement piquante, on pourrait dire qu’est taxé de relevant de la théorie du complot toute pensée qui n’est pas conforme à ce que les puissants souhaitent faire admettre comme vérité non discutable. Un doute, une question, un regard décalé par rapport à un événement, la mise en relation de faits pouvant remettre en question la « Vérité indiscutable », et nous sommes déjà dans la théorie du complot.

Certes. Mais il y a bien des théories réellement grotesques ?
Bien sûr, mais cette offensive du gouvernement permet justement d’entretenir un ferme amalgame entre ces théories et des explications argumentées et critiques.
Posons-nous simplement la question : qui écrit et qui enseigne l’histoire ? Avec cette présentation très encadrée et partiale de l’histoire, les États ont depuis longtemps coupé les peuples des véritables questions existentielles. La liberté a un prix…

Et cela commence par prendre le gouvernement au pied de la lettre, en passant au tamis critique l’information diffusée par les médias de propagande.
Pour conclure, faisons un petit clin d’œil à l’auteur du roman d’anticipation 1984 : « Le Ministère de la vérité : Orwell l’a imaginé, Najat l’a créé ! »

jylgallou_imedia_s02e41

Envoyé spécial sur le FN, c’est dévoyé spécial

24/01/2016 – MÉDIAS (NOVOpress)
Toujours aussi indispensable, l’émission de décryptage des médias de propagande de Jean-Yves Le Gallou sur TV Libertés, démonte le reportage à charge d’Envoyé Spécial sur le FN, « déconstruit », pour utiliser la Novlangue, le traitement des profanations anti-chrétiennes par les médias et revient sur le traitement photo de l’invasion migratoire.

01:50 : Envoyé spécial sur le FN, c’est dévoyé spécial
Envoyé spécial, le 15 janvier France 2 diffusait un documentaire sur Marine Le Pen. Une pseudo approche scientifique et un décorticage des discours, cachant des intervenants triés sur le volet, et des arguments faux : France 2 a diffusé un reportage de propagande.

18:10 : le zapping d’i-média

25:08 : Pape, lieux de cultes chrétiens, et médias : trinité de désinformation
Discours des papes mal traduits, profanations des lieux de cultes minimisées par l’AFP et France Télévisions. I-média met à l’index les médias.

32:23 : tweet d’i-média

39:02 : Migrants : pour les photographes de l’AFP c’est les femmes et les enfants d’abord
70 à 80 % des migrants sont de jeunes hommes d’environ 25 ans, les photographes de l’AFP mettent en avant femmes et enfants. Voici une journée ordinaire de désinformation de l’AFP. Réinformation et décryptage.

45:00 : le bobard d’i-média

tentative_attentat_18e_arrondissement-goutte-d-or

Terroriste ou déséquilibré ? On se moque de nous

Source : Boulevard Voltaire
Depuis que Sallah Ali s’est effondré les bras en croix, devant le commissariat de la Goutte d’Or, la plupart des médias ont titré : Terroriste ou déséquilibré ?

Depuis que Sallah Ali s’est effondré les bras en croix, devant le commissariat de la Goutte-d’Or, la plupart des médias ont titré : « Terroriste ou déséquilibré ? » Comme ils l’avaient fait et continueront à le faire à chacune des attaques d’un adepte de la religion de paix et d’amour contre des citoyens français.
Pourtant, ces jeunes gens qui lancent une voiture dans la foule ou contre des soldats, qui vous pourchassent avec un couteau ou une hache, qui violent des jeunes femmes dans un train, qui vous décapitent, qui vous assassinent au cri glorieux de « Allah Akbar » savent très bien ce qu’ils font lorsqu’ils accomplissent ces gestes criminels.

 Déséquilibrés ou pas. Conscients ou pas. Demeurés ou pas. Ils suivent les instructions de leur calife chéri, celui qui s’est déclaré successeur de Mahomet que son nom soit béni, Abou Bakr al-Baghdadi, le calife de la haine absolue des infidèles que nous sommes.
Lire la suite