Tag Archives: Bloc Identitaire

Le Boc Identitaire demande la dissolution de l’Assemblée Nationale

Le Bloc Identitaire demande la dissolution de l’Assemblée Nationale

27/08/2014 – PARIS (NOVOpress) – Mardi dans un communiqué le Bloc Identitaire a demandé la dissolution de l’Assemblée Nationale “et donc de nouvelles élections législatives pour rendre la parole au peuple”.

Pour le Bloc : “Après les élections municipales suivies des élections européennes du 25 mai dernier qui sont venues confirmer un rejet massif du Parti Socialiste, ce dernier connaît une crise interne sans précédent avec la dissolution du gouvernement Valls I. Le “gouvernement de combat” voulu par François Hollande aura finalement été l’un des plus courts de la Ve République…”

Il estime que la “cacophonie qui règne au sein du pouvoir exécutif” et le “rejet du Président de la République” en particulier à travers les sondages, nécessite une décision pour que le pays soit gouverné selon la volonté des Français, alors que “François Hollande et Manuel Valls semblent vouloir continuer dans la même voie.”

Une pétition “Nous demandons la dissolution de l’Assemblée Nationale !” a été lancée et des autocollants dans ce sens sont disponibles (image en Une).

Ils interviendront aux Journées Identitaires (2) - Fabrice Robert

Ils interviendront aux Journées Identitaires (2) – Fabrice Robert

Pour la deuxième année consécutive auront lieu les 6 et 7 septembre prochain, à proximité du Mans, les Journées Identitaires Ouest & Île-de-France. Ce week-end est ouvert à tous, militants comme sympathisants.

Jusqu’au 6 septembre, retrouvez sur Novopress les portraits des intervenants de ces II° Journées Identitaires. Aujourd’hui, Fabrice Robert.


Fabrice Robert, chef d’entreprise et père de 3 enfants est le président du Bloc Identitaire. Titulaire d’une maîtrise de sciences politiques, il est diplômé de troisième cycle dans le domaine de l’information stratégique.

Engagé politiquement depuis l’âge de 16 ans, Fabrice Robert a été notamment conseiller municipal de La Courneuve (93). Il dirige le Bloc identitaire créé en avril 2003 lors des Assises identitaires de Mâcon. Le Bloc identitaire est un mouvement politique prônant l’action en réseau et qui réunit ceux pour qui la préservation de nos identités historiques et charnelles (sur un triple plan : local, national, civilisationnel) est une priorité. Par la ligne politique défendue et les méthodes d’action novatrices, le Bloc identitaire est aujourd’hui l’un des fers de lance, en France mais aussi en Europe, d’une nouvelle sensibilité politique : le courant identitaire.

Lire la suite

6 et 7 septembre 2014 : deuxièmes journées identitaires Ouest et Île-de-France

6 et 7 septembre 2014 : deuxièmes journées identitaires Ouest et Île-de-France

20/08/2014 – Le MANS (NOVOpress)
Les 6 et 7 septembre 2014 auront lieu les deuxièmes journées identitaires Ouest et Île-de-France, dans la région du Mans (Sarthe). Placées sous le thème “Retrouvons notre mémoire pour préparer la victoire”, ces journées compteront plusieurs conférences et animations. Vous pouvez déjà noter la présence de Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire ; Jean-Yves Le Gallou, ancien député européen, président de la Fondation Polemia ; Jean-David Cattin, directeur de l’Université d’été Identitaire ; Martin Sellner, dirigeant de Identitäre Bewegung Österreich, les identitaires autrichiens; et de nombreux autres intervenants…

Dimanche 7 septembre aura lieu une table-ronde de la réinformation et de la contre-culture. De nombreux stands sont prévus. De la bière locale sera disponible à la vente. Au programme samedi soir : soirée cochon grillé.

PAF : 25 euros. Possibilité de couchage sur place (5 euros supplémentaires).

Renseignements et inscription : maine@bloc-identitaire.com

Le Bloc identitaire dresse la liste documentée des méfaits des supporteurs de l'équipe d'Algérie

Le Bloc identitaire dresse la liste documentée des méfaits des supporteurs de l’équipe d’Algérie

19/07/2014 – PARIS (NOVOpress) – Paris, Albi, Clamart, Besançon, Creil, Grenoble, Lyon, Maubeuge, Dreux, Elancourt, Nantes, Nîmes, Roubaix, Toulouse, Avignon… Sur l’ensemble du territoire, des exactions ont été commises par les supporteurs de l’équipe d’Algérie lors de la coupe du monde.


Le Bloc identitaire a mis en ligne hier un dossier de presse recensant, de façon non exhaustive, une liste très étoffée et sourcée des méfaits dont se sont rendus coupables les supporteurs de l’équipe d’Algérie lors des matchs de la coupe du monde de football.

Premier mouvement à réclamer l’application de mesures préventives destinées à empêcher les troubles liés aux supporteurs algériens sur le sol français, le Bloc identitaire réclame une simple application de mesures déjà existantes et appliquées aux supporteurs de clubs français lors de matchs jugés « à risque ». Dans le cas des supporteurs de l’équipe d’Algérie, il semble que ni l’État ni les préfets n’ont eu le courage des les appliquer…

Le Bloc Identitaire souhaite aussi mettre en avant la question du lien entre nationalité et identité, de très nombreux Franco-Algériens ayant « manifesté de manière ostentatoire et excessive leur attachement à leur identité algérienne (…) il serait logique que leur nationalité administrative soit en relation avec leur nationalité réelle. »

Lien vers le communiqué intégralTélécharger le dossier de presse

Vu sur Facebook

Camp identitaire du 11 au 16 août prochain

Publié le
Fabrice Robert : un match France-Algérie aurait été un vrai bonheur pour les partisans de la remigration

Fabrice Robert : un match France-Algérie aurait été un vrai bonheur pour les partisans de la remigration

Fabrice Robert (photo en Une), président du Bloc identitaire, a été interviewé par Pierre Cassen pour Riposte Laïque, sur le Mondial 2014 de football et la remigration.

Riposte Laïque : L’équipe d’Algérie a été éliminée en 1/8e de finales par l’Allemagne, après prolongations. Soulagement, ou frustration de passer à côté d’un match France-Algérie ?

Fabrice Robert : Certains journalistes avaient écrit qu’un France-Algérie étaient le match dont rêvaient les Identitaires. Ce n’est pas faux.
En effet, cette rencontre aurait certainement permis une grande explication en montrant que pour certains, leur pays n’est pas la France mais l’Algérie. Je me souviens que Najat Vallaud-Belkacem avait déclaré craindre plus que tout un match France-Algérie. Je crois qu’une telle confrontation aurait été un cauchemar pour les propagandistes de l’assimilation et un vrai bonheur pour les partisans de la remigration.

Rappelons-nous du match France-Algérie en 2001. La Marseillaise avait été sifflée par les supporteurs de l’Algérie, considérés pourtant comme « Français ». Pensé et voulu pour contribuer au rapprochement de deux communautés, le match avait aussi été interrompu à la 76e minute après l’envahissement de la pelouse.
Un match France-Algérie en 2014 aurait pu être cataclysmique en montrant à la face du monde l’échec de l’intégration et du vivre ensemble. Ce qui n’aurait pas été sans conséquences sur le plan politique en France. Les idéologues de Terra Nova ont eu chaud. Mais, n’en doutons pas. D’autres occasions se présenteront.

Riposte Laïque : Peux-tu rappeler à l’ensemble de nos lecteurs ce que fut la campagne du Bloc Identitaire, dans les semaines qui ont précédé cette Coupe du Monde ?

Fabrice Robert : Quelques semaines avant le début de la Coupe du monde de football, nous avons tiré le signal d’alarme face aux risques d’incidents graves entraînés par les supporteurs algériens. En effet, depuis le tristement célèbre match entre la France et l’Algérie en 2001, pratiquement chaque rencontre de l’équipe algérienne entraîne des débordements violents.

Lire la suite

Les « identitaires » sortent de l’ombre, un article censuré du Dauphiné Libéré

Les « identitaires » sortent de l’ombre, un article censuré du Dauphiné Libéré

Source (article supprimé) : ledauphine.com / version en cache : webcache.googleusercontent.com – Génération identitaire, mouvement d’ultra-droite, surfe sur les incidents consécutifs aux matchs de l’Algérie. Qui sont ses militants ?

Une campagne « anti-racailles » en gilet jaune pour « sécuriser le métro » à Paris, Lyon, Lille… Un rassemblement « anti-racailles » le soir du match Algérie-Russie à Lyon, mais interdit par la préfecture. En quelques actions visibles, savamment orchestrées via les réseaux sociaux, le mouvement d’extrême droite Génération identitaire, version jeunesse du Bloc identitaire, a réussi à faire parler de lui. Le groupe d’ultra-droite est un habitué des opérations chocs. Fin 2012, 60 militants avaient occupé le toit d’une mosquée à Poitiers afin de « protester contre l’islamisation de la France ». Ces derniers mois, Génération identitaire semble chercher une forme de respectabilité pour élargir sa base sans faiblir sur ses « fondamentaux » (lutte contre l’islam et l’immigration, combat contre l’insécurité et le mariage pour tous, défense de la nation française). « Ils laissent tomber les références racistes, nazies, antisionistes, et communiquent sur le modèle Greenpeace du happening. Ils sont faibles numériquement, mais ont compris qu’à dix gars en blouson jaune, on peut faire une action relayée dans le monde entier », explique l’historien Nicolas Lebourg, spécialiste des extrêmes droites et coauteur de « Dans l’ombre des Le Pen » (Éd. Nouveau Monde).

Lire la suite

Vu sur Facebook

Nouvelle campagne du Bloc identitaire : “L’Algérie c’est ton pays ? Retournes-y !”

Publié le
#CDM2014 : le Bloc Identitaire s’affiche à Barbès

#CDM2014 : le Bloc Identitaire s’affiche à Barbès

17/06/2014 – PARIS (NOVOpress) - À la veille du match de Coupe du Monde Belgique – Algérie, qui a lieu aujourd’hui à 18 heures, des affiches du Bloc Identitaire ont été collées en plein cœur de Barbès, quartier parisien malheureusement célèbre pour son caractère multi-ethnique et ses émeutes les soirs de match impliquant l’équipe d’Algérie.

Dans son communiqué, le Bloc identitaire déclare que “Face à l’abandon des pouvoirs publics aveuglés par leur idéologie, il était de notre devoir d’interpeller directement ces supporters dans « leur » quartier en les appelant au bon sens et à la cohérence : tout bon patriote doit un jour regagner la terre de ses ancêtres !”.

Entretien : Franck Guiot, un regard identitaire sur la crise de l’UMP

Entretien : Franck Guiot, un regard identitaire sur la crise de l’UMP

14/06/2014 – via NOUVEL ARBITRE – Entretien réalisé par “Nouvel Arbitre” le 13 juin 2014 avec Franck Guiot, militant historique du RPR puis de l’UMP. Ce dernier affirme aujourd’hui sa sympathie pour les actions citoyennes initiées par la mouvance identitaire et dresse un tableau sans fard de la situation à l’UMP, vue par la “base”, appelant de ses vœux à une prise en compte des préoccupations identitaires à l’UMP. Tout comme Henri Guaino, il ne peut que constater que le Front National est “désormais le premier parti de France, et le seul parti qui tienne debout” actuellement.


Franck Guiot, vous avez été élu de 1995 à 2014, vous avez été membre du RPR, puis membre de l’UMP depuis sa création, vous affirmez des sympathies pour les actions et les thèses identitaires, pouvez nous expliquer votre parcours ?

Franck Guiot

Franck Guiot

J’ai grandi sous l’action dynamique de Charles Pasqua, Philippe Séguin et Philippe de Villiers qui avaient tous trois un fort engagement pour l’identité nationale, la culture et les traditions françaises et pour la protection de nos frontières. 2007 a été un véritable sursaut patriote pour de nombreux militants avec l’élection de Nicolas Sarkozy, tournant ainsi la page d’une droite d’un autre temps incarnée par Jacques Chirac… la rupture !

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy n’a pas été facile, beaucoup de choses n’ont pas été à la hauteur de ce que les militants attendaient : politique trop timide sur l’immigration et sur l’insécurité. L’immigration de masse s’est amplifiée, Nicolas Sarkozy s’est laissé dépasser par une Europe passoire devenue incontrôlable, il s’est laissé dépasser par la hausse de l’insécurité, les deux choses étant liées. Nicolas Sarkozy a eu le mérite de recourir à des mesures fortes pour garantir le pouvoir d’achat, comme l’exonération des charges sur les heures supplémentaires et de poser le débat sur l’identité nationale, débat vite mis sous le tapis, car jugé trop stigmatisant par une bonne partie des élites de la droite bien-pensante complexée. Je me réfère toujours à l’excellent Patrick Buisson qui disait que « Le discours identitaire est essentiel ».

Lire la suite

Florian Philippot veut la déchéance de la nationalité pour les jihadistes français (vidéo)

21/04/2014 -PARIS (NOVOpress)
Interrogé ce matin par Apolline de Malherbe pour RMC et BFMTV, Florian Philippot, vice-président du Front national, a notamment affirmé qu’il fallait retirer la nationalité aux jihadistes français actuellement en Syrie.

Florian Philippot reprend ainsi les propositions du Bloc identitaire, que le député Jacques Bompard avait déjà relayées.

Publié le
Djihadistes "français" : Jacques Bompard relaie la proposition des Identitaires et interroge le gouvernement

Djihadistes “français” : Jacques Bompard relaie la proposition des Identitaires et interroge le gouvernement

14/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Début avril, le Bloc Identitaire lançait une campagne afin de déchoir de notre nationalité les centaines de musulmans djihadistes partis faire la guerre en Syrie. En effet, plus de 700 de ces “Français”, ayant parfois conservé la nationalité de leur pays d’origine, ont montré par leur engagement que pour eux il n’existait qu’une patrie, l’oumma, la communauté mondiale musulmane.

La déchéance de nationalité est possible de par la loi française. Le cas des djihadistes correspond parfaitement à ce cadre juridique.

L’initiative lancée par le Bloc Identitaire est d’ores et déjà relayée à l’Assemblée nationale par le député Jacques Bompard qui vient de s’emparer de la proposition des identitaires en posant une question écrite au gouvernement (ci-dessous, en exclusivité pour Novopress).

Une fois encore, fidèle à son rôle d’aiguillon idéologique, l’action du Bloc Identitaire a permis de mettre en branle un mouvement qui traverse l’ensemble des droites.


Ministère interrogé : INT – Ministère de l’intérieur

Question n° 15-00383

M. Jacques Bompard alerte M. le ministre de l’intérieur sur les menaces inquiétantes du retour des djihadistes français de Syrie. M. Manuel Valls en janvier 2014, alors ministre de l’Intérieur, estimait que 700 Français se seraient enrôlés dans les troupes rebelles en Syrie. La menace est réelle que ces terroristes perpètrent à leur retour des attentats sur le sol français. Les articles 25 et 25-1 du Code Civil permettent la déchéance de nationalité d’une personne s’étant livré « à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France », s’étant « produits antérieurement à l’acquisition de la nationalité française ou dans le délai de dix ans à compter de la date de cette acquisition ». M. Jacques Bompard demande à M. Le ministre de l’Intérieur de déchoir de la nationalité française tous les combattants français partis accomplir la « guerre sainte » en Syrie, remplissant les conditions prévues aux articles susvisés, au nom de la protection de l’ordre public.

Vu sur Twitter

Damien Rieu, porte-parole de Génération identitaire, sur Radio Courtoisie

Publié le

Le Bloc identitaire réclame la déchéance de la nationalité française pour les djihadistes

03/04/2014 – PARIS (NOVOpress) - Dans un communiqué publié ce 3 avril sur son site internet, doublé d’une pétition, le Bloc identitaire réclame la déchéance de la nationalité française pour les djihadistes.

Réagissant à la diffusion d’une vidéo par BFMTV, montrant des djihadistes “Français” se vantant, moitié en arabe moitié en “langage des cités”, de traîner derrière leur véhicule les corps suppliciés de “koufars” (infidèles), le Bloc identitaire a immédiatement réagi et réclame la déchéance de la nationalité française pour tous les djihadistes ayant quitté la France pour aller se battre en terre étrangère. Développant sur les risques sérieux d’actes terroristes menés dans l’hexagone une fois ces musulmans de retour en France, le Bloc identitaire craint la prolifération incontrôlable de terroristes à l’image de Mohamed Merah ou du gang de Roubaix, mettant en péril la sécurité des Français.

Jouant sur le viral, le Bloc identitaire a joint à son communiqué une vidéo et une pétition en ligne.

Publié le
Élections municipales : le Bloc identitaire salue "la marche en avant du camp patriote"

Élections municipales : le Bloc identitaire salue “la marche en avant du camp patriote”

01/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Dans un communiqué publié aujourd’hui, le Bloc identitaire se réjouit du succès rencontré par le listes patriotes lors des dernières élections municipales et y rappelle la participation des militants identitaires. Extraits


Le Bloc Identitaire salue les importants scores réalisés par le camp patriote lors de ces élections municipales, qu’il s’agisse de candidats du Front National, de candidats soutenus par le Rassemblement Bleu Marine, des candidats de la Ligue du Sud dans le Vaucluse, ou de candidats indépendants.

Nous tenons à saluer tout particulièrement les victoires dès le 1er tour de Jacques Bompard à Orange et de Steeve Briois à Hénin-Beaumont, de David Rachline à Fréjus, de Robert Ménard à Béziers, de Fabien Engelmann à Hayange, ou encore l’exploit – ô combien symbolique – de Stéphane Ravier, devenant maire du 7ème secteur de Marseille. Même s’il n’est pas élu, Louis Aliot réalise aussi un score exceptionnel à Perpignan.

Lire la suite

Ceux qui aimeraient faire de l’arabe une langue locale… par Fabrice Robert

Ceux qui aimeraient faire de l’arabe une langue locale… par Fabrice Robert

Tribune de Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, parue sur Boulevard Voltaire le 20 mars 2014 - Ce ne sont pas les populations d’origine immigrée qui doivent s’adapter mais plutôt les Français de souche européenne qui doivent toujours plus s’orientaliser…


Dans le village provençal de Valbonne, les parents d’élèves de l’école élémentaire Sartoux viennent de recevoir une proposition assez particulière. Leurs enfants pourraient – s’ils le souhaitent – suivre des cours d’arabe gratuits ! Dans une circulaire diffusée par la direction générale de l’enseignement scolaire, on apprend que l’enseignement de l’arabe dans les écoles françaises fait partie d’un programme national du ministère de l’Éducation nationale.

Les volontaires peuvent alors suivre des cours dispensés par des enseignants algériens, tunisiens ou marocains. Aucune information sur le contenu de ces cours, si ce n’est qu’ils sont proposés gratuitement alors que c’est loin d’être le cas quand il s’agit d’enseigner les langues traditionnelles de nos régions à nos enfants. Des langues parlées par nos ancêtres – comme l’occitan, le breton ou le provençal – seraient-elle donc moins importantes que l’arabe aujourd’hui en France ?

Lire la suite