Tag Archives: Bloc Identitaire

gi_arras

Arras : six militants de Génération identitaire condamnés dans l’affaire de la banderole

03/02/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Le 29 août 2015, des membres de Génération identitaire montaient sur le toit de la gare d’Arras avec une banderole demandant l’expulsion des islamistes. Ils ont été jugés le 5 janvier et, finalement condamnés ce mardi à 500 € d’amende chacun pour avoir occupé illégalement le toit de la gare d’Arras.
Ils envisagent toutefois d’interjeter appel.

En dehors de ces amendes, les militants doivent faire face à des frais de justice importants, ils appellent à les aider ici


marche_flambeaux_sainte_genevieve

Rappel : marche de la fierté parisienne

08/01/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Demain, samedi 9 janvier se tiendra la marche de la fierté parisienne. Elle aura pour objectif de célébrer le patrimoine parisien et l’attachement des citadins pour leur ville. Elle se tiendra de 13 à 17 h sur une péniche, quai de Bercy. La marche aux flambeaux Sainte Geneviève, destinée à célébrer la ville, partira du pont de la Tournelle sous la statue de la patronne de la ville à 18 h.


fierte_parisienne_affiche1

Vu sur Facebook

On est chez nous, vous ne nous mettrez pas à genoux !

Publié le
Attaques-multiples-a-Paris-au-moins-120-morts-8-terroristes-morts

Face aux attentats islamistes : les 10 mesures prônées par le Bloc Identitaire pour défendre la sécurité et l’identité de la France

16/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Face aux terribles attentats qui ont durement frappé notre peuple, l’émotion et la compassion légitimes doivent rapidement voir l’action leur succéder.
Qu’il s’agisse de politique migratoire, de sécurité intérieure, de lutte contre la progression de l’islamisme, ou encore de politique étrangère, le Bloc Identitaire réclame l’application immédiate de 10 mesures d’urgence et de salut public.

1 – Le gel de l’immigration légale.
2 – La lutte accrue contre l’immigration illégale et l’expulsion des clandestins.
3 – Le rétablissement des frontières nationales pour permettre d’empêcher l’entrée de nouveaux djihadistes sur notre sol.
4 – La fermeture administrative des mosquées radicales.
5 – Le gel de toute nouvelle construction de mosquées.
6 – L’interdiction des organisations islamistes (qu’elles soient d’obédience salafiste ou liées aux Frères Musulmans comme l’UOIF).
7 – L’expulsion de tout étranger lié aux réseaux islamistes dans notre pays.
8 – L’application ferme de la déchéance ou du retrait de la nationalité française pour tout binational impliqué dans une entreprise djihadiste, et l’interdiction de territoire.
9 – Un grand plan de désarmement des banlieues et le renforcement des moyens humains et matériels des forces de l’ordre et de l’armée.
10 – La rupture des liens indécents entretenus par l’État français avec des pays liés au financement du djihadisme.

Nous sommes bien loin de la politique menée hier par Nicolas Sarkozy, lequel a laissé entrer un million d’immigrés en cinq ans, a invité les islamistes de l’UOIF à la table de la République et a renforcé les liens de la France avec le Qatar. Nous sommes tout aussi loin de la politique menée aujourd’hui par François Hollande, lequel a appuyé les groupes islamistes en Syrie, a ouvert grand notre pays à la déferlante de l’immigration clandestine, et a démontré toute sa faiblesse face à la menace islamiste avec les ridicules épisodes des numéros verts.
Ceux-là seront jugés durement par l’histoire.
Seule l’application ferme et décidée de ces 10 mesures peut permettre de défendre l’identité et la sécurité de la France et des Français.

"Il serait plus courageux de dissoudre l’Union Racaille", Renaud Camus

Vénissieux : la haine anti-française se déchaîne en toute impunité

01/09/2015 – FRANCE (NOVOpress) Le Bloc Identitaire Lyon a été le premier mouvement politique à parler de cette affaire. Pour donner un éclairage nouveau, voici une liste non exhaustive d’actes de haine anti-française à Vénissieux (69)

A Vénissieux, un boulanger exerçant dans le quartier du Moulin-à-vent fait l’expérience douloureuse du mirage du « vivre-Ensemble » cher à nos dirigeants politiques. Face au racisme anti-Français d’une bande de racailles, sa boulangerie est obligée de fermer à 15 h. Une situation qui l’empêche de développer son chiffre d’affaires et de pouvoir embaucher du personnel !
boulanger agressé
Le quotidien du personnel de la boulangerie est fait de menaces, d’insultes et de coups, car selon le boulanger les racailles « lui reprochent de mettre du porc dans certains produits. » (Le Progrès, 23/08/2015)
Pour l’instant, ni la mairie de Vénissieux, ni la préfecture, ni les associations antiracistes n’ont souhaité apporter leur aide ou dénoncer ces violences anti-françaises.

Pourtant, cette haine à l’encontre des Français est devenue une réalité banale à Vénissieux.
Déjà en 1981, après des émeutes aux Minguettes, ce quartier enregistrait « un départ massif des Français » fuyant l’insécurité et la promiscuité avec une population immigrée multipliée par trois, passant de 15 % à 45 % des habitants !

Las d’être pris à partie du fait de la couleur de leur peau, les « Gaulois » ont préféré fuir Vénissieux. En 1981, pour Mokrane Kessi – aujourd’hui conseiller municipal à Vénissieux et adolescent aux moments des faits —, les tensions raciales étaient l’une des motivations principales des émeutiers :

On avait parfois le sentiment que l’on ne pouvait pas descendre dans le centre de Vénissieux. On sentait une certaine animosité entre les deux quartiers. C’était, en quelque sorte, la cité des immigrés contre la ville des Blancs.

Et cette situation n’a cessé d’empirer avec les années. L’ancien maire communiste de Vénissieux (de 1985 à 2009), André Gerin, l’a d’ailleurs avoué, «

dès les années 90, on commence à voir dans certains quartiers l’antisémitisme, le racisme anti-blanc, le sexisme. Nous avons ignoré le problème.

Il ne reste à Vénissieux, comme dans beaucoup de villes de banlieue, que très peu de Français de souche. Une situation particulièrement difficile à vivre pour les Françaises de souche, qui se retrouvent de fait en première ligne face au Grand Remplacement. Le témoignage de Laëtitia, habitante de la cité des Minguettes, dans un reportage du journal de 20 h de Tf1 donne un aperçu de la vulnérabilité de ces jeunes femmes. Elle déclare avoir peur d’être « victime d’une tournante », car elle s’estime « être une proie facile » en tant que « Française », avant d’ajouter « qu’elle aurait aimé être une Maghrébine et avoir un grand frère » pour « avoir du respect ».

Plus de quarante ans de silence, d’aveuglement et de mensonges des pouvoirs publics ont conduit à cette situation, dont chacun sait qu’elle mènera à une issue dramatique.

estrosi

Christian Estrosi : Marion Maréchal-Le Pen « la plus dangereuse des trois », les Identitaires « des repris de justice »

01/09/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Christian Estrosi attaque en règle son adversaire aux régionales : pour le député-maire de Nice, Marion Maréchal-Le Pen est « la plus dangereuse des trois », qui fait alliance avec le Bloc Identitaire, « des repris de justice ». Déjà condamné pour injures publiques en 2012, Estrosi paiera-t-il cette fois aussi pour ses propos ?

Invité au complaisant micro de Jean-Pierre Elkabbach, lundi sur Europe 1, Christian Estrosi s’est laissé aller à un flot de haine verbale à l’encontre de son adversaire aux prochaines élections régionales, Marion Maréchal-Le Pen. Pour lui, « Ce que son grand-père n’a jamais accepté de faire, elle vient de le faire », évoquant une « alliance avec le Bloc Identitaire », et affirmant à leur sujet

Elle prend sur ses listes des repris de justice, condamnés à la fois pour antisémitisme, racisme, xénophobie, etc.

Estrosi ne s’est pas arrêté en si bon chemin : « Elle vient de traiter dans un discours à Carpentras les protestants comme ayant été complices des occupants nazis. Elle dit tout simplement que tous les musulmans de France sont des islamistes. C’est la plus dangereuse des trois » Le Pen, a-t-il conclu.

La réaction de cette dernière ne s’est pas fait attendre, elle porte plainte pour « Mensonges et diffamations »

Cela fait des semaines que Christian Estrosi raconte n’importe quoi sur mes déclarations, sur le Front national, sur mes colistiers ou à mon encontre. Ce fut encore le cas ce matin même lors de son entretien sur la radio Europe 1.

déclare la benjamine de l’Assemblée Nationale, qui espère que son passage par la case justice « va enfin mettre un coup d’arrêt » aux « déclarations affligeantes » de Christian Estrosi, « et permettre d’élever un peu le niveau du débat ».
Et de conclure : «

J’aimerais pour ma part que l’on parle de notre vision pour la région PACA, de notre ambition et de notre projet pour celle-ci. Si M. Estrosi n’a manifestement rien à dire sur le sujet, ce n’est pas mon cas.

Crédit photo : Capture d’écran de l’émission de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, avec Christian Estrosi



L’attaque en règle de Christian Estrosi contre… par Europe1fr


Pierre-Cassen-et-Christine-Tasin

Concours de journalisme, reflet du malaise identitaire

30/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress avec le bulletin de réinformation) Un concours à l’image du malaise identitaire : cette année, les lauréats du concours de l’École de Journalisme, Science Politique et du Journal du Dimanche ont de quoi surprendre

Ce sont, en effet, les deux premiers lauréats qui présentent chacun un versant particulier de la crise qui traverse actuellement notre pays. D’un côté nous avons une journaliste, Adèle Humbert, pour avoir tracé le portrait d’un imam, Mohamed Ali, qui est aussi aumônier militaire, il a notamment été au Tchad. Celui-ci déclare : « Notre rôle, en tant qu’aumôniers militaires, consiste à montrer que les Français de confession musulmane peuvent être de parfaits citoyens ». Les seconds lauréats par contre sont un couple d’anciens militants de gauche : Pierre Cassen et Christine Tasin (photo), qui se sont lancés dans une croisade contre l’islamisation de la France aux côtés notamment du Bloc Identitaire. Organisateurs entre autres de l’apéro saucisson-pinard, en 2010, qui fut interdit. Leur but est de s’opposer à la conquête progressive des « barbus en djellaba » chose que ne fait pas l’actuel gouvernement qu’ils qualifient de « lèche-babouches ».

8371-Chard

Forsane Alizza : les cavaliers de la haine (Présent 8371)

09/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Appels au meurtre, listes noires, stocks d’armes, manuels terroristes… Alors que les éléments à charge s’accumulent contre lui, Mohammed Achamlane, jugé depuis lundi avec 13 autres membres du groupe islamiste Forsane Alizza (« Les cavaliers de la fierté »), se défend aujourd’hui de toute « inspiration terroriste » et affirme avoir juste voulu défendre un « islam décomplexé ». Un « islam décomplexé » façon État islamique…

« Apprendre à être des moudjahidin »8371-P1

Au centre de ce procès, Forsane Alizza, créé en 2010 par ce Franco-Tunisien aujourd’hui âgé de 37 ans. Un groupe qui a rapidement attiré l’attention de la DCRI, dont l’enquête allait établir qu’Achamlane recrutait des « lieutenants » régionaux afin de leur « apprendre à être des moudjahidin ». Accusé de faire « la promotion de la lutte armée », le groupe allait être dissous en janvier 2012. Ce qui ne l’a pas empêché de poursuivre ouvertement ses activités. En mars 2012, Achamlane s’est même félicité des carnages commis par Merah, en jurant que « par Allah tout-puissant, on va lui mettre des cicatrices à la France » ! Ce qui, tout de même, a conduit les enquêteurs à interpeller une vingtaine de membres du groupe, dont son chef.
Lors des perquisitions menées chez celui-ci, ils ont mis la main sur un véritable arsenal, des guides de fabrication d’explosifs ainsi que plusieurs fichiers sur lesquels figuraient une dizaine de commerces juifs, ou encore les adresses et numéros de téléphone de nombreuses personnalités politiques et médiatiques. Certains mis en examen ont même affirmé qu’Achamlane, outre une attaque contre Libération, projetait d’éliminer deux magistrats lyonnais et le responsable du Bloc identitaire, Fabrice Robert.

« On ne va pas laisser nos femmes et nos enfants se faire égorger ! »

Bref, un fou d’Allah pur jus, qui n’a toutefois pas hésité à expliquer lundi que Forsane Alizza avait pour seul but « l’autodéfense » face à la multiplication des « attaques islamophobes ». En effet, a déclaré très sérieusement Achamlane, « on ne va pas laisser nos femmes et nos enfants se faire égorger ! » On croit rêver… Quant à sa pratique religieuse, il a expliqué – très justement – « qu’il n’y a pas d’islam radical ou modéré, il y a l’islam authentique, décomplexé ». Façon EI, quoi.
D’ailleurs, l’un des sympathisants du groupe, Omar Diaby, s’est depuis illustré en devenant le principal recruteur de « Français » pour Al-Nosra. Quant au seul mineur de la structure, Reda Bekhaled, il a été, lui, mis en examen en juillet dernier pour avoir organisé le départ de jeunes filles vers la Syrie.

Franck Delétraz

Procès Forsane Alizza, parole à la défense

09/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Second jour du procès de Forsane Alizza. Le leader du groupe suspecté de visées terroristes se défend, sans convaincre de sa bonne foi.

Ils se présentent comme victimes de l’islamophobie, simplement soucieux de se défendre. Le but de Forsane Alizza, explique Mohamed Achamlane, « l’Émir » du groupe, était simplement

de riposter si, d’aventure, on nous déclarait la guerre.

La riposte logique à un acte de guerre étant… étant… oui, un autre acte de guerre et non un lâcher de chamallows. Il est vrai « qu’il n’était pas pour l’islam Bisounours », comme le rappelle son avocat. Le prévenu principal confirme d’ailleurs, quand on lui demande s’il défend un islam radical :

Il n’y a pas d’islam radical, il y a un islam authentique, c’est celui qu’on prône, un islam décomplexé…
Pas celui de cet à-plat-ventriste de Dalil Boubakeur. Forsane a plus de soutien que cette serpillière.

Continue reading

Publié le
buchelay

Projet de mosquée de Mantes-la-Ville : le Bloc Identitaire ne baisse pas les bras

29/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le maire de Buchelay passe outre la volonté de son confrère de Mantes-la-Ville en favorisant l’implantation d’une mosquée sur cette dernière commune. Le Bloc Identitaire dénonce ce déni de démocratie locale.

Tractage du Bloc Identitaire à Buchelay

Tractage du Bloc Identitaire à Buchelay

Tandis que le maire FN de Mantes-la-Ville, Cyril Nauth, lutte contre le projet d’implantation d’une mosquée sur sa commune, celui de la ville voisine de Buchelay a tout fait pour que ce projet aboutisse. Sur simple injonction du préfet, Paul Martinez a en effet organisé un vote à la CAMY (Communauté d’Agglomérations de Mantes Yvelines — dont il est président), pour acter la vente à une association de musulmans de l’ancienne trésorerie de Mantes-la-Ville .

Aussi, les militants du Bloc Identitaire, qui s’étaient déjà mobilisés contre ce projet, ont-ils distribué des tracts aux habitants de la petite ville de Buchelay (Yvelines) pour les informer que leur maire est directement responsable de la construction prochaine d’une mosquée dans la commune voisine de Mantes-la-Ville. Le tract incite à protester contre ce déni de démocratie locale et contre cette action d’islamisation de la France en inondant le standard de la mairie d’appels et de mails.


#OccupUE : Génération identitaire occupe la représentation en France de la Commission européenne

#OccupUE : Génération identitaire occupe la représentation en France de la Commission européenne

23/05/215 – PARIS (NOVOpress) - Cet après-midi à Paris, le mouvement de jeunesse Génération identitaire a occupé le bâtiment de la représentation en France de la Commission européenne, à Paris, boulevard Saint Germain. Une banderole a été déployée sur le balcon principal du bâtiment, juste devant l’Assemblée nationale, avec le slogan “L’émigration tue l’Afrique, l’immigration tue l’Europe”.



Dans son communiqué officiel publié sur Facebook, Génération identitaire déclare que “(…) la passivité dans la lutte contre l’immigration clandestine, l’accueil systématique des bateaux de clandestins, la folle politique des quotas par pays, ne font que renforcer le fantasme d’un eldorado européen qui n’existe pas. Les candidats à l’émigration se font donc toujours plus nombreux, pour le plus grand bonheur des passeurs, milices et mafias dont nos dirigeants se font finalement les complices. Les morts en Méditerranée sont aussi la conséquence de cette politique. (…)” Pour suivre l’événement en direct, rendez-vous sur Twitter avec le hashtag #OccupUE : https://twitter.com/hashtag/occupue?f=realtime&src=hash

 

 

 

mantes la ville CAMY

Mosquée de Mantes-la Ville : Le Bloc identitaire se mobilise

19/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Plusieurs projets de construction de mosquée se développent à Mantes-la-Ville. L’un d’eux a été bloqué par le maire (FN) nouvellement élu, Cyril NAUTH, conformément à son engagement de campagne : initialement prévu dans la commune de Mantes-la-Ville, c’est finalement à la CAMY (Communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines) qu’a eu lieu ce soir le vote pour la cession de l’ancienne trésorerie de Mantes-La-Ville pour en faire une mosquée, sous l’impulsion du préfet des Yvelines, ancien conseiller UMP de Nicolas Sarkozy.

Appuyant l’opposition du maire à ce projet de mosquée, les militants du Bloc Identitaire sont allés recouvrir d’autocollants « Pas de mosquée chez moi ! » les abords du siège de la CAMY à Magnanville (78), où doit avoir lieu le vote. Le Bloc Identitaire s’engage dans la bataille et annonce d’ores et déjà de futures actions à Mantes-la-Ville et ses environs si la CAMY confirme ce soir la transaction.

Joie du vivre-ensemble : des Africains attaquent un camp de roms à saint-Denis

Le Bloc identitaire dénonce la présence de campements sauvages à Lyon

18/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
[Campement sauvage La Feyssine, Villeurbanne] – Depuis plusieurs années maintenant, des campements sauvages s’installent dans l’agglomération lyonnaise occasionnant des troubles importants pour le voisinage. Les terrains sont transformés en véritables décharges publiques.

Le Bloc Identitaire Lyon a souhaité dénoncer la complicité des pouvoirs publics face aux multiples dangers que font courir à la population ces bidonvilles : insécurité (cambriolages, violence, prostitution, mendicité agressive) et insalubrité.

Malgré les mesures d’évacuations mises en place par la préfecture, les camps se reforment presque immédiatement dans d’autres lieux.

Devant le campement sauvage La Feyssine (Villeurbanne), le Bloc Identitaire a rappelé que la seule solution pour stopper ce phénomène portait un nom : la REMIGRATION.


Génération identitaire fait une action devant la CAF en faveur de la remigration

Génération identitaire organise une action devant la CAF pour promouvoir la remigration

04/04/2015 – PARIS (NOVOpress)
Au lieu de de baisser les bras devant la politique immigrationniste folle de son pays, une jeunesse – qui ne deale pas devant les barres d’immeubles – s’est rendue devant la caisse d’allocation familiale du 13ème arrondissement de Paris. Le message était on ne peut plus clair : « – d’allocations, + de remigration »

- Communiqué du 3 avril 2015 -

AME, RSA, allocations familiales … Stop aux pompes à immigration !

Ce matin, les militants de Génération Identitaire Paris se sont rendus devant la CAF d’Olympiades (Paris 13), déjà très fréquentée pour l’ouverture, afin de dénoncer le système d’allocations favorisant les immigrés extra-européens et créant de ce fait des pompes aspirantes pour l’immigration massive.

Derrière le slogan « – d’allocations, + de remigration », Génération Identitaire Paris appelle à une politique responsable en terme de prestations sociales ainsi qu’en terme d’immigration et demande l’application des 26 points pour la remigration proposés par le Bloc Identitaire.

Les nôtres avant les autres !

En supprimant les avantages sociaux déraisonnables en faveur des immigrés extra-européens, nous renforcerons le système social français et la qualité des prestations envers les nationaux et ressortissants européens, et nous couperons ainsi les pompes aspirantes de l’immigration massive. Une fois ces pompes fermées, la remigration deviendra un choix rationnel et inévitable.

Moins d’allocations, plus de ‪remigration‬ !
Et, plus que jamais, les nôtres avant les autres !

- Génération Identitaire Paris -


Cazeneuve veut étendre les mesures antiterroristes aux identitaires

Bernard Cazeneuve veut étendre les mesures antiterroristes aux “mouvements identitaires”

Source : LCP.fr : Le ministre de l’Intérieur estime que ces groupuscules proches de l’extrême droite, peuvent se trouver à « l’origine de violences portant atteinte aux principes fondamentaux de la République ».

« Notre objectif est, par des mesures de police administrative, sous le contrôle du juge des libertés, de prévenir des atteintes graves à la paix sociale. »

Mardi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve était auditionné par la commission des lois à propos du projet de loi sur le renseignement.

Le “mouvement identitaire” ciblé

Le ministre a répondu au député socialiste Pascal Popelin, qui annonçait que le groupe SRC envisageait de déposer un amendement précisant le champ d’action des services de renseignement. Dans sa rédaction actuelle, regrette le député, le texte permet des « interprétations extensives” qui pourraient être utilisées « à l’encontre des mouvements sociaux ».

Bernard Cazeneuve a souhaité rassurer son interlocuteur en précisant l’objet du projet de loi. Dans son viseur : les mouvements identitaires d’extrême droite. « Que les choses soient claires, a-t-il lancé, ces mouvements, en raison des actions qu’ils déclenchent, peuvent se trouver à l’origine de violences portant atteinte aux principes fondamentaux de la République (…) Lorsque ces mouvances se proposent d’aller à la sortie des lieux de culte pour procéder à des agressions, devons-nous prévenir ces actes ou les laisser se déployer ? »

« Pas de surveillance généralisée »

Bernard Cazeneuve assure que « le gouvernement est désireux sur ces sujets d’améliorer le texte. Notre objectif (n’est en) aucun cas de (limiter de) telle ou telle manière l’expression de la liberté syndicale ou la liberté d’expression politique. »

Un peu plus tôt dans la journée, le ministre avait assuré que « le texte n’autorise que des techniques de surveillance ciblées, strictement proportionnées aux objectifs poursuivis par nos services » avant d’ajouter qu’’il est hors de question d’organiser en France je ne sais quel système de surveillance généralisée. »

Crédit photo : Perin J-C via Flickr (cc)


Poitier : Génération Identitaire était là pour accueillir Bernard Cazeneuve

Poitiers : Génération Identitaire était là pour accueillir Bernard Cazeneuve

28/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le premier tour des élections départementales a confirmé le déclin du parti socialiste dans sa popularité comme dans ses résultats électoraux. Les ministres du gouvernement se sont mis, contre toute déontologie, en route pour la campagne du second tour.

A Poitiers, c’est le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve qui était venu soutenir les militants socialistes aux salons de Blossac. Il y a discouru, sans rire, des graves dangers de la délinquance routière, reléguant ainsi d’autres thèmes encore plus anxiogènes et primordiaux au rang d’idées fantômes.

Loin de la passivité régnante en matière d’opposition, les militants de « Génération Identitaire » se sont mobilisés pour l’accueillir.

Ils étaient présents pour lui rappeler que si l’esprit du 11-Janvier impose désormais aux Français d’être Charlie, ils avaient choisi, eux, d’être Charlie Martel.

Ils n’ont cependant pas eu le temps de déployer leur banderole, aussitôt maîtrisés par des policiers en civil présents pour contrôler avec vigueur la libre expression sur la voie publique.
Ainsi donc, le message n’avait même pas eu le temps d’être lu qu’il était censuré, un comble !

Le journal Poitou Info est allé à la rencontre de cette jeunesse militante pour connaître son analyse sur la liberté d’expression aujourd’hui en France.

Julien, responsable de « Génération Identitaire » Poitou, ainsi que Laure-Line, militante expliquent que la liberté d’expression ne peut pas s’exercer avec un esprit manichéen ; et que la vraie démocratie est celle permettant la liberté de parole et de pensée accordée à tous. Ils font la constatation d’un pouvoir ayant mis en place une véritable police politique de la pensée à travers leur exemple et celui de la manif pour tous.

Génération Identitaire milite également pour la sauvegarde des valeurs traditionnelles et historiques, afin d’éviter que les Français oublient leurs racines et leur mémoire en se laissant absorber par la mondialisation marchande et l’immigration massive. Plus que tout, le groupe d’action se définit comme un rempart à l’islamisation de la France, qu’il dénonce, combat et contre lequel il met en garde.