Tag Archives: blanchiment d’argent

Thomas Fabius intouchable, c’est fini ?

05/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le fils du ministre des Affaires étrangères est au coeur de nombreux scandales. La justice semble enfin s’intéresser de très près à son cas.

8367-Chard

FIFA : La chute de la maison Blatter (Présent 8367)

03/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Enfin le dénouement du scandale de la FIFA

Enfin, il a démissionné ! Rattrapé par près de 40 années d’affaires, cerné par les interpellations de proches collaborateurs, celui qui, suivant l’exemple de son prédécesseur Joao Havelange, a fait de la corruption un « sport national » à la FIFA, a annoncé mardi lors d’une conférence de presse exceptionnelle qu’il renonçait à son poste de président de la Fédération internationale de foot et qu’il remettrait en jeu son mandat à l’occasion d’un congrès extraordinaire entre décembre et mars prochains.

« Nettoyer le football mondial »8367-P1

Une décision qui a immédiatement réjoui tous ceux qui aiment le ballon rond. Du « roi » Pelé, qui a demandé aux « honnêtes gens » de « nettoyer le football mondial » au monument Platini, qui a parlé « d’une bonne décision », en passant par Greg Dyke, président de la Fédération anglaise, qui s’est exclamé dans The Guardian : « Enfin, nous allons pouvoir mettre de l’ordre à la FIFA ! »
Une joie partagée par ce grand connaisseur du foot qu’est Jean-Michel Larqué, qui a rappelé très justement que la démission de Blatter était surtout motivée par les enquêtes américaine et suisse en cours : « On voit que les affaires se rapprochent de plus en plus de lui, a en effet commenté l’ancien Vert. M. Blatter sent que le danger se rapproche et il sent qu’il est temps de s’en aller… »
C’est que l’étau se resserre sérieusement autour de Blatter. Après les récentes interpellations de neuf élus de la FIFA et de cinq partenaires de l’instance mondiale du foot menées par la justice américaine enquêtant sur des faits de corruption remontant à 25 ans, après les perquisitions menées dans les locaux de la FIFA dans le cadre d’une procédure pénale suisse pour soupçon « de blanchiment d’argent et gestion déloyale » entourant les attributions des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar, les révélations du New York Times, accusant son bras droit Jérôme Valcke d’être responsable d’un virement de dix millions de dollars sur des comptes gérés par l’ancien vice-président de l’organisation Jack Warner, déjà mis en cause dans un scandale de corruption, sont venues enfoncer le clou.
« Blatter est totalement responsable »
Surprise ? Pas vraiment, pour ceux qui connaissent le foot. Comme le rappelait encore très justement Larqué, « Blatter est totalement responsable (…) puisque cela fait 37 ans qu’il est à la tête de la FIFA. Pour moitié comme secrétaire général, avec un président qui lui avait montré comment il fallait faire, qui était Joao Havelange, dont on sait quand même qu’il n’avait pas toujours les mains très propres. Et pour moitié en tant que président. (…) Il est le seul responsable de la situation actuelle, (…) du clientélisme qui sévit à la FIFA, (…) des pots-de-vin qui sont distribués avant les élections, qui sont distribués pour les droits télé, qui sont distribués pour les attributions de la coupe du monde, il est le seul responsable de ce qu’est la FIFA aujourd’hui. »

Franck Delétraz