Tag Archives: biodiversité

Le viticulteur bio condamné en première instance

Biodiversité, l’essentielle différence

26/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
L’homme, par ses activités mondialisées, transforme l’ensemble de l’équilibre planétaire. En bâtissant des villes, en ouvrant de nouvelles terres cultivables, en transformant ses cultures en industrie, nous modifions l’habitat de nombreuses espèce vivantes, végétales ou animales. Quand nous ne les éradiquons pas purement et simplement.

Or, aucune espèce n’existe de manière isolée. Elles sont toutes un maillon dans une mécanique du vivant plus large. C’est cette biodiversité qui fait la richesse du monde que nous habitons aujourd’hui. La diversité est même ce qui préserve le mieux chaque espèce. Irons-nous consciemment jusqu’à la sixième extinction massive d’espèces sur la planète ?

Une vidéo #DATAGUEULE à redécouvrir.


Progression de la consommation et de la production de produits issues de l’agriculture biologique

Progression de la consommation et de la production de produits issus de l’agriculture biologique

30/09/2011 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – Malgré les tentatives de déstabilisation orchestrées par les géants de l’agro-alimentaire, la production et la consommation de produits bio ne cessent de se développer en France.

Comme le souligne Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence Bio, « le bio maintient le cap de la croissance », indiquant également l’absence « d’impact de la crise économique. Au contraire, car les consommateurs se tournent vers le qualitatif ».

Mais la bonne nouvelle réside sûrement dans la hausse considérable d’exploitations agricoles qui ont mis leur savoir-faire au service de cette agriculture soucieuse de la bonne santé des écosystèmes et des populations. Près de 2.000 nouvelles exploitations agricoles se sont inscrites dans la filière bio au premier trimestre 2011, portant le total à 4,6% des exploitations françaises. Le chiffre d’affaires généré par le marché du bio s’oriente désormais vers les 4 milliards d’euros, contre 3,38 milliards l’année dernière.

Autre signe encourageant pour un retour au localisme et à une consommation identitaire, les importations de produits bio (35% en 2010) depuis l’UE ou de pays tiers ont été revues à la baisse. Une tendance observée en 2010, qui se confirme en 2011.

L'extension en France des frelons asiatiques menace les abeilles et notre nourriture

L’extension en France des frelons asiatiques menace les abeilles et notre nourriture

06/09/2011 – 11h00
MESQUER (NOVOpress Breizh) – Un nid de frelons asiatiques a été détruit il y a deux semaines dans la commune de Mesquer (Loire-Atlantique). L’extension vers la Bretagne de cet insecte, redoutable prédateur d’abeilles, est inquiétante pour l’avenir de l’apiculture. Et donc pour la préservation de notre écosystème.

Arrivé en Aquitaine il y a six ans, probablement dans un chargement de poteries importées de Chine, le frelon asiatique s’est répandu progressivement dans le Sud-ouest de la France. Depuis trois ans la Vendée est atteinte et cette année c’est le tour de la Bretagne. Dans un entretien à Ouest-France, Marc Pondaven, Directeur des Fédérations des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON) de Loire-Atlantique et Vendée révèle que le nid de Mesquer est le 32e qui est détruit cette année en Loire-Atlantique, contre dix l’an passé.

Ces colonies de frelons asiatiques ont de lourdes répercussions pour l’apiculture. L’espèce, dénommée vespa velutina, se nourrit en effet d’abeilles, les attaquant en plein vol ou siégeant à l’entrée des ruches, obligeant les abeilles à jeûner : la ponte et la fabrication du miel sont alors stoppées, ce qui entraîne inexorablement la mort de la ruche.

Ajoutée à l’usage des pesticides dans l’agriculture – une étude récente réalisée par l’équipe du Pr Cyril Vidau de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand a démontré que l’infection au parasite Nosema ceranae entraîne une plus forte mortalité chez les abeilles exposées à de très faibles doses d’insecticides – l’arrivée du frelon asiatique dans notre pays est un sujet de préoccupation pour l’avenir de l’apiculture et donc pour la sauvegarde de notre écosystème.

Vecteur de pollinisation indispensable à la biodiversité, les abeilles sont en effet essentielles à l’agriculture : la majorité des cultures légumières, fruitières, oléagineuses et protéagineuses bénéficient de l’activité pollinisatrice de celles-ci. Selon une étude de l’INRA et du CNRS, 35 % de la production mondiale de nourriture est directement dépendante des pollinisateurs.

Un enjeu que le gouvernement de Nicolas Sarkozy ne semble pas bien mesurer. Le Cruiser, un insecticide neurotoxique, est aujourd’hui autorisé à la vente en France, malgré l’avis négatif émis par le Conseil d’État. Et le frelon asiatique n’est toujours pas classé espèce nuisible par l’État.

[box] Photo : un frelon asiatique découpe une abeille. [/box]

Cruiser OCR : un insecticide dangereux pour les abeilles autorisé

Cruiser OSR : un insecticide dangereux pour les abeilles autorisé ?

29/07/11 – 17h30
PARIS (NOVOpress)
– C’est une nouvelle victoire pour le lobby agrochimique et une nouvelle défaite pour l’environnement. Après avoir été autorisé en enrobage de semences sur le maïs, le Cruiser OSR, cet insecticide dangereux pour les abeilles, vient d’être autorisé sur le colza, une plante très attractive pour les pollinisateurs.

Une autorisation qui suscité la colère de l’organisation écologiste France Nature et Environnement, qui vient de déposer un nouveau recours devant le Conseil d’Etat.

Le Cruiser OSR contient trois substances actives : le thiaméthoxam (un insecticide), le fludioxonil et le métalaxyl-M qui sont tous deux des fongicides.

Or, le thiamétoxam est accusé d’être à l’origine d’une importante surmortalité d’abeilles par les apiculteurs et les associations environnementales.

“Son autorisation sur le colza, plante très visitée par les hyménoptères, est gravissime pour l’avenir du cheptel apicole français”, dénonce donc la fédération environnementaliste