Tag Archives: BHL

bhl_onpc

La phrase du jour est de l’inénarrable Bernard-Henri Lévy

15/02/2016 – MÉDIAS (NOVOpress)
Sur le plateau d’On n’est pas couché de samedi dernier. Il était reçu à l’occasion de la sortie de son dernier livre L’esprit du judaïsme : « Face à cette affaire Strauss-Kahn, il y avait quelque chose là, en tout cas qui n’était pas sain. Je ne me suis jamais posé la question de savoir s’il y entrait ou non de l’antisémitisme, mais si vous me posez la question, il y entrait probablement ». Le va-t-en-guerre Béhachelle voit de l’antisémitisme partout.
L’implication de Laurent Fabius dans le scandale du sang contaminé serait de l’antisémitisme. Bernard-Henri Lévy fait un rapprochement osé entre ce scandale et les accusations de meurtre rituel. À la question de la journaliste Léa Salamé sur la chute de Dominique Strauss-Kahn, il répond qu’il s’agit encore d’antisémitisme.


onfray_sur_bhl

Michel Onfray : mort d’Aylan Kurdi,« BHL complice ! »

04/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Invité jeudi sur BFMTV, Michel Onfray n’a pas mâché ses mots à l’égard de Bernard-Henri Lévy : « les cons, ça ose tout… », « Ces gens-là sont des criminels. ». Il a qualifié l’icône germanopratine de « complice » dans la mort du petit Aylan Kurdi.

Alors que Bernard-Henri Lévy venait de terminer de s’exprimer sur BFMTV Michel Onfray l’a taclé en direct : «

Il n’a pas honte lui ? Il ferait mieux de rester caché. Je vais citer Michel Audiard “les cons, ça ose tout, c’est à cela qu’on les reconnaît”. Franchement, avec ce qu’il advient aujourd’hui, il ferait mieux de rester chez lui.

Et de poursuivre :

Voilà quelqu’un qui a invité à bombarder la Libye. On ne peut plus rien faire avec la Libye, c’est une base extraordinaire pour le terrorisme aujourd’hui. Responsable de rien ? Coupable de rien Bernard-Henri Lévy ? Il vient nous expliquer qu’il faudrait ceci, il faudrait cela […] Il y a un moment où il faut un peu de pudeur […] Tous ces gens qui ont rendu possible cet enfant mort, et Bernard-Henri Levy en fait partie […] il est complice […] comme d’autres sont complices, les présidents de la République d’hier et d’aujourd’hui qui défendent la même ligne. Ces gens-là sont des criminels. Leur politique est criminelle.

Nous ne pouvons qu’approuver ces propos de bons sens, dont la pertinence est prouvée par les réactions indignées des médias officiels.



BHL ou l'ambiguïté franco-israélienne

Pour Bernard-Henri Lévy, la nouvelle libye sans Kadhafi est bien meilleure

23/04/2015 – LIBYE (NOVOpress)
Succession de naufrages d’immigrés clandestins en Méditerranée, chaos libyen, Bernard-Henri Lévy qui avait défendu l’intervention en Libye se sent-il responsable aujourd’hui ?

Non, pas du tout. Pour le « philosophe » germanopratin, « il faut sauver les gens en mer, le reste c’est de la discutaillerie ».

Léa Salamé lui rétorque que Kadhafi faisait le boulot et « contrôlait les départs ». Bernard-Henri Lévy considère que les gens qui tentent de rejoindre l’Europe via la Libye fuient, avant tout, le conflit syrien. Pour lui, les vrais responsables sont donc ceux qui ont refusé d’intervenir en Syrie (sic)…



Bernard-Henri Lévy : « Il faut sauver les gens… par franceinter


 

Hommage aux victimes de Merah, ou réunion anti-FN ? (Présent 8319)

Hommage aux victimes de Merah, ou réunion anti-FN ?

21/03/2015 – TOULOUSE (NOVOpress)
Puissants détecteurs de métaux à l’entrée de la salle, service d’ordre musclé et peu amène, il fallait montrer patte blanche à l’entrée de la Halle aux Grains, à Toulouse, lieu de l’hommage aux victimes de Mohamed Merah. Tout le gratin politico-médiatique s’était donné rendez-vous dans la salle de concert toulousaine. De Bernard-Henri Lévy à Sarkozy en passant par Bernard Cazeneuve, Najat Vallaud-Belakacem ou le maire de Toulouse, qui a appelé à combattre le « nazislamisme » en oubliant de parler du simple islam très implanté dans la Ville Rose.

Hommage aux victimes de Merah, ou réunion anti-FN ? (Présent 8319)Organisée par la puissante communauté juive de Toulouse, cette soirée a permis à l’ambassadeur d’Israël de rendre un hommage appuyé à Latifa Ben Zieten, mère de l’une des premières victimes de Merah, très active dans la défense du « vivre-ensemble » et présente dans la salle au côté de BHL. L’ancien président de la République a fait le procès de l’antisémitisme, il a assuré la communauté juive de tout son amour et a essayé de la dissuader de prendre le chemin d’Israël.

Quant à Bernard Cazeneuve, il a profité de cette tribune pour justifier les restrictions à la liberté d’expression sur internet tout en plaidant pour le fameux « vivre-ensemble ». Cazeneuve et Sarkozy ont tous les deux tenu à dire que la France ne serait pas ce qu’elle est sans la présence de la communauté juive, déclenchant des applaudissements nourris dans l’assemblée.

Restait à Bernard-Henri Lévy, principal responsable du chaos libyen et de ses conséquences notamment dans le domaine de l’invasion migratoire, le soin de prononcer le mot de la fin. Serré dans un costume trop petit, le poitrail dégagé, il s’est bien gardé de parler islam ou djihadisme. Que croyez-vous qu’il dénonçât ? Le seul et unique Front national, responsable à ses yeux de tous nos maux. Le visage déformé par le fanatisme, il a sorti l’habituel florilège anti-FN et martelé sa haine du mouvement national.

Lire la suite

Libye : qui présentera "l'addition" à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ? Par Bernard Lugan

Libye : qui présentera « l’addition » à MM. Sarkozy, Juppé et BHL ? Par Bernard Lugan

Au mois de mars 2011, à l’issue d’une campagne médiatique d’une rare intensité initiée par BHL, Nicolas Sarkozy décida d’entrer en guerre contre le colonel Kadhafi avec lequel il était encore dans les meilleurs termes quelques mois auparavant.

Le 17 mars, Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, arracha la résolution 1973 [1] au Conseil de Sécurité de l’ONU, ce qui permit d’ouvrir les hostilités.

Le 19 mars, 19 avions français (chasseurs et ravitailleurs) lancèrent un raid de 2h30 au dessus de la Libye. L’incompréhensible guerre franco-libyenne ou otano-libyenne, venait de débuter.

Les raisons de ce conflit aux conséquences à ce point dramatiques qu’une intervention internationale paraît aujourd’hui indispensable sont toujours aussi mystérieuses. A l’époque, l’Elysée avança l’argument d’une action humanitaire destinée à « sauver la population de Benghazi ». Le mardi 16 décembre 2014, le président tchadien Idriss Deby donna une autre explication en déclarant qu’en entrant en guerre en Libye:  » l’objectif de l’OTAN était d’assassiner Kadhafi. Cet objectif a été atteint  » [2].

Quoiqu’il en soit de ses causes officielles ou officieuses, réelles ou supposées, étayées ou fantasmées, le résultat de cette guerre « pour la démocratie et les droits de l’homme », est catastrophique :

Lire la suite

Le site musulman Oumma.com mis en examen pour diffamation envers le Bloc identitaire

Le site musulman Oumma.com mis en examen pour diffamation envers le Bloc identitaire

06/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le Bloc identitaire vient d’annoncer que le directeur de publication du site musulman Oumma.com est mis en examen pour des propos tenus à l’encontre de lui.

« Ce site très influent qui propose un « point de vue musulman sur l’actualité » avait mis en cause le Bloc identitaire dans une grotesque affaire de tag (« fuck islam ») jugée à Orléans. Pire, Oumma.com avait poussé l’amalgame jusqu’à choisir – pour illustrer son article – la photo d’une vitrine de boucherie halal recouverte d’inscriptions racistes. Photo n’ayant aucun rapport avec l’affaire, et encore moins avec le Bloc Identitaire. C’est au titre de tous ces amalgames que le directeur de publication du site Oumma.com vient donc d’être mis en examen suite à la plainte pour diffamation déposée par nos avocats. »

Le BI rappelle que « Après la condamnation de Bernard-Henry Lévy (qui avait osé qualifier le Bloc identitaire de « groupuscule néo-nazi ») et la mise en examen d’Harlem Désir et du député PS Yann Galut, ce sont donc désormais ceux qui font du prosélytisme musulman en France qui apprendront que les identitaires ne doivent pas servir de défouloir à leurs névroses. »

« En première ligne dans la lutte contre l’islamisation de la France, le Bloc identitaire mène un combat politique loin des provocations stériles, du folklore ou des nostalgies malsaines. C’est pour cela que nous trainerons systématiquement devant les tribunaux ceux qui pratiquent l’amalgame et l’insulte plutôt que le débat et la confrontation des idées. » ajoute le mouvement.

Image en Une : copie d’écran du compte Facebook de Oumma.com. DR.

Une manifestation a eu lieu à l'aéroport de Tunis contre la venue de Bernard-Henri Lévy

Une manifestation a eu lieu à l’aéroport de Tunis contre la venue de Bernard-Henri Lévy

03/11/2014 – TUNIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Des dizaines de Tunisiens ont manifesté dans la nuit de vendredi à samedi à l’aéroport de Tunis-Carthage contre la venue de Bernard-Henri Lévy, aux cris de « BHL dégage » et « Non aux intérêts sionistes en Tunisie », ont rapporté des médias.

Les protestataires ont exigé le départ de M. Lévy, accusé d’être animé d’une « haine contre les Arabes et les musulmans ». Celui-ci a dû être exfiltré par les agents de sécurité.

Crédit photo Une : Itzike via Wikipédia (cc).

bhl_1577219228_a960aab862_z

Malgré ses réseaux, BHL n’aura pas réussi à sauver sa pièce « Hôtel Europe »

17/10/2014 – PARIS (via Rue89) Même si vous êtes actuellement en stage aux îles Kerguelen, vous avez entendu parler de la pièce de Bernard-Henri Lévy, « Hôtel Europe », actuellement jouée au théâtre de L’Atelier, à Paris. Vous avez vu, entendu partout, BHL faisant l’article de sa pièce. Vous êtes forcément tombé sur un des articles (celui du Point, par exemple) faisant état de la visite de Valls, de Sarkozy, ou de Hollande, venus voir le spectacle, et assurant que « la pièce affiche complet ».

Toute cette sympathique propagande n’aura malheureusement pas suffi. Ce plaidoyer pro-européen, qui devait être joué jusqu’à fin décembre, s’arrêtera le 16 novembre, faute de clients dans l’hôtel.

Leçon de l’épisode : les « réseaux BHL » sont certes assez étendus pour atteindre la direction du théâtre de L’Atelier, le site du Point, et les anciens et actuels dirigeants de l’Etat. Mais il faut croire que cela ne suffit pas à impressionner les amateurs de théâtre.



La France selon Bernard-Henri Lévy

La France selon Bernard-Henri Lévy

Les juifs de France en ont assez. (…) Ce pays est le leur. Cette république est leur œuvre. De Bernard Lazare à Pierre Mendès France en passant par René Cassin, Romain Gary et tant d’autres, les juifs ont été parmi les bâtisseurs de cette République de France qui reste l’un des lieux du monde où les valeurs d’humanisme et d’universalisme qui sont les leurs restent le plus vivantes. Alors, laisser tomber ? Céder la place aux rouge-brun et à leurs jumeaux de la « vague bleu Marine » ? Abandonner cette France dont ils ont tant reçu, à laquelle ils ont tant donné et qui est, après eux, la prochaine cible des mêmes nervis ? – Bernard-Henri Lévy

Source : laregledujeu.org

Crédit photo : bertranddelanoe via Flickr (cc)

Il faut sauver (avec ou sans réserves) le soldat Onfray - par Pierre Saint-Servant

Il faut sauver (avec ou sans réserves) le soldat Onfray – par Pierre Saint-Servant

18/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Michel Onfray peut irriter, c’est certain, mais il est impossible de lui reprocher ce que l’on reproche aux habituels philosophes « médiatiques » : soit une facile afidation aux pouvoirs du moment, un manque de sincérité dans l’expression de leur pensée ou une posture systématiquement politiquement correcte.

Libertaire depuis sa jeunesse, le philosophe normand est resté fidèle à cet idéal. Fuyant les séductions des cercles de pouvoir, qu’ils soient politiques, culturels ou universitaires, il s’est pendant deux décennies contenté d’un emploi de professeur de philosophie en lycée professionnel. Lorsqu’il a fondé l’Université populaire, il a eu le panache et la cohérence d’en prendre la présidence à titre bénévole.

Travailleur acharné, qui a percé médiatiquement grâce à son Traité d’athéologie (beaucoup plus subtil que ce que le titre en laisse apercevoir), il poursuit depuis de nombreuses années ce qu’il appelle lui-même une Contre-Histoire de la Philosophie. Non content de réaliser un colossal travail de mise à disposition de savoirs philosophiques auprès d’un large public, il a à de multiples reprises eu le courage de s’attaquer à certains monstres sacrés du progressisme de gauche. Ce fut le cas de Sartre et Beauvoir puis celui de Freud, entre autres. Luttant contre l’hémiplégie de gauche comme Alain de Benoist sut lutter contre une hémiplégie de droite, il sait aujourd’hui encore rendre hommage à des figures essentielles telles qu’Ernst Jünger, Oswald Spengler ou encore Julien Freund.

Ne s’étant rangé derrière aucune bannière politicienne, Onfray assume avec un sourire narquois sa position d’intellectuel populiste, s’étant encore fait remarquer récemment par ses charges contre l’oligarchie en place et par une solide défense du souverainisme.

Lire la suite

Nicolas Sarkozy s’affiche ostensiblement au théâtre où est jouée la pièce de BHL

13/09/2014 – PARIS (via BFMTV)
Plus qu’une virée au théâtre, un signe politique fort. En effet, Nicolas Sarkozy n’a pas choisi par hasard le théâtre de l’Atelier où est jouée la pièce de Bernard-Henri Lévy pour s’afficher ostensiblement dans l’assistance, en présence de sa femme Carla Bruni. Les caméras de télévision ont pu nous montrer un BHL accueillant le couple Sarkozy à la descente du véhicule. Mais surtout, à la sortie du théâtre, on peut voir les liens amicaux très forts entre Sarkozy et BHL. Logique pour ceux qui il y a trois ans ont plongé par exemple la Libye dans un chaos tel que ça participe du flot quotidien de clandestins débarquant en Europe…

Cette sortie de Sarkozy pour assister à la pièce de BHL indique surtout que l’éventuel futur candidat à l’élection présidentielle s’éloigne de la ligne Buisson qu’il avait pourtant fait sienne en 2007 et 2012 et affiche sa véritable nature, celle d’un centriste qui veut l’ouverture à gauche.

Publié le
Bernard-Henry Levy à Zagreb (Croatie)

Bernard-Henry Levy à Zagreb (Croatie)

11/05/2014 – ZAGREB (NOVOpress via Lionel Baland) – Bernard-Henry Levy, surnommé « le petit télégraphiste de l’Empire », a tenu un discours sur la place centrale de Zagreb en Croatie, le 9 mai 2014, en tant qu’un des éléments constitutifs de la Journée de l’Europe (organisée par le Bureau d’information du Parlement européen en Croatie).

Dans son discours, Bernard-Henry Levy a collé l’étiquette de « national-socialiste » et de « petit Poutine » au premier président Croate Franjo Tuđman (1922-1999). Il a déclaré que : « Vingt ans après la chute du Mur de Berlin, l’Europe a un ennemi réel. Son nom est Vladimir Poutine. Il est l’actuel Mussolini. Vous les Croates, vous connaissez très bien les dangers du national-communisme et vous savez qui est Poutine. Vous avez votre propre petit Poutine : Tuđman, qui de partisan et antifasciste est devenu national-socialiste, était un petit Poutine. En conséquence, montrez votre grandeur et envoyez un message de sagesse, soyez les dirigeants politiques, moraux et spirituels de la résistance de l’Union Européen contre le national-socialisme russe. »

Le Député européen Madame Ruža Tomašić (HSP Ante Starčević – Parti croate du droit Ante Starčević) a téléphoné au Bureau d’information du Parlement européen en Croatie afin d’exiger des excuses publiques, sinon elle arrêtera toute coopération avec ce bureau. Milan Kujundžić, le dirigeant de la coalition Savez za Hrvatsku (Alliance pour la Croatie), a condamné ce discours et son organisation par le Bureau d’information du Parlement européen en Croatie.

Tribune. « On est tous le fasciste de quelqu'un »

Tribune. « On est tous le fasciste de quelqu’un »

Adage moderne s’il en est : « on est tous le fasciste de quelqu’un », en France comme ailleurs. En ce moment, cela se joue en Ukraine : un gouvernement se défend contre des émeutiers ? C’est nécessairement un gouvernement fasciste pour les uns, légitime pour les autres. Des Ukrainiens se révoltent ?  Il s’agit de citoyens qui se battent pour leur liberté pour les uns, de terroristes pour les autres. Ce choix entre le bien et le mal est un jeu d’enfant : vu selon le prisme de notre chère classe politique et donc de la presse française, le mal c’est les Russes. Le bien, c’est l’Union européenne et ses 65 % d’abstention au dernières élections de 2009. Vous n’êtes pas convaincu ?

Lire la suite

Raphaël chantait Carla Bruni, devenue Sarközy. Raphaël, c’est évidemment Raphaël Enthoven, étoile montante de la philosophie mondaine télévisuelle, figure du Tout-Paris germanopratin et vedette de France Culture.

Faits et Documents n°365 du 15 décembre 2013 au 15 janvier 2014 : portrait de la famille Enthoven

Le nouveau numéro de Faits & Documents du 15 décembre 2013 au 15 janvier 2014 vient de paraître, avec (entre autres) un portrait de la famille Enthoven. Extrait.

Raphaël chantait Carla Bruni, devenue Sarközy. Raphaël, c’est évidemment Raphaël Enthoven, étoile montante de la philosophie mondaine télévisuelle, figure du Tout-Paris germanopratin et vedette de France Culture. Il s’agit aussi du fils de Jean-Paul Enthoven, meilleur ami de Bernard-Henri Lévy, qui a d’abord épousé sa fille, Justine Lévy, avant de partir du riad de BHL à Marrakech au bras de Carla Bruni, laquelle vivait jusqu’alors avec son père, Jean-Paul. Si vous n’avez pas compris, ça n’est pas grave, c’est l’histoire d’une famille exemplaire de la république des lettres qui tient du vaudeville et du pilpoul. Explications…

« Avoir rencontré Bernard (NDA : -Henri Lévy), c’est la grande chance de ma vie. Une amitié comme celle-là, c’est aussi rare et précieux qu’un grand amour. »
Jean-Paul Enthoven, L’Événement du jeudi (26 septembre 1996).

« Jean-Paul est beau, intelligent, il a du talent. »
Pierre Nora, L’Événement du jeudi (26 septembre 1996).

Lire la suite