Tag Archives: Bernard-Henri Lévy

bhl_misrata_lybie

Quand Bernard-Henri Lévy prédisait la défaite de Donald Trump

09/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Dans un article publié sur le site du Huffington Post, le documentariste américain Michael Moore avait listé les cinq raisons pour lesquelles Trump allait gagner.

Mais de son côté, l’oracle Bernard-Henri Lévy signait une tribune intitulée « Pourquoi Trump va perdre ».

Je parie, contrairement à Michael Moore, sur sa défaite. Car je crois qu’il a commis deux erreurs fatales pour qui aspire à la présidence des Etats-Unis. S’en prendre, premièrement, aux parents d’un soldat mort en Irak; offenser, ce faisant, puis en évoquant les «sacrifices» qu’il aurait consentis, lui, Trump, en levant «des millions de dollars» pour les anciens combattants morts au combat, l’honneur des héros; blaguer enfin, dans la foulée, sur cette Purple Heart qui est la plus haute décoration militaire du pays et dont lui a fait cadeau un vétéran. Et puis, parallèlement, sa deuxième erreur aura été – mais, en même temps, avait-il le choix? – de laisser affleurer tout ce monde de contacts, collusions et compromissions dont je parlais il y a deux semaines et qui témoigne de sa proximité notoire avec le chef de la puissance qui se trouve être, aujourd’hui, en guerre froide avec son pays : l’Amérique a tous les défauts que l’on voudra ; elle peut, comme disait Sartre, être saisie par une sorte de rage ; elle ne transige pas plus avec le patriotisme qu’avec le respect dû à ses braves ; et jamais elle n’élira un homme qui, alors que toutes les chaînes de télévision soupçonnent la main de Poutine derrière le piratage des adresses électroniques du parti adverse, est capable de s’exclamer «eh, Russie! si vous m’entendez, j’espère que vous serez capable de retrouver les 30 000 e-mails manquants».


Drapeau-algerie

Algérie : cette guerre qui menace

Source : Boulevard Voltaire

L’Algérie est au bord d’une faillite qui « engendrerait le chaos et pousserait les Algériens à fuir vers l’Europe ».

Il y a maintenant deux ans, j’écrivais un article, en forme de bouteille à la mer, pour Boulevard Voltaire intitulé « Printemps algérien en vue, une catastrophe pour la France ? » Des troubles naissaient alors en Algérie, suite à la nouvelle élection d’Abdelaziz Bouteflika à la tête du pays. Loin de s’être arrangée, la situation du pays s’est, depuis, dégradée. En cause, notamment, la chute des cours des matières premières. Les rentes de gaz et de pétrole (60 % des recettes budgétaires d’Alger) ne rapportent plus autant qu’auparavant et la gérontocratie algérienne ne peut plus calmer la population en l’arrosant d’allocations diverses.

Mohamed Benchicou, ancien directeur du journal Le Matin, estime que l’Algérie est au bord d’une faillite qui « engendrerait le chaos et pousserait les Algériens à fuir vers l’Europe ». Une situation qui n’est pas souhaitable des deux côtés de la mer Méditerranée. Pire : l’Algérie partage une frontière avec la Libye, actuellement en guerre civile suite à la funeste opération de « démocratisation » voulue par Nicolas Sarkozy et son visiteur du soir, l’« intellectuel » Bernard-Henri Lévy.

Les forces de l’État islamique se sont considérablement renforcées lors des derniers mois, et certaines zones libyennes menacent de basculer sous le joug des armées du califat. Boualem Sansal, auteur du roman d’anticipation 2084 – La fin du monde, grand prix du roman de l’Académie française pour l’année 2015, déclarait hier au Figaro qu’un « scénario d’une escalade de la terreur sur le modèle syrien » lui paraissait tout à fait crédible. Je fais mienne sa déclaration et suis au regret de constater que ce que je prévoyais il y a deux ans pourrait n’être que modéré par rapport à ce qu’il se prépare.

Lire la suite

bhl_onpc

La phrase du jour est de l’inénarrable Bernard-Henri Lévy

15/02/2016 – MÉDIAS (NOVOpress)
Sur le plateau d’On n’est pas couché de samedi dernier. Il était reçu à l’occasion de la sortie de son dernier livre L’esprit du judaïsme : « Face à cette affaire Strauss-Kahn, il y avait quelque chose là, en tout cas qui n’était pas sain. Je ne me suis jamais posé la question de savoir s’il y entrait ou non de l’antisémitisme, mais si vous me posez la question, il y entrait probablement ». Le va-t-en-guerre Béhachelle voit de l’antisémitisme partout.
L’implication de Laurent Fabius dans le scandale du sang contaminé serait de l’antisémitisme. Bernard-Henri Lévy fait un rapprochement osé entre ce scandale et les accusations de meurtre rituel. À la question de la journaliste Léa Salamé sur la chute de Dominique Strauss-Kahn, il répond qu’il s’agit encore d’antisémitisme.


onfray_sur_bhl

Michel Onfray : mort d’Aylan Kurdi,« BHL complice ! »

04/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Invité jeudi sur BFMTV, Michel Onfray n’a pas mâché ses mots à l’égard de Bernard-Henri Lévy : « les cons, ça ose tout… », « Ces gens-là sont des criminels. ». Il a qualifié l’icône germanopratine de « complice » dans la mort du petit Aylan Kurdi.

Alors que Bernard-Henri Lévy venait de terminer de s’exprimer sur BFMTV Michel Onfray l’a taclé en direct : «

Il n’a pas honte lui ? Il ferait mieux de rester caché. Je vais citer Michel Audiard “les cons, ça ose tout, c’est à cela qu’on les reconnaît”. Franchement, avec ce qu’il advient aujourd’hui, il ferait mieux de rester chez lui.

Et de poursuivre :

Voilà quelqu’un qui a invité à bombarder la Libye. On ne peut plus rien faire avec la Libye, c’est une base extraordinaire pour le terrorisme aujourd’hui. Responsable de rien ? Coupable de rien Bernard-Henri Lévy ? Il vient nous expliquer qu’il faudrait ceci, il faudrait cela […] Il y a un moment où il faut un peu de pudeur […] Tous ces gens qui ont rendu possible cet enfant mort, et Bernard-Henri Levy en fait partie […] il est complice […] comme d’autres sont complices, les présidents de la République d’hier et d’aujourd’hui qui défendent la même ligne. Ces gens-là sont des criminels. Leur politique est criminelle.

Nous ne pouvons qu’approuver ces propos de bons sens, dont la pertinence est prouvée par les réactions indignées des médias officiels.



bhl_1577219228_a960aab862_z

Interdit de séjour à Moscou, Bernard-Henri Lévy pense que « Poutine, c’est la honte de la Russie »

31/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Bernard-Henri Lévy a réagi à son interdiction d’entrer sur le territoire russe. Le Kremlin a diffusé vendredi une liste de personnalités européennes interdites de séjour en Russie en réponse à des mesures similaires de l’UE.

L’imposteur BHL a fait cette déclaration :

Cette liste ce sont des amis de la Russie.
Le peuple russe mérite mieux que cet ancien KGBiste responsable de terribles crimes de guerre. Poutine, c’est la honte de la Russie.

Bernard-Henri Lévy ne serait-il pas, de son côté, la honte de l’Europe ?



BHL ou l'ambiguïté franco-israélienne

Pour Bernard-Henri Lévy, la nouvelle libye sans Kadhafi est bien meilleure

23/04/2015 – LIBYE (NOVOpress)
Succession de naufrages d’immigrés clandestins en Méditerranée, chaos libyen, Bernard-Henri Lévy qui avait défendu l’intervention en Libye se sent-il responsable aujourd’hui ?

Non, pas du tout. Pour le « philosophe » germanopratin, « il faut sauver les gens en mer, le reste c’est de la discutaillerie ».

Léa Salamé lui rétorque que Kadhafi faisait le boulot et « contrôlait les départs ». Bernard-Henri Lévy considère que les gens qui tentent de rejoindre l’Europe via la Libye fuient, avant tout, le conflit syrien. Pour lui, les vrais responsables sont donc ceux qui ont refusé d’intervenir en Syrie (sic)…



Bernard-Henri Lévy : « Il faut sauver les gens… par franceinter


 

Onfray

Onfray contre Valls

09/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
La gauche se colle des droites. Ce n’est rien de le dire ces derniers mois. Entre les Charlie qui ont réclamé la tête de ceux qui ont demandé celle du journal avant l’attentat, les pro-ceci contre les pro-celà au Moyen-Orient qui s’invectivent dans les manifestations , les associations antiracistes mettant tous les antagonismes dans le même panier confusionnel et les philosophes de gauche qui se lancent des piques, on n’est pas loin de la bagarre générale sur le ring progressiste.

Le Premier ministre a défendu Bernard-Henri Lévy par médias interposés contre Michel Onfray, le philosophe libertaire anarchiste en lui faisant comme principal reproche : la mention d’Alain de Benoist dans sa rhétorique.
Le PS lorsqu’il n’interdit pas à outrance au niveau sociétal ne manque pas d’interdire officieusement en jetant l’anathème sur quiconque prononcerait des mots et des noms bannis (par qui et pourquoi ?). On nomme cela politiquement correct, alors qu’il ne faut y voir qu’une manœuvre politique et une idéologie ne voulant pas laisser une voix à ses opposants. Le créateur de l’université populaire de Caen en a prononcé un : celui du philosophe de la nouvelle droite.

Sans se laisser impressionner, Onfray a mis à l’écrit sur son blog une réponse cinglante, mais non dépourvue de bon-sens.

S’il faut une explication de texte à Manuel Valls auquel, décidemment la fréquentation de Jankélévitch n’a pas servi à grand chose, je disais que, moi qui suis de gauche, je préférais une idée juste, fut-elle de droite, à une idée fausse même si elle est de gauche, surtout si elle est de gauche. Quel philosophe, quel citoyen même, pourrait soutenir le contraire d’ailleurs, sauf à préférer l’erreur et le faux pour des raisons idéologiques ?

Il manque certainement une logique dans l’ouverture d’esprit de ce philosophe se réclamant pourtant du stoïcisme puisqu’il ne lui pas semblé nécessaire, honnête, courtois de lire Alain de Benoist, de s’entretenir avec lui, ni même de le rencontrer. Qui sait s’il ne pourrait découvrir quelques idées vraies qui l’amèneraient à un changement d’opinion ?
Leur passion commune pour la Grèce antique pourrait être un point de liaison.



Une manifestation a eu lieu à l'aéroport de Tunis contre la venue de Bernard-Henri Lévy

Une manifestation a eu lieu à l’aéroport de Tunis contre la venue de Bernard-Henri Lévy

03/11/2014 – TUNIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Des dizaines de Tunisiens ont manifesté dans la nuit de vendredi à samedi à l’aéroport de Tunis-Carthage contre la venue de Bernard-Henri Lévy, aux cris de « BHL dégage » et « Non aux intérêts sionistes en Tunisie », ont rapporté des médias.

Les protestataires ont exigé le départ de M. Lévy, accusé d’être animé d’une « haine contre les Arabes et les musulmans ». Celui-ci a dû être exfiltré par les agents de sécurité.

Crédit photo Une : Itzike via Wikipédia (cc).

La France selon Bernard-Henri Lévy

La France selon Bernard-Henri Lévy

Les juifs de France en ont assez. (…) Ce pays est le leur. Cette république est leur œuvre. De Bernard Lazare à Pierre Mendès France en passant par René Cassin, Romain Gary et tant d’autres, les juifs ont été parmi les bâtisseurs de cette République de France qui reste l’un des lieux du monde où les valeurs d’humanisme et d’universalisme qui sont les leurs restent le plus vivantes. Alors, laisser tomber ? Céder la place aux rouge-brun et à leurs jumeaux de la « vague bleu Marine » ? Abandonner cette France dont ils ont tant reçu, à laquelle ils ont tant donné et qui est, après eux, la prochaine cible des mêmes nervis ? – Bernard-Henri Lévy

Source : laregledujeu.org

Crédit photo : bertranddelanoe via Flickr (cc)

Bernard-Henry Levy à Zagreb (Croatie)

Bernard-Henry Levy à Zagreb (Croatie)

11/05/2014 – ZAGREB (NOVOpress via Lionel Baland) – Bernard-Henry Levy, surnommé « le petit télégraphiste de l’Empire », a tenu un discours sur la place centrale de Zagreb en Croatie, le 9 mai 2014, en tant qu’un des éléments constitutifs de la Journée de l’Europe (organisée par le Bureau d’information du Parlement européen en Croatie).

Dans son discours, Bernard-Henry Levy a collé l’étiquette de « national-socialiste » et de « petit Poutine » au premier président Croate Franjo Tuđman (1922-1999). Il a déclaré que : « Vingt ans après la chute du Mur de Berlin, l’Europe a un ennemi réel. Son nom est Vladimir Poutine. Il est l’actuel Mussolini. Vous les Croates, vous connaissez très bien les dangers du national-communisme et vous savez qui est Poutine. Vous avez votre propre petit Poutine : Tuđman, qui de partisan et antifasciste est devenu national-socialiste, était un petit Poutine. En conséquence, montrez votre grandeur et envoyez un message de sagesse, soyez les dirigeants politiques, moraux et spirituels de la résistance de l’Union Européen contre le national-socialisme russe. »

Le Député européen Madame Ruža Tomašić (HSP Ante Starčević – Parti croate du droit Ante Starčević) a téléphoné au Bureau d’information du Parlement européen en Croatie afin d’exiger des excuses publiques, sinon elle arrêtera toute coopération avec ce bureau. Milan Kujundžić, le dirigeant de la coalition Savez za Hrvatsku (Alliance pour la Croatie), a condamné ce discours et son organisation par le Bureau d’information du Parlement européen en Croatie.

Tribune. « On est tous le fasciste de quelqu'un »

Tribune. « On est tous le fasciste de quelqu’un »

Adage moderne s’il en est : « on est tous le fasciste de quelqu’un », en France comme ailleurs. En ce moment, cela se joue en Ukraine : un gouvernement se défend contre des émeutiers ? C’est nécessairement un gouvernement fasciste pour les uns, légitime pour les autres. Des Ukrainiens se révoltent ?  Il s’agit de citoyens qui se battent pour leur liberté pour les uns, de terroristes pour les autres. Ce choix entre le bien et le mal est un jeu d’enfant : vu selon le prisme de notre chère classe politique et donc de la presse française, le mal c’est les Russes. Le bien, c’est l’Union européenne et ses 65 % d’abstention au dernières élections de 2009. Vous n’êtes pas convaincu ?

Lire la suite

Après la Lybie, la Syrie et Kiev le grand défenseur des opprimés Bernard-Henri Levy se bat maintenant pour Goldman Sachs au Danemark

Danish Oil & Natural Gas11/03/2014 – COPENHAGUE – La banque d’affaires Goldman Sachs souhaite faire l’acquisition via divers paradis fiscaux de 19% de la Société nationale de pétrole et de gaz naturel danois. Cet accord et ces parts lui donnerait un droit de regard considérable.

Selon ses détracteurs le but de cette prise de participation est de revendre la totalité de cette société à des investisseurs financiers et la a population danoise est particulièrement hostile à cette opération. Une pétition réunissant 150.000 signatures a déjà été remise au gouvernement.

C’était sans compter sur l’intervention du défenseur de la modernité et de la liberté Bernard-Henri Levy, qui a écrit sur son blog, suite à une visite à Copenhague : « C’est comme si le diable en personne était entré dans le royaume. Et rien ne semble devoir arrêter le déferlement d’antiaméricanisme dans un pays qui passe pour vacciné contre cette passion rouge-brune. Autre signe des temps ? On se croirait en France – c’est tout dire. »

BHL menace Poutine : « Nous pouvons user contre Poutine des mêmes méthodes que contre Ianoukovitch »

04/03/2014 – VIDÉO – Bernard-Henri Lévy (BHL), surnommé « petit télégraphiste de l’empire », a pris une nouvelle fois la parole dimanche 2 mars 2014 sur la place Maidan de Kiev (Ukraine), épicentre de la crise politique qui secoue le pays depuis des mois. « Et si les Européens n’avaient qu’une fraction du courage que vous avez eu ici sur le Maidan. Vous n’avez pas peur, et les Européens auraient peur ? Vous vous êtes dressé devant Poutine, et nous nous coucherions devant Poutine ? Cela n’est pas concevable », a lancé l’homme à la chemise blanche.

Publié le
Bernard-Henri Lévy se met en scène à Kiev

Bernard-Henri Lévy se met en scène à Kiev

10/02/2014 – KIEV (Lionel Baland)
Bernard-Henri Lévy a mis en scène à de multiples reprises ses déplacements en Libye ou en ex-Yougoslavie. Il a récidivé ce 8 février 2014 à Kiev en Ukraine sur la place Maïdan. Alors que depuis plusieurs jours il n’y a plus aucune violence constatée entre les forces de police et les occupants de la place, Bernard-Henri Lévy a été surpris en pleine séance photo, posant crânement sur une barricade. La photo a été mise en ligne sur le site de Paris Match.

Crédit photo : Itzike via Wikipédia (cc)

Yann Moix exige une « Marianne métisse »

16/11/2013 – 23h00
PARIS (NOVOpress) – Titulaire du prix Renaudot 2013, l’écrivain Yann Moix d’est lancé dans une offensive remplaciste et pro-métissage. Il vient de lance une pétition, via « la Règle du Jeu » (la revue de Bernard-Henri Lévy), pour une Marianne métisse, représentant la France d’aujourd’hui. Cette pétition fait suite à sa lettre ouverte à Christiane Taubira, « victime d’injures racistes ».

Dans le texte présentant cette pétition, Yann Moix indique :

J’appelle à une Marianne dont le buste ne serait plus blanchie au harnais, qui ne serait plus éclaboussée de blancheur mais au contraire totalement métissée. Je voudrais une Marianne qui soit arabe, africaine, asiatique, blanche aussi et indienne.

Crédit photo : Talita1 via Wikipédia

Publié le
Pour Le Monde diplo : “Même la justice française condamne BHL…”

Pour Le Monde diplo : « Même la justice condamne BHL… »

04/05/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress) – A la suite de la récente condamnation de Bernard-Henri Lévy et Le Point pour diffamation envers Bernard Cassen de l’organisation Attac, et envers le Bloc Idenitaire, Le Monde diplomatique a publié un article « Même la justice française condamne BHL… » sur ce pseudo philosophe-Botul, article que l’on peut qualifier de pour le moins peu flatteur !

« La liste des bourdes et des calomnies de notre intellectuel de parodie est longue et ancienne. Il a pour distinction de s’être à peu près trompé sur tout » nous dit cet article.

Lire la suite

Syrie : BHL contre Poutine… Obama et Romney !

Syrie : BHL contre Poutine… Obama et Romney !

24/10/2012 – 04h55
DAMAS (via Infosyrie.fr) — L’OSDH évoque des combats hier dans la grande banlieue et de Damas, à Harasta et Irbin. Il est fort possible que ces combats soient extrêmement localisés. En revanche, on sera d’accord avec l’OSDH pour dire que l’armée poursuit ses attaques contre les places fortes – ou ex-places fortes rebelles, à Alep, Homs et dans le secteur d’Idleb/Maarat al-Numan. Il est difficile d’avoir des informations sur les derniers développements des combats dans ce dernier secteur : on se bat toujours dans le secteur de la base de Wadi Deif, à l’est de la ville et de l’autoroute, mais il n’est plus question nulle part de l’assaut « final » des rebelles contre cette position.

Lire la suite