Tag Archives: berlusconi

berlusconi

Italie : Berlusconi ouvre (une de) ses villas aux clandestins

28/05/2015 – MONDE (NOVOpress)
Histoire de polir son image, Berlusconi joue les grands seigneurs et ouvre une de ses villas aux clandestins.

L’immigrationnisme est aujourd’hui le meilleur sinon le seul brevet de moralité médiatique. Avez-vous quelques fraudes, détournements, faits de corruption ou de concussion à faire oublier ? Une virginité politique à refaire ? Une carrière à relancer, dans le spectacle, la politique ou la religion ? Accueillez les « migrants », l’efficacité est garantie.

Silvio Berlusconi l’a bien compris. Son horizon judiciaire est un petit peu moins chargé depuis qu’il a été définitivement acquitté dans l’affaire « Ruby » (nom de guerre de la prostituée marocaine mineure Karima el-Mahroug), en mars dernier, et qu’il a purgé la peine d’intérêt général à laquelle il avait été condamné pour fraude fiscale. À 78 ans, il est bien décidé à revenir au premier rang de la politique italienne.

Mardi 26 mai sur Radio Capital, il a donc répondu par l’affirmative au journaliste qui lui demandait s’il serait « disposé à accueillir des réfugiés ». « J’ai quelques maisons, a précisé Berlusconi, cela ne m’imposerait pas de sacrifices ». Et le bon apôtre d’ajouter : « J’aide beaucoup de gens [surtout des jeunes filles, NdT] et ça ne date pas d’aujourd’hui ».

Villa du Palmier, achetée par Berlusconi en 2011 sur l'île de Lampedusa

Villa du Palmier, achetée par Berlusconi en 2011 sur l’île de Lampedusa

Berlusconi a cité en particulier sa « villa de Lampedusa, qui n’est pas occupée et qui pourrait être une bonne idée ». Alors président du Conseil, il avait acheté une propriété sur l’île en mars 2011, dans le cadre d’une opération de communication pour ranimer le tourisme local : le gouvernement italien affirmait alors que l’afflux des immigrés clandestins était terminé ! Une campagne officielle avait été lancée pour inciter les Italiens à passer leurs vacances à Lampedusa, « destination d’excellence, pour ses beautés naturelles, artistiques et culturelles ».

Les débarquements de clandestins avaient repris presque immédiatement, au rythme de cent arrivées par heure fin avril 2011. Berlusconi, bien sûr, n’a jamais mis les pieds dans sa villa, qu’il avait achetée deux millions d’euros, autant dire rien pour lui. En août 2012, elle était déjà décrite comme abandonnée et se dégradant rapidement.

Le nombre exact des propriétés de Berlusconi est discuté mais, en avril 2011, selon les calculs de la Repubblica, sa nouvelle villa de Lampedusa faisait la vingt-neuvième. Rassurons-nous donc : ce grand cœur peut abandonner cette ruine à ses frères migrants, il ne se retrouvera pas à la rue.

Crédit photo : Global Panorama via Flickr (CC)

Berlusconi fait voter la confiance au gouvernement italien

Berlusconi fait voter la confiance au gouvernement italien

03/10/2013 – 15h00
ROME (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
C’est une volte‑face qui a stupéfié ses adversaires comme ses partisans : mercredi, Silvio Berlusconi a appelé les parlementaires de son parti, le PDL (Popolo della Liberta), à voter la confiance au gouvernement Letta.

Cette annonce a d’autant plus surpris que le matin même, Berlusconi semblait décidé à provoquer une grave crise politique en Italie, en retirant la confiance de son parti au gouvernement. Sous le coup d’une condamnation d’un an de prison, l’ancien chef du gouvernement italien a probablement joué son va‑tout au cours de ses derniers jours. Après son recul, il lui sera désormais difficile de conserver son influence sur la vie politique italienne.

Crédit photo : European People’s Party via Wikipédia (cc)

Les Italiens ont voté contre Mario Monti

Les Italiens ont voté contre Mario Monti

26/02/2013 – 19h30
ROME (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Pour comprendre les résultats des élections de dimanche et lundi, il est utile de savoir comment fonctionne le système électoral italien.

Le Sénat a autant d’importance que la Chambre des députés, il faut donc avoir la majorité dans les deux chambres pour gouverner. Les députés comme les sénateurs sont élus à la proportionnelle par région, ce qui permet une vraie diversité dans les listes présentées.

Les prévisions des médias de l’oligarchie ne se sont pas réalisées dans les urnes

Lire la suite

Italie : élections sur fond de scandale bancaire

Italie : élections sur fond de scandale bancaire

04/02/2013 – 18h10
ROME (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation) – Après la dissolution du Parlement par Mario Monti désormais minoritaire, les Italiens iront devant les urnes les 24 et 25 février prochains. Mais le paysage politique cisalpin vient d’être bouleversé par le scandale de la troisième banque italienne. Il Monte dei Paschi, la plus vieille banque du monde, est menacée de faillite. Et cette faillite retombe à la fois sur le Parti démocratique, le principal parti de gauche, et sur Mario Monti.

Lire la suite

Italie : Silvio Berlusconi et Roberto Maroni trouve un accord pour les élections législatives

Italie : Silvio Berlusconi et Roberto Maroni trouvent un accord pour les élections législatives

De gauche à droite : Roberto Maroni(Lega Nord), Silvio Berlusconi et Angelino Alfano (PDL). Crédit photo : DR

08/01/2013 — 10h00
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) —
Dans la nuit de dimanche à lundi, un accord électoral a été conclu entre le Peuple de la Liberté (PDL) représenté par Silvio Berlusconi et la Ligue du Nord représenté par Roberto Maroni pour les élections législatives au mois de février.

Lire la suite

Berlusconi revient en politique : Mario Monti démissionne

Berlusconi revient en politique : Mario Monti démissionne

10/12/2012 — 14h45
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) —
Ce qui est fascinant avec Silvio Berlusconi (photo ci-dessus), c’est qu’il ne cesse de créer la surprise au sein de la vie politique italienne (et européenne…). Alors que l’on pouvait penser qu’il s’était retiré, du moins pour une longue période, du devant de la scène, le Cavalier annonce non seulement son retour en voulant diriger la campagne du centre-droit pour les prochaines élections législatives, mais surtout il provoque la démission de Mario Monti de la présidence du Conseil italien.

Vendredi dernier, en effet, le PdL (Peuple de la Liberté) a voté contre la loi de stabilité qui devait être votée à la Chambre des députés et au Sénat. Il a ainsi mis en difficulté le gouvernement du technocrate et agent de Goldman Sachs Mario Monti. Ce dernier a annoncé samedi au président de la République Giorgio Napolitano qu’il a l’intention de présenter sa démission « irrévocable » après le vote du budget.

Lire la suite

Lega Nord/PDL : Roberto Maroni (Lega) ne croit pas en un accord électoral

Lega Nord/PDL : Roberto Maroni (Lega) ne croit pas en un accord électoral

24/11/2012 — 12h00
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) —
Roberto Maroni (ci-dessus), ancien ministre de l’Intérieur du gouvernement Berlusconi et actuel secrétaire fédéral de la Lega Nord (à la suite d’Umberto Bossi, mis en cause avec plusieurs de ses proches et des membres du parti dans un scandale de détournements de fonds publics) – dont il est l’un des fondateurs –, ne croit pas à l’heure actuelle en un accord électoral entre la Lega et le Popolo della Liberta (PdL, parti de droite). Alors que c’est l’union de ces mouvements qui avait permis les majorités dirigées par Silvio Berlusconi. Il a ainsi affirmé :  » A l’heure actuelle, il n’y a pas la moindre chance de signer un accord entre le PDL et la Ligue du Nord pour les prochaines élections ».

Lire la suite

Italie : primaires du PdL, Alessandra Mussolini renonce

Italie : primaires du PdL, Alessandra Mussolini renonce

23/11/2012 — 23h15
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) — Figure historique et médiatique du MSI et de l’Alliance nationale (au sein de laquelle elle a eu un parcours pour le moins chaotique entre départ et retour, avec une constante : une détestation grandissante de Gianfranco Fini), Alessandra Mussolini (ci-dessus) vient de déclarer qu’in fine elle ne serait pas candidate aux primaires, qui auront lieu le 16 décembre prochain, pour désigner le nouveau chef du Popolo della Liberta (PdL, parti italien de droite issu de la fusion de Forza Italia de Silvio Berlusconi et de l’Alliance nationale, les ex-MSI), en vu des élections législatives de 2013.

Lire la suite

En Italie, Berlusconi c’est terminé

En Italie, Berlusconi c’est terminé

12/11/2012 — 14h00
ROME (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — Silvio Berlusconi a plus d’un tour dans son sac et ces dernières semaines, il a donné le tournis à ses partisans. Tour à tour pour, puis contre, puis de nouveau pour Mario Monti. Pour, puis contre, puis plutôt pour les primaires à droite. Les primaires au sein du PDL, le parti de la Liberté, se tiendront finalement le 16 décembre.

Berlusconi ne se présentera pas, le favori est le secrétaire actuel du parti, le sicilien Alfano. Ce dernier a fermé la porte à Gianfranco Fini considéré comme un traître et a laissé le dialogue ouvert avec la Ligue du Nord de Maroni. A suivre le 16 décembre si Berlusconi ne torpille pas le processus entre‑temps.

Crédit photo : European People’s Party via Flickr (cc)

Les Identitaires trait d’union entre la Lega Nord et la Destra sociale ?

Les identitaires, trait d’union entre la Lega Nord et la Destra sociale ?

09/11/2012 — 21h30
ORANGE (NOVopress) —
Depuis l’arrivée très particulière de Mario Monti à la présidence du conseil italien, les droites italiennes ne cessent de connaître moult difficultés. Difficultés électorales, mais également difficultés judiciaires. En effet, que ce soit Berlusconi, la Lega Nord ou le PdL, les différents élus et responsables de ces mouvements font plus facilement la Une de l’actualité judiciaire pour des scandales que la Une de l’actualité politique.

Lire la suite

La Ligue du Nord vote pour l’arrestation d’un proche de Berlusconi / crédit photo : camera.it

La Ligue du Nord vote pour l’arrestation d’un proche de Berlusconi

21/07/11 – 09h32
ROME (NOVOpress)
– Nouvelle déconvenue pour le « cavaliere » : la Chambre des députés a autorisé l’arrestation d’Alfonso Papa, un député du parti de Silvio Berlusconi et proche de ce dernier, pour son implication dans une affaire de corruption.

Ce vote favorable à l’arrestation a bénéficié des voix de la Ligue du Nord, nouveau signe des graves divisions qui agitent actuellement la majorité.

Au cours d’un vote à bulletin secret, 319 députés ont voté en faveur de l’arrestation du député tandis que 293 ont voté contre.

Ce vote est un nouveau revers pour le chef du gouvernement Silvio Berlusconi qui avait appelé à voter contre l’arrestation d’Alfonso Papa impliqué dans une vaste affaire de corruption et de conflits d’intérêt.

[box class= »info »]Crédit photo : camera.it[/box]