Tag Archives: Barbès

Vu sur Twitter

De Gaza à Barbès, d’Amina à Lola: les grandes paranoïas françaises

Publié le
Manifestation pro-Palestine : retour sur les émeutes à Barbès (vidéos)

Manifestation pro-Palestine : retour sur les émeutes à Barbès (vidéos)

20/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
Malgré ses belles promesses de 2012, la France de François Hollande est bien loin d’être apaisée. D’autant que cette France multiculturelle montre son vrai visage, celui de la violence, violence communautaire dont la France, pourtant non concernée, se trouve être le théâtre.

Dernier exemple particulièrement édifiant, hier samedi 19 juillet, avec les émeutes qui ont marqué la manifestation pro-palestinienne en plein cœur du quartier parisien – symbole du Grand Remplacement – Barbès.

De plus, l’on peut s’interroger sur l’attitude du gouvernement, qui en public bande les muscles pour nous faire croire au maintien de l’ordre, mais qui en réalité laisse faire une manifestation pourtant interdite, comme le rappelle dans l’un de ses tweets un journaliste de Libération.

Gouvernement passablement incompétent, puis qu’en ce moment à Sarcelles, une manifestation toujours en faveur de la Palestine, dégénère en incidents violents…

 

Violences communautaires donc, qui servent de Gaza comme d’un prétexte mais en fait imposent une vision du monde « religieuse ». Pour preuve la vidéo ci-dessous, où à partir de 10 minutes, l’on voit des émeutiers s’en prendre violemment aux policiers en criant « Allah Akbar » !

Lire la suite

#CDM2014 : le Bloc Identitaire s’affiche à Barbès

#CDM2014 : le Bloc Identitaire s’affiche à Barbès

17/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – À la veille du match de Coupe du Monde Belgique – Algérie, qui a lieu aujourd’hui à 18 heures, des affiches du Bloc Identitaire ont été collées en plein cœur de Barbès, quartier parisien malheureusement célèbre pour son caractère multi-ethnique et ses émeutes les soirs de match impliquant l’équipe d’Algérie.

Dans son communiqué, le Bloc identitaire déclare que « Face à l’abandon des pouvoirs publics aveuglés par leur idéologie, il était de notre devoir d’interpeller directement ces supporters dans « leur » quartier en les appelant au bon sens et à la cohérence : tout bon patriote doit un jour regagner la terre de ses ancêtres ! ».

"Le quartier Barbès a-t-il été annexé par l’Algérie ?" par Fabrice Robert

« Le quartier Barbès a-t-il été annexé par l’Algérie ? » par Fabrice Robert

15/04/2014- PARIS (via Boulevard Voltaire)
Le quartier Barbès, dans le XVIIIème arrondissement de Paris, est bien connu : il s’agit d’un laboratoire grandeur nature du Grand Remplacement en cours. Ses boutiques halal, ses prières de rue, ses coiffeurs avec emplacement réservé pour les femmes voilées, ses trafics à ciel ouvert… Si les Parisiens connaissent bien cette destination exotique, un certain nombre d’entre eux ont toutefois pu être surpris — et cela à juste titre — d’y découvrir des tracts et des affiches pour une campagne électorale algérienne. En effet, alors que l’élection présidentielle mobilise les énergies à Alger, les portraits d’Ali Benflis et d’Abdelaziz Bouteflika s’affichent aussi dans les rues de Paris.

Quel silence assourdissant de la part des autorités publiques, des médias et des politiques, mis à part, peut-être, la réaction du député UMP Éric Ciotti qui a écrit sur son compte Twitter : « Je m’étonne du silence du gouvernement et du préfet de police face aux différentes publicités électorales algériennes en plein Paris […] Ces tracts et affiches électoraux pour les élections présidentielles algériennes n’ont pas leur place dans notre capitale. » Une simple déclaration non suivie d’effet, car la règle est de tout faire pour ne pas froisser un électorat potentiel, même si celui-ci se sent aussi concerné par des élections en Algérie…

Lire la suite

Quand la campagne électorale algérienne se délocalise… à Paris !

Quand la campagne électorale algérienne se délocalise… à Paris !

11/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Lundi 7 avril avaient circulé sur les réseaux sociaux des photos représentant tracts et affiches sur la campagne électorale algérienne, à Paris. Quelques élus avaient alors condamné ces actes. Une condamnation, c’est bien. Seulement, le mal perdure dans les mentalités et nos rues restent recouvertes par les affiches critiquées ou condamnées.

Lors de la campagne pour les municipales, Anne Hidalgo avaient par exemple fustigé le collage sauvage des équipes de Nicolas Miguet puis demandé à ce que les services de propreté les retirent mais plusieurs semaines après, elles demeurent. Quelques vérifications s’imposaient.

A Barbès, peu d’affiches dans les rues mais bon nombre d’individus désœuvrés traînaient sans même maîtriser la langue française (n’étant pas capable d’expliquer clairement des itinéraires). Constat encore plus alarmant à la sortie du métro Belleville. A deux pas des escaliers se trouvaient des affiches d’Ali Benflis, un des candidats algériens. Puis, à l’angle de la rue des Maronites, les pro-Bouteflika avaient également placardé des affiches de leur candidat Abdelaziz Bouteflika.

Lire la suite

Procès de Renaud Camus: conférence de presse de Philippe Martel (FN/RBM) ce mercredi à Barbès

Procès de Renaud Camus: conférence de presse de Philippe Martel (FN/RBM) ce mercredi à Barbès

26/01/2014 – PARIS (NOVOPress)
Suite au procès de Renaud Camus, qui a eu lieu vendredi 21 février, Philippe Martel, chef de cabinet de Marine Le Pen et tête de liste FN/RBM pour le 18ème arrondissement de Paris, tiendra une conférence ce mercredi 26 février dans le quartier multiethnique de Barbès (photo). Lors de cette conférence de presse Philippe Martel traitera  de cette audience et des questions soulevées par l’immigration dans le 18ème arrondissement à 18h00 au bar “Le rendez-vous des taxis” 14,rue Labat Métro Barbès.

Crédit photo : DR

 

Paris : l'Institut des cultures d'islam officiellement inauguré

Paris : l’Institut des cultures d’islam officiellement inauguré

04/12/2013 – 12h00
PARIS (NOVOPress) –
L’islamisation de la France et de Paris en particulier vient de connaître une étape supérieure. En effet, vendredi dernier, Bertrand Delanoë a inauguré l’Institut des cultures d’islam (ci-dessus). Implanté à Barbès (dans le 18ème arrondissement) cet institut veut allier salles de prières et salles dédiées à l’art.

Dans une salle pleine à craquer pour l’inauguration, Bertrand Delanoë a martelé qu’il n’avait « pas fait de cadeau » en vendant le premier étage de l’édifice à une association contrôlée par la Grande Mosquée de Paris pour 2,2 millions d’euros. L’aménagement de cet étage en salle de prière avait été dénoncé par les opposants du projet comme une atteinte à la laïcité, le reste de l’édifice étant financé par la Mairie de Paris.

Lire la suite