Tag Archives: Barack Obama

zemmour_rtl

Éric Zemmour : « L’histoire annoncée de Cuba est l’histoire du monde »

23/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)
La visite du président Obama à Cuba a donc consacré l’ouverture de l’un des derniers régimes communistes de la planète. Une réconciliation après plus de soixante ans de conflit entre les deux pays.

Éric Zemmour évoque le dieu-dollar :

On a tous connu cela. On s’est tous enthousiasmé, tous illusionné, on a tous été abusés : les Français en 1944, les Polonais ou les Hongrois en 1989; les Mexicains ou les Canadiens dans les années 90; les Cubains aujourd’hui. À chaque époque, sa libération. À chaque époque, sa marchandisation. À chaque époque, son aliénation. À chaque époque, sa colonisation. À chaque époque, son américanisation. Mais à toutes les époques, son dollar.

Et Éric Zemmour d’anticiper l’arrivée des « bus greyhounds climatisés avec écrans télévisés beuglant des programmes stupides et vulgaires […] Bientôt la liberté et l’abondance, bientôt les élections et les grandes surfaces (…), bientôt le choix entre une droite de gauche et une gauche de droite, bientôt le droit de changer de président mais pas de politique ».


poutine_sur_l_avin_abattu

Russes en Syrie : ils font du bon boulot… mais ils s’en vont !

15/03/2016 – MONDE (NOVOpress)
Coup de théâtre ! L’intervention russe qui a remis en selle le gouvernement de Bachar El Assad et l’armée régulière syrienne prendrait fin prochainement. Trop tôt ?

Poutine a ordonné hier soir le retrait de la majeure partie du contingent militaire, essentiellement aérien, déployé en Syrie depuis le 30 septembre. Les milliers de raids de l’aviation et les bombardements de la marine russes ont permis à l’armée syrienne de reprendre l’avantage sur le terrain. Ils ont aussi démontré par le contre-exemple la duplicité de la coalition occidentale dirigée par les États-Unis qui prétendait combattre l’État islamique, mais n’ont jamais obtenu de résultat significatif.

Le Kremlin souligne que la décision du président russe fait l’objet d’un accord avec son homologue syrien :

Les dirigeants ont souligné que l’intervention des forces aériennes russes avait permis de radicalement changer la situation dans la lutte contre le terrorisme, de désorganiser les infrastructures des combattants (ennemis) et de leur porter un coup important.

Cette annonce-surprise s’explique par la volonté de Moscou de promouvoir un règlement politique du conflit, a affirmé l’ambassadeur russe à l’ONU Vitali Tchourkine. Il s’agit « d’intensifier nos efforts pour aboutir à un règlement politique en Syrie. »
Lire la suite

super_tuesday

Primaires américaines : Clinton et Trump sortent vainqueurs du « super mardi »

02/03/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Hier, un grand nombre d’États des États-Unis voyaient les sympathisants des partis démocrates et républicains voter pour savoir qui serait leur candidat pour les prochaines élections présidentielles.
Chez les démocrates, Hillary Clinton dispose de sept États contre quatre pour Bernie Sanders.
Côté républicain, Donald Trump en récolte sept, Ted Cruz deux et Marco Rubio un.

Quelles sont les indications politiques données par ces résultats ? v
Pour les démocrates, Bernie Sanders se déclare ouvertement socialiste et reçoit des soutiens de jeunes et des blancs pauvres du nord des États-Unis. Clinton l’a emporté parmi les minorités, en particulier chez les noirs du sud des États-Unis. Elle représente aussi le pouvoir des élites financières qui ont soutenu la présidence Obama. Elle se place aussi dans sa continuité pour ce qui est de la politique internationale, tout en étant encore plus agressive qu’Obama contre le gouvernement syrien de Bachar El-Assad.
Chez les républicains, Donald Trump semble beaucoup plus réaliste en politique internationale. Les journaux bien-pensants de France et des États-Unis lui taillent un costume de populiste et de fasciste. Ils soulignent que sa ligne anti-immigration était bien moins nette dans le passé, par exemple quand il employait des immigrés pour construire ses tours de promoteur immobilier.
Le conservatisme de Donald Trump étant récent et peu crédible, le juriste Ted Cruz est bien mieux vu chez les conservateurs chrétiens. Ils veulent un président qui fasse de bonnes nominations à la Cour suprême. L’enjeu sera de savoir s’il pourrait rassembler tous les anti-Trump des républicains.

Syrie : les rebelles « modérés » équipés par les USA et l’UE rejoignent les terroristes Syriens

Vers un cessez-le-feu en Syrie

23/02/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Un accord entre Moscou et Washington pourrait débloquer la situation syrienne
Ce lundi, Barack Obama et Vladimir Poutine se sont longuement entretenus par téléphone pour discuter de la question syrienne. L’enjeu de cet appel initié par le Kremlin était de trouver un début de solution à la crise que traverse la Syrie afin de permettre à tous les acteurs de se concentrer sur la menace que représente l’État islamique. Cet entretien téléphonique vient entériner un accord qui s’est construit sur un travail commun intense entre experts étatsuniens et russes. Selon le président russe, cet accord et le travail qui l’a précédé ont été rendus possibles, facilités et renforcés par le précédent de l’accord de 2013 sur le démantèlement de l’armement chimique syrien.

Qu’implique cet accord ?
L’accord vise à instaurer un cessez-le-feu entre toutes les parties prenantes au conflit d’ici samedi prochain. Ainsi, toutes les factions gouvernementales et rebelles sont invitées à observer une trêve et à faire savoir vendredi au plus tard, soit à Moscou, soit à Washington, si elles comptent respecter ce cessez-le feu. L’État islamique et le Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaida, sont bien sûr exclus de cet accord. Si le cessez-le-feu est un succès, les efforts des groupes combattants et des différents acteurs étatsuniens, russes et européens pourront se concentrer sur la lutte contre l’État islamique et le Front Al-Nosra, une bénédiction après les attentats meurtriers qui ont frappé Homs et Damas hier.

,Mais le succès de cet accord est loin d’être acquis
En effet, le succès d’un tel accord repose sur la bonne foi de tous les acteurs impliqués, et cette bonne foi pourrait faire défaut. Les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont pour leur part déjà commencé à invoquer à nouveau la question ukrainienne dans la discussion autour de la Syrie. La Russie quant à elle a affirmé son souhait de voir le cessez-le-feu mis en place tout en espérant que les États-Unis partagent ce point de vue.
Le plus gros facteur d’incertitude reste les combattants syriens eux-mêmes. En définitive, cet accord est un pas en avant vers la résolution de ce conflit où tout le monde est perdant, espérons simplement que les acteurs impliqués fassent le bon calcul.

zemmour_180216

Éric Zemmour sur la Syrie : « En se retirant, Obama rend service au monde »

18/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Face à l’offensive russe en Syrie et la montée des tensions dans la région, certains attendent une intervention américaine et critiquent l’inaction du locataire de la Maison Blanche.

Éric Zemmour revient sur les critiques qui visent Obama :

Barack Obama a les oreilles qui sifflent. Partout, on ne parle que de lui. Et pas en bien. Obama manque de leadership, Obama est naïf, Obama se fait rouler par Poutine, Obama est pacifiste, Obama est indécis, Obama a abandonné l’Irak, Obama a abandonné l’Europe : l’Occident est un grand bureau des pleurs et Obama est devenu le mur des lamentations.

Éric Zemmour explique qu’en se retirant, « Obama rend service au monde en général et à l’Occident en particulier : il permet aux autres de vivre ». Et de conclure : « Mais les Européens veulent-ils vivre ? »


Photo du jour : Edward Snowden hero

Barack Obama : pas de pardon pour Edward Snowden

30/07/2015 – ÉTATS-UNIS (NOVOpress)
Une pétition lancée, il y a deux ans, a rassemblé 167 000 signatures pour réclamer le pardon de Barack Obama en faveur d’Edward Snowden. Mais la Maison blanche a répondu par la négative.

Lisa Monaco, conseiller du président sur la sécurité intérieure et la lutte contre la terrorisme, donne les raisons de ce refus :

Au lieu d’aborder ces questions de manière constructive, Monsieur Snowden a pris la décision dangereuse de voler et de divulguer des informations classifiées, ce qui a eu des conséquences graves pour la sécurité de notre pays et les gens qui travaillent jour après jour pour le protéger.

Selon Lisa Monaco, l’ancien analyste de la NSA devrait revenir aux États-Unis pour y être jugé plutôt que de profiter de son asile en Russie…


nsa_radomes_small

Renseignement : le Sénat américain bride la NSA… ou pas ?

04/06/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le Sénat américain a adopté, hier, le « USA Freedom Act ». Il s’agit d’un projet de loi qui instaurera une limitation des pouvoirs de surveillance de la NSA, l’Agence nationale de sécurité américaine. Le nouveau texte a déjà été promulgué par Barack Obama.
Le Patriot Act avait été adopté aux États-Unis après les attentats du 11 Septembre. Il octroie de très larges pouvoirs aux organismes de lutte contre le terrorisme. Il a notamment servi de justification à la NSA pour mettre en place de vastes systèmes de surveillance de l’internet et des réseaux téléphoniques, notamment les écoutes de politiques européens.
Le texte adopté par le Sénat privera la NSA définitivement de cette capacité, sauf pour les enquêtes qui ont débuté avant lundi.
Cependant, en raison d’un délai technique, la NSA ne peut d’ores et déjà plus collecter les métadonnées téléphoniques des Américains depuis le 1er juin.
Maintenant, les autorités devront pour cela justifier d’un lien « raisonnable et détaillé » avec le terrorisme, sauf en cas d’urgence, ce qui laisse tout de même une bonne marge d’interprétation, comme avec notre loi sur le renseignement…

Crédit photo : Tom Blackwell via Flickr (CC) = NSA Field Station Berlin Teufelsberg


Terra Nova à l’américaine : Obama courtise l’électorat latino

Terra Nova à l’américaine : Obama courtise l’électorat latino

21/11/2014 – WASHINGTON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Hier soir, le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé une série de décrets présidentiels visant à régulariser des millions de clandestins. C’était l’une de ses promesses de campagne. Or, depuis plus d’un an, le projet de loi sur l’immigration est bloqué par la Chambre à majorité républicaine. Une opposition que le président Obama a décidé de contourner par la publication de décrets visant à régulariser la situation de cinq millions de clandestins, sur les douze actuellement recensés aux Etats-Unis. Face aux critiques des Républicains, le président a argué de l’échec du système d’immigration : « Tout le monde est d’accord pour dire que notre système d’immigration ne fonctionne plus. Washington a laissé la situation s’envenimer depuis trop longtemps ». Quant aux Républicains, ils dénoncent « une gigantesque amnistie présidentielle ».

En quoi consistent ces décrets ?

La mesure-phare est la création d’une procédure d’accès à la citoyenneté américaine quasi-automatique pour les clandestins vivant sur le territoire américain depuis au moins 5 ans, à la condition de ne pas avoir de casier judiciaire. Les Républicains dénoncent une énorme pompe aspirante pour l’immigration illégale. Les clandestins arrivés enfants sur le sol américain bénéficieront d’une procédure de régularisation similaire. Ils seraient environ un million concernés par cette situation. Pour rappel, en 2012, un programme baptisé Daca (Deferred Action for Childhood Arrival) lancé par Obama avait déjà délivré des permis temporaires de séjour aux mineurs arrivés sur le territoire américain avant l’âge de 16 ans. Près de 600.000 clandestins avaient été concernés par une telle mesure.

Lire la suite

[Editorial Novopress] Daesh ou Etat islamique ? Qu'importe, ils tuent bien au nom de l'islam ! par Fabrice Robert

Barack Obama lance une grande offensive contre l’Etat islamique en Irak comme en Syrie

11/09/2014 – WASHINGTON (via Bulletin de réinformation)
C’est dans un discours solennel, devant les chaînes de télévision américaines, que le président des Etats‑Unis a annoncé le déploiement d’une coalition internationale d’envergure pour combattre l’Etat islamique (drapeau en Une) qui sévit au Moyen‑Orient.

Une allocution d’autant plus solennelle que la date n’était pas choisie par hasard…

En effet, l’Amérique commémore aujourd’hui les attentats du 11 septembre, qui avaient entraîné l’Afghanistan puis l’Irak dans la guerre. Mais Barack Obama cherche avant tout à éviter le bourbier irakien dans lequel son prédécesseur George Bush avait enlisé l’armée américaine.

Sous l’égide de l’OTAN, cette coalition sera composée d’une quarantaine de pays pour, selon le président américain « Affaiblir et, au final, détruire le groupe terroriste ».

Mais les contours exacts de cette intervention restent flous…

Nous n’avons pas d’indication ni sur la durée, ni sur le coût de l’opération. On ne sait donc pas, combien de temps pourrait durer cette intervention (« un, deux ou trois ans » avait déclaré hier le secrétaire d’Etat américain John Kerry).

L’objectif des Etats‑Unis est d’intensifier les frappes aériennes qui étaient restées très limitées jusqu’à présent, mais également de reconstituer et d’entraîner l’armée irakienne démantelée par les troupes islamistes de l’EIIL.

Lire la suite

Un important agent de la CIA trahi par la Maison‑Blanche

Un important agent de la CIA trahi par la Maison‑Blanche

27/05/2014 – WASHINGTON (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
C’est une incroyable erreur qui a été commise par l’administration Obama ce dimanche en dévoilant par mégarde, par courriel, le nom du chef de station de la CIA en Afghanistan aux journalistes voyageant avec Barack Obama à Kaboul dimanche.

Les différents organes de presse ont assuré qu’ils garderaient le fameux nom pour eux, à la demande de l’administration Obama qui les a avertis que le diffuser ferait courir un grand risque à l’agent et à sa famille. Mais le courriel aurait circulé entre 6.000 personnes ! L’effet papillon, petite cause grande conséquence dirait certains. Ou lorsque l’étourderie de quelques bureaucrates peut mettre en danger la vie d’une famille.

Ceci était déjà arrivé pour un officier de la CIA au Pakistan. Celui-ci menacé de mort avait du être exfiltré par l’agence.

Crédit photo : United States federal government, via Wikipédia, domaine public.

Vu sur Facebook

Entretien avec Edward Snowden. Comment Barack Obama ment à son propre peuple !

Publié le
Première visite officielle de Barack Obama au pape François

Première visite officielle de Barack Obama au pape François

29/03/2014 ROME (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Barack Obama a rencontré pour la première fois le pape François (photo). L’entrevue, qui a eu lieu jeudi matin, a duré une cinquantaine de minutes et s’est déroulée dans une atmosphère particulièrement cordiale. Outre le respect des droits humains, l’entretien a porté sur, selon le communiqué officiel du Vatican, « l’exercice de la liberté religieuse, la protection de la vie, l’objection de conscience et la réforme du droit migratoire ». Si les deux hommes se rejoignent sur la lutte contre le trafic d’êtres humains, en revanche la réforme de la santé mise en place par l’administration Obama, qui prévoit le remboursement de l’avortement et de la contraception, ou encore la volonté du président américain de légaliser le mariage homosexuel, ont constitué des points d’achoppement. Le président a demandé en conclusion au pape « de prier pour lui et sa famille ».

Crédit photo : Casa Rosada via Wikipédia (cc).

Photo peu flatteuse de Barack Obama : un étudiant forcé de faire une autocritique publique

Photo peu flatteuse de Barack Obama : un étudiant forcé de faire une autocritique publique

26/02/2014 – QUEBEC (NOVOpress) – Fait divers typique du continent Nord-Américain, où le politiquement correct atteint des sommets de ridicule : un étudiant de la célèbre université Canadienne de McGill a été oblige de s’excuser formellement pour avoir envoyé un courriel contenant une photo peu flatteuse du Président Obama, au motif que d’autres étudiants ont trouvé cela « raciste ».

Cette image est en fait une copie d’écran d’une émission de télévision parodique, “The Tonight Show”, où on voit le président Barack Obama ouvrir une porte à coup de pied. Le texte du mail envoyé par Brian Farnan indiquait : « ils craquent tous à la moitié de son mandat ». Un autre étudiant a porté plainte au sujet de cette image, qu’il a estimée hostile vis-à-vis des Noirs.

Dans son autocritique publique, l’étudiant mis en cause a dû écrire que « cette image était raciste car elle incitait à penser que les gens de couleur étaient violents et que j’ai utilisé un medium universitaire (intranet) pour véhiculer une image négative sur une minorité ».

Source : Daily Caller

Extrait de l’Âge des ténèbres (2007), de Denys Arcand