Tag Archives: Aymeric Caron

lea_salame

Léa Salamé trouve que l’on n’invitait pas assez le FN sur i -Télé

23/10/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
Léa Salamé balance dans le dernier numéro de la revue Charles, consacré au thème « Politique & Télévision ». Elle estime notamment qu’à l’époque où elle était présentatrice sur i -Télé, on invitait pas assez le FN. Elle tacle aussi Aymeric Caron sur se prestation face à Taubira.

Pour Florian Philippot, qui m’a donné l’exclu sur France Inter au sujet de la révélation de son homosexualité par Closer, c’est différent. Il faut remonter à 2013, je présentais un débat d’actualité « On ne va pas se mentir » sur i -Télé. À l’époque, Philippot m’appelait régulièrement pour y participer, pour me dire qu’il était « scandaleux qu’un parti représentant 25 % des Français n’ait pas la parole. » J’étais de son avis, mais la politique de la chaîne à l’époque était de ne pas inviter le FN. Je me suis battue avec ma direction pour infléchir cette position. »

Léa Salamé : « Je dois ma carrière à la télévision à Michel Charasse. » (Charles, n° 15)

lea philippot

« Notre échange était serré. Mais outre la tension, c’est peut-être la première fois où je me suis sentie seule sur le plateau. Je le dis d’autant plus que j’estime Aymeric Caron pour son professionnalisme. Il fait le job, il mord au mollet et ne lâche jamais. Je me rappelle sa passe d’armes avec Najat Vallaud-Belkacem au sujet de l’éducation. Mais face à Taubira, je trouve qu’il a troqué sa casquette de journaliste pour celle de militant. Je pense qu’il ne s’en est pas rendu compte, tout comme Laurent Ruquier. J’ai au final eu le sentiment de me trouver ce soir-là sur un plateau Taubira-compatible. »

Léa Salamé : « Je dois ma carrière à la télévision à Michel Charasse. » (Charles, n° 15)

lea caron

Ruquier n'invitera plus jamais Caroline Fourest dans ses émissions

Quand Laurent Ruquier ne veut plus inviter Caroline Fourest dans ses émissions

12/05/2015 – PARIS (NOVOpress)
L’animateur Laurent Ruquier, après vérification faite sur le mensonge de Caroline Fourest, a décidé ne plus jamais inviter la journaliste antiraciste dans aucune de ses émissions et l’a fait savoir au grand public lors du dernier « on n’est pas couché »
Il n’a pas précisé s’il s’en tiendrait uniquement à elle ou s’il entendait, désormais, étendre cette éthique à l’ensemble de ses invités. Son plateau n’en deviendrait-il pas désespérément vide ?
Caroline Fourest n’a t-elle pas eu surtout le tort d’avoir été prise en flagrant délit par Aymeric Caron, d’avoir menti de façon trop visible ?

Qui donc s’est rendu quelques fois aux « Bobards d’Or« , lit les divers sites de réinformation sérieux ou analyse de son chef l’information diffusée dans les médias mainstream sait à quel point cette journaliste (qu’il ne s’agit pas de dédouaner) est très largement concurrencée dans le mensonge par sa caste de propagandistes.
Et en était-elle à son premier mensonge, elle qui décrivait les yeux bleus des terroristes dans l’attentat contre Charlie-Hebdo ?

Crédit photo : capture youtube de l’émission « On n’est pas couché »


Caroline Fourest et Aymeric Caron

Caroline Fourest : ouh, la menteuse !

Source : OJIM
Caroline Fourest ne nous déçoit pas. elle s’est ait prendre la main dans le pot de confiture, ayant délibérément menti devant des millions de téléspectateurs lors de son accrochage avec Aymeric Caron sur le plateau de l’émission On est pas couché.

Parmi les divers sujets d’accrochage, Aymeric Caron a rappelé à son interlocutrice qu’elle avait été condamnée pour diffamation en 2013 après avoir laissé entendre, sur France Culture, que l’agression de la jeune femme voilée Rabia Bentot, à Argenteuil, pouvait être « bidonnée », ce qui avait entraîné une plainte de l’intéressée. Pourtant, ce soir-là sur France 2, Fourest a assuré avoir « gagné (s)on procès ». Non pas en première instance, où elle a perdu, mais « en appel ». Face au scepticisme de Caron, celle-ci a annoncé que son avocat ferait un communiqué le lendemain.

Communiqué qui n’est jamais arrivé. En leu et place, elle a depuis affirmé que l’avocat adverse avait « délibérément laissé filer le délai de prescription pour que cet appel n’ait pas lieu, et abandonné les poursuites ». Ainsi, la militante féministe s’est considérée « affranchie de cette plainte ridicule ». Version aussitôt démentie par les avocats de la partie adverse.
En clair, Caroline Fourest aurait-elle menti pour protéger son image publique un soir de grande audience ? Une stratégie « ridicule et suicidaire » pour Daniel Schneidermann. Dans L’Obs, le fondateur d’@rrêt sur images souligne que dans cette situation de « mensonge cynique », de mensonge « à la Cahuzac », « le menteur ne peut pas ignorer qu’il va être démasqué un jour ». C’est pourtant la voie choisie par Fourest ce soir-là.

Vérification faite, auprès de toutes les parties, oui, elle a menti

assure-t-il avant de conclure : « Si le mensonge de Fourest est un problème, c’est d’ailleurs d’abord pour la cause qu’elle prétend servir, celle de la laïcité et du droit au blasphème, cause qui mérite d’être défendue dans le débat public, défendue vigoureusement, à la loyale, et qu’elle torpille. »

Crédit photo : capture d’écran de l’émission ONPC du 2 mai


Caroline Fourest Vs Aymeric Caron : face à l’islamisation, la gauche se déchire

04/05/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)

Le clash entre Caroline Fourest et Aymeric Caron sur le plateau d’ONPC est révélateur. Face à la montée de l’islam en France, deux courants idéologiques s’opposent à gauche : les collabos et les laïcards. Malheureusement, aucun n’arrive à saisir les enjeux du problème.

Samedi soir a eu lieu une passe d’armes entre Caroline Fourest et Aymeric Caron sur le plateau de l’émission On n’est pas couché animé par Laurent Ruquier. Venue présenter son nouveau livre Éloge du blasphème, la journaliste militante LGBT d’extrême-gauche s’en est prise vertement à Caron : « Ca me fait chier de parler avec quelqu’un d’aussi con que vous ! ». Ce « clash » qui ne manquera pas de buzzer révèle surtout une ligne de fracture idéologique à gauche de plus en plus marquée : de quelle manière doit-on appréhender la question de l’islam en France ?

Caroline Fourest ne s’y trompe pas : il y a effectivement deux tendances.
La première que l’on pourrait qualifier de « collabo » assumée avec en tête de gondole Edwy Plenel, qui avait notamment appelé quelques jours après la tuerie de Charlie Hebdo à « comprendre » les frères Kouachi. On y retrouve également Rokhaya Diallo, spécialisée dans la dénonciation (souvent imaginaire) de l’islamophobie et pour qui le racisme anti-blanc n’existe évidemment pas. La seconde, en apparence plus dure, la sienne, qui fait de la défense inconditionnelle de la laïcité l’étendard de la lutte contre les extrémismes religieux, ce dernier concept creux mélangeant tout autant les familles cathos ayant manifesté contre le mariage homosexuel que les salafistes fans de l’État Islamique.

Continue reading

Publié le

« On n’est pas couché » : Eric Zemmour seul face à la meute

06/10/2014 – PARIS (NOVOpress)

Invité samedi dernier de l’émission On n’est pas couché pour présenter son dernier livre « Le suicide français », Eric Zemmour a été soumis à un véritable procès stalinien. De la part bien entendu du prévisible et pathétique Aymeric Caron, mais également de Léa Salamé qui a pratiqué une ridicule et sidérante reductio ad hilerum contre Eric Zemmour.

Le journaliste-essayiste a dû subir les remarques pour le moins grotesques d’une certaine Anne Dorval, une actrice québécoise.

Enfin Eric Zemmour a eu un échange pour le moins particulièrement vif avec Daniel Cohn-Bendit.

Publié le
Vu sur Twitter

Alexandre Arcady accuse Aymeric Caron de « désinformation » et de « raccourcis abjects » sur l’antisémitisme

Publié le