Tag Archives: avortement IVG

Les manifestants « Pro Vie » se font entendre à Bordeaux

Les manifestants « Pro Vie » se font entendre à Bordeaux

25/03/2012 – 10h30
BORDEAUX (via Infos Bordeaux) —
Plus de 2000 personnes ont manifesté hier après-midi dans les rues de Bordeaux à l’appel de l’association Oui à la Vie. Cette marche était constituée en grande majorité de jeunes qui ont défilé dans une ambiance festive, demandant une protection des enfants à naître et clamant leur opposition à l’euthanasie.

De nombreux prêtres diocésains étaient présents à cet évènement qui avait reçu le soutien de Monseigneur Ricard. Pour Nicolas Franchinard, le président de l’association Oui à la Vie, « il est urgent de proposer des alternatives à l’avortement afin de donner la possibilité aux mères qui veulent garder leur enfant de pouvoir le faire ». « Nous réclamons aussi une aide à l’insertion des handicapés et refusons toute logique de rentabilité des soins, conduisant à l’élimination des plus faibles dont les malades et les personnes âgées ».

Dans un communiqué de presse l’association « se félicite du succès grandissant de cette marche, unique en province par son ampleur et son dynamisme » et « prépare d’ores et déjà l’organisation de la cinquième édition de la marche qui constitue désormais un événement majeur dans le Sud-Ouest ».

A l’appel de l’extrême gauche et d’un collectif anarchiste, quelques 500 partisans de l’avortement volontaire ont tenté, sans succès, de perturber la marche des « Pro Vie ». Contre manifestation en perte de vitesse, avec des effectifs s’amenuisant chaque année.

Les opposants à la Marche pour la Vie entendus par la police

Les opposants illégaux à la Marche pour la Vie entendus par la police

17/11/2011 – 18h00
BORDEAUX (via Info Bordeaux) – Tous les ans, l’association Oui à la Vie organise une grande marche dans les rues de Bordeaux. L’année dernière, avec le soutien de nombreuses personnalités locales, celle-ci avait rassemblé de très nombreuses familles. Les organisateurs ont d’ailleurs annoncé que la prochaine édition se tiendrait le samedi 24 Mars 2012.

Comme tous les ans, des manifestants proches de l’extrême-gauche avait appelé à une contre-manifestation non déclarée. Il est vrai que ces groupuscules prennent depuis des années leurs aises avec les pratiques règlementaires en vigueur, et appellent très souvent à la violation de la loi.

Cette fois-ci, ils devront en répondre devant la justice. En effet, suite à la plainte déposée auprès du procureur de la République pour « entrave à la liberté de manifestation et organisation d’une manifestation n’ayant pas fait l’objet d’une déclaration préalable », de nombreux organisateurs de ce rassemblement illégal sont actuellement entendus par la police.

C’est aujourd’hui au tour du conseiller régional socialiste Naïma Charaï d’être convoqué par la police. Il lui est reproché d’avoir appelé publiquement à se rendre à ce regroupement illégal. Une fois de plus, le devoir d’exemplarité des élus est mis à mal, mais les français en ont l’habitude ! Cela ne semble pourtant pas la toucher: « il est des causes pour lesquelles la crainte d’un procès n’est rien ! »

Un juge hors d’âge

[Kiosque étranger] Un juge hors d’âge [vidéo]

02/10/2011 – 08h30
LONDRES (NOVOpress) –
Cet article de Duncan MacPherson publié dans le Daily Mail est l’occasion de rappeler une curieuse pratique nord-américaine dont les Européens pourraient s’inspirer.

Cette occasion est le rejet par un juge fédéral de la tentative de groupes de gauche de bloquer une loi du Kansas qui interdit aux assureurs privés de prévoir le remboursement des avortements volontaires dans leurs contrats d’assurance santé sauf quand la vie de la mère est en danger.

Les personnes qui veulent avoir une assurance prenant en charge les interruptions de grossesse volontaires, doivent donc souscrire une assurance spéciale pour l’avortement.

Le juge Juge Wesley Brown a estimé que les adversaires de cette législation n’ont pas été en mesure de prouver qu’elle avait pour but de priver les femmes du Kansas du droit à l’avortement.

Ce jugement a attiré l’attention de la presse parce que le magistrat est le plus ancien juge fédéral en exercice dans le pays. Il a fêté ses 104 ans.

Ayant commencé à travailler à l’âge de dix ans alors que la Grande Guerre faisait rage, Wesley Brown a été nommé juge fédéral le 8 mars 1962 par le président Kennedy et il a pris officiellement sa retraite le 1er septembre 1979. Toutefois, la constitution des Etats-Unis prévoit que les juges fédéraux ont la possibilité de poursuivre une carrière judiciaire adapté à leur capacité de travail et Wesley Brown n’a jamais cessé de travailler.

Mais le poids des ans se laissant sentir, si le juge Brown a finalement cessé d’accepter les affaires criminelles en mars 2011, il s’occupe toujours d’affaires civiles. Le magistrat quitte sa résidence médicalisée tous les matins à 8 h 30 pour se rendre à son bureau au tribunal où il travaille jusqu’à 15 h.

Comme le fait remarquer le porte-parole de la justice fédérale, les juges retraités sont indispensables pour faire face à une charge croissante de travail. Sur les 1294 juges en exercice, 516 sont retraités.

Imaginons un instant qu’en Europe les magistrats aient la possibilité de poursuivre leur travail sur une base volontaire et à temps partiel !

Le Liechtenstein refuse l'avortement

Le Liechtenstein refuse l’avortement

18/09/11 – 16h00
VADUZ (NOVOpress)
– Voici un résultat électoral démocratique qui risque fort de contrarier les tenants de la bien pensance contemporaine, pour qui le droit à l’avortement est devenu un droit quasi-sacré et les IVG de masse qui en découlent l’incarnation de la « liberté » et du « progrès ».

En effet, au cœur de la vieille Europe, un petit État refuse encore ce catéchisme que l’on avait fini par croire obligatoire.

Le Liechtenstein a ainsi rejeté aujourd’hui la légalisation de l’avortement, en votant majoritairement « non » à une initiative populaire soumise à référendum.

Ce résultat est un satisfecit pour le prince Aloïs von et zu Liechtenstein, qui avait affirmé son opposition à cette initiative.

Selon les premiers résultats officiels, 52,3% des votants ont rejeté le projet de légalisation intitulé « aider plutôt que punir ».

Les lois pro-vie font reculer l’avortement aux Etats-Unis

Les lois pro-vie font reculer l’avortement aux Etats-Unis


03/08/2011 – 23h10
LINCOLN (NOVOpress) –
L’Etat américain du Nebraska enregistre une baisse de 10 % des avortements de janvier à juin 2011 par rapport à l’année dernière sur la même période. Selon l’association « Right to Life », cette bonne nouvelle serait liée à une nouvelle loi promulguée dans cet état en octobre dernier. Elle protège de l’avortement volontaire tout fœtus « capable de ressentir la douleur » et permet de mettre fin aux avortements tardifs, au-delà de 20 semaines de gestation. Des lois identiques sont prévues dans l’Oklahoma, l’Alabama, le Kansas et l’Idaho.

En France, 36 ans après l’adoption de la loi Veil, dix ans après la loi Aubry ayant rallongé le délai légal pour l’avortement volontaire de 10 à 12 semaines et supprimé l’autorisation parentale pour les mineures, l’absence d’une politique gouvernementale pro-vie est un terrible échec : 237 000 IVG (interruption volontaire de grossesse) ont été pratiquées en France en 2009, contre 213 380 en 2007. Une hausse constatée également chez les femmes de moins de 25 ans : + 22 % d’avortements entre 2002 et 2009.

Irlande - enfants (crypto - Flickr (CC BY-NC-ND 2.0) - 500p

Dans l’Union Européenne, les Irlandais sont les seuls à ne pas disparaitre

15/07/11 – 18h00
BRUXELLES (NOVOpresss) –
En fonction des données démographiques, l’ONU prévoit que l’Irlande est le seul pays de l’Union européenne qui n’aura pas de diminution de sa population d’origine locale au cours des prochaines décennies. Au contraire elle aura une légère croissance. Dans tous les autre pays de l’UE, à moins d’une remontée à une natalité normale, la population d’origine locale diminuera et souvent de beaucoup, ceci malgré l’augmentation de la durée de la vie.

L’Irlande a le taux de fécondité le plus élevé de l’UE, 2,07 enfants par femme ce qui est le taux permettant le renouvellement des générations.

L’Irlande est suivie par la France où le taux de fécondité est de 2,00 ; mais en fait en France ce taux moyen est particulièrement gonflé par la surnatalité des immigrés non-européens ; des démographes indépendants ont pu évaluer par recoupements le taux de fécondité des Européens en France à environ 1,75 enfants par femme (les statistiques officielles sont interdites, probablement pour que la population de souche européenne ne connaisse pas la vitesse à laquelle elle disparait et à laquelle se fait la substitution de population).

D’autres peuples de l’Union Européenne disparaissent encore plus vite qu’en France avec des taux de fécondité de : Autriche 1,38 enfants par femme, Allemagne (1,36), Hongrie et Portugal (1,32) et Lettonie (1,31). Et là aussi il s’agit de taux globaux incluant une surnatalité d’immigrés non-européens qui sont nombreux dans certains de ces pays.

Les Irlandais ont leur « droit à la vie » qui est protégé dés la conception par le Huitième Amendement à la Constitution irlandaise. C’est probablement un des éléments de leur persistance.

[box]Photo : Enfants irlandais. crypto / Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)[/box]