Tag Archives: Assises la France en danger

Ne pas devenir une feuille morte - Oskar Freysinger, Assises “La France en danger” [vidéo]

Ne pas devenir une feuille morte – Oskar Freysinger, Assises “La France en danger” [vidéo]

Ne pas devenir une feuille morte – Oskar Freysinger, Assises “La France en danger” [vidéo] Oskar Freysinger, le charismatique Conseiller national UDC du parlement helvétique, n’ayant pu venir à Paris le 10 mars lors des Assises « Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger» a voulu témoigner son soutien à cette réunion en envoyant un message vidéo qui fut projetée pendant ces Assises.

[box] Novopress a déjà publié en vidéo, 5 autres interventions de ces Assises :
Jean-Yves Le Gallou aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Filip Dewinter, du Vlams Belang, aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Démographie de l’immigration : Y-M Laulan aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Un américain, Jared Taylor aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Le 21e siècle sera celui de l’identité – Fabrice Robert aux Assises “La France en danger” [vidéo]
[/box]

Le 21e siècle sera celui de l'identité - Fabrice Robert aux Assises “La France en danger” [vidéo]

Le 21e siècle sera celui de l’identité – Fabrice Robert aux Assises “La France en danger” [vidéo]

Intervention de Fabrice Robert (photo) lors des assises “Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger” qui se sont déroulées samedi 10 mars à Paris.

Le 21e siècle sera celui de l'identité - Fabrice Robert aux Assises “La France en danger” [vidéo]Fabrice Robert a 40 ans. Marié et père de trois enfants, il réside dans une petite bourgade des Alpes. Après une maîtrise de sciences politiques et un diplôme de troisième cycle dans le domaine de l’information stratégique, il est maintenant consultant en communication. Il est une figure majeure du mouvement identitaire depuis plus de dix ans. Il a fondé le Bloc Identitaire, un mouvement souvent présenté par les politologues comme un aiguillon idéologique et un laboratoire d’idées.
Il est particulièrement attaché au combat culturel et aux méthodes modernes d’influence.

[box] Novopress a déjà publié en vidéo 4 autres interventions de ces Assises :
Jean-Yves Le Gallou aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Filip Dewinter, du Vlams Belang, aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Démographie de l’immigration : Y-M Laulan aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Un américain, Jared Taylor aux Assises “La France en danger” [vidéo]
[/box]

Crédit photos : Novopress, licence CC.

BI NCI Assises - 070 - Jared Taylor - partie 625p

Un américain, Jared Taylor aux Assises “La France en danger” [vidéo]

Une liberté de ton presque impossible pour un Français et en plus dans un très bon français, samedi dernier Jared Taylor (fondateur et rédacteur de American Renaissance) est intervenu lors des assises “Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger” qui se sont  déroulées à Paris.

Jared Taylor est une des personnalités les plus attachantes du vaste univers des think tanks conservateurs américains.
Son histoire en fait un des hommes les plus ouverts sur le monde de la capitale américaine. Né au Japon dans un petit village de campagne, il parle un japonais parfait ainsi qu’un excellent français, perfectionné à l’université de Yale et à l’Institut d’études politiques de Paris
À la fin de ses pérégrinations en Europe, après avoir longtemps séjourné en Afrique, il rentre aux États-Unis

C’est en partant d’une comparaison avec le peuple japonais qu’il connaît parfaitement et les sociétés traditionnelles qu’il a appris à apprécier durant son étape africaine, qu’il a perçu le rôle croissant du dogme de la «diversité» dans le détricotage du tissu social américain.

Un américain, Jared Taylor aux Assises “La France en danger” [vidéo]

Catherine Blein, organisatrice des Assises, entourée de gauche à droite de Jean-Yves Le Gallou, Jared Taylor et Fabrice Robert

Véritable religion civile des États unis à partir du président Johnson, l’idéologie de la « diversité » tend à justifier les choix des élites financières et politiques américaines du libre échange des personnes quelque en soit le prix à payer par les citoyens américains ordinaires.

Un américain, Jared Taylor aux Assises “La France en danger” [vidéo]

Vue d'une partie de la salle.

Les quelques voix comme celle de Jared Taylor qui osent crier que le roi est nu avec des arguments solides, puisés tout autant dans l’actualité, les statistiques officielles que dans les travaux les plus avancés de la génétique, mettent à mal les défenseurs de la « diversité » qui, faute d’idées, en sont réduits à la politique du « name calling ».

C’est ainsi que Jared Taylor est devenu, pour certains à gauche, le visage souriant des suprématistes blancs ou la version moderne du vieux colonialisme, pour d’autres à droite, il serait un vrai dissident américain qui dénonce sans peur les « tabous tribaux » contemporains.

Quoi qu’il en soit, Jared Taylor et le laboratoire d’idées qu’il anime occupent une place originale dans une Amérique traditionnellement conformiste. Sa critique du principe cardinal de la société américaine d’aujourd’hui, le dogme des bienfaits de la « diversité », est d’autant plus douloureuse pour l’intelligentzia progressiste de la côte Est et pour l’establishment financier qu’elle s’appuie sur des faits que tous les Américains connaissent et sur des données scientifiques difficiles à réfuter.

Vingt jours avant les Assises « La France en danger », Jared Taylor avait accordé une interview exclusive à Novopress.

[box] Novopress a déjà publié en vidéo 3 autres interventions de ces Assises :
Jean-Yves Le Gallou aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Filip Dewinter, du Vlams Belang, aux Assises “La France en danger” [vidéo]
Démographie de l’immigration : Y-M Laulan aux Assises “La France en danger” [vidéo] [/box]

Crédit photos : Novopress, licence CC.

Filip Dewinter, du Vlams Belang, aux Assises “La France en danger” [vidéo]

Filip Dewinter, du Vlaams Belang, aux Assises « La France en danger » [vidéo]

Intervention de Filip Dewinter (photo) lors des assises “Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger” qui se sont déroulées samedi dernier à Paris.

Filip Dewinter, du Vlams Belang, aux Assises “La France en danger” [vidéo] Né le 11 septembre 1962, Filip Dewinter est marié et père de trois filles. Depuis 1987, il est député pour le Vlaams Blok/Vlaams Belang, d’abord au parlement fédéral, puis au parlement flamand comme chef de groupe. Depuis 2009, Filip Dewinter est également sénateur et membre du bureau du parti et président du groupe Vlaams Belang au conseil communal de la ville d’Anvers. Il est le président de l’association des Villes contre l’islamisation, fondée sur son initiative en 2008, et qui regroupe diverses organisations venues non seulement des villes d’Anvers et de Bruxelles, mais aussi de Barcelone, Copenhague, Cologne, Londres, Berlin, Vienne et Paris.

Il a déjà publié neuf livres sur des thèmes politiques et les problèmes de la société actuelle : Eigen volk eerst (« Mon peuple d’abord », 1989), Weg met ons ? (« À bas nous-mêmes ? », 1990), Een tegen allen (« Un contre tous », 1991), Immigratie de tijdbom tikt (« Immigration, la bombe à retardement est lancée », 1996), Baas in eigen huis (« Maitre chez soi », 2000), Zerotolerantie tegen kriminaliteit (« Zéro tolérance contre la criminalité », 2005), Antwerpen troef (« Anvers, l’atout », 2006), Zeggen wat u denkt (« Dire ce que vous pensez », 2006) et Inch Allah, de Islamisering van Europa (« Inch Allah, l’islamisation de l’Europe », 2009). Le dernier livre a été traduit et publié en allemand (2010) et en anglais (2012).

Crédit photos : Novopress, licence CC.

Les quatre pôles de l'identité - Par Yvan Blot

Les quatre pôles de l’identité – Par Yvan Blot

[box class= »info »] Intervention d’Yvan Blot (Président d’Agir pour la Démocratie Directe, photo aux assises ci-dessus) lors des assises « Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger » qui se sont déroulées samedi dernier à Paris. [/box]

Aristote dans sa métaphysique évoque les quatre causes des choses qui nous entourent : par exemple, un temple a une cause matérielle, la pierre ou le bois sans lesquels il n’y aurait pas de temple. La cause formelle est le plan de l’architecte : c’est une idée qui va être imposée à la matière. La cause motrice, ce sont les hommes qui s’activent sur le chantier. La cause finale est toutefois la plus importante : c’est la religion qui donne son sens, sa signification, donc son « être » au temple et qui fait de lui ce qu’il est.

Heidegger a repris ces outils mais les appelle, la terre, le ciel, les hommes et la divinité. C’est ainsi qu’un touriste qui ignore la religion grecque ne connaîtra pas la « vérité » ou « l’essence » de ce temple et n’en aura donc qu’une expérience très superficielle (au mieux esthétique).

On peut appliquer cette grille à l’identité nationale.

Les quatre pôles de l'identité - Par Yvan Blot

Une partie de l'assistance des Assises.

La cause matérielle de l’identité nationale est la FRONTIERE : en effet, la frontière définit le territoire de la nation. A l’intérieur de la frontière vit le peuple. Des étrangers y vivent aussi : certains ont été appelés (par des mais ou pour travailler par exemple) par des nationaux mais d’autres sont venus sans être appelés. C’est pourquoi le danger identitaire, du point de vue de la cause matérielle, du point de vue de la terre de France pour parler comme Heidegger, est l’IMMIGRATION.

La cause formelle (juridique et politique) de l’identité nationale est la SOUVERAINETE POLITICO-MILITAIRE. En effet, c’est le peuple souverain qui va décider de la teneur des lois, du système juridique national, des règles de vie en société. La préservation de l’identité s’accomplit ainsi politiquement par la démocratie authentique où le peuple est réellement souverain grâce à la démocratie directe (référendums d’initiative populaire) comme en Suisse. Le danger suprême est ici celui de l’OLIGARCHIE. Il y a l’oligarchie intérieure qui fait les lois sans consulter le peuple en connivence avec les medias, les syndicats et l’appareil bureaucratique d’Etat. Mais il y a aussi l’oligarchie internationale composée des organisations internationales (union européenne, cour européenne des droits de l’homme, UNESCO, ONU etc.. que le général de Gaulle appelait des « machins ». Il n’y a rien de moins démocratique que ces organismes internationaux dans leur recrutement et leur idéologie. Enfin, la démocratie est d’origine militaire. Les Assemblées de guerriers des Grecs ou des Germains ou des Suisses en témoignent. L’oligarchie qui menace aujourd’hui et qui est spirituellement américanisée est marchande.

La cause motrice de l’identité nationale, ce sont les hommes donc la langue qu’ils parlent, la culture qui les animent. C’est la cause CULTURELLE OU ETHNIQUE. Cette dimension de l’identité nationale fait la personnalité, l’âme comme disait De Gaulle, de chaque nation. Elle est menacée par l’anglais et la culture AMERICAINE MARCHANDE. L’Amérique nous menace culturellement parce qu’elle a gagné des guerres mondiales et que le vainqueur fait de ses alliés moins puissants des satellites. Notre identité a été forgée par la religion catholique et par l’aristocratie militaire. Il en est de même des Russes car l’orthodoxie est proche du catholicisme. L’identité américaine est différente : c’est celle du protestantisme dissident et il n’y a jamais eu d’aristocratie : ce sont des marchands qui dominent comme autrefois à Carthage ou au Liban. L’Amérique a démilitarisé l’Europe spirituellement et matériellement avec sa propre complicité d’Etats vaincus.

La cause finale de l’identité nationale est à chercher dans l’HISTOIRE, le ROMAN NATIONAL. Dans cette histoire identitaire, le fait RELIGIEUX est central, même si la société se sécularise plus tard (cette sécularisation n’est pas sans danger éthique et démographique). Les jeunes apprennent le patriotisme dans l’histoire de France. Les jeunes Grecs de l’antiquité apprenaient leur identité grecque et religieuse dans Homère. La menace qui plane sur l’identité nationale du point de vue de la cause finale est celle du DERACINEMENT SPIRITUEL. Lorsque les jeunes générations sont privées de leur héritage historique, le patriotisme qui suppose d’être capable de mourir pour la patrie, se défait. Le lien social s’effrite par excès d’égocentrisme. L’idéologie des droits de l’homme efface les repères éthiques indispensables à l’identité nationale, comme l’a notamment écrit le patriarche de Moscou.

Ainsi, les menaces sur l’identité nationale peuvent être représentées sur un graphique en croix avec les quatre causes matérielles (en bas) formelles (en haut) motrice (à droite) et finales (à gauche) :

Les quatre pôles de l'identité - Par Yvan Blot

A l’inverse, on peut tracer le graphique de l’identité nationale :

Les quatre pôles de l'identité - Par Yvan Blot

Une politique de protection et de développement de l’identité nationale doit donc assurer la protection des frontières, notamment contre l’immigration de masse, assurer la souveraineté politique et militaire du pays, protéger la culture nationale contre le multiculturalisme et transmettre la mémoire historique et religieuse de la patrie.

Crédit photos : Novopress, licence CC.

Assises de la "France en danger", propositions des identitaires pour temps de crise - Par Lionel Humbert

Assises de la « France en danger », propositions des identitaires pour temps de crise – Par Lionel Humbert

[box class= »info »] Les assises « Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger » de samedi dernier, dans l’hebdomadaire Minute : [/box]
Les Assises de la France en danger, le 10 mars, se sont déroulées au terme de multiples péripéties. Au final, l’événement conforte le Bloc identitaire, qui pilotait l’opération, dans sa stratégie métapolitique.

Samedi 10 mars, à l’espace Charenton de Paris, un millier de participants étaient réunis pour les assises « La France en danger », organisées par l’association « Nationalité, citoyenneté, identité » (NCI). Le but était d’élaborer un corpus doctrinal sur le refus d’accorder le droit de vote aux étrangers et de proposer une refonte du code de la nationalité.

La manifestation, qui rappelle les Assises sur l’islamisation de 2010, s’est soldée par un franc succès, même si les identitaires, qui pilotaient l’opération en sous-main, ont bien cru ne jamais arriver au bout de leurs peines!

De fait, côté communication, Ca therine Blein, présidente de NCI, se heurte très vite au mutisme des grands médias, qui refusent de parler des assises… même en mal. Les organisateurs doivent donc mettre en marche leur propre machine de communication pour contourner le mur du silence: trente mille courriers personnalisés, deux cent mille courriels, publicité dans la presse patriotique, dont « Minute », matraquage sur les ondes de Radio courtoisie comme sur les sites de la réinfosphère… Ne manquaient que le tam-tam et les signaux de fumée ! Mais jusque-là, rien d’anormal.

La première réaction surprenante vient de personnalités supposées proches de la mouvance. Ainsi de Laurent Ozon, écologiste passé de la Nouvelle droite au Front national, avec un crochet chez les Verts et les Identitaires. Marginalisé à la suite de ses claquages de portes successifs, il lui restait visiblement des comptes à régler avec les organisateurs des assises – au point de contacter les orateurs inscrits au colloque pour les sommer de ne pas cautionner la présence d’« extrémistes » pouvant déconsidérer la juste lutte contre l’immigration.

On n’est jamais si bien trahi que par les siens…

Dans sa ligne de mire, Jared Taylor, avocat américain diplômé de Yale et de Sciences-Po, polyglotte distingué (il parle à la perfection japonais et français) et consultant international.

A en croire l’ex-écolo de Marine Le Pen, loin d’un Yankee bien propre sur lui, Taylor serait en réalité un ponte du Klu Klux Klan et son site, American Renaissance, une caisse de résonance du suprématisme blanc le plus échevelé…

A ce portrait au vitriol, Ozon ajoute quelques accusations de révisionnisme, armes par destination que l’on croyait réservées aux gauchistes liberticides plus qu’aux intellectuels non-conformistes.

En réalité, ainsi qu’il l’a expliqué à l’agence Novopress, Jared Taylor est à couteaux tirés avec l’extrême droite américaine, notamment le Ku Klux Klan. Et il bénéficie du soutien influent de membres de la communauté juive américaine, en phase avec les idées défendues par American renaissance. Loin des fantasmes délirants, Taylor est simplement un défenseur de la communauté blanche, dans un pays où cette dernière a le droit d’être un lobby comme un autre.

Après le Ku Klux Klan, les nervis gauchistes !

Après cette péripétie, les choses sérieuses commencent pour Catherine Blein quand, dans la nuit du 6 mars, quatre jours avant la réunion, des casseurs d’extrême gauche attaquent la salle de conférences à coups de barres de fer, faisant éclater toutes les vitres.

Assises de la “France en danger”, propositions des identitaires pour temps de crise – Par Lionel Humbert

Deux jours plus tard, la police interpellera encore onze gauchistes énervés. Pour empêcher d’autres émules de la nuit de Cristal de s’en prendre au bon déroulement des assises – voire à l’assistance –, la préfecture de Paris met alors en pla ce un impressionnant dispositif policier.

Résultat, le 10 mars au matin, une petite foule tranquille (près de 700 entrées payantes au long de la journée) se presse pour assister à une première table ronde sur l’histoire de la citoyenneté, animée par l’historien Philippe Conrad et le spécialiste de la démocratie directe, Yvan Blot. Une autre table ronde, dirigée par le président de Polémia, Jean-Yves Le Gallou, est consacrée à l’immigration et au droit de la nationalité. Elle aurait plongé l’auditoire dans un pessimisme noir, nourri par les chiffres alarmants des démographes Yves-Marie Laulan et Jean-Paul Gourevitch, sans le « one man show » d’Henry de Lesquen, président du Club de l’Horloge, qui a remonté le moral de la salle en exposant avec beaucoup de pédago gie qu’il est possible d’arrêter la pompe à immigration grâce à des me sures législatives très simples, dès lors qu’existe une volonté politique: affirmation de la loi française sur la législation européenne, préférence nationale, abrogation des lois antiracistes, organisation de la ré émigration de deux millions en cinq ans, notamment en fermant les pompes aspirantes…

Le député flamand du Vlaams Belang, Filipp Dewinter, se taille en suite un franc succès avec une vigoureuse intervention pour dénoncer les dangers de l’islamisation de l’Europe. Enfin, toute la salle attend Jared Taylor, pour voir s’il porte oui ou non la tunique et capuche blanches du KKK. Déception pour les amateurs de folklore: c’est dans un élégant costume-cravate qu’il dé crit les conséquences tragiques et parfois loufoques du multiculturalisme aux Etats-Unis, avant d’appeler les Français à ne pas commettre les erreurs des Américains, qui ont trop cédé aux sirènes du melting pot.

Assises de la "France en danger", propositions des identitaires pour temps de crise - Par Lionel HumbertFabrice Robert (photo), président du Bloc identitaire, clôture les assises en jouant à domicile. Dans une salle chauffée à blanc, il martèle sa conviction que la lutte pour l’identité sera le grand combat du XXIe siècle. Il reste cependant persuadé que la tâche dépasse nos frontières et que les identitaires européens ont le devoir d’aider les autres peuples cherchant à rester eux-mêmes.

Les principales conclusions formulées par les experts et invités de prestige – Jean Raspail, Jean Bothorel, Oskar Freysinger (en visioconférence), etc. – seront prochainement remises aux divers candidats à la présidentielle. Le Bloc, lui, sort de ces assises conforté dans sa stratégie métapolitique.

D’abord parce qu’en cette période de surmédiatisation électorale, il parvient tant bien que mal à faire passer ses thématiques dans le débat public. Ensuite avec pas mal d’imagination et un peu d’esbroufe, le petit poucet de la droite radicale se maintient de ce fait dans la cour des grands.

Lionel Humbert

[box class= »info »] Article de l’hebdomadaire “Minute” du 14 mars 2012 reproduit avec son aimable autorisation. En kiosque ou sur Internet.[/box]

Assises de la "France en danger", propositions des identitaires pour temps de crise - Par Lionel Humbert

ssises "Nationalité, Citoyenneté, Identité" - Reportage en direct [audio]

Assises « Nationalité, Citoyenneté, Identité » – Reportage en direct [audio]

Lors des assises « Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger » qui se sont déroulées samedi dernier à Paris devant plus de 700 personnes, Radio Courtoisie dans le Libre Journal des Lycéens a diffusé un reportage en direct en interrogeant des orateurs mais aussi des personnes dans l’assistance. Nous vous proposons d’écouter ou de réécouter ce reportage.

Ces assises étaient également diffusées en direct en vidéo par Internet, en particulier par Novopress.

Photos de Novopress

Plus de 700 personnes aux assises "la France en danger"

Plus de 700 personnes aux assises « la France en danger »

13/03/2012 – 16h00
PARIS (NOVOpress) –Belle réussite pour les Assises de la Nationalité et de la Citoyenneté, organisées, sous la férule de sa Présidente Catherine Blein, par la toute jeune association Nationalité, Citoyenneté, Identité à l’Espace Charenton à Paris samedi 10 mars 2012.

750 personnes étaient présentes dans la salle pour ovationner le défilé d’une quinzaine d’orateurs. Javier Portella, Philippe Conrad, Pierre Cassen, Marc Rousset, Yvan Blot, Filip Dewinter, Yves-Marie Laulan, Guy Rachet, Jean-Yves Le Gallou, Guillaume de Thieulloy, Jean Paul Gourevitch, Henri de Lesquen, Gérard Dussouy, Jared Taylor et Fabrice Robert ont animé ces assises tout au long de la journée. Oskar Freyssinger est intervenu en dupleix.

Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire

Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire

Retour sur l’histoire tout d’abord avec la façon dont la nationalité et la citoyenneté étaient envisagées dans l’Antiquité grecque et romaine, sous l’Ancien Régime ensuite puis sous la révolution et l’Empire, jusqu’aux différentes étapes qui amenèrent à l’acceptation juridique actuelle. Les orateurs ont ensuite donné leur avis sur le droit de vote des étrangers non-européens, analysant pourquoi celui-ci constituait un danger immense pour notre pays, en amenant, s’il était définitivement voté, à une confiscation de notre souveraineté nationale.Le droit de vote et d’éligibilité donné aux étrangers n’est pas, comme certains l’écrivent, un simple droit de regard et de participation à la vie locale.
En effet, s’il accorde aux étrangers le droit d’être élus aux conseils municipaux, puis, inévitablement, par une dérive qui semble écrite à l’avance, le droit d’être élus maires, il leur accordera en même temps le droit d’élire nos sénateurs, donc de peser sur la vie politique de notre pays au plus haut niveau, ce qui est un abandon suicidaire de notre souveraineté nationale.

Il semble que F.Hollande et la gauche en général, se soucient bien peu de notre souveraineté, à partir du moment où leurs espoirs d’hégémonie électorale sont en balance.
Les Assises ont étés clôturées par la Présidente de N.C.I, Catherine Blein, qui souhaite lancer le débat sur la refonte du Code de la Nationalité dans la campagne électorale.
En effet N.C.I a fait ses propres propositions en la matière, demandant que la notion de nationalité soit distinguée de celle de citoyenneté, la nationalité relevant de l’appartenance identitaire et de la filiation, (ou étant attribuée sur dossier au cas par cas mais en fonction de critères très stricts) la citoyenneté relevant exclusivement de l’appartenance administrative (les français de papiers) et tous les avantages n’étant attribués qu’aux nationaux (sécurité sociale, chômage, allocations etc…). On pourrait ainsi être de nationalité mahoraise et citoyen français, ou de nationalité marocaine, ou ivoirienne et citoyen français.

L’application de ces nouveaux principes constitutionnels permettrait aux Français de rester prééminents sur leur propre sol, les simples citoyens n’ayant ni les avantages ni l’assurance de rester à vie chez nous, comme c’est le cas aujourd’hui parmi la population immigrée et étrangère.

Enfin la Présidente a demandé au Président de la République de « revoir tous les pactes et accords européens avec les pays de migrants, qui sont suicidaires pour notre peuple, car ils nous lient pieds et poings et nous interdisent toute ingérence dans la maitrise des flux migratoires… puis de soumettre des amendements significatifs par referendum au peuple français, et qu’il en soit fait de même chez tous les autres peuples d’Europe ».

Les Assises de la nationalité se sont terminées à 18h30, dans une atmosphère chaleureuse et bon-enfant, nombre de personnes désirant adhérer à N.C.I et proposant leur engagement, tandis qu’à l’extérieur une très petite bande de gauchistes, qui semblent n’avoir pas grand chose d’autre à faire dans l’existence que le saccage et le coup de poing, avaient obligé à un déploiement de forces de gendarmerie afin que les participants aux Assises puissent entrer et sortir sans risque. Vive la démocratie et la liberté d’expression …

Ce soir Méridien Zéro, émission spéciale "Assises de la France en danger"

Ce dimanche Méridien Zéro, émission spéciale « Assises de la France en danger »

Ce dimanche Méridien Zéro vous propose une émission enregistrée la veille, le samedi 10 mars à l’Espace Charenton à Paris où se déroulaient « Les assises de la France en danger ».

PGL et Jean-Louis Roumégace aidés par Wilsdorf à la technique ont suivi les débats et interrogé les personnalités participant à cette assemblée. MZ porte un regard critique mais constructif sur cette journée-évènement.

Rendez vous ce dimanche à 23 h sur :

Avec Méridien Zéro, Tous à l’ABORDAGE et pas de quartier !

 

Assises « La France en danger » : retransmission en direct samedi 10 mars à partir de 9h

Assises « La France en danger » : retransmission en direct samedi 10 mars à partir de 9h

Ce samedi 10 mars, de 9h à 19h, se tiennent les assises « La France en danger », à l’espace Charenton, à Paris. Elles sont organisées par l’association Nationalité Citoyenneté Identité.

Au programme de la journée :

Matin :
– Interventions de Catherine Blein (présidente de l’association organisatrice), de Pierre Cassen (Riposte Laïque), de Filip Dewinter (Vlaams Belang) et de Javier Portella (Il Manifiesto).
– Table ronde animée par Philippe Conrad avec Yvan Blot (Démocratie Directe), Guy Rachet (écrivain) et Guillaume de Thieulloy (Nouvelles de France, Les 4 vérités).

Après-midi :
– Interventions de Catherine Blein, d’Yves-Marie Laulan, de Gérard Dussouy, de Jared Taylor (American Renaissance) et de Fabrice Robert (Bloc Identitaire).
– Table ronde animée par Jean-Yves Le Gallou (fondation Polémia) avec Marc Rousset, Jan-Paul Gourevitch et Henry de Lesquen (Club de l’Horloge).

Pour tout renseignement, visitez le site internet de l‘association Nationalité Citoyenneté Identité, ou écrivez à l’association sur nationalite.nci@gmail.com .

Watch live streaming video from agence2presse at livestream.com
Chasse aux sorcières à l’UMP : Christian Vanneste victime de l’historiquement correct

Christian Vanneste participera aux assises du samedi 10 Mars « la France en danger »

[box]L’association nationalité citoyenneté identité nous communique[/box]
Un nouvel orateur pour les assises « La France en danger » : Christian Vanneste (communiqué du jeudi 16 février 2012)
 Il devait être annoncé dans quelques jours, aux côtés des maires et élus qui participeront aux assises « La France en danger », le samedi 10 mars à l’espace Charenton :
L’actualité nous conduit à annoncer dès aujourd’hui la présence du député Christian Vanneste, qui interviendra lors d’une table ronde aux assises sur la nationalité, la citoyenneté et l’identité.
En effet, à l’heure où, pour quelques propos bien ou mal interprétés, une tempête médiatique s’emballe contre lui, à l’heure où ses proches amis de l’UMP le lâchent un à un, pour ne pas subir les foudres de la police de la pensée, il nous paraissait fondamental de renouveler à Christian Vanneste notre engagement de l’accueillir à ces assises.
Il pourra ainsi, devant des centaines de personnes présentes dans la salle mais aussi devant les centaines de milliers d’internautes qui visionneront les interventions en direct, apparaître non pas sous le portrait diabolique que tout un chacun cherche à dresser de lui aujourd’hui, mais sous les traits d’un patriote, réfractaire à la pensée unique, un homme libre comme il en manque cruellement aujourd’hui en France.
Oui, nous lui offrirons une tribune, comme nous offrirons une tribune à toutes les victimes d’un système qui, au quotidien, tend à bannir toute forme de liberté d’expression au profit de lobbys et de groupes d’influence.
Catherine Blein
Présidente de l’association Nationalité Citoyenneté Identité

Assises « La France en danger », samedi 10 mars 2012

Prix d’entrée : 10 euros
Espace Charenton – 327 rue de Charenton – 75012 PARIS
Métro : Porte de Charenton (ligne 8, Balard-Créteil)
Stands dédicaces, restauration et buvette.
Contact : nationalite.nci@gmail.com
Suivez-nous sur Facebook : http://fr-fr.facebook.com/pages/La-France-en-danger/250091775063932
Les journalistes souhaitant couvrir l’événement doivent obligatoirement demander uneaccréditation presse à nationalite.nci@gmail.com

N’oubliez pas de signer la pétition contre le droit de vote des étrangers en cliquant ici 

affiche annonce4

affiche3

Assises « La France en danger », le Samedi 10 Mars 2012 à Paris

[box] L’association Nationalité Citoyenneté Identité nous communique [/box]

Le samedi 10 mars, à l’espace Charenton, se tiendront les assises « La France en danger », sur le thème de la nationalité, de la citoyenneté et de l’identité. La salle, située au 327 rue de Charenton à Paris, sera ouverte au public et à la presse à partir de 9 h.

Il sera tout d’abord question, lors de ces assises, d’analyser l’évolution des notions de citoyenneté et de nationalité de l’Antiquité à nos jours, tant en France qu’en Europe. Les intervenants souligneront la dangerosité du droit de vote accordé aux étrangers non communautaires tout comme son incompatibilité avec notre histoire et nos traditions.

En seconde partie, les personnalités invitées traiteront de la question taboue du « grand remplacement » de population dont l’Europe, et tout particulièrement la France, est la victime.

De la nécessaire refonte du code de la nationalité en France à la construction d’une souveraineté européenne, seront examinées toutes les solutions pour que les Européens reprennent leur destin en main.

Pour débattre de ces questions, nous avons réuni un plateau regroupant une vingtaine de personnalités de renom tant françaises qu’étrangères.

Les Assises seront coordonnées par Catherine Blein, présidente de l’association NCI (Nationalité, citoyenneté, identité) et porte-parole du Comité contre le droit de vote des étrangers dont des représentants régionaux seront également présents.

Nous attendons la venue d’un millier de personnes pour cette journée, sans compter les internautes qui seront en mesure de suivre les débats en direct.

Pour toute demande d’accréditation, merci de contacter l’attachée de presse de l’association, au 06 40 57 03 31 ou par courriel: nationalite.nci@gmail.com

Catherine Blein, présidente de l’association Nationalité Citoyenneté Identité

http://www.nationalite-citoyennete-identite.com

“ De 1968 à François HOLLANDE, en passant par l’ère MITTERAND, une gauche idéologiquement et politiquement dominatrice impose la préférence étrangère et le mondialisme. C’est elle qui veut effacer jusque aux racines des européens et à la citoyenneté des français en faisant voter et élire les étrangers non européens.

Je n’oublie pas cependant qu’il a toujours existé un courant patriotique à gauche, dont la voix est étouffée, mais pas éteinte.
Je n’oublie pas non plus les complices, qui dans les rangs de la droite et du centre ont agi (et qui agissent toujours) comme une véritable “cinquième colonne” au service de l’adversaire.
Et surtout la lâcheté qui a consisté pour beaucoup à se coucher devant un terrorisme intellectuel, judiciaire et moral que le “politiquement correct” au service de la gauche a su imposer. Les temps qui viennent exigent des hommes debout, d’où qu’ils viennent; c’est à eux que je m’adresse.”