Tag Archives: asile

clandestins_crs_calais

Selon Musset, il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée…

Source : Polémia
En matière d’immigration, le choix des gouvernants est clair. Il faut qu’elle soit de plus en plus ouverte.

Dans un grand silence que certains commentateurs assimilent à de l’indifférence et face à un hémicycle vide, le gouvernement socialiste a fait adopter par l’Assemblée nationale en dernière lecture la loi n° 2016-274 publiée le 8 mars 2016 au Journal officiel relative aux droits des étrangers en France. Alors que la France, comme l’ensemble de l’Europe, connaît une crise migratoire dont les conséquences sont vitales et peuvent être tragiques pour notre pays, le pouvoir socialiste, indifférent à l’intérêt général des Français et mû par ses tropismes idéologiques, abaisse plusieurs protections juridiques contre l’invasion et, au contraire, renforce l’attractivité de la France au profit de celle-ci.

Dans une discrétion assourdissante que certains commentateurs assimilent à de l’indifférence et face à un hémicycle vide, le gouvernement socialiste a fait adopter par l’Assemblée nationale en dernière lecture la loi n° 2016-274 publiée le 8 mars 2016 au Journal officiel relative aux droits de l’étranger en France.

Cette loi (*) ouvre encore plus la porte à l’immigration même irrégulière. Qu’on en juge.
Lire la suite

udc

La Suisse divisée sur la question de l’immigration

17/03/2016 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

120 000, voire 150 000, tel est le nombre de demandeurs d’asile que les autorités suisses s’attendent à recevoir au cours de l’année 2016, soit près de trois fois plus qu’en 2015. Cette forte augmentation serait la conséquence de la fermeture progressive de la route des Balkans organisée par le groupe de Visegrad, fermeture qui contraint les immigrés à transiter via l’Albanie et l’Italie avant d’atteindre la Suisse.

Face à cette perspective, quelle est la réaction des autorités fédérales suisses ?
Le secrétariat d’État aux migrations envisage plusieurs solutions avec par exemple un centre-pilote fédéral de Zurich qui teste les procédures d’asile accélérées. Le 5 juin prochain, les Suisses seront appelés à se prononcer pour savoir, si oui, ou non l’expérience doit se maintenir quand ils voteront sur la réforme de la justice.

Quelles sont les positions des partis politiques à ce sujet ?
Le projet de réforme fait l’unanimité parmi les partis, lesquels ont signé un communiqué commun pour appuyer l’idée de grands centres fédéraux. Tous les partis… sauf un ; le parti opposé anti-immigration, l’UDC. Le parti d’Oskar Freysinger indique que les déboutés du droit d’asile basculent très majoritairement dans la clandestinité et que les cantons perdront leur autonomie dans cette réforme.

migrants_en_autriche

Autriche : 40 % des djihadistes ont obtenu le statut de réfugiés politiques

17/02/2016 – EUROPE (NOVOpress)

259 « djihadistes potentiels » repérés en Autriche à la date du 30 décembre 2015 : c’est le chiffre officiellement communiqué lundi par le ministre de l’Intérieur autrichien, la conservatrice (ÖVP) Johanna Mikl-Leitner, en réponse à la question parlementaire d’un député du FPÖ. Le chiffre est évidemment très sous-estimé puisqu’il s’agit des seules personnes formellement identifiées par les services de sécurité comme s’étant rendues en Irak ou en Syrie, ou ayant tenté de s’y rendre, « afin de rejoindre une organisation djihadiste impliquée dans le conflit ». Les terroristes récemment entrés en Autriche en se mêlant au flux des « migrants » des derniers mois ne sont par définition pas comptabilisés.

Sur ces 259 candidats au djihad, pas moins de 40 % avaient d’ores et déjà obtenu l’asile politique en Autriche, en se présentant comme « réfugiés ». Le ministre a tenu à préciser que « le statut de réfugié politique peut être retiré lorsqu’il existe de solides raisons de considérer que la personne constitue un danger pour la sécurité de la République autrichienne ». Aucun retrait n’ayant encore eu lieu, il faut croire que le fait d’être djihadiste ne constitue pas une « raison solide ».

Bernard Cazeneuve veut acccroître l'accueil pour les demandeurs d'asile

Bernard Cazeneuve veut acccroître l’accueil pour les demandeurs d’asile

03/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le gouvernement de Manuel Valls a-t-il décidé de réaliser le Camp des saints, l’oeuvre malheureusement prophétique de Jean Raspail. Toujours est-il que le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a décidé, comme nous l’indiquent nos confrères de RTL, d’augmenter le nombre de places centre d’accueil pour les demandeurs d’asile.

Le projet doit aussi « améliorer l’accueil et l’hébergement de ces réfugiés », avec la création de 5.000 places supplémentaires en centre d’accueil pour les demandeurs d’asile (Cada). Il en existe actuellement près de 25.000. « D’ici à 2017, l’hébergement en Cada doit être la norme. »

Pis, le locataire de la place Beauvau ose affirmer :

Le droit d’asile est « sans doute le plus symbolique, le plus profondément associé aux valeurs de la République. Au nom de ces valeurs, redonnons sa force au droit d’asile. »

>> Pour lire l’article dans son intégralité

Le budget de l'immigration et de l'asile ne connaît pas la crise

Le budget de l’immigration et de l’asile ne connaît pas la crise

09/10/2014 – PARIS (NOVopress via Bulletin de réinformation)
Le projet de loi de finances pour 2015 a été adopté en Conseil des ministres mercredi dernier. Avant-hier, premier mardi d’octobre, le gouvernement a en outre remis au Parlement les annexes du PLF 2015. Ces documents budgétaires permettent d’avoir une vision plus précise des dépenses financées par l’Etat.

Ils permettent d’identifier les économies projetées mais aussi les postes de dépenses qui ne connaissent pas la crise

Et la politique d’immigration et d’asile est de celles-là ! Le budget prévoit de consacrer plus de 600 millions d’euros à la politique d’immigration et d’asile en 2015. Il s’agit naturellement des seules dépenses directement liées à l’immigration, hors toutes les dépenses induites comme l’aide médicale d’Etat par exemple. Un budget en hausse de 1,5 % par rapport à celui prévu en 2014, alors même qu’au total les dépenses de l’Etat diminuent.

Les dépenses les plus dynamiques sont liées à l’accueil des demandeurs d’asile

Car les flux de demandeurs sont croissants. En 10 ans, la capacité d’accueil dans les centres d’accueil pour demandeurs d’asile (les CADA) a quadruplé pour dépasser les 24 000 places. Un chiffre à peine supérieur au nombre de places prévues en hébergement d’urgence pour les mêmes demandeurs d’asile. Ce mode d’hébergement, qui était en principe destiné aux SDF, est en effet désormais accaparé par les demandeurs d’asile. En 2015, les crédits dédiés à l’hébergement d’urgence pour l’asile augmentent carrément de 15 % !

Crédit photo : GemeinWesen, via Flickr, (cc).

Réforme du droit d’asile : une accélération du « Grand Remplacement » ?

Réforme du droit d’asile : une accélération du « Grand Remplacement » ?

02/10/2014 – PARIS (via Polémia)
André Posokhow, consultant pour Polémia, fait le point sur la prochaine réforme du droit d’asile qui risque de dégrader encore la situation.

♦ Les SDF français ont de plus en plus de mal à trouver des hébergements à Paris comme en province : centres d’accueil et hôtels pour précaires sont pleins ; pleins de vrais (ou faux) demandeurs du statut d’asile qui bénéficient d’une priorité de fait.

Polémia


Chacun le sait, dans les préfectures comme dans les associations, mais tout le monde se tait : l’omerta administrative et médiatique règne sur ce qui est une préférence étrangère de fait. Le constat est général : le système français du droit d’asile est à bout de souffle et sa situation très dégradée. Assiégé par un nombre croissant de demandeurs d’asile (70.000 en 2012), considéré comme laxiste par beaucoup et comme trop rigoureux et inhumain par les immigrationnistes, le droit d’asile français mécontente tout le monde. Même Manuel Valls, lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, a reconnu que « le droit d’asile est dévoyé et détourné » par des migrants économiques venus chercher du travail.

Le gouvernement actuel, stimulé par ce constat, a entrepris de réformer non seulement le droit d’asile mais également le droit des étrangers. La motivation du gouvernement n’est pas de préserver la France du raz de marée humain que nous connaissons année après année, mais de promouvoir l’immigration et le droit d’asile. Comme l’a dit Bernard Cazeneuve dans un entretien dans Libération : « La France est une terre d’immigration et une terre d’asile. Elle doit le demeurer : les pays refermés sur eux-mêmes sont condamnés au déclin. » De la part de tels gouvernants tout est à craindre.

Lire la suite

Louis Aliot : "Accueillir les chrétiens d’Irak n’est pas la réponse" (Présent n°8157)

Louis Aliot : « Accueillir les chrétiens d’Irak n’est pas la réponse » (Présent n°8157)

31/07/2014 -PARIS (NOVOpress)
Sa déclaration, reprise en boucle par les médias, a suscité la polémique et l’étonnement. Louis Aliot (au premier rang sur la photo), vice-président du Front national, avait en effet affirmé à l’AFP qu’il n’était pas favorable au fait que la France accueille les chrétiens d’Irak. Contacté par “Présent”, il s’explique.

Etes-vous opposé à ce que la France accueille les chrétiens persécutés en Irak ?

La dépêche publiée par l’AFP a surjoué mes propos. Je ne m’y oppose pas mais, oui, je n’y suis pas favorable. Bien sûr, il y a le droit d’asile et ils peuvent l’invoquer légitimement, car ils sont réellement persécutés dans leur pays. Pourquoi alors prendre cette position ? Si nous acceptons de les accueillir, nous acceptons par là même qu’il n’y ait plus de chrétiens en Orient ; alors que c’est le berceau de notre religion. Les chrétiens y sont depuis 2 000 ans. En outre, si la France se croit le devoir d’accueillir tous les gens qui se trouvent dans la misère cela fera beaucoup de monde. La France doit se protéger, particulièrement en période de crise.

Pourquoi alors le gouvernement a-t-il fait cette proposition de donner asile aux chrétiens d’Irak ?

Tout d’abord à cause de la pression immense dont il commençait à être l’objet : il devait faire quelque chose. Même dans les rangs de la majorité, cela commençait à murmurer. Ensuite, je soupçonne le gouvernement de vouloir, par ce biais, mélanger les différentes émigrations et montrer que la France est accueillante quelle que soit la religion et la nationalité.

Vous soutenez que notre pays est responsable de ces misères actuelles ?

Oui, nous avons une part de responsabilité dans ces persécutions ; tout simplement parce que, en Orient, des régimes ont été renversés avec l’appui de la France. Les personnages qui étaient à la tête de ces Etats étaient certes des dictateurs, mais désormais ce sont des partis islamistes qui ont pris le pouvoir, ce qui n’est pas mieux, vous en conviendrez. D’autant que dans ces cas-là ce sont les populations chrétiennes qui souffrent le plus. Lors d’une intervention au Parlement européen, il y a quelques semaines, j’avais souligné le fait que 4 persécutés sur 5 dans le monde sont chrétiens, et victimes de persécutions à cause de leurs opinions religieuses.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Pour Guillaume Larrivé, « le droit d’asile est devenu une machine à fabriquer des clandestins »

Publié le
La demande d’asile d’Edward Snowden est rejetée par le Parlement européen

La demande d’asile d’Edward Snowden est rejetée par le Parlement européen

14/02/2014 – BRUXELLES (NOVOpress)
Le Parlement européen n’a pas daigné considérer comme valable, ce mercredi 12 février une offre d’asile à Edward Snowden qui avait révélé les agissements de la NSA Américaine. Le comité des liberté civiles a voté 500 amendement concernant l’enquête menée sur l’espionnage de la NSA dans un rapport de 60 pages qui montre l’étendue de cette surveillance de masse.

Mais il n’y a eu aucune majorité pour défendre la proposition présentée par les Verts. Cet amendement n’a aucune chance de passer vu l’intense pression subie par les gouvernements nationaux et les députés de droite ainsi que ceux du centre et des sociaux-démocrates.

Même le groupe Gauche unitaire européenne, qui regroupe entres autres Die Linke en Allemagne, le Front de Gauche en France et Syriza en Grèce, s’est abstenu. « Nous soutenons ce rapport car c’est la première fois que ce Parlement met en évidence l’espionnage dont nous sommes victimes, comme nous le soupçonnions », a déclaré Gabi Zimmer le représentant de Die Linke mais il n’y a pas eu de véritable débat à propos de Snowden ».

Lire la suite

Italie : droit au séjour pour tous les homosexuels d’Afrique

Italie : droit au séjour pour tous les homosexuels d’Afrique

06/08/2012 — 09h00
PADOUE (NOVOPress) — « C’est une victoire juridique, la première de ce genre en Italie, destinée à faire jurisprudence », se félicitent les avocats de Federcontribuenti (l’Association de défense des contribuables) de Vénétie, qui ont obtenu ce jugement. On se demande un peu à quel titre.

Le 6 mars dernier, la préfecture de Padoue avait émis un avis d’expulsion à l’encontre d’un Nigérian de 26 ans, resté en Italie après expiration de son permis de séjour touristique. Le Nigérian a alors déclaré qu’il était homosexuel. Les avocats de l’Association de défense des contribuables ont présenté un recours en justice, en faisant valoir, selon une disposition prévue par le décret-loi de 1998 sur l’immigration, que l’expulsion de cet immigré clandestin mettrait sa sécurité en danger.

Lire la suite