Tag Archives: Armes

Fusillade à Bruxelles dans le cadre de l’enquête sur les attentats islamistes de Paris

16/03/2016 – EUROPE (NOVOpress)

Une enquête liée aux attentats du 13 novembre à Paris a provoqué une fusillade au fusil à pompe et à la kalachnikov et l’assaut d’un appartement, mardi, dans la capitale belge. Quatre policiers, dont une Française, ont été blessés. L’homme abattu a été identifié ce matin comme étant Mohamed Belkaid, un Algérien en séjour illégal, condamné pour des faits mineurs en 2014, et qui ne figurait pas dans les fichiers des services antiterroristes. Il ne s’agit donc ni de Salah Abdeslam ni de trois autres hommes recherchés dans le cadre des enquêtes sur les attentats de Paris. Deux complices seraient en fuite, selon les médias belges.

Publié le
8568-Chard

Scènes de guerre à Bruxelles

16/03/2016 – EUROPE (Présent 8568)

Une perquisition qui tourne mal, des policiers blessés, un quartier en état de siège, un individu tué, un autre en fuite… La scène s’est déroulée mardi à Bruxelles dans la commune de Forest, un nid d’islamistes radicalisés et de terroristes en puissance comme il en existe un peu partout, notamment en Belgique, du fait d’une immigration massive subie par l’Europe et du laxisme des politiques.
8568P1
À l’origine de cette scène de guerre en plein jour : une opération antiterroriste menée conjointement en début d’après-midi par la police belge et des policiers français dans une « planque », dans le cadre du volet belge de l’enquête sur les attentats de Paris qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés le 13 novembre dernier.

En perquisitionnant dans cette maison (qu’ils pensaient vide) située rue du Dries et louée par un suspect qualifié de « très intéressant », les policiers franco-belges ont été accueillis par des coups de feu. Selon le parquet belge, un ou plusieurs hommes ont tiré à l’arme lourde sur les forces de l’ordre. Dans la fusillade imprévue, trois policiers, dont une Française, ont été blessés.

Quelques minutes après, deux hommes se sont enfuis par les toits, tandis qu’un ou deux autres se sont retranchés dans la maison. D’où branle-bas de combat, déploiement d’un vaste dispositif policier et quartier entièrement bouclé. Peu après, alors que le périmètre de sécurité avait été élargi, une nouvelle fusillade a éclaté, durant laquelle un quatrième policier a été blessé.

En début de soirée, l’assaut final a été donné par les forces de l’ordre. « Un corps a été retrouvé » dans la maison, a annoncé Éric Van der Sypt, porte-parole du parquet fédéral belge. L’identification de l’homme est en cours.

Si l’assaut lui-même s’est achevé mardi soir, les opérations antiterroristes se poursuivent. D’autant plus qu’un ou deux individus étaient toujours en fuite mercredi matin. La traque se poursuit.

Pierre Malpouge

Les vigiles bientôt armés ?

07/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Le ministère de l’Intérieur travaille actuellement à la création d’un nouveau statut : l’agent de sécurité renforcée. Ces vigiles privés surveillant les sites sensibles pourront être équipés d’armes, dans le cadre d’un assouplissement juridique du Code de sécurité intérieure. L’article L613-5 du Code de sécurité intérieure autorise déjà à armer des vigiles, mais dans les faits, les préfets n’acceptent presque jamais le port d’armes pour les sociétés de surveillance et de gardiennage. Toutefois, les attentats de janvier et novembre 2015 ont provoqué un changement de mentalité. Près de 150 000 personnes seraient concernées, avec une formation poussée dans le maniement des armes à feu.

Publié le

Nouvel arsenal pour les BAC de France

01/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Boucliers balistique, gilets pare-balles renforcés, fusil d’assaut, les policiers de la BAC commencent à partir de ce lundi à recevoir de nouveaux équipements. Ce matériel doit pouvoir les aider à faire face à des terroristes surarmés alors qu’ils se retrouvent souvent les premiers sur le lieu d’attentats, comme ce fut le cas le 13 novembre dernier.

Publié le
L’Inde et le Rafale : leçons de souveraineté, par Aymeric Chauprade

Le « président » socialiste en Inde pour vendre le Rafale

25/01/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

François Hollande est arrivé hier dimanche en Inde
Le « président » socialiste a atterri hier dans la ville de Chandigarh au nord de l’Inde. Sa visite se prolongera jusqu’à mardi où il sera à New Delhi. Il y sera l’invité d’honneur de la parade militaire de Rajpath où paradera le 35e RI de l’armée française. Dimanche, avec le chef du gouvernement indien, François Hollande a présidé un forum de chefs d’entreprise franco-indien. Le choix de cette ville est symbolique pour la coopération entre ces deux pays. Elle fut, en effet, construite, en 1947 sur la base de plans dessinés par Le Corbusier.

Le match ne fait pourtant que commencer
Après l’échauffement de ce dimanche François Hollande va devoir affronter le gros dossier qui est celui des Rafales. En avril 2015, le Premier ministre indien, Narendra Modi, avait signé un contrat avec François Hollande pour l’acquisition de 36 Rafales. Si cela n’est pas présenté comme l’objectif principal du voyage présidentiel, c’est néanmoins ce vers quoi tous les yeux sont tournés. François Hollande assistera également à l’inauguration du siège social de l’Alliance solaire internationale, « premier geste de mise en œuvre des décisions de la COP21 » selon un conseiller du président.
Lire la suite

fuir_se_cacher

Comment réagir en cas d’attaque terroriste ? Le message désarmant de l’État

05/12/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Voilà qui semble une bonne idée a priori : le gouvernement diffuse une affiche expliquant comment réagir en cas d’attaque terroriste. Les trois points de base de la survie : fuir, se cacher, se battre ? Non, pour l’État, il ne faut pas se battre.

Le b-a-ba de la survie en cas d’attaque terroriste ou assimilée, tel qu’enseigné par tous les professionnels de la sécurité est clair :
1/Fuir : s’éloigner du danger est évidemment la meilleure option de survie
2/Se cacher : dans l’impossibilité de fuir, se cacher derrière des éléments « durs », se barricader.
Dans les deux cas, prévenir les forces de l’ordre dès que possible.
3/se battre : en dernier recours et en dernier recours seulement, il faut se battre, si possible en groupe et en utilisant toutes armes improvisées à portée de main.

Pas besoin d’aller sur des sites survivalistes et mytho en diable pour trouver ces conseils de bon sens. Le site de l’Obs, « bien sous tous rapports », nous les livre, avec quelques autres conseils utiles.

Mais l’État a peur des citoyens qui l’ont pas peur, c’est ce qui ressort en filigrane de la campagne de communication (affiches, page internet…) lancée pour expliquer à la population comment réagir en cas d’attaque terroriste.
Les conseils prodigués s’arrêtent en effet au point 2, « se cacher », remplaçant « combattre » par « alerter ».
Bien sûr, alerter les forces de l’ordre et leur obéir quand elles sont présentes est le bon sens même ; mais ne même pas expliquer à la population qu’en dernier recours elle doit combattre pour sa survie est très révélateur du contrôle social accru qui s’exerce à l’encontre des citoyens. Ce sont eux les premiers visés par les lois renseignement, le contrôle accru des armes légales et les mesures d’exception.
Décidément, le pouvoir préfère les moutons. À nous de ne pas nous laisser tondre.

Charles Dewotine

Ps : les messages américains visant le même but (éduquer la population aux bons comportements face à une attaque) n’oublient pas le 3e point : combattre.


motard_police_nationale

Port d’arme autorisé pour les forces de l’ordre : nouvelle inégalité sécuritaire entre les Français

05/12/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La police et la gendarmerie viennent d’autoriser le port d’arme pour leurs personnels en dehors du temps de service
Du moins pendant l’état d’urgence. Apparemment une bonne nouvelle pour les Français, en termes de sécurité. Mais regardons-y de plus près. Les textes autorisant ce port d’armes sont en effet particulièrement asymétriques, selon qu’il s’agit de la police ou de la gendarmerie. Les modalités d’autorisation annoncées par les deux directions créent ainsi une véritable inégalité sécuritaire entre les Français, selon qu’ils vivent en zone urbaine ou en zone rurale.

Expliquez-nous ça
Dans une note publiée le 19 novembre dernier, la direction générale de la police nationale (DGPN) autorise les policiers à garder sur eux leur arme de service pendant leur temps de repos. Il a fallu attendre les attentats meurtriers du 13 novembre pour que le gouvernement se plie à cette demande récurrente des policiers. Un commissaire de police de l’Eure, qui se trouvait au Bataclan au moment de l’attentat, y a été grièvement blessé. Armé, il aurait sans doute pu non seulement se protéger, mais aussi sauver de nombreuses vies. Quant aux gendarmes, qui font la même demande, le gouvernement ne leur fait manifestement pas trop confiance…

Les socialistes se sont toujours méfiés des militaires…
Et les gendarmes sont des militaires, contrairement aux policiers qui sont des fonctionnaires. Pour un gendarme, le port d’arme hors service, sous réserve d’acceptation expresse de sa demande par la direction générale de la gendarmerie, sera en effet restreint à sa seule protection personnelle sur le trajet brigade — domicile. Sur les réseaux sociaux, les gendarmes expriment un fort sentiment d’injustice, voire d’humiliation. D’autre part, selon que vous habitez une zone urbaine — zone « police » ou une zone rurale — zone « gendarmerie », laquelle couvre 95 % du territoire – la République ne protégera pas votre vie de manière identique…

Et la police municipale ?
Son armement en service dépend du bon vouloir du maire. À peine 1 % des communes de France ont, à l’instar de Robert Ménard à Béziers, armé leur police municipale. Quant à armer les policiers municipaux hors service, ce n’est, pour l’instant, pas à l’ordre du jour.

stand_de_tir_police

L’un des terroristes s’était entraîné légalement en France

01/12/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

L’un des assaillants du Bataclan s’était entraîné dans un stand de tir de la police
L’enquête autour des assaillants du 13 novembre dernier n’en finit pas de livrer des surprises. Après nous avoir appris que certains des terroristes étaient arrivés par la filière syrienne d’immigration clandestine ou encore que d’autres étaient déjà connus des services de police pour différentes raisons dont radicalisation et tentative de départ vers la Syrie ou le Yémen, nous apprenons aujourd’hui que l’un d’entre eux s’était entraîné au tir de manière parfaitement légale. En effet, Samy Amimour, qui avait été placé sous contrôle judiciaire en 2012 après avoir tenté de rejoindre le Yémen, possédait une licence de tir de la Fédération française de tir pour la saison 2011/2012 et s’entraînait au stand de tir de l’Association nationale de tir de la police.

Qu’est-ce que cela signifie pour les chasseurs et les tireurs sportifs ?
C’est une nouvelle inquiétante pour tous les chasseurs, les tireurs sportifs et les citoyens soucieux de la liberté de posséder une arme. En effet, cette nouvelle pourrait avoir des répercussions graves pour ces catégories, tout d’abord en provoquant un tollé médiatique quant à la sécurisation des stands de tir, mais aussi en donnant du grain à moudre à l’argumentaire sécuritaire déployé derrière l’état d’urgence.
En effet, certaines mesures de l’état d’urgence permettent à l’État de réquisitionner toutes les armes déclarées par les chasseurs et les tireurs sportifs bien que ces derniers aient plus souvent le profil de citoyens soucieux de leur sécurité, de leurs traditions et du respect des lois que le profil de bandits et de terroristes de cité armés jusqu’aux dents. Rappelons d’ailleurs que les restrictions autour de l’acquisition légale d’armes à feu sont nombreuses, et que les chasseurs et les tireurs sportifs sont soumis à un contrôle rigoureux de l’État. Néanmoins, ce nouvel élément pourrait pousser les pouvoirs publics à finir de désarmer légalement la population en utilisant l’état d’urgence.

D’ailleurs, on parle de prendre certaines mesures à l’échelle européenne…
En effet, la Commission européenne a déposé le 18 novembre des propositions pour durcir la législation en matière de détention d’armes. Ainsi, parmi les mesures proposées, on retrouve des amendements visant à rendre plus difficile l’acquisition d’armes à feu, augmenter la traçabilité des armes et échanger des informations à l’échelle européenne sur les détenteurs d’armes. En fin de compte, ce sont les citoyens soucieux du respect de la loi et de leur sécurité qui vont payer les politiques sécuritaires visant les terroristes et les criminels. Pendant que la population est désarmée par l’État, les criminels continuent à s’armer sur le marché noir.

Crédit photo : Centre de Tir de Paris de la Police Nationale (cc)

fusil_de_chasse

Terrorisme : gesticulations européennes autour de la possession légale d’armes

25/11/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Comme si les collectionneurs, chasseurs ou tireurs sportifs avaient défouraillé au Bataclan, l’Union européenne veut restreindre le commerce et la détention légale d’armes. Où l’on voir que toute occasion est bonne de renforcer le contrôle social à l’encontre des citoyens honnêtes.

Par définition, terroristes, criminels et délinquants se moquent bien des lois et ne vont pas se fournir en Kalashnikov et autres lance-roquettes chez l’armurier du coin. C’est pourtant ce que laisse entendre la Commission européenne qui a lancé récemment une initiative destinée à restreindre encore le commerce et la détention d’armes à feu. Alors que les possesseurs légaux d’armes à feu sont déjà très encadrés, la commission tend à les considérer dorénavant comme une sorte de cinquième colonne, aussi dangereuse que les terroristes.

Le Comité Guillaume Tell, qui regroupe les associations et fédérations de professionnels ou utilisateurs d’armes à feu, s’élève contre cette mesure.

Résumons : les citoyens respectueux des mois sont dans le collimateur de la commission, ce qui ne fait que renforcer la légitime suspicion à l’encontre de cette instance non démocratique, qui ne rate pas une occasion pour renforcer le contrôle social des populations européennes.
Car là est le véritable objectif de telles mesures à l’instar de celles restreignant la liberté d’expression ou l’espionnage généralisé prises par le gouvernement. Si l’objectif était réellement de lutter contre le terrorisme, il est évident que les moyens considérables nécessaires pour faire appliquer cette nouvelle directive seraient bien mieux utilisés ailleurs.

Crédit photo : Nicolas Verneuil via Flickr (CC) = à la chasse



Lire la suite

crusader_ar15

AR-15 « Crusader », le fusil d’assaut que les musulmans ne toucheront jamais

05/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
Coup marketing ou idée comme seuls les Américains peuvent en avoir, le fusil d’assaut qui garantit qu’il ne sera pas utilisé par les terroristes musulmans fait parler de lui.

Un nouveau modèle de fusil d’assaut AR-15 fabriqué à Apopka – USA — est vendu comme un modèle qui ne sera « jamais utilisé par des terroristes musulmans. » Le fusil Tactique Crusader (Croisé) de Spike est un AR-15 (dérivé du célèbre M -16) avec quelques modifications jugées choquantes pour d’éventuels acheteurs de confession musulmane. Un verset de la Bible, Psaume 144:1 a été gravé sur le fusil au laser. Il est dit : « Béni soit l’Éternel, mon roc, qui entraîne mes mains pour la guerre, mes doigts pour combattre. »

cruaser detail 01

Cet AR-15 comprend également quelques autres modifications comme un bouclier et une croix gravés au laser.

crusaer_detail2

Le sélecteur de tir indique les mots « Paix » pour la position sécurité, Guerre » pour le mode semi-automatique, et « Dieu le veut » en tir automatique. L’autre face du sélecteur porte les traductions latines de ces mots.

Ce nouveau modèle se vend pour 1 395 $, mais est livré avec une garantie à vie.

En ce moment et depuis un bon moment les menaces les plus importantes dans le monde sont le terrorisme islamique. Nous voulions fabriquer une arme qui ne sera jamais utilisée par des terroristes musulmans pour tuer des innocents.

a déclaré Ben « Mookie » Thomas, porte-parole tactique de Spike, qui est un ancien Navy Seal et ancien employé de Blackwater.
Comme ancien militaire et entrepreneur de sécurité au Moyen-Orient, Thomas dit qu’il comprend bien que bon nombre des armes utilisées par les terroristes sont fabriquées aux États-Unis et financées par les états arabes. « Beaucoup de musulmans sont de bonnes personnes, mais les musulmans radicaux détruisent le monde. »
Lire la suite

Vu sur Twitter

Arsenal militaire dans les « quartiers ». Ah Monsieur Cazeneuve, si les gens savaient…

Publié le
mohammed-achamlane-porte-parole-de-forsane-alizza-le-27-janvier-2012-a-paris

Islamisme radical : début du procès Forsane Alizza

08/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
15 prévenus liés à l’islam radical, des armes, des menaces, mais pour la défense, pas de « tentative de commencement d’exécution » d’un acte terroriste, le procès de Forsane Alizza s’annonce délicat.

Faut-il attendre que des terroristes aient commis un attentat pour les arrêter et les déférer devant la justice ? À partir de quel moment considère-t-on qu’une « tentative de commencement d’exécution » d’acte terroriste a eu lieu ? C’est probablement sur ces points que le procès de Forsane Alizza va se jouer.

Pour le reste, il y a peu d’ombres au dossier : Mohamed Achamlane, 37 ans, « émir » du groupe et les 14 autres prévenus sont tous fervents partisans de l’islam radical, la police a saisi chez eux des armes, récupéré dans l’ordinateur de Mohamed Achamlane des guides de fabrication d’engins explosifs, ou encore « un manuel en anglais sur la fabrication d’une bombe atomique » ainsi que « the terrorist’s handbook » (manuel du terroriste). D’ailleurs, Mohamed Achamlane déclarait en 2012, après les attentats toulousains de Mohamed Merah que

l’attaque de Toulouse était une bénédiction d’Allah

Le groupe, officiellement fondé pour lutter contre l’islamophobie, avait déjà renvoyé devant le tribunal en 2011 pour provocation à la discrimination raciale ou religieuse. Il se réclamait d’un islamisme radical, réclamant l’application de la charia en France, au besoin au moyen du djihad et avait fini par être interdit pour avoir prôné la lutte armée. Sa réaction ? Il publie un communiqué exigeant que « les troupes françaises quittent tous les territoires à majorité musulmane sans condition ni délai » et le « retrait des lois abjectes contre le voile et le niqab ».

Si d’aventure nos exigences ne sont pas prises en compte alors nous considérerons que le gouvernement est entré en guerre contre les musulmans.

Parmi les cibles de Forsane Alizza, un juge lyonnais, Hyper Cacher ou Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire, qui sera présent au procès en tant que partie civile. La défense jouera donc sur le fait que ces différents projets n’avaient pas encore été préparés, l’accusation estimant que de prôner la violence et de rassembler des armes, des manuels d’instruction, des listes de cibles suffisent à estimer que des actes violents étaient en préparation.



La Turquie a livré des armes à l’État islamique en Syrie

02/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Les services occidentaux s’en doutaient depuis longtemps, le journal d’opposition Turc Cumhuriyet l’a prouvé, photos et vidéos à l’appui : le gouvernement islamo-conservateur d’Ankara a livré des armes aux rebelles islamistes syriens en guerre contre le président Bachar el-Assad. Les images montrent des obus de mortier dissimulés sous des médicaments dans des camions, officiellement affrétés par une organisation humanitaire, mais appartenant en fait aux services de renseignements turcs. La nouvelle a été aussitôt censurée en Turquie, une cinquantaine de personés placées en détention, le journal fait lui l’objet d’une enquête pour terrorisme



L’Inde est le plus gros importateur d’armes au monde

L’Inde est le plus gros importateur d’armes au monde

22/03/2014 – STOCKHOLM (NOVOpress via Kiosque courtois)
C’est ce que révèle le récent rapport du Sipri, un groupe de réflexion suédois. L’importation par l’Inde d’armes importantes a plus que doublé ces dernières années. Le géant asiatique est suivi de ses deux voisins et rivaux : la Chine et le Pakistan, qui a lui aussi doublé ses importations.

Si les Etats‑Unis sont un exportateur d’armes historique, l’émergence de la Chine sur ce marché très fermé est spectaculaire. La deuxième économie mondiale est désormais quatrième exportateur mondial d’armement, prenant la place de la France.

De son côté, l’Europe a diminué ses importations de 25 % sur la même période.

Photo : parade à New-Delhi pour le jour de la République. Crédit : Antônio Milena/ABr, via Wikipédia, (cc).

Photo du jour : Galerie des armes et armures au Musée de l'armée

Photo du jour : Galerie des armes et armures au Musée de l’armée

Dans la riche collection des armures de guerre et de parade, on est accueilli par quatre chevaliers fièrement carapaçonnés, décorés de scènes légendaires comme David et Goliath. L’armure d’Henri VIII, roi d’Angleterre, révèle bien combien il était corpulent. On trouve aussi, dans les petites salles adjacentes, l’armure du roi de France Henri II, véritable œuvre d’art décorée de la tête aux pieds. Source : Projet 1080 via Flickr (cc)