Tag Archives: arabe

invasionde safouan

Il y a 1392 ans, l’islam commençait son expansion par la violence

15/03/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

En effet, le 15 mars 624, l’islam, alors âgé de seulement deux ans remportait son premier succès militaire avec l’invasion victorieuse de Safouan.
Cette conquête personnelle de Mahomet marque le début des grandes conquêtes musulmanes, par lesquelles l’islam parviendra à asseoir sa domination en moins d’un siècle.
En 635, les guerriers d’Allah envahissent la Syrie.
En 639, ils prennent l’Arménie et l’Égypte.
En 651, c’est toute la Perse qui tombe aux mains des musulmans, suivie en 709 par l’Asie du Sud et l’Afrique du Nord et en 718 par la péninsule Ibérique.
La France échappe à l’invasion musulmane par la Grâce de Charles Martel, qui arrête les Arabes à Poitiers en 732.

musulmansfrancais

Radicalisation d’une communauté

09/03/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
La communauté musulmane de France se recroqueville sur elle-même. Malgré ce qu’en disent les déconstructeurs des nations modernes, les critiques légitimes du camp patriote ne sont pas responsables de ce constat.

Jamil Sayah, professeur de droit public à l’université Pierre Mendès France à Grenoble, expliquait dans une interview donnée au mensuel Objectif Rhône-Alpes l’importance du financement des lieux de culte musulmans par le biais des collectivités locales. Pour lui, l’enjeu financier étant tellement important et lié à des intérêts étrangers, qu’il serait urgent que la loi de 1905 soit révisée, car il reconnaissait et semblait timidement déplorer que « les musulmans de France cherchent de plus en plus à consommer en respectant les règles de l’Islam » et « qu’aujourd’hui, beaucoup d’immigrés se disent avant tout musulmans ».
Lire la suite

Le pape, la repentance et la condamnation, il entre en guerre contre le totalitarisme du "genre"

Pour le pape François, l’Europe est touchée par une « invasion arabe »

03/03/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Mardi 1er mars le pape François a reçu à Rome, en audience privée, une délégation d’acteurs du christianisme social. Le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire catholique La Vie relate dans un article les réflexions du souverain pontife sur des sujets tels que l’Europe, la laïcité ou la mondialisation.

Voici un extrait du récit de Jean-Pierre Denis :

« On peut parler aujourd’hui d’invasion arabe. C’est un fait social », affirme-t-il froidement, comme on relèverait que le fond de l’air est frais. Mais il enchaîne très vite, et les théoriciens du « grand remplacement » cher à l’extrême-droite en seront cette fois pour leurs frais : « Combien d’invasions l’Europe a connu tout au long de son histoire ! Elle a toujours su se surmonter elle-même, aller de l’avant pour se trouver ensuite comme agrandie par l’échange entre les cultures. »


jean-marc_pujol

L’enseignement de l’arabe en primaire fait polémique à Perpignan

23/02/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Depuis le mois de septembre, Jean-Marc Pujol, maire UMP de Perpignan, s’oppose à la tenue de cours spécifiques de langue arabe dans les écoles primaires publiques de la ville.
Il vise le dispositif du ministère de l’Éducation ELCO datant de 1977 qui permet aux enfants d’immigrés de garder un lien linguistique avec leur pays d’origine. Ces enfants ont donc des cours dans leur langue maternelle, dispensés par des enseignants rémunérés par les pays d’origine des familles.
Selon le gouvernement, ce programme rentre dans le cadre d’une directive européenne demandant aux États membres de coordonner, avec l’enseignement normal, un enseignement de la langue maternelle des enfants.

Si la directive d’origine est européenne, les pays concernés ne font pas tous membres de l’Union européenne. En effet, en profite l’Algérie, la Tunisie ou la Turquie. Pour le maire de Perpignan, «

C’est le contraire qu’il faut faire en renforçant les enseignements du français. Car on constate dans les quartiers difficiles, après le retour de vacances, que les élèves régressent en français. Dans le même temps, un article du Monde critique cette mesure en évoquant une atteinte à la laïcité ».

migrants_secourus

La carte du métro de Berlin traduite en arabe pour les « migrants ». Bientôt la même chose à Paris ?

15/09/2015 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
La compagnie des transports berlinois (BVG) a décidé de proposer un plan du métro de Berlin en arabe. Cette initiative est destinée à « aider les migrants arabophones à se déplacer dans la capitale allemande« .

Le communiqué de presse donne quelques précisions :

Toutes les traductions ont été faites par Ebrahim Kadour, lui-même un réfugié qui est arrivé à Berlin il y a quelques semaines, avec l’aide d’une membre du groupe berlinois de soutien.


Lire la suite

Paris : Anne Hidalgo souhaite la bienvenue aux immigrés en arabe !

10/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Démagogie et dhimmitude semblent devenir les deux mamelles auxquelles têtent nos politiciens. Maintenant, c’est en arabe que la mairie de Paris souhaite la bienvenue aux immigrés… toujours plus prompte apparamment à se mobiliser pour nos frères envahisseurs, pardon… clandestins, pardon… migrants, pardon… réfugiés, que pour sa propre population dans le besoin : SDF, chômeurs, précaires… 

 

 

 

Najat Vallaud-Belkacem veut développer l’enseignement de l’arabe en France

22/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Interrogée sur « C’est à vous », la ministre de l’Éducation Nationale fait l’amalgame entre les « Unes » de l’Hebdo Valeurs Actuelles et l’affaire des parents corses qui refusent que leurs enfants chantent en arabe. Elle en profite pour affirmer que l’enseignement de cette langue doit être développé.

Crédit photo : capture d’écran de l’émission C’est à Vous du 17/6/15 avec Najat Vallaud-Belkacem

Publié le
Fabrice Robert participera aux Assises de la Remigration le 15 novembre 2014 à Paris

Kermesse en Corse : ces parents qui refusent de faire chanter leurs enfants en arabe – Par Fabrice Robert

Source : Boulevard Voltaire
À Prunelli-di-Fiumorbu, en Corse, deux enseignantes ont eu une bien curieuse idée pour la fête de l’école : les élèves devaient chanter « Imagine » de John Lennon en cinq langues, dont l’arabe.

À Prunelli-di-Fiumorbu, en Corse, deux enseignantes ont eu une bien curieuse idée pour la fête de l’école : les élèves devaient chanter « Imagine » de John Lennon en cinq langues, dont l’arabe. C’était sans compter sur la réaction salutaire de certains parents qui ont manifesté, de manière virile, leur désaccord. Pour eux, hors de question que leurs enfants puissent chanter ne serait-ce qu’un couplet d’une chanson en arabe. Le recteur d’académie, Michel Barat, a alors dénoncé une « attitude inqualifiable contre les valeurs que représente l’école ». Dominique Sopo, le président de SOS Racisme, a, pour sa part, dénoncé « le racisme au quotidien dans toute la splendeur de sa bêtise et de sa violence ».

Considérant qu’ils ne peuvent plus exercer leur métier sereinement, les enseignants de l’école primaire ont déploré – dans un communiqué – « l’amalgame entre langue et religion » (sic). Sauf que ce type d’initiatives démontre, avant tout, que le Grand Remplacement est tout sauf une théorie. Il s’agit d’une réalité insupportable pour de très nombreux Français de souche qui vivent et constatent le Grand Remplacement dans leur immeuble, dans leur quartier, dans l’école de leurs enfants… Surtout lorsqu’on découvre la déclaration de cette enseignante : « Des parents ont précisé qu’ils ne voulaient pas que leur enfant parle arabe. Nous étions prêts à l’entendre. Sauf que certains ne voulaient même plus qu’ils viennent à l’école lors de cette demi-heure dédiée à la prononciation en arabe. Et ça, ce n’est pas possible. » La vocation de l’école républicaine est-elle donc d’enseigner à nos enfants comment prononcer des phrases en arabe ? Quoique dans certains quartiers, cela pourrait malheureusement s’avérer bien utile…

Lire la suite

classe

Corse : les profs voulaient faire chanter les enfants en arabe, les parents les font reculer

17/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Pour la fête de l’école élémentaire de Prunelli-di-Fiumorbu, les enseignantes voulaient faire chanter aux élèves Imagine de John Lennon en cinq langues, dont l’arabe. Les menaces des parents les ont fait reculer.

En Corse, on ne badine pas avec l’identité. Pas question, sous prétexte de « vivre-Ensemble », de promouvoir la « diversité ». C’est ce qu’on fait clairement comprendre quelques parents d’élève aux enseignantes de l’école élémentaire de Prunelli-di-Fiumorbu. Ces dernières voulaient faire chanter aux classes de CM1 et CM2 la chanson Imagine de Lennon en cinq langues (français, anglais, corse, espagnol et arabe). « Des parents ont précisé qu’ils ne voulaient pas que leur enfant parle arabe. Nous étions prêts à l’entendre, affirme Annelyse Hallard, enseignante, dans un reportage de France 3 Corse ViaStella. Sauf que certains ne voulaient même plus qu’ils viennent à l’école lors de cette demi-heure dédiée à la prononciation en arabe. Et ça, ce n’est pas possible. »

Les parents d’élève ont donc menacé de chahuter pendant la kermesse pour empêcher la partie en arabe. Selon Michel Barat, recteur de l’académie de Corse, qui a porté plainte contre X :

Elles ont été interpellées par des parents alors qu’elles faisaient leurs courses dans le bourg. Le mot “kalachnikov” a même été prononcé. Ils ont menacé de siffler, de provoquer des bousculades ou de monter sur l’estrade pendant la fête de fin d’année.

Rien de très méchant, donc, les enseignantes ont affirmé elles-même ne pas avoir été «terrorisées», comme cela a été affirmé dans un communiqué de presse de l’académie. Cela a été néanmoins suffisant pour que les enseignants fassent valoir leur droit de retrait et pour que l’on sorte les habituels couplets sur les idéologies d’obscurantisme, de haine et d’exclusion : communique de presse

C’est simplement l’expression d’un racisme primitif de quelques individus qui ne sont sûrement pas assez allés à l’école.

Selon le recteur, qui tient à préciser, pas fou, que ces menaces n’ont rien à voir avec le nationalisme corse.

Crédit photo : capture d’écran de l’émission de JJ Bourdin sur RMC, le 61/06/15



Une auto-école parisienne propose une formation en arabe

Une auto-école parisienne propose de passer le code en arabe

26/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Dans un français attaqué au hachoir, ABIR CFR présente sa formule en arabe via internet. Il ne s’agit pas de cours de langues orientales, ni même d’une maison d’édition spécialisée dans les ouvrages bilingues, mais d’une auto-école parisienne qui dispense des leçons de code en arabe.

abir cfr

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Outre l’aspect professionnel douteux, quel affront fait à la France que de vouloir y évoluer, à pied ou en voiture, sans faire l’effort premier de se familiariser avec la langue. Il n’est même plus exigé des instances que la langue soit pratiquée pour préparer à l’examen du permis de conduire !

Bienvenue sur ABIR CFR
La CONFIANCE S’ACQUIERE Elle Ne Se DEMANDE Pas !!

Notre équipe dynamique vous accueille dans des locaux sympathique et vous propose la formation au code de la route, au permis B à la conduite accompagnée (AAC), au permis A (moto), au BSR et à la formation handicapée PMR HANDI PERMIS.

Notre auto-école à deux spécialitées, la formation accéléré avec des stage de code sur 5 jours et la formation en arabe grâce à nos moniteurs diplomé en français et en arabe.

Profitez de notre formation en ligne au code de la route.
Retrouvez des cours multimédia, des tests et examens de code sur internet.

Après les horaires de piscine aménagés, le halal dans les cantines, voici l’auto-école spécialisée en cours de langue arabe.

Cet abandon de la rue dans sa vie publique est laissée aux populations musulmanes et autres qui ne manqueront de s’en saisir pour le transformer en un « chez eux » reconstitué.

Crédit photo : ronramstew via Flickr (cc)


 

[Exclusivité Novopress] Pour la mairie de Nantes, écrire en français est une discrimination

[Exclusivité Novopress] Pour la mairie de Nantes, écrire en français est une discrimination

21/11/2014 – NANTES (NOVOPress)
Vus en mairie de Chantenay à Nantes et transmis par un correspondant local, des tracts (photos) pour le service « entour’âge », émanation des services du département, entièrement rédigés en langue étrangère, manifestement en arabe et en turc.

Il ne s’agit aucunement d’une traduction mais bien d’un service public intégralement promu dans les langues citées, avec l’argent du contribuable français et clairement dirigé vers les communautés en capacité de lire les dépliants.

De la république « une et indivisible » au communautarisme le plus flagrant, la mairie de Nantes semble toujours en tête pour faire du « vivre ensemble » un « payez pour les autres ».

Crédit photos : NOVOpress (c).

entour-ages-tracts-turc-1