Tag Archives: Après Charlie

Les ventes de Charlie Hebdo ont rechuté en kiosques

Les ventes de Charlie Hebdo ont chuté de 50% à 90% selon les kiosques

17/04/2015 – PARIS (NOVOpress)
L’effet du choc semble passé. Charlie Hebdo continue à se vendre mais sur un rythme bien moins élevé qu’en janvier dernier, à la suite des attentats qui ont visé le journal. En fonction des kiosques, les ventes ont chuté de 50 à 90%. Beaucoup ont acheté l’hebdomadaire satirique pour marquer leur protestation, sans forcément adhérer aux thèses défendues par la ligne éditoriale.

Les assassinats commis au nom de l’islam contre l’équipe de Charlie-Hebdo et dans l’hyper-cacher de la porte de Vincennes ont bouleversé une population à qui l’on a essayé de vendre un « vivre-ensemble » qui n’existe même pas dans les contes de fée les plus angéliques.

Ce réveil pour le moins brutal s’est manifesté par un « je suis Charlie » qui pensait que les stylos étaient plus forts que les kalachnikovs (bon courage !), un autre conte de fée était en écriture. Il fallait trouver le moyen de se rendormir.

L’émotion dépassée, la lecture de l’hebdomadaire satirique retrouve une place plus confidentielle dans le lectorat de presse.

Crédit photo : David FromFrance via Flickr (cc)


sondage :  François Hollande et Manuel Valls continuent de chuter

Sondage : François Hollande et Manuel Valls continuent de chuter

15/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le problème avec l’émotion en politique, c’est qu’elle est volatile, instable. Elle ne dure pas. C’est une erreur de trop compter sur elle. Il vaut mieux une idéologie bâtie sur la raison qui séduira par sa lucidité et s’inscrira sur le long terme que la captation émotionnelle qui est faite de bonds éphémères.

Il était évident que les attentats de Paris allaient fédérer une France anxieuse avec ses gouvernants, aussi impopulaires étaient-ils devenus. Seulement l’après-Charlie est là, le choc dépassé et les griefs de la population sont de retour.

François Hollande continue de perdre les points de popularité acquis après attentats de janvier: selon un sondage BVA-Orange-iTELE* publié ce samedi 14 mars 2015.

Le président de la République perd 3 points de popularité par rapport à février et 7 points par rapport à janvier, n’affichant ainsi plus que 27% de bonnes opinions.

La popularité de son Premier ministre Manuel Valls recule aussi de 2 points par rapport à février et de 4 points par rapport à janvier.

*Sondage réalisé du 10 au 11 mars auprès de 1.166 personnes représentatives de la population française interrogées par internet. Méthode des quotas.