Tag Archives: antipollution

8447-Chard

Normes antipollution : Volkswagen dérape

24/09/2015 – ÉCONOMIE (Présent 8447)

Une action qui chute de 35 % en deux jours, des plaintes qui se multiplient, Winterkorn contraint de démissionner… L’affaire des diesels truqués de Volkswagen n’en finit plus de provoquer des remous. Un vaste concert d’indignation, auquel ont immanquablement pris part Ségolène Royal et Michel Sapin. En oubliant que la firme allemande n’est probablement pas la seule à tricher, et que les regards pourraient bien se porter rapidement sur les constructeurs français.

8447-P1
Extrême sévérité

À l’origine de cette affaire, la commercialisation aux États-Unis par VW de 482 000 véhicules équipés d’un logiciel détectant le moment où le véhicule passe un test et activant alors à 100 % les dispositifs antipollution. Une fraude repérée par l’université de Virginie-Occidentale et immédiatement signalée à l’Agence américaine de protection de l’environnement par l’International council for clean transportation.
Reconnue lundi par VW, qui a confirmé que 11 millions de véhicules avaient ainsi été équipés, cette tricherie a immédiatement provoqué une avalanche de plaintes. Aux États-Unis bien sûr, mais aussi en Corée du Sud, Italie et Allemagne. Et la France n’est pas en reste : Ségolène Royal a en effet promis que les autorités françaises se montreraient « extrêmement sévères » dans leur investigation, tandis que Michel Sapin a réclamé l’ouverture d’une enquête « au niveau européen ».

Une pratique courante

Un emballement pour le moins imprudent. Car, comme le soulignent les spécialistes, cette tricherie est loin d’être l’apanage de VW. Ainsi, Jean-Luc Moreau, de la revue Auto-Moto, rappelait-il que « tous les constructeurs font ça ». Une affirmation confirmée par un autre spécialiste du secteur qui, de façon anonyme, expliquait sur RTL TVi qu’un autre constructeur « au moins » utilise ce genre de dispositif…
Mais, au-delà de la tricherie, Moreau pointait surtout les carences des normes dites Euro 6. En effet, expliquait-il, « les cycles d’homologation sont toujours les mêmes, donc les constructeurs optimisent les voitures depuis toujours sur ces cycles ». Une « optimisation » plus ou moins reconnue par PSA et Renault, qui ont admis par exemple surgonfler les pneus lors des contrôles.

Franck Delétraz