Tag Archives: animiste

Italie : Attaqués à la tronçonneuse pour avoir dérangé un rite animiste

Italie : Attaqués à la tronçonneuse pour avoir dérangé un rite animiste

26/05/2014 – MILAN (NOVOpress) – C’est arrivé vendredi matin en plein centre de Milan, place de la République. « Un ressortissant étranger de couleur sombre » (d’après les témoignages recueillis par le journal local MilanoToday) s’était installé dans le jardin public pour y mener tranquillement « un culte animiste ». Plus précisément, après avoir décapité et déplumé un pigeon, il s’était mis à « l’adorer ». Mais il a été dérangé dans cette pieuse activité par les jardiniers de l’hôtel Principe di Savoia, le grand hôtel de luxe sur la place, qui venaient travailler à l’élagage des arbres.

L’Africain a commencé par insulter ces sacrilèges. Puis il les a frappés à coups de pied et de poing. Enfin, s’étant emparé d’une tronçonneuse, il a attaqué un jardinier avec elle. Heureusement, la tronçonneuse était éteinte et, avant que l’Africain ne parvienne à la remettre en marche, les autres jardiniers, aidés par le gardien d’un immeuble de la place, ont eu le temps de venir au secours de leur collègue. Une patrouille de carabiniers est arrivée pendant la lutte et est parvenue, avec les plus grandes difficultés, à immobiliser l’immigré. Il a été emmené en ambulance aux urgences psychiatriques.

« Il avait une force incroyable, hors du commun », raconte Mario Messina, le gardien qui est intervenu, « et il avait les yeux complètement hallucinés. Il hurlait des phrases incompréhensibles dans sa langue. J’ai immédiatement pensé au cas de Kabobo, surtout quand je l’ai vu la tronçonneuse à la main, mais, heureusement, l’histoire s’est bien terminée ».

Sur Internet, beaucoup font effectivement le rapprochement (copie d’écran en Une) avec Mada ‘Adam’ Kabobo, le clandestin ghanéen qui avait massacré cinq personnes à coups de pioche, par « haine des Blancs ». D’autres, comme le site de centre droit Mamma Mia Pisapia (contre l’actuel maire immigrationniste de Milan, Giuliano Pisapia), relèvent que l’information, à la veille des élections européennes, a été soigneusement occultée par les gros media, « probablement dans l’idée qu’une alarme sécurité risquait de “troubler” le vote »… et peut-être de favoriser ceux qui font campagne sur l’immigration et l’insécurité.