Tag Archives: Amérique du Sud

Colombie : les FARC décrètent un cessez‑le‑feu unilatéral de 30 jours

Colombie : les FARC décrètent un cessez‑le‑feu unilatéral de 30 jours

10/12/2013 – 10h00
BOGOTA (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
Avant-hier, à la Havane, les FARC ont décrété un cessez‑le‑feu unilatéral de 30 jours à compter du 15 décembre, en précisant que le gouvernement de Juan Manuel Santos devait faire de même.

« Dans le même temps, nous ordonnons à rester en alerte face à toute opération ennemie, à laquelle il devra être répondu sans délai », a déclaré le commandant guérillero Pablo Catatumbo à la fin des négociations dans la capitale cubaine. Les FARC espèrent que le gouvernement suspendra ses opérations. De son côté la délégation gouvernementale n’a pas fait de déclarations. Les pourparlers doivent reprendre le 17 décembre.

Mais pour l’instant un nouvel attentat a eu lieu samedi dans le sud-ouest de la Colombie tuant cinq militaires, un policier et 2 civils.

Photo : manifestation contre les actions violentes des FARC. Crédit photo : kozumel via Flickr (cc)

Bolivie : les indiens refusent le calumet de La Paz

Bolivie : les indiens refusent le calumet de La Paz

04/07/2013 – 16h00
LA PAZ (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Le combat contre la dénaturation du mariage a pu focaliser notre regard sur la politique intérieure ; mais grâce à l’ancien agent de la CIA Snowden, on découvre qu’à l’extérieur aussi, notre gouvernement patauge.

En effet, alors que Snowden nous a donné les preuves de l’espionnage américain de nos antennes diplomatiques, le gouvernement n’a rien trouvé de plus intelligent que d’empêcher le survol de notre territoire par l’avion transportant le président de Bolivie, Evo Morales, sous prétexte d’une rumeur infondée disant que Snowden s’y trouvait.

Lire la suite

Une maison identitaire en Uruguay

Une maison identitaire en Uruguay

23/08/2011 – 09h50
MONTEVIDEO (NOVOpress) — A la suite des maisons identitaires créées en Europe, vient de s’ouvrir la première maison identitaire de Montevideo. À l’enseigne du fournier roux (hornero), animal fétiche qui sous ces latitudes a remplacé le sanglier des identitaires européens, une équipe de jeunes uruguayens a remis en état une maison du quartier Malvin de la capitale pour accueillir une jeunesse à la recherche d’un idéal enraciné.

Sur les murs de la maison, outre des affiches dans un style que ne renieraient pas les Identitaires français, on trouve les portraits de nombreux intellectuels européens comme Alain de Benoist, Ernst Jünger, Oswald Spengler ou encore Alexandre Soljenitsyine. Du côté des gloires locales on remarque le portrait d’Alberto Buela, philosophe et géopolitologue argentin.

Défendant des valeurs et une approche antimatérialistes, ces jeunes disent se réunir non pour vivre ensemble mais pour bâtir quelque chose ensemble.

[box class= »info »]En savoir plus : casaidentitaria.wordpress.com[/box]

Touristes françaises assassinées en Argentine : un premier suspect arrêté

Touristes françaises assassinées en Argentine : un premier suspect arrêté

[box]

ADDENDUM 19h14

L’épouse du suspect dément toute participation de son mari dans le meurtre des deux touristes françaises.[/box]

01/08/2011 – 17h20
BUENOS AIRES (NOVOpress) — A l’aube, la police de la province de Salta a interpelé un suspect originaire de la petite ville de San Lorenzo. Incarcéré dans le locaux du tribunal local, il sera présenté au cours des prochaines heures devant le juge d’instruction chargé de l’enquête du double homicide des touristes françaises. Contrairement aux trois autres personnes arrêtées hier dimanche, le suspect arrêté aujourd’hui lundi l’a été dans le cadre d’une procédure préliminaire pour homicide.

Selon les informations recueillies auprès de la police, le suspect serait un loueur de chevaux qui fournit en montures les touristes venant visiter la région de la Quebrada de San Lorenzo. La politique politicienne a fait son apparition dans l’affaire car c’est le ministre de l’Intérieur de la province de Salta, Pablo Kosiner en personne, qui s’était fait remarquer jusqu’à ce jour par son silence le plus complet sur cette affaire, qui a rendu publique cette interpellation au micro d’une radio de la capitale argentine.

Un rappel des faits en vidéo (BFM TV)