Tag Archives: AMAP

In proximitas et bio veritas

In proximitas et bio veritas

[box class= »info »] Article reproduit avec l’aimable autorisation du webzine féminin « Belle et Rebelle ». Mais la politique d’achat concerne aussi les hommes. [/box]

Vous êtes belle et rebelle. Mais pour y arriver, pas de secrets ! Il faut bien manger –pour être belle – mais pour cela il faut acheter d’une certaine manière – pour être rebelle. Et puis de toute façon, quel bonheur de se faire plaisir en se mitonnant de bons petits plats !

Direction le supermarché ? Pourquoi pas, mais les produits viennent souvent de l’autre bout du monde, donc n’ont pas été coupés à maturité et n’auront que peu de goût, tout en ne vous apportant pratiquement aucune vitamine. D’autant plus qu’ils sont irradiés pour se conserver plus longtemps. Et vous engraissez des tas d’intermédiaires en passant à la caisse.

Le primeur du coin ? Lui aussi se fournit souvent dans des centrales, type Rungis, sauf qu’il prend une marge encore plus importante.

Mais pas d’inquiétude, il existe d’autres moyens de se procurer d’excellents produits à un prix raisonnable. Si vous avez la chance d’habiter à la campagne, rendez-donc visite aux agriculteurs du coin, beaucoup vendent une fois par semaine leur production fraichement coupée directement aux particuliers. Et les prix sont intéressants, car sans intermédiaires.

Mais peut-être faites-vous partie de la cohorte de celles qui ont élu domicile au domaine du goudron, des néons et du métro, avec un rythme de vie si trépidant, qu’il vous empêche de faire 50 kilomètres pour aller chercher votre kilo de tomate chez votre producteur bio pour la pizza de ce soir. Pas de panique. Il y a les AMAP. Késako ? Ce sont des Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Le concept est simple : le localisme. Vous, enfin un groupe de personnes dans votre cas, achetez des fruits et légumes à un agriculteur du coin. L’avantage pour vous, c’est le prix et la fraicheur des produits. Pour lui, un revenu assuré. Pour tous, faire en sorte que des réseaux de proximité existent, loin des circuits de distribution mondialisés sans âme. Et manger sain. Eh oui ! « Tu es ce que tu manges » !

Relocalisation de l’économie et vie saine.

Plus concrètement, ces AMAP sont en rapport avec un agriculteur, qui leur livre périodiquement un panier de légumes à prix et poids fixe. Les consommateurs, pardon, les consom’acteurs, paient à l’avance leurs paniers pour quelques mois et viennent ensuite les chercher une fois par semaine par exemple. Concernant le prix, il est fixe et équitable : il permet à l’agriculteur de vivre décemment de sa production, tout en étant abordable pour vous. Quant au contenu du panier, c’est la surprise à chaque fois ! Puisque ce sont des produits de saison, choisis en fonction de la production de l’agriculteur. Certaines AMAP diversifient leur offre en proposant de la viande et de la petite épicerie, du lait, des œufs… Tout dépend de l’agriculteur avec qui l’AMAP est en partenariat.

Il existe d’autres systèmes, proches des AMAP, avec la même philosophie : relocalisation de l’économie, agriculture de proximité, manger sain… Ce sont les paniers bios. Ils fonctionnent avec plusieurs agriculteurs mis en relation par une association. Celle-ci rassemble la production puis la redistribue à des particuliers ou à des groupements de particuliers. Cela permet une plus grande diversité de produits et plus de flexibilité pour l’usager. Et permet à des agriculteurs qui ne produisent qu’un ou deux produits d’exister et de se développer.

Fouinez-donc un peu sur internet, rendez visite aux agriculteurs ou aux amapiens du coin et vous mettrez bien moins les pieds au supermarché. Pour le plus grand plaisir de vos papilles et de votre santé.

Pratique :

Plus d’infos et un annuaire des amap sur : www.reseau-amap.org

Retrouvez les paniers bio autour de chez vous : www.mon-panier-bio.com

Mathilde Parsimperi

[box class= »info »] Source : Belle et Rebelle. [/box]