Tag Archives: Allemagne

Des tatouages anti-agression chez les baigneuses allemandes…

Source : Boulevard Voltaire – « Des tatouages anti-agression chez les baigneuses allemandes… « 

Les charmes du multiculturalisme sont infinis, surtout dans les bains et les jacuzzis.

Grâce à Angela et aux migrants, chez les Germains comme aux Galeries Lafayette, il se passe toujours quelque chose. Le 4 février, cinq adolescentes âgées de 12 à 14 ans ont accusé deux migrants de les avoir « touchées sous l’eau », dans une piscine de la ville de Bad Oldesloe, a indiqué la police, citée par un article du journal allemand Presseportal.

Les jeunes adolescentes ont alerté un maître-nageur, qui s’est chargé d’expulser les deux hommes de la pièce d’eau, avant d’appeler la police. Suite à ce tripotage juvénile, les deux demandeurs d’asile ont fait l’objet de poursuites judiciaires. L’enquête pour l’instant suit son cours.

Ces hommes sont âgés de 23 et 24 ans et vivaient dans la même ville que leurs victimes. A ce stade de l’enquête, leur nationalité n’est pas encore connue. Vous me direz, un jeu de mains – jeu de vilains – sous-marin, c’est toujours moins grave qu’un viol, sauf que ce n’est pas la première fois que des demandeurs d’asile sont impliqués dans des incidents à caractère sexuel dans des piscines européennes. En Autriche, un migrant irakien a été condamné à sept ans de prison en décembre dernier pour avoir violé un enfant de 10 ans dans une piscine de Vienne.

D’ailleurs, en juillet 2016 une étude allemande s’était attaquée à ce phénomène : « Les viols et les abus sexuels sur les enfants dans les piscines nous inquiètent particulièrement » avait indiqué un rapport interne de la police allemande destiné aux enquêteurs en charge des affaires de crimes sexuels et de personnes portées disparues.
Pour la circonstance les forces de sécurité allemandes, si discrètes d’habitude, n’avaient pas mâché leurs mots : « Les agresseurs sont, pour la plupart, des immigrés. »

Ces révélations avaient été reprises par le grand quotidien allemand Bild et confirmées par un porte-parole de la police. Suite à ce texte, plusieurs villes, dont Munich et Berlin, ont affiché dans leurs établissements des règlements rédigés en plusieurs langues qui expliquent que si les femmes portent des maillots de bains, cela ne signifie pas pour autant qu’elles soient enclines à avoir des relations sexuelles et qu’en aucun cas cela n’autorise à les toucher. Voilà une preuve supplémentaire que les migrants sont bac plus 5 et qu’ils s’adaptent rapidement à nos us et coutumes !

Mais il y a plus rocambolesque, récemment les fervents de natation ont remarqué une étrange mode dans les bains germaniques. On peut en effet désormais voir sur les bras des filles et des femmes, le signe «NO» ou «Nein» en rouge, entouré d’ailes d’aigle noir et surmonté d’une griffure rouge. Initiée dans la région de Bade-Wurtemberg, dans le sud-ouest du pays, cette dernière mode de tatouages consiste en une tentative des autorités pour dissuader les potentiels agresseurs d’avoir des comportements déplacés vis-à-vis de la gente féminine. Dans les vestiaires, des autocollants indiquent également qu’il ne faut pas photographier les femmes qui se changent dans les cabines et des instructions sont données sur la réaction à adopter au cas où une personne tenterait d’arracher le maillot de bain d’une Allemande. Malgré cela, les autorités, minimisant le problème, prétendent que le problème des agressions sexuelles dans les piscines est ancien, et que l’immigration n’a pas amplifiée le phénomène.

Principe de précaution aidant, pourquoi pas, avec quelques ajustements, ne pas importer cette mode dans l’hexagone ? Par exemple mettre un NON sur les bouées ou sur les soutiens gorges des maillots deux pièces, pour le maillot une pièce on privilégierait deux inscriptions sur les fesses.

On le voit, les charmes du multiculturalisme sont infinis, surtout dans les bains et les jacuzzis.

J.-P. Fabre Bernadac

La question allemande et l’islam – par Guillaume Faye

21/01/2017 – FRANCE (NOVOpress avec Guillaume Faye)

Pour la première fois, l’Allemagne a été frappée par un attentat musulman d’envergure revendiqué par Dae’ch, le 19 décembre 2016, dans le symbolique marché de Noël de Berlin, après une série de moindres attaques annonciatrices. Le terme ”musulman” est préférable à ”islamiste”, car ce dernier vocable suggère qu’il ne s’agit pas de l’islam mais de sa déformation extrémiste. Ce qui est faux : l’islamisme et toutes ses exactions, dont le terrorisme, sont le produit du véritable islam, parfaitement conforme au Coran, livre de chevet de tous les djihadistes. Cet attentat est la conséquence de la politique d’encouragement de l’invasion migratoire de son pays – et des voisins européens– de la très perverse chancelière Angela Merkel, folle vêtue de la robe des sages. Le nouveau Président Trump a parfaitement compris la nocivité de la Chancelière.

Face à l’agression, la réponse bisounours

Et comme toujours, à cet attentat de Berlin, on a réagi avec des larmes, des bougies, des bouquets de fleurs, des pleurs, des pardons. Les Allemands sont aussi affaiblis que les Français, voire plus. On exprime la ”tristesse”, pas la colère. On donne de soi une image de défaite, de déréliction et donc de soumission, catastrophique.

Les viols et agressions sexuelles de masse commis à Cologne par des Maghrébins (faux réfugies et vrais envahisseurs) pour le nouvel an 2015 contre des Allemandes de souche n’ont pas tellement fait réagir l’opinion allemande (sauf une minorité diabolisée comme politiquement incorrecte), totalement abrutie par la propagande du système. Ces faits participent du début de la guerre civile ethnique qui menace l’Europe.

Après l’attentat de Berlin ; Angela Merkel s’est dite « très fière du calme avec lequel un grand nombre de personnes ont réagi à la situation ». Ce ”calme” n’est que de l’apathie et de la soumission. Et Angela Merkel est objectivement complice – organisatrice plutôt – du processus d’invasion migratoire et donc de tous les maux que cela provoque, dont la criminalité et le terrorisme. Le cynisme froid de cette femme de tête obéit à une logique, non pas en fait la plus nuisible des dirigeants politiques européens depuis 1945. Et, malheureusement, la plus influente, du fait du rabaissement tragi-comique du partenaire français – entièrement de sa faute, l’Allemagne n’étant pour rien ans les clowneries de François Hollande.

En Allemagne, 168.000 clandestins déboutés du droit d’asile restent en attente d’expulsion. Ils ne risquent pas grand–chose, tout comme en France et ailleurs en Europe. Les agressions sexuelles massives du nouvel ans 2015 à Cologne par de faux réfugiés maghrébins (voir plus haut) ont été réfutées dans leur réalité par l’idéologie antiraciste du déni, dont Mme Merkel est la gardienne, elle qui a invité et fait entrer plus d’un million d’envahisseurs, appelés ”migrants”, et qui continuera à le faire si elle est réélue. Une partie de l’opinion publique allemande, abrutie et infantilisée, appelle la chancelière Mutti (”maman”), comme si elle était une protectrice du peuple allemand ; alors qu’elle en est une destructrice.

L’Allemagne, malade et masochiste

En pleine forme économique (provisoire), l’Allemagne meurt néanmoins à petit feu, pour d’implacables raisons démographiques. Elle vit son chant du cygne, sa dernière illusion. De moins en moins de jeunes Allemand(e)s de souche naissent et se reproduisent. Le pays doit aller chercher sa main d’œuvre ailleurs. Un peuple qui vieillit est comme un capital qui s’épuise. Si rien ne change, dans deux générations, le peuple allemand aura disparu sous le double choc de la dénatalité et de l’invasion migratoire. C’est plié. Même la langue allemande deviendra doucement une langue morte. La dégermanisation de l’Allemagne est entamée.

Lire la suite

Bavière statistiques 2015

Bavière : 42,7 % des viols et agressions sexuelles commis par des étrangers

Viol05/01/2017 – ALLEMAGNE (NOVOpress avec le blog de Lionel Baland: En 2014, selon les chiffres officiels de la police, 32,9 % des viols et agressions sexuelles étaient commises par des étrangers. Un tiers ! Ce chiffre, déjà considérable, a encore augmenté. En 2015, suite à l’ouverture des frontières par la chancelière Angela Merkel, le pourcentage est monté à 42,7 % ! Un chiffre très officiel puisqu’il est issu des statistiques criminelles pour l’année 2015 de la police bavaroise.

Viols Bavière étrangers

Le terrorisme islamique a frappé à Berlin : Refugees welcome ?

20/12/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
Lundi soir, un camion a foncé dans une foule dans un marché de noël à Berlin. Au moins 50 personnes ont été blessées, dont plusieurs grièvement, douze personnes – au moins – ont perdu la vie, selon un porte-parole de la police.

Des images des lieux du drame diffusées par le site internet du quotidien local Berliner Morgenpost ont montré plusieurs stands du marché de Noël détruits par le passage du camion. L’agence DPA citant la police a évoqué un attentat. Dans la matinée du 20 décembre, les forces de sécurité allemandes ont confirmé que l’attaquant a «délibérément» foncé sur la foule.

Le terroriste islamiste serait un migrant pakistanais arrivé en Allemagne au mois de février dernier. Refugees welcome ? Vraiment ?


maria-ladenburger-739620

Allemagne : Migrant violeur dans l’ombre médiatique

10/12/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
I-Média revient sur le meurtre et le viol de la jeune Maria, une jeune fille de 17 ans, par un demandeur d’asile en Allemagne.

Jean-Yves Le Gallou rappelle que l’ARD, la principale chaine de télévision publique allemande est accusée par le journal Bild d’avoir passé sous silence ce crime sexuel.


En Allemagne, la visite d’une église interdite, celle d’une mosquée obligatoire

08/11/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
Suivant une tradition annuelle, les élèves de troisième année de l’école élémentaire d’Ebersberg se rendaient tous les ans à l’église communale. Cette sortie scolaire est aujourd’hui interdite. Le directeur a en effet interdit la visite de l’église durant les heures de cours estimant « qu’il n’est pas admissible d’amener des élèves et des parents, qui ne font pas partie de la foi catholique, à subir, à cause de cette visite ».

Cette décision est à mettre en pendant avec celle prise la même semaine dans la commune de Rendsburg. Pour avoir refusé que leur enfant visite une mosquée, dans le cadre d’un cours de géographie, les parents ont été condamnés à une amende de 300 €.


etat-islamique-allemagne

« Bienvenue à l’Etat islamique d’Allemagne ! »

03/11/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress) : Une vidéo décrivant une Allemagne islamiste fait le buzz : elle a été publiée aux États-Unis à quelques jours de la présidentielle du 8 novembre et provoque l’indignation. Sur des images montrant une Allemagne conquise par l’Etat islamique et soumise, une voix off affirme : « Les djihadistes courageux ont réussi à s’emparer de l’Allemagne et à élargir le territoire du califat. Attention, les Américains, il ne faut pas que votre pays emprunte la voie de l’Allemagne. »

Une vidéo « absurde et populiste », s’indigne le quotidien Bild, qui attribue ce douteux montage de propagande au camp de Donald Trump. Celle-ci est l’œuvre de Secure America Now, une organisation ultra-conservatrice qui enchaîne les vidéos farcesques pour peser sur la présidentielle. Elle avait déjà réalisé, le mois dernier, une vidéo encore plus fine : « Préparez votre voyage vers l’Etat islamique de France »…

Allemagne : Angela Merkel durcit le ton sur les migrants

18/10/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
L’indignation croissante du peuple allemand devant l’afflux grandissant des migrants et les troubles causés par certains d’entre eux a conduit la chancelière Angela Merkel a changer quelque peu son fusil d’épaule.

Elle a en effet demandé aux autorités d’accélérer le processus d’expulsion des migrants déboutés dans leur demande d’asile sur le territoire de l’Union européenne.

Nous avons besoin d’une offensive nationale pour expulser ceux qui ont essuyé un refus. C’est indiscutable et nous y travaillons fermement maintenant […] Ceux qui n’ont pas le droit de rester en Europe doivent être renvoyés vers leur territoire d’origine ».

Afin de mettre rapidement et efficacement cette politique en action, le gouvernement allemand prévoit de créer le nombre d’emplois nécessaires pour accélérer ce processus de renvoi.

Bébé Migrants

Le bébé des migrants en vente pour 5 000 euros sur eBay !

13/10/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress) : Un bébé, âgé d’un mois, d’un couple de migrants installé à Duisbourg, dans l’ouest de l’Allemagne, a été mis en vente pour 5 000 euros sur eBay (photo) ! L’annonce avait été postée mardi « depuis la connexion internet du couple », la police ayant toutefois précisé que l’accès à internet était également utilisé par « d’autres membres de la famille ».

« Les policiers ont remis une petite fille âgée de 40 jours à l’Office de protection de la jeunesse et les parents ont été emmenés pour être interrogés », indique la police dans un communiqué.

Selon l’AFP, qui cite de quotidien Bild, « lors de leur audition, le couple – un homme de 28 ans et son épouse de 20 ans – aurait reconnu que la photo mise en ligne était bien celle de leur enfant ».

Attentat islamiste déjoué en Allemagne : le suspect visait un des aéroports de Berlin

11/10/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
Début septembre, les policiers et enquêteurs allemands avaient indiqué que l’État islamique envisageait un attentat contre « une infrastructure » en Allemagne.

Les autorités soupçonnent ainsi le « réfugié » syrien de 22 ans – arrêté lundi en Allemagne – d’avoir préparé un attentat visait un des aéroports de Berlin.

Le patron du renseignement intérieur, Hans-Georg Maaßen a déclaré :

Nous avions des renseignements, en provenance des services secrets, qu’il voulait d’abord s’en prendre à des trains en Allemagne, avant que dernièrement cela se précise en direction d’un des aéroports à Berlin.

1,5 kilo d’explosif ont été retrouvé dans le logement de Jaber Al-bakr. « L’explosif, qui devait probablement prendre la forme d’une ceinture d’explosif dissimulée dans une veste, était presque prêt à l’emploi, voire prêt à l’emploi » a précisé un responsable de la police.


Angela Merkel

Migrants : Angela Merkel conspuée

Encore une journée difficile lundi à Dresde pour Angela Merkel venue commémorer les 26 ans de la réunification allemande. Huée et sifflée par plusieurs centaines de personnes, elle n’était toutefois pas le seul dignitaire pris pour cible par la populace, aux cris de « Merkel, dégage ! », « Traîtres », etc. Le président Joachim Gauck a lui aussi fait les frais de la vindicte populaire. Le président du Bundestag était de la partie, de même que le ministre-président de Saxe, membre comme Angela Merkel de la CDU et dont l’épouse a même fondu en larmes. Tous ont parlé du besoin d’ouverture aux autres, de tolérance et de respect mutuel mais n’ont pu s’empêcher, comme à leur habitude, d’insulter ces Allemands inquiets pour l’avenir de leur pays face à l’invasion migratoire, les traitant de racistes et d’extrémistes, et les mettant sur le même plan que les terroristes islamistes.

Pour le correspondant de la chaîne Deutsche Welle, ces protestations ne sont pas représentatives de l’ensemble du peuple allemand mais il faut bien reconnaître qu’elles sont devenues chose courante. Aussi les dirigeants socialistes français, habitués des sifflets et des quolibets quand ils viennent au contact du peuple, n’ont-ils plus grand-chose à envier à leurs collègues allemands. 2 600 policiers étaient présents pour assurer la sécurité des élites lundi à Dresde où deux bombes artisanales avaient explosé une semaine plus tôt, dont une devant le centre des congrès et l’autre devant une mosquée.

Mais il n’y a pas que l’ex-Allemagne de l’Est où la tension est grande, car même dans l’ouest du pays, où la chape de plomb du politiquement correct pèse plus lourdement sur les esprits, les incidents se multiplient, de l’aveu même d’un rapport publié fin septembre par le gouvernement fédéral sur l’état du pays 26 ans après la réunification.

Ainsi, dans la petite commune d’Oersdorf (900 habitants), près de Hambourg, le maire insistait pour accueillir des « migrants ». Malgré les menaces qu’il avait reçues, le maire de 61 ans a voulu organiser jeudi une nouvelle réunion avec les fonctionnaires de la ville pour discuter de la question, même si des réunions précédentes avaient dû être écourtées à deux reprises après de fausses alertes à la bombe. Six policiers étaient présents pour sécuriser la réunion, mais Joachim Kebschull est retourné seul à sa voiture pour y prendre son ordinateur, et c’est là qu’il a été violemment agressé et laissé sans connaissance sur le trottoir.

 

Olivier Bault

Article pau dans Présent daté du 5 octobre 2016

AFD Affiche hommes femmes

Allemagne : pourquoi les agressions sexuelles de Cologne vont se reproduire

24/04/2016 – ALLEMAGNE (NOVOpress) : Les agressions sexuelles du Nouvel An à Cologne risquent de se reproduire. Tel est le message de cette affiche d’Alternative für Deutschland, qui alerte les Allemands – et particulièrement les Allemandes – sur le profond déséquilibre démographique qui est en train de toucher l’Allemagne.

Les images le montraient, les chiffres le confirment : plus de sept migrants sur dix sont des hommes adultes, pour la plupart jeunes. Femmes et enfants des deux sexes ne représentent que 28 % du contingent. Dans la classe d’âge des 18-35 ans, le pourcentage de migrant de sexe masculin s’élève même à 80 % ! Au total, sur le 1,1 million de migrants arrivés en Allemagne en 2015, ce sont environ 800 000 hommes qui se sont installés dans le pays.

Conséquence immédiate : sur l’ensemble de la population résidant en Allemagne (les Allemands augmentés des étrangers résidant dans le pays), il y a désormais 20 % d’hommes de plus que de femmes dans la classe d’âge des 18-35 ans. Or, explique l’AFD, « la majorité des hommes viennent nous viennent de pays et de cultures dans lesquelles ils grandissent avec une image masculine patriarcale ». Le message est clair : Mesdames, la folle politique d’accueil d’Angela Merkel vous met en danger…

Nucléaire logo

L’Allemagne fait la chasse aux centrales nucléaires de ses voisins

20/04/2016 – BERLIN (NOVOpress) : Engagée dans la sortie du nucléaire civil, l’Allemagne a du mal à supporter que ses voisins n’en aient pas fait autant. Barbara Hendricks, ministre allemand de Environnement et membre du SPD, vient de demander à la Belgique de fermer deux de ses sept réacteurs, celui de Doel 3, à une vingtaine de kilomètres d’Anvers, et celui de Tihange 2, près de Liège. Ces deux réacteurs, qui produisent un tiers de l’énergie nucléaire de la Belgique, ont repris leur activité en décembre après avoir été arrêtés durant deux ans en raison de microfissures.

Pour justifier sa demande, le ministère de l’Environnement de la République fédérale s’appuie sur une étude d’experts allemands qui, faute de disposer d’« éléments concrets » que ces fissures présentent un danger, « ne peuvent pas confirmer non plus qu’il n’y en ait pas ».

En mars dernier, l’Allemagne, toujours par la voix de Barbara Hendricks, avait déjà réclamé la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, en France, arguant qu’elle est « trop vieille pour être encore en activité ».

L’an dernier, France Télévisions rappelait que « l’Allemagne est peut-être la championne d’Europe des énergies renouvelables, mais c’est aussi le plus gros pollueur » et que « le charbon, qui remplace l’énergie nucléaire, provoque des catastrophes écologiques ».


COP 21 : l’Allemagne, mauvaise élève de l’UE avec le charbon

Beatrix von Storch

L’islam est incompatible avec la République… allemande

Non, « l’islam ne fait pas partie de l’Allemagne ». C’est la réponse du parti conservateur Alternative pour l’Allemagne (AfD) à la déclaration en sens contraire de la chancelière Angela Merkel, en juillet 2015. La vice-présidente de l’AfD, Beatrix von Storch, a ajouté : « L’islam est une idéologie politique qui n’est pas compatible avec la Constitution allemande. » Aleksander Gauland, deuxième vice-président de l’AfD et chef du parti dans le Brandebourg, en a remis une couche dans une interview pour le Frankfurter Allgmeine Zeitung de dimanche, en soulignant que l’islam est un « corps étranger » et qu’il sera « toujours associé intellectuellement à une volonté de prendre le contrôle de l’État » car « l’islam n’est pas une religion comparable au christianisme catholique ou protestant ».

Uwe Junge, le président de l’AfD dans le land de Rhénanie-Palatinat où les conservateurs anti-immigration ont obtenu pour la première fois près de 13 % des voix aux élections régionales de mars, a lui aussi rappelé dans une interview à la radio publique DLF, que « l’islam est une religion politique ». Junge a aussi rappelé que dire cela n’est pas être contre tous les musulmans, car cela ne s’adresse pas à ceux « qui ont gagné leur place dans notre société en s’adaptant et en s’intégrant ».

L’AfD discute en ce moment de la rédaction de son programme politique qui fera l’objet d’un vote à la convention du parti à Stuttgart, à la fin du mois. Le parti de Frauke Petry continue de grimper dans les sondages où il est désormais donné à 14 % des voix au niveau national.

Malgré les cris outrés en provenance des autres partis et des organisations musulmanes, qui prétendent voir dans les inquiétudes, pourtant légitimes, exprimées par l’AfD l’ombre du nazisme, le mouvement anti-immigration vient de recevoir le soutien indirect de l’ancien chancelier Helmut Kohl, de la CDU, dans la préface à la traduction hongroise de son livre Par souci de l’Europe. Dans cette préface, l’ancien mentor d’Angela Merkel explique, lui aussi, que la religion des nouveaux arrivants est une menace pour notre civilisation judéo-chrétienne.

Selon les données compilées par le Pew Research Center, il y avait environ 5,95 millions de musulmans en Allemagne à la fin 2015 contre 5,07 millions un an plus tôt.

Olivier Bault

Article paru dans Présent n° 8591 daté du 20 avril 2016

Tatjana Festerling

La porte-parole de Pegida : « Par rapport aux partis, nous servons d’éclaireurs »

19/04/2016 – France (NOVOpress) : Tatjana Festerling, porte-parole du mouvement allemand Pegida (« Les Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident »), né fin 2014, était de passage à Paris. Elle a répondu aux questions de TV Libertés sur le sens et les modalités de ce mouvement. L’entretien est en allemand, sous-titré en français.

Chard

Transformer les musulmans en « richesse pour l’Allemagne »

La CSU bavaroise, parti frère de la CDU d’Angela Merkel, voudrait interdire les financements étrangers de l’islam en Allemagne. Dans une interview pour le journal Die Welt publié mercredi, le secrétaire général de la CSU a exposé les propositions de son parti. A l’instar de la loi autrichienne adoptée au début de l’année dernière, la CSU voudrait que les institutions islamiques soient mieux contrôlées. Il s’agirait notamment de faire obstacle à l’influence de pays comme l’Arabie saoudite et les pays du Golfe. Par ailleurs, comme c’est désormais le cas en Autriche, c’est la langue allemande qui devra être utilisée dans les mosquées. Tous les imams exerçant en Allemagne devront aussi avoir été formés dans le pays et « partager les valeurs fondamentales » allemandes.

Les propositions de la CSU ont été critiquées par l’Union islamique turque (Ditib) qui y voit une atteinte à la constitution allemande. La DITIB, feignant de s’étonner que ces propositions ne visent que les musulmans et pas les chrétiens et les juifs, avait déjà critiqué la loi autrichienne en 2015.

Si ces mesures ne sont pour le moment qu’à l’état de propositions, la coalition CDU-CSU et SPD au pouvoir en Allemagne a réussi à s’entendre jeudi sur un projet de loi pour l’intégration des « réfugiés ». Une des mesures prévues consisterait à suspendre pendant trois ans l’interdiction d’employer des non-Européens à des postes pour lesquels il y a des candidats allemands ou européens qualifiés. Le projet de loi prévoit aussi la création de 100 000 emplois payés entre 1 euro et 2,50 euros de l’heure sans perte des allocations auxquelles ont droit les demandeurs d’asile. Et les « réfugiés » auront l’obligation d’apprendre l’allemand. Ceux qui refuseront ces emplois ou l’apprentissage de la langue perdront leurs allocations. Les mesures discutées jeudi par la coalition comprennent également un volet antiterroriste qui sera financé par le contribuable autochtone.

Des autochtones sommés eux aussi de s’intégrer aux nouveaux arrivants. Après les appels à mieux se couvrir lancés aux habitantes de Cologne et les wagons réservés aux femmes sur certaines lignes ferroviaires, voilà que le ministre de la Justice prépare un projet de loi pour interdire les modèles trop dénudés dans les publicités.

Olivier Bault

Article paru dans Présent n° 8589 daté du 16 avril 2016

Viol Europe

Viols du Nouvel An à Cologne : le scandale continue

Taoufik M., un « migrant marocain » de 33 ans, est le premier à être jugé pour sa participation aux agressions sexuelles de la nuit du Nouvel An sur des centaines de femmes allemandes. Le premier… et le seul.

Son parcours est aussi typique que sa mentalité. Une de ces « chances pour l’Allemagne » chères à Angela Merkel. Il faisait le malin dans une émission de télévision se vantant de ses vols à la tire dans le « petit Maghreb » de Düsseldorf quand il a été reconnu par l’une de ses victimes. Une jeune fille de 18 ans. Elle a formellement identifié ce héros de télé connu des services de police pour vols et coups et blessures, comme l’un des quinze Maghrébins qui l’ont agressée sexuellement lors de la nuit du Nouvel An à Cologne.

Taoufik M. vivait dans un foyer de réfugiés (réfugié de quoi ? On ne savait pas qu’il y avait la guerre au Maroc). Plus de vingt plaintes ont été déposées contre lui en deux ans. Ce qui lui a valu sept mois de prison avec sursis…

Plusieurs procès concernant les agressions de la nuit du 31 décembre ont eu lieu. Mais aucun pour agression sexuelle. 1527 plaintes ont pourtant été déposées dont 626 victimes d’agressions sexuelles. Sur les 153 personnes suspectées d’être les auteurs des agressions sexuelles, 103 sont de nationalité algérienne ou marocaine, 68 comme Taoufik M., ont le statut de demandeur d’asile et 18 n’avaient pas le droit de se trouver sur le territoire allemand au moment des faits. Un Algérien a été condamné à 480 euros d’amende pour vol de téléphone portable. Deux autres Maghrébins ont été condamnés à des peines de prison avec sursis pour vol par un tribunal pour mineurs. Aucun des 153 suspects identifiés par les enquêteurs n’a pu être jugé pour viol ou attouchements, faute de preuves suffisantes, « les agressions ont eu lieu dans le noir »…

Après le mensonge des autorités allemandes et la dissimulation des faits par les médias, après l’interdiction par le ministre de l’Intérieur de Rhénanie-Du-Nord-Westphalie d’utiliser le mot « viol » dans les rapports de police (voir l’article d’Olivier Bault dans Présent d’hier) le scandale continue.

Caroline Parmentier

Article paru dans Présent n° 8586 daté du 13 avril 2016

Accueil de migrants : les Allemands commencent à déchanter

08/04/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Les Allemands, jusqu’ici favorables à Angela Merkel et à sa politique d’accueil des migrants, commencent à revenir sur leur position.

L’Ifop nous donne quelques chiffres révélateurs de cette prise de conscience. En effet, en septembre dernier, 55% des Allemands estimaient que « l’accueil de migrants est une chance à saisir pour [leur] pays, car cela permettra de stimuler [leur] économie ». Or ils ne sont que 48% aujourd’hui à défendre cette position.

En parallèle, 33% jugeaient que « [leur] pays compte déjà beaucoup d’étrangers ou de personnes d’origine étrangère, et [qu’] accueillir des immigrés supplémentaires n’est pas possible ». Ils sont maintenant 47%.

Comme le précise le rapport de l’Ifop :

En Allemagne, l’opinion se durcit. Alors qu’en septembre seul un tiers des Allemands estimait que l’accueil d’immigrés supplémentaires n’était pas possible, c’est désormais 47 % de la population, soit près d’une personne sur deux, qui partagent cet avis. Et l’augmentation est plus forte parmi les sympathisants de gauche.

Pour consulter cette étude, c’est par ici !