Tag Archives: algériens

Bouteflika

Santé du président Bouteflika : inquiétude pour lui et pour nous

26/04/2016 – PARIS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie: Hier, la présidence algérienne annonçait par communiqué l’arrivée du chef d’Etat Abdelaziz Bouteflika à Genève pour effectuer un contrôle médical qualifié de « périodique ». Cette annonce relance les inquiétudes sur la santé du président algérien, âgé de 79 ans, qui se déplace déjà en fauteuil roulant et ne parle plus que difficilement.

Même si les proches de Bouteflika détiennent la réalité du pouvoir, celui‑ci n’étant plus qu’une marionnette, sa santé est un enjeu crucial pour l’Algérie. Depuis la crise pétrolière, l’Algérie traverse une crise sécuritaire sans précédent, les revenus tirés du pétrole ne permettant plus de refréner les aspirations révolutionnaires et islamistes de la population. La mort du président Bouteflika dans un tel contexte d’instabilité entraînerait certainement le pays vers un destin à la libyenne.

En cas de renversement du régime, quelles seraient alors les conséquences pour la France ? L’Algérie est un pays de plus de 40 millions d’habitants. Se souvenir de l’exode ayant suivi le Printemps arabe de 2010 et de la complaisance avec laquelle il a été accueilli en Europe permet d’imaginer l’ampleur du flux migratoire que pourrait générer une crise algérienne. En plus d’être sans précédent celui-ci serait également dirigé tout particulièrement vers la France, dont les Algériens partagent la langue et le passé. Notre avenir proche est donc lié à l’avenir de l’Algérie, lequel dépend de la santé du président Bouteflika. Souhaitons‑lui un bon rétablissement…

Cologne Algériens Marocains

Agressions de Cologne : au moins deux tiers de suspects d’Afrique du Nord !

06/04/2016 – PARIS (NOVOpress) : Les agresseurs de la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne, en Allemagne, n’étaient pas réfugiés, ils étaient juste… nord-africains ! Dans une dépêche abondamment relayée, notamment par Le Monde (capture d’écran), l’Agence France Presse établit en effet que, « selon un rapport publié par les autorités locales », « sur les 153 personnes suspectées d’avoir commis des agressions, notamment à caractère sexuel, 103 sont de nationalité algérienne ou marocaine » !

« Dans le détail, ajoute l’AFP, 68 suspects disposent du statut de demandeur d’asile, 18 se trouvaient au moment des faits en situation illégale en Allemagne. La nationalité ou le statut de 47 d’entre eux n’a pas pu être établi avec certitude. » Les agressions sexuelles dont ont été victimes plusieurs centaines de femmes ne seraient donc pas liées à l’arrivée de migrants syriens en Allemagne, semble vouloir dire l’AFP. Et à l’immigration non plus ?

hollande conf de press sept 15

Polémique autour du 19 mars : Hollande soigne ses électorats musulman et communiste… en piétinant l’histoire

20/03/2016 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Pour la première fois, un président français commémore le 19 mars 1962. Cette date est celle du cessez-le-feu ayant suivi la signature, la veille, des pseudos « accords d’Evian ». Si le cessez-le-feu a bien été respecté par l’armée française, il ne l’a en revanche pas été par le FLN. Il y a ainsi eu beaucoup plus de morts après le 19 mars 62 qu’entre le début officiel de la guerre d’Algérie, le 1er novembre 1954 et ce 19 mars. Partiellement désarmés dès janvier 62, puis totalement livrés aux bouchers du FLN à partir du 19 mars, les Harkis paieront un lourd tribut à ce qu’il faut bien appeler la forfaiture de l’appareil d’État français. Plus de 100 000 d’entre eux seront ainsi massacrés, dans des souffrances sans nom.

Leur seul crime est d’avoir loyalement servi la France et cru dans la parole de la République. « Moi vivant, avait ainsi déclaré le général de Gaulle en octobre 59, jamais le drapeau du FLN ne flottera sur Alger ! ». L’association Jeunes Pieds-Noirs a lancé une pétition pour l’abrogation de la loi officialisant le 19 mars 1962, et appelle tous les patriotes à se rassembler le 26 mars prochain à 17 h à l’Arc de Triomphe.

Avant tout préoccupé de sa propre réélection, le président Hollande soigne ainsi non seulement son électorat musulman, ou ce qu’il en reste, mais également son électorat communiste. C’est très volontiers qu’il a cédé aux amicales pressions de la FNACA, cette association d’anciens combattants d’Afrique du Nord — une Fnaca pour le moins sous influence communiste… — qui avait fait de l’adoption de cette date son cheval de bataille.

Après, entre autres, la loi sur la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité (Taubira, 2001), loi qui a soigneusement exclu la traite arabo-musulmane et la traite intra-africaine, pourtant largement plus meurtrière que la traite transatlantique, après la reconnaissance de la « dette imprescriptible » de la France à l’égard d’Israël (Chirac, 2003), la démarche de François Hollande s’inscrit dans le patient, mais efficace travail de sape des « élites » cosmopolites à l’encontre notre pays.


hollande conf de press sept 15

Hollande veut fêter la victoire du FLN

09/03/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

C’est une première dans l’histoire de la Ve République, le « président » Hollande a annoncé sa présence lors des commémorations de la signature des accords d’Évian avec le FLN. Il prononcera un discours au Quai Branly, devant le mémorial national de la guerre d’Algérie. Le 19 mars 1962 correspond au début du cessez-le-feu prévu par les accords signés à Évian le jour précédent. L’Élysée a fait savoir que c’est le cessez-le-feu en lui-même que le président souhaite commémorer, et non la signature de l’accord du 18 mars. Pourtant, les persécutions notamment à l’égard des harkis et des pieds-noirs ont persisté après cette date. Un proche du président souligne la dimension stratégique et politique de l’acte, je cite : « Il va s’en servir pour nous inviter à regarder vers l’avenir ». François Mitterrand estimait, lui, que l’on peut choisir « n’importe quelle date sauf le 19 mars ».

Drapeau-algerie

Algérie : cette guerre qui menace

Source : Boulevard Voltaire

L’Algérie est au bord d’une faillite qui « engendrerait le chaos et pousserait les Algériens à fuir vers l’Europe ».

Il y a maintenant deux ans, j’écrivais un article, en forme de bouteille à la mer, pour Boulevard Voltaire intitulé « Printemps algérien en vue, une catastrophe pour la France ? » Des troubles naissaient alors en Algérie, suite à la nouvelle élection d’Abdelaziz Bouteflika à la tête du pays. Loin de s’être arrangée, la situation du pays s’est, depuis, dégradée. En cause, notamment, la chute des cours des matières premières. Les rentes de gaz et de pétrole (60 % des recettes budgétaires d’Alger) ne rapportent plus autant qu’auparavant et la gérontocratie algérienne ne peut plus calmer la population en l’arrosant d’allocations diverses.

Mohamed Benchicou, ancien directeur du journal Le Matin, estime que l’Algérie est au bord d’une faillite qui « engendrerait le chaos et pousserait les Algériens à fuir vers l’Europe ». Une situation qui n’est pas souhaitable des deux côtés de la mer Méditerranée. Pire : l’Algérie partage une frontière avec la Libye, actuellement en guerre civile suite à la funeste opération de « démocratisation » voulue par Nicolas Sarkozy et son visiteur du soir, l’« intellectuel » Bernard-Henri Lévy.

Les forces de l’État islamique se sont considérablement renforcées lors des derniers mois, et certaines zones libyennes menacent de basculer sous le joug des armées du califat. Boualem Sansal, auteur du roman d’anticipation 2084 – La fin du monde, grand prix du roman de l’Académie française pour l’année 2015, déclarait hier au Figaro qu’un « scénario d’une escalade de la terreur sur le modèle syrien » lui paraissait tout à fait crédible. Je fais mienne sa déclaration et suis au regret de constater que ce que je prévoyais il y a deux ans pourrait n’être que modéré par rapport à ce qu’il se prépare.

Lire la suite

L’Algérie, ce pays cher à nos cœurs, et à nos bourses

L’Algérie est en état de pré-faillite

18/06/2015 – MONDE ((NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le dernier message sur le site de Bernard Lugan, africaniste réputé, est consacré à l’Algérie où François Hollande a effectué sa seconde visite lundi. Ce pays, avec qui la France entretient des relations d’ambivalence, est « En état de pré faillite ».
Le président Bouteflika est moribond et le pouvoir est quasi vacant depuis longtemps. Le pays est gouverné par l’équilibre entre plusieurs clans régionaux et politiques se partageant les deux piliers de l’État, l’armée et les services de renseignements.

Le pays serait dans une situation de crise économique
Il subit aussi de plein fouet une crise économique et sociale. L’accumulation de la corruption et des détournements de fonds alimentent des scandales à répétition au sein des élites du pays. Des élites politico affairistes qui achètent le silence d’une population de plus en plus jeune et de plus en plus instable. Il faut donc craindre le pire quant à l’infiltration des réseaux islamistes au sein de cette société dont l’équilibre est vital pour notre sécurité selon Lugan.

La chute des prix du pétrole a t elle déséquilibré l’économie ?
Le système, qui jusqu’alors était stabilisé, s’effondre progressivement avec la chute des prix des hydrocarbures. En effet, l’Algérie bénéficiait d’une rente gazière et pétrolière très importante avec un baril de brut à 110 $, ce qui était le prix d’équilibre budgétaire du pétrole, selon le FMI. Actuellement, son pétrole est passé à moins de 60 $ le baril.

Quelles sont les conséquences de cette crise ?
Face à la chute de sa rente pétrogazière, l’État providence algérien est condamné à prendre des mesures impopulaires comme l’abandon de projets sociaux et la construction d’infrastructures. Il est aussi condamné à importer des biens de consommation vitaux. Comme dans les années 80, la crise politique et sociale semble alors inéluctable.


L’Algérie, par Vincent Revel

L’Algérie, par Vincent Revel

Lors du conflit algérien, qui a duré de 1945 à 1962, plus de 210 000 algériens ont combattu aux côtés des soldats français pour défendre une Algérie française. Pour nos accusateurs algériens ce ne sont que des renégats qui ne méritent ni considération ni compassion et ceci malgré les crimes violents qu’ils ont eu à subir du Front de Libération Nationale (FLN). Pour notre élite politique déracinée, ces harkis ont été jusqu’à nos jours des personnes fort encombrantes. La République, face à cette guerre appelée pendant longtemps simple maintien de l’ordre, ne sut jamais prendre ses responsabilités. Les jeunes soldats français, envoyés combattre le FLN dans son maquis, n’eurent que très peu de reconnaissance pour leur jeunesse perdue à faire une guerre inutile.

Sur l’Algérie, nous devrions avoir un discours clair. Expliquer qu’avant la présence française, l’Algérie n’existait pas en tant que pays et nation. Avant l’arrivée de l’islam, au VIIème siècle, la partie nord de ce grand territoire appartenait à l’empire byzantin, héritier de l’empire romain. Les musulmans, lors de leur conquête, réprimèrent avec brutalité la résistance des tribus Berbères qui furent contraintes de subir une arabisation forcée de la part des vainqueurs. Sous la domination ottomane, du XVIème siècle jusqu’à l’arrivée des français en 1830, les barbaresques d’Alger vécurent de façon autonome face à la souveraineté turque. Ils s’enrichissaient grâce aux pillages et à la vente des esclaves qu’ils capturaient le plus souvent sur les côtes européennes. Malgré leur pouvoir de nuisance sur la méditerranée occidentale, les deys d’Alger ne contrôlèrent jamais plus qu’une petite bande côtière. Il fallut vraiment attendre l’intervention des forces armées françaises pour voir l’Algérie prendre forme et être découpée en trois départements français par la IIème République en 1849. De nombreux colons vinrent s’installer en Algérie, mirent en valeur ses terres par un savoir faire agricole et équiperont le pays par leurs ingénieurs (image en Une : le pont El-Kantara à Constantine construit en 1860, photochrome datant de 1899).

Lire la suite

Des Algériens vont pouvoir toucher des pensions d’invalidité françaises

Des Algériens vont pouvoir toucher des pensions d’invalidité françaises

02/12/2014 – TOULOUSE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Un arrêt rendu mercredi dernier par la cour d’appel de Toulouse vient préciser une loi du 31 juillet 1963 prévoyant une pension d’invalidité pour les victimes civiles de violences ou d’attentats pendant la guerre d’Algérie.

Jusqu’à présent, pour bénéficier de cette pension, il fallait être français au moment de la promulgation de la loi, en 1963. Pour la cour d’appel de Toulouse, il ne fait aucun doute qu’un Algérien blessé pendant la guerre d’Algérie et devenu français, en 2008, doit également bénéficier de cette pension et conclut : « La différence de situation instaurée par cette loi entre des victimes civiles de nationalité française ou algérienne ne justifie pas une différence de traitement au regard de l’objet des pensions ».

Cet arrêt crée un précédent et l’on peut se demander combien d’Algériens victimes d’attentats commis par d’autres Algériens vont pouvoir réclamer une compensation française.

Crédit photos : Saber68 via Wikipédia (cc).

[Lu sur Internet] Patriotes algériens, choisissez votre fidélité ! - par Gabriel Robin

[Lu sur Internet] Patriotes algériens, choisissez votre fidélité ! – par Gabriel Robin

03/07/2014 – PARIS (via Boulevard Voltaire)
L’Algérie a accompli un parcours footballistique extraordinaire et inattendu lors de cette coupe du monde brésilienne. Passés près d’une qualification historique face à l’ogre allemand, les joueurs algériens ont fait montre d’un grand courage et d’un patriotisme sans faille. Ils ont prouvé que le cœur et l’abnégation mis au service au service de la nation chérie, peuvent parfois abattre des montagnes.

(…)

Parmi les joueurs composant cette équipe, 16 sont nés en France et 13 de ceux-ci sont binationaux. Nombre d’entre eux ont fait le choix de l’équipe nationale algérienne car ils savaient ne pas avoir leur place sportivement en équipe de France. Certains ont cependant choisi l’équipe algérienne par patriotisme, leur âme penchant vers ce qu’ils considèrent être leur patrie charnelle. Et on peut constater qu’ils n’ont pas fait une erreur en se laissant guider par leurs sentiments. Car, à l’instar de l’équipe grecque, une équipe homogène et décidée peut compenser un manque de joueurs vedettes. Cela vaut pour le sport comme pour toutes les autres activités humaines, l’homme est un animal grégaire et ne s’entend jamais aussi bien qu’avec ses semblables les plus proches.

(…)

Partant de ce constat, et compte tenu des difficultés qu’affrontent les sociétés algériennes et françaises (dont le problème d’intégration des binationaux algériens), peut-être ces jeunes tiraillés entre deux patries doivent-ils faire le choix d’aider leur pays d’origine à grandir, et ainsi opter pour le retour ? Quand on se revendique d’un ailleurs avec autant de véhémence, il faut mettre ses actes en conformité avec ses discours.

Gabriel Robin

Crédit photo : DR

Pour lire le texte dans son intégralité

Algériens en France : bombe à retardement - par Guillaume Faye

Algériens en France : bombe à retardement – par Guillaume Faye

03/07/2014 – PARIS (via le blog de Guillaume Faye)
Les émeutes provoquées par les supporters algériens au cours du Mondial de foot ont des implications stratégiques et géopolitiques dont bien peu ont conscience. Un processus de guérilla est enclenché. Explications.

Toute la nuit du 27 au 28 juin, Alger a dansé et chanté pour fêter la victoire en 8e de finale des Fennecs (équipe de foot nationale) contre l’équipe de Russie. Aucun incident n’a été à déplorer. Sinon, les fauteurs de trouble auraient passé un sale quart d’heure entre les mains des unités spéciales de l’armée. Rien de tel dans les villes françaises où les jeunes Algériens (naturalisés ou non) ont ”fait la fête ” en saccageant tout sur leur passage, dans une impunité quasi totale.(1)

De manière croissante, au terme de chaque match que joue l’équipe algérienne, et quel qu’en soit le résultat, le même scénario se reproduit : l’émeute insurrectionnelle au sens propre, avec incendies de véhicules, destructions, pillages de commerces, agressions des forces de police et des pompiers, tentatives d’incendier des habitations, etc. La région parisienne et une dizaine d’autres agglomérations sont touchées. Et ça va continuer avec la poursuite des matches du Mondial. Lors du Mondial 2010, déjà, les Algériens avaient créé des troubles très violents, notamment à Roubaix. En 2009, au terme d’un match Égypte–Algérie, des bateaux avaient été incendiés et coulés dans le Vieux-Port de Marseille. Mais le phénomène monte en puissance.

Sur ordre, les forces de police ont procédé à peu d’interpellations (74 seulement dans toute la France). Il s’agit de ménager les émeutiers maghrébins, de ne pas ”stigmatiser” leur communauté. Bien que Manuel Valls ait qualifié ces événements d’ « insupportables », il les a prudemment minimisés, en rejetant la responsabilité sur une « minorité ». Sauf que cette minorité d’émeutiers est largement soutenue par des milliers de sympathisants et de coreligionnaires . Marine Le Pen, qui a osé s’indigner de ces émeutes et critiqué l’attribution préférentielle de la double nationalité aux Algériens, a été violemment prise à partie par l’oligarchie politico-médiatique et par SOS Racisme, l’officine subventionnée de défense des ”potes”, auxquels personne n’ose toucher mais qui, eux, ne se gênent pas pour toucher à tout.

Lire la suite

#CDM2014 : antifas lyonnais et supporteurs algériens coopèrent dans les émeutes

#CDM2014 : antifas lyonnais et supporteurs algériens coopèrent dans les émeutes

29/06/2014 – LYON (NOVOpress) – Une trentaine de membres de la mouvance antifa lyonnaise, partie prenante du « Collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite » a participé jeudi dernier aux émeutes dans le centre ville de Lyon provoquées par les supporteurs algériens.

Ils sont notamment à l’origine des incidents produits rue de la Barre, en renversant le container à verre afin de fournir des munitions aux casseurs algériens (en Une, photo d’un antifa en action)

Jouant les supplétifs des supporteurs algériens, ils ont par ailleurs fourni du sérum physiologique tout au long des incidents…. Une présence anecdotique puisque les 500 à 800 émeutiers pour la plupart d’origine maghrébine n’avaient pas besoin de cette force d’appoint pour déclencher les violences mais elle montre bien la schizophrénie de cette mouvance antifa prête à s’allier à une population ultra-patriote, très conservatrice et musulmane, au nom de la haine de la France.

Lire la suite

"Le vrai problème c'est l'immigration en France, l'islam n'en est que la conséquence", Damien Rieu de Génération Identitaire [vidéo]

[Lu sur Internet] Damien Rieu, porte parole de Génération Identitaire, sur les émeutes algériennes de Lyon

25/06/2014 – LYON (via Nouvel Arbitre)
Damien Rieu (photo), vous avez couvert en direct  [les] émeutes suivant le match Algérie-Corée du Sud à Lyon, qu’avez-vous vu et ressenti ?

C’était Alger-sur-Rhône. Des bouchons dans toute la ville. Des milliers de supporters algériens, parfois festifs, souvent agressifs et quelquefois violents, contre les forces de l’ordre notamment. Ces dernières étaient retranchées sur les ponts, passives, et servaient uniquement de cible pour « canaliser l’énergie » des supporters. On sent qu’il y avait des consignes de prudence pour ne pas que l’émeute se généralise. Mais la tension était permanente, l’ambiance électrique. Beaucoup de supporters avaient le visage masqué. Au milieu de cette France d’après, cette France Beur,Beur, Beur, on se sentait comme des étrangers.

Puisque la police est impuissante et que l’Etat démissionne, nous allons intervenir à Lyon pour le prochain match en organisant un rassemblement anti-racaille ce jeudi à Guillotière.

(…)

A ce titre, vous avez initié la lutte politique pour parler de retour au pays dans le débat public, pouvez-vous nous en dire davantage ?

Nous constatons chaque jour l’échec permanent de l’assimilation et de l’intégration dans notre pays. Nous ne pouvons forcer des peuples de civilisations différentes à cohabiter pacifiquement. Ca ne fonctionne pas, l’histoire l’a prouvé à chaque fois, sur toute la planète. La France a déjà essayé en Algérie. En retentant l’expérience ici, certains cherchent à créer une nouvelle guerre. Il est temps de divorcer à l’amiable maintenant pour éviter le drame qui se profile. Le retour au pays est la seule solution réaliste et pacifique. Tout autre projet a prouvé son inefficacité. En refusant cette solution, les plus lâches vont nous entrainer vers un nouveau Liban.

Lire la suite

Supporteurs algériens à Clichy-sous-Bois (vidéo)

« Viva l’Algérie » : pourquoi minimiser les agissements des supporteurs algériens ?

23/06/2014 – PARIS (NOVOpress)
La presse nationale évoque des scènes de liesse quant à la victoire d’hier de l’Algérie sur la Corée du sud. Et pourtant, très vite, ces dites scènes vont laisser place, dans différentes villes de France, telles Lille, Roubaix, Lyon (quartiers Vénissieux, Vaulx-en-Velin, La Duchère), Grenoble, Maubeuge… à des scènes de guérilla urbaine et ce, malgré des dispositifs de sécurité mis en place par certaines communes.

Est-ce là une manière de manifester « sa joie » ? A Maubeuge et ses environs, les pompiers sont intervenus pas moins d’une centaine de fois. Parmi les différentes villes citées plus haut, ces dernières ont toutes été les témoins des faits suivants : abribus vandalisés, commerces saccagés et pillés, voitures et poubelles incendiées, jets de projectiles lancés sur les forces de l’ordre dont un cocktail molotov à Villiers-le-Bel, certaines lignes de transports en commun stoppées pour des questions de sécurité des usagers, rues paralysées à Clichy-sous-Bois (photo), etc. Qu’advient-il alors des faits non avérés ? Une fois de plus, quel va être le coût pour les citoyens de ces villes qui n’ont rien demandé ?

Lire la suite

Supporters algériens de football dans le métro londonien : « Allah Akbar, Oussama ben Laden »

19/06/2014 – LONDRES (NOVOpress) – Des dizaines de supporters algériens de l’équipe d’Algérie de football, les Fennecs, déferlent dans le métro londonien en criant « One, two, Three viva l’Algérie » puis ensuite « Allah Akbar, Oussama ben Laden » (à 1min45).

Le site Elkhadra.com qui a mis en ligne cette vidéo n’a pas précisé à quelle occasion exacte ceci s’est produit.

Publié le
L'effet papillon : une partie de balle-au-pied au Brésil détruit des vitres de bus de Creil (Oise)

L’effet papillon : une partie de balle-au-pied au Brésil détruit des vitres de bus à Creil (Oise)

18/06/2014 – CREIL (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Illustration de l’effet papillon ? Tandis que sur les pelouses brésiliennes l’équipe de balle‑au‑pied belge s’imposait sur l’algérienne, un bus des services des transports de l’agglomération de Creil (Oise) a fait les frais de partisans déçus de l’équipe nord‑africaine. Victime de jets de pierres, aux environs de 20 heures, cet événement n’est pas sans rappeler les déchaînements de violence des années passées suite à des parties de balle‑au‑pied disputées par l’Algérie.

Ces actes, loin d’être anodins ou anecdotiques, poussent à s’interroger sur la volonté de s’intégrer de certaines populations, qui semblent plus promptes à défendre l’honneur de leur patrie d’origine que celui de la France dont, pourtant ils profitent des généreux avantages.

Crédit photo : Rogilbert, via Wikipédia, domaine public.

Coupe du monde - L’Algérie, c’est ton pays ? Retournes-y !

Coupe du monde – L’Algérie, c’est ton pays ? Retournes-y !

11/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – Le Bloc identitaire lance une campagne d’affichage « Coupe du monde – L’Algérie, c’est ton pays ? Retournes-y ! »

Coupe du monde - L’Algérie, c’est ton pays ? Retournes-y !Le BI remarque que les soirs de matches de l’équipe d’Algérie, « l’on ne compte plus les affrontements avec les forces de l’ordre, les incendies volontaires de voitures et les dégradations de mobiliers urbains, les pillages de magasins et de boutiques, les agressions anti-françaises et les insultes, provoqués par les supporteurs de l’équipe d’Algérie.
Alors, puisqu’ils sont plusieurs centaines de milliers à clamer dans nos rues que l’Algérie est leur pays et que ce genre de rassemblements entraine le plus souvent des débordements violents dans toute la France, nous demandons au supporter algérien de faire preuve de cohérence : « L’Algérie, c’est ton pays ? Retournes-y ! » »

Par ailleurs le Bloc a demandé l’application des lois existantes face aux risques d’incidents graves provoqués par les supporters de l’équipe d’Algérie durant la coupe du monde de football, comme on le fait pour les supporters français lorsqu’il y a un risque de troubles publics.

Sur le site du Bloc Identitaire on peut commander des autocollants de la campagne (image ci-dessus) , et on trouve une vidéo sur le sujet et un dossier de presse.