Tag Archives: alcool

charcuterie

Recommandations alimentaires: la science perd-elle la tête?

30/10/2015 – SCIENCES (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Une étonnante conjonction d’études vient depuis quelques jours jeter le trouble sur les assiettes et les habitudes alimentaires de nos contrées. Outre une étude de l’université du Michigan qualifiant le fromage de drogue comparable au tabac ou à l’alcool, un docteur californien aurait prouvé que le sucre est en réalité… toxique.
Plus sérieux encore, l’OMS, a publié le 26 octobre un rapport aboutissant ni plus ni moins qu’au classement des viandes rouges et de la charcuterie dans la catégorie des aliments « cancérigènes », au côté du tabac.

Le rapport est néanmoins contesté, notamment par le critique culinaire Périco Légasse
Il est permis d’avoir des doutes quant à la force probante de celui-ci, d’autant qu’il ne se base que sur 10 études, alors que plus de 800 avaient été réalisées.
Autre fait susceptible de fausser la donne : ces études se réfèrent pour 90 % à des données venant des États-Unis, pays peu connu pour la qualité de sa viande et où la consommation de celle-ci n’est en rien comparable à la nôtre : la ration de steak y est en moyenne de 500 grammes, alors qu’elle n’est que de 100 grammes en France ; son taux de lipides est de 24 %, contre 4 % ici.

N’est-il pas étonnant de voir de telles études sortir dans les médias les unes à la suite des autres ?
Effectivement, et l’on pourrait être tenté de s’interroger sur d’éventuels arrières pensées politiques. Le marché européen de la viande, considérablement fragilisé, aura beaucoup de mal à se remettre d’une chute de la consommation de viande, laissant les mains libres au secteur américain en meilleure forme.

On peut également se demander si cette attaque contre la charcuterie, véritable tradition française, n’est donc en définitive pas menée pendant que celle-ci est envahie par des personnes n’en consommant pas. Le Grand remplacement culinaire est-il un prélude au Grand remplacement tout court ?


"Halal test": des bandelettes détectent la présence de porc dans un plat

« Halal test »: des bandelettes détectent la présence de porc dans un plat

21/10/2014 – PARIS (via BFMTV)
Islamisation et business font bon ménage. En tout cas, la création de bandelettes « halal test » (photo) pour détecter la présence de proc dans des plats préparés y aprtcipe allègrement. Cette information, qui n’est pas un hoax « islamophobe », nous est rapporté par nos confrères de BFM TV :

C’est peut-être la prochaine success story à la française: deux amis d’école de commerce, Abderrahmane Chaoui, Algérien de 25 ans, et Vital Julien, Français de 27 ans, s’apprêtent à lancer un produit original, repéré par Le Nouvel Obs: un test à destination des particuliers pour détecter la présence de porc ou d’alcool dans son assiette en dix minutes.

Le mode opératoire est simple: il faut introduire un échantillon de sa nourriture dans un tube, mettre quelques gouttes d’eau chaude, tremper une bandelette et patienter jusqu’à l’apparition du résultat. Le produit demeure encore relativement cher: il est vendu 6,90 euros à l’unité, sur le site Internet de l’entreprise, et est à usage jetable.

Le test ne permet pas de savoir si un aliment est véritablement « halal », c’est-à-dire si la viande qu’il contient provient d’un animal abattu selon le rite islamique, « mais il permet de s’assurer de l’absence de produit interdit par le Coran », explique Abderrahmane Chaoui à BFMTV.com.

A quand le même test pour déceler la présence de viande issu des barbares abattages rituels ?

Crédit phto Une : DR

Alcool au volant : vers la tolérance zéro ?

Alcool au volant : vers la tolérance zéro ?

23/12/12 — 15h00
PARIS (NOVOpress) — Plus une seule goutte d’alcool ou le moindre petit verre de vin avant de prendre le volant, voilà la situation qui pourrait très bientôt prévaloir en France, comme c’est déjà le cas dans divers pays d’Europe, du nord notamment.

C’est en tout cas ce qui ressort des propos du délégué interministériel à la Sécurité routière, Frédéric Péchenard, qui a affirmé dans le Journal du dimanche que l’interdiction de l’alcool au volant pourrait être très prochainement discutée, cette mesure visant prioritairement les jeunes.

Lire la suite

delarue-education-soixante-huitards

Ultimes confessions de Delarue : les souffrances d’une éducation soixante-huitarde

16/11/2012 – 14h00
PARIS (NOVOpress) – Trois mois après la mort de Jean-Luc Delarue, animateur-producteur, le livre de Marie Bernard, « Dernières Confessions », sort en librairie. Jean-Luc Delarue évoque son aliénation à l’alcool et aux drogues (entre dix et douze mille euros dépensés par mois). Une descente aux enfers dont l’origine serait liée à une éducation libertaire désastreuse.

Lire la suite

Quand “Ouest-France” dérape : pour le quotidien rennais, les Bretons seraient des “ alcooliques”

Quand “Ouest-France” dérape : pour le quotidien rennais, les Bretons seraient des “ alcooliques”

14/11/2011 – 11h30
RENNES (NOVOBreizh) –
« Nouveaux déboires d’un rugbyman avec l’alcool. Cette fois, il ne s’agit ni d’un Anglais, ni de Quade Cooper, ni d’un Breton, mais d’un All Blacks. » Sous le titre évocateur « Nu et ivre un All Blacks agresse deux personnes », Laurent Frétigné qui relate la mésaventure survenue au joueur néo-zélandais Zac Guildford dans le blog de Ouest-France Mêlée ouverte (13/11/2011) ne s’embarrasse pas de précautions. Pour lui les Bretons – et les Anglais – seraient des alcooliques. Une généralisation qui pourrait bien tomber sous le coup de la loi.

L’article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse dispose en effet que « constitue une diffamation toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé ». La diffamation est en outre aggravée du fait de son caractère raciste (« en «raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée»). Un délit pénal passible d’un an d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.

On se souvient qu’en janvier dernier, le tribunal correctionnel de Bobigny n’avait pas hésité à condamner trois supporteurs du PSG à un an d’interdiction de stade et à des amendes de 300 à 600 euros pour avoir déployé, lors d’un match contre Lens en 2008 au Stade de France, une banderole sur laquelle était inscrit « Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis ». 

Que le « premier quotidien de France » se laisse aller à publier dans ses colonnes de tels stéréotypes injurieux pour les peuples bretons et anglais ne laisse pas d’étonner. Face à ce qu’il faut bien appeler un dérapage nauséabond, quelle sera la réaction des officines spécialisées dans l’antiracisme judiciaire ? Il est vrai que pour SOS Racisme, la LICRA et le MRAP, très sourcilleux quand il s’agit de défendre des minorités dites « visibles »,  si tous les peuples sont égaux, certains sont manifestement plus égaux que d’autres…

[box class= »info »]Crédit photo : montage captures écran du blog “Mêlée ouverte”[/box]