Tag Archives: acteurs

L’exode blanc du Hobbit

L’exode blanc du Hobbit

03/04/2015 – LONDRES (NOVOpress via Mail Online)
Martin Freeman (photo), la star de la trilogie filmée Le Hobbit n’ira surement pas diner avec Ed Miliband – le leader du parti travailliste Anglais.

Freeman a délaissé la multiraciale Londres pour le comté d’Hertfordshire, il y a plusieurs années.
« Quand j’ai déménagé là, une amie m’a dit: « Ooh ! Il y a beaucoup de blancos par ici » et j’ai répondu : «J’aime les blancs ; je n’ai aucun problème avec eux, du tout. »

L’acteur de 43 ans, ajoute : « Le principe admis était que j’allais me plaindre parce qu’ici ils n’ont pas suffisamment de blues ; pas assez de reggae. Mais je ne suis pas gêné par ça. Le multiculturalisme n’aide pas et n’a jamais aidé, parce qu’à tort ou à raison, il polarise les gens. »
« Le racisme est une chose avec laquelle je ne suis pas d’accord, sous quelque forme que ce soit, mais remarquer qu’il y a des différences est normal. »

Crédit photo en Une : Matthew Blaney, via Flickr, (cc).

« Ils étaient tous pédés », Michel Galabru crée le buzz [vidéo]

07/12/2013 – 21h00
BRUXELLES (NOVOpress) – Les grands médias sont en émoi au sujet du grand acteur français Michel Galabru. Chacun y va de son indignation : « grosse boulette », « dérapage », « crée le malaise », etc.

Il était interviewé jeudi en duplex et en direct par la télévision belge RTBF au sujet de sa participation à un court-métrage, Sacré Charlemagne, d’un jeune réalisateur belge, Adrien François, encore inconnu du grand public. Galabru y joue bénévolement. A propos d’autres tournages auxquels il avait accepté de participer il a déclaré qu’il avait eu parfois des surprises, en particulier une fois : « Ils étaient tous pédés. J’ai été pris comme un pédé moi aussi. »

S’en est suivi un haro général des grands médias. Quel manque d’humour et quel politiquement correct alors que Galabru a été l’un des principaux acteurs du film La Cage aux Folles, en compagnie de Michel Serrault et Ugo Tognazzi. Le plus drôle est que les gamins derrière lui (voir la vidéo) comprenaient tout de suite le style de l’artiste, à la différence de la présentatrice. De même les commentaires des lecteurs des articles publiés sur internet par les grands médias manifestent un sens de l’humour opposé à l’indignation de ces articles.

Publié le
Non, Luchini n’est pas Alceste !

Non, Luchini n’est pas Alceste !

Désormais, parce qu’il est réac revendiqué, parce qu’il prétend qu’il vaut mieux « être indépendant que branché », Luchini, à droite, est devenu comme une évidence. D’autant plus qu’il joue son propre personnage sur la scène. Dans Alceste à bicyclette (copie d’écran en Une), il est sur ses terres à l’Ile de Ré, et il est un « méchant » absolument jubilatoire. Mais ne vous y fiez pas : Luchini n’est pas Alceste !

Lire la suite

Depardieu pas assez rose pour être la personnalité préférée des Français [Billet d'humeur]

Depardieu pas assez rose pour être la personnalité préférée des Français [Billet d’humeur]

Photo : Yannick Noah, Omar Sy, Gérard Depardieu.

03/01/2013 – 18h30
PARIS (NOVOpress) –
Malgré ses efforts, Gérard Depardieu n’est toujours pas la personnalité préférée des Français.

Depardieu l’a mauvaise et broie du noir depuis qu’il a appris qu’Omar Sy était devenu la personnalité préférée des Français désignée par la Bien Pensance. À cette place Sy détrône Yannick Noah, autre héros national qui a tenu la barre pendant plusieurs années. Depardieu a pourtant bien compris que, pour figurer au palmarès de ce trophée très convenu, il lui fallait s’exiler. Ce qu’il fit à grand fracas. Mais hélas trop tard, et trop « minable » selon Jean-Marc Ayrault. Gérard Depardieu ne s’est exilé qu’en décembre 2012, et bien pire encore, en Belgique à deux pas de la frontière avec sa France bien aimée. Petit joueur.

Lire la suite

Pierre Mondy au clair de lune

Pierre Mondy au clair de lune

L’année 2012 aura été marquée par plusieurs disparitions de belles figures du cinéma français. Après Pierre Tornade et Christian Marin, c’est Pierre Mondy qui s’en est allé le 15 septembre à l’âge de 87 ans.

Lire la suite

Sean Connery : l’agent 007 se met au service de la cause de l’indépendance écossaise

Sean Connery : l’agent 007 se met au service de la cause de l’indépendance écossaise

30/05/2012 – 18h45
EDIMBOURG (NOVOpress Breizh) – « Yes Scotland » : le Premier ministre écossais Alex Salmond a lancé vendredi dernier la campagne en faveur du « oui » au référendum d’indépendance. Si la date de la consultation n’est pas encore fixée, celle-ci se tiendra en principe au cours de l’automne 2014. La cause de l’indépendance a reçu le soutien remarqué de l’acteur Sean Connery.

« Je veux que l’Ecosse soit indépendante, pas parce que je pense que nous sommes meilleurs que les autres pays mais parce que je sais que nous sommes aussi valables que les autres pays », a déclaré le leader du Scottish national party (SNP) lors du meeting de lancement de la campagne du « oui » qui s’est tenu le 25 mai dans un cinéma d’Edimbourg. Selon lui « les gens qui vivent en Ecosse sont les mieux placés pour prendre des décisions sur l’Ecosse ».

Si, selon les derniers sondages, un tiers seulement des 5,3 millions d’Ecossais envisagent de voir leur pays sortir du Royaume-Uni, cela ne décourage pas Alex Salmond qui affirme que « pour gagner, et bien gagner, nous allons devoir galvaniser tout le peuple du royaume d’Ecosse ».

Farouchement opposé à cette perspective, le Premier ministre britannique David Cameron (conservateur) avait fait le déplacement en février à Edimbourg pour affirmer sa détermination à lutter contre l’indépendance, tout en proposant que l’Ecosse obtienne des pouvoirs supplémentaires en cas de victoire du « non ».

Actuellement, si le Parlement écossais est compétent en matière de santé, d’enseignement, de justice et d’environnement, les domaines régaliens que sont la diplomatie et la défense restent l’apanage du 10 Downing street.

Dans le combat pour l’indépendance, Alex Salmond peut compter sur le soutien de Sean Connery (photo en Une). Dans un message lu lors du meeting, l’acteur écossais a affirmé que le lancement de la campagne pour le « oui » était « un jour historique pour l’Ecosse ». James Bond a définitivement quitté le service de Sa Majesté pour celui de l’Ecosse.

Crédit Photo : administration américaine, domaine public, via Wikimédia
Fin de l'omerta qui règne à Hollywood en matière de pédophilie ?

Fin de l’omerta qui règne à Hollywood en matière de pédophilie ?

09/01/2012 – 08h
LOS ANGELES (NOVOpress) –
C’est Corey Feldman (photo) qui jette un pavé dans la mare lors d’un entretien accordé au journal The Sun. Un entretien qui pourrait faire grand bruit. Enfant star des années 80 avec des rôles dans The Goonies, Stand by Me ou The Lost Boys, il a révélé au quotidien avoir été victime de pédophilie. Un crime qui se serait produit sur les plateaux de tournage d’Hollywood. Mais Corey Feldman ne se contente pas de seulement dénoncer le crime dont il a été victime puisqu’il s’apprêterait à donner le nom de deux personnes bien connues du milieu du cinéma qui auraient abusé de lui. Corey Feldman a en effet décidé d’écrire un livre dans lequel il racontera les agressions abjectes qu’il a subies ainsi que d’autres enfants-acteurs. Il en profitera alors pour citer le nom de deux coupables.

Une décision mûrement réfléchie qui aurait été prise suite au décès brutal de Corey Haim lui aussi victime du crime de pédophilie.

Il décrit des scènes bouleversantes et ignominieuses notamment la manière dont certains hommes ont abusé de lui : « en gros, j’étais allongé là, prétendant que je dormais alors que ces hommes faisaient leurs affaires ». Il explique également que la mort de son ami Corey Haim due à une surdose médicamenteuse tire son origine de ces abus. Mais surtout la plainte déposée par un ancien enfant-acteur pour abus sexuel à l’encontre du célèbre agent Martin Weiss l’a incité à briser le silence.

Lors de cette confession il affirme également : »Corey et moi avons été utilisés comme boucs émissaires … Les gens doivent connaître la raison pour laquelle Corey et moi avons été rejetés comme des chiens battus envoyés à la fourrière, afin que personne ne puisse plus travailler avec nous ». Ces révélations font naturellement penser à l’existence d’un véritable réseau de pédophilie qui régnerait en toute impunité à Hollywood.

La prochaine sortie du livre de Corey Feldman sera surtout l’occasion d’analyser l’attitude des médias du système. Toujours prompts à dénoncer la pédophilie au sein de l’Eglise et utilisant sournoisement l’amalgame, l’honnête citoyen pourra observer si la couverture médiatique d’un tel scandale dont les faits et les personnes incriminées risquent de heurter le politiquement correct, condamne ces agissements comme ce fut le cas dans le cadre d’agressions commises par des membres de l’Eglise.

Crédit photo : Glenn Francis, licence CC.