Tag Archives: abbé Iborra

Eglise catholique, la fin de l’ethno-masochisme ?

Eglise catholique, la fin de l’ethno-masochisme ?

08/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Depuis plusieurs décennies et alors que les pays européens sont confrontés à des vagues de plus en plus importantes d’immigrés extra-européens (principalement issus du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne), l’Eglise catholique tient sur l’immigration un discours pour le moins troublant. Dans de nombreuses déclarations épiscopales et pontificales (depuis Pie XII jusqu’à François), l’émigration est posée comme droit fondamental et l’attention est presque exclusivement portée sur le sort des immigrés. Les pays d’accueil, dont l’équilibre socio-économique, l’homogénéité culturelle et la cohésion nationale sont remis en cause, sont très largement ignorés.

Il est également notable que la hiérarchie catholique se lamente régulièrement sur le sort des immigrés (migrants ou déplacés en novlangue), à Paris comme à Lampedusa, sans s’interroger sur la responsabilité des pays de départ et sur les mesures à prendre pour mettre fin à des vagues migratoires suicidaires tant pour pays touchés que pour les immigrés eux-mêmes. Les déclarations du pape François le 8 juillet dernier sont, sur ce point, consternantes : « Lampedusa doit être un phare pour le monde entier (…) Que nous ayons le courage d’accueillir ceux qui cherchent un monde meilleur. Merci pour votre tendresse. ». Nombreux sont les catholiques enracinés, attachés à la survie de leur peuple et à la préservation d’une civilisation européenne multimillénaire et riche de tant de trésors, qui revendiquent le droit de ne pas avoir ce courage-là ! D’autant que le vrai courage se trouve plutôt du côté de la résistance au raz de marée migratoire et de l’affirmation identitaire que de celui du « laisser-faire, laisser-passer », de l’antiracisme médiatique et de la lâcheté maladive de nos politiciens.

Heureusement, des pasteurs courageux et réalistes perdurent et – nouvelle génération aidant – se multiplient, contre vents et marées. L’homélie de l’abbé Iborra (photo) du 4 octobre, à l’occasion de la messe de rentrée de l’équipe du blog le Rouge et le Noir est un bel exemple de ce nouvel élan, qui ouvre des brèches dans le consensus mou des milieux catholiques : « Nous aussi nous aurions envie de crier comme les carmélites d’autrefois : « Le monde est en feu ». En feu sous la double action du libéralisme libertaire et de l’impérialisme islamiste. Par-delà nos valeurs, ce qui est menacé, c’est la survie même du socle ethnique de nos peuples européens et de la communauté culturelle qu’ils forment, civilisation spirituelle façonnée par une histoire bimillénaire. » Bravo monsieur l’abbé !

Pierre Saint-Servant

Crédit photo : Gonzague Bridault(c)