Poitier : Génération Identitaire était là pour accueillir Bernard Cazeneuve

Poitiers : Génération Identitaire était là pour accueillir Bernard Cazeneuve

28/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le premier tour des élections départementales a confirmé le déclin du parti socialiste dans sa popularité comme dans ses résultats électoraux. Les ministres du gouvernement se sont mis, contre toute déontologie, en route pour la campagne du second tour.

A Poitiers, c’est le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve qui était venu soutenir les militants socialistes aux salons de Blossac. Il y a discouru, sans rire, des graves dangers de la délinquance routière, reléguant ainsi d’autres thèmes encore plus anxiogènes et primordiaux au rang d’idées fantômes.

Loin de la passivité régnante en matière d’opposition, les militants de « Génération Identitaire » se sont mobilisés pour l’accueillir.

Ils étaient présents pour lui rappeler que si l’esprit du 11-Janvier impose désormais aux Français d’être Charlie, ils avaient choisi, eux, d’être Charlie Martel.

Ils n’ont cependant pas eu le temps de déployer leur banderole, aussitôt maîtrisés par des policiers en civil présents pour contrôler avec vigueur la libre expression sur la voie publique.
Ainsi donc, le message n’avait même pas eu le temps d’être lu qu’il était censuré, un comble !

Le journal Poitou Info est allé à la rencontre de cette jeunesse militante pour connaître son analyse sur la liberté d’expression aujourd’hui en France.

Julien, responsable de « Génération Identitaire » Poitou, ainsi que Laure-Line, militante expliquent que la liberté d’expression ne peut pas s’exercer avec un esprit manichéen ; et que la vraie démocratie est celle permettant la liberté de parole et de pensée accordée à tous. Ils font la constatation d’un pouvoir ayant mis en place une véritables police politique de la pensée à travers leur exemple et celui de la manif pour tous.

Génération Identitaire milite également pour la sauvegarde des valeurs traditionnelles et historiques, afin d’éviter que les Français oublient leurs racines et leur mémoire en se laissant absorber par la mondialisation marchande et l’immigration massive. Plus que tout, le groupe d’action se définit comme un rempart à l’islamisation de la France, qu’il dénonce, combat et contre lequel il met en garde.

Gironde : L’ex-numéro un du PS à nouveau condamné, cette fois pour harcèlement homosexuel

Gironde : L’ex-numéro un du PS à nouveau condamné, cette fois pour harcèlement homosexuel

28/03/2015 – BORDEAUX (NOVopress via Infos Bordeaux)
L’ex-numéro un du Parti socialiste en Gironde, toujours vice-président du conseil régional, (au centre sur la photo) a été condamné hier à un an de prison avec sursis et à deux ans d’interdiction de droits civiques pour harcèlement à l’encontre de son jeune directeur de cabinet, Alexandre Metzinger.

Ce dernier avait été assailli de « centaines de courriels amoureux ou sexuels, jusqu’à ce que le collaborateur, à bout, démissionne ». Six mois après l’embauche comme directeur de cabinet du maire du Taillan, d’Alexandre Metzinger, fraîchement diplômé de Sciences Po et âgé de 25 ans, les relations entre les deux hommes changent. «Il y a des envois de mails indécents évoquant des sentiments amoureux et demandant des faveurs sexuelles malgré des refus répétés», constate la présidente du tribunal Cécile Ramonatxo.

Plusieurs passages ont été lus lors de l’audience «Si tu veux essayer avec un garçon, je suis là…» et «J’ai besoin de cette relation physique entre nous». Le procureur Jean-Louis Rey parle de «pratiques relativement hards» évoquées par le prévenu dans ces mails.

Le tribunal correctionnel de Bordeaux est allé au-delà du ministère public, qui avait requis six mois de prison avec sursis contre Ludovic Freygefond, 43 ans, maire de 2001 à 2014 du Taillan-Médoc, dans la grande agglomération bordelaise.

La défense, de celui qui est toujours vice-président du conseil régional, a plaidé « la passion qui chasse la raison », l’élu étant « devenu fou amoureux de ce garçon ».

Ludovic Freygefond devra également verser près de 70 000 euros de dommages et intérêts à l’ex-directeur de cabinet, au titre des préjudices matériel et moral.

En novembre 2014, l’ancien premier secrétaire départemental du parti socialiste était également condamné à 18 mois avec sursis et cinq ans d’inéligibilité pour une affaire distincte de « prise illégale d’intérêt » et de « corruption passive », en lien avec une opération immobilière. Ce dernier a fait appel de ces deux jugements.

Crédit photo : DR.

Lyon : De la prison ferme requise contre un policier qui avait créé une page Facebook anti-islamiste

27/03/2015 – Paris (NOVopress)
Le mardi 24 mars 2015 se tenait au tribunal correctionnel de Lyon le procès d’un agent de police de la même ville. Il était poursuivi devant la 6e chambre du tribunal correctionnel pour « provocation à la discrimination raciale ou religieuse. »

Le parquet de Lyon a requis la lourde peine (pour pareils faits) de huit mois de prison dont cinq ferme, assortie de l’interdiction d’exercer contre ce policier pour des propos tenus sur le terrorisme islamiste.

En septembre 2014, le prévenu a commencé à réagir à la décapitation du Français Hervé Gourdel, enlevé puis assassiné par des jihadistes algériens, sur une page Facebook qu’il a créée. Parmi les slogans présents sur sa page Facebook : « Non à l’islamisation de la France. »

Présente parmi les 1.300 amis de la page, une policière l’a dénoncé auprès d’un de ses supérieurs. Une enquête s’en est suivie sous l’autorité de la direction de la sécurité publique qui a saisi le tribunal.

A l’audience, le prévenu a reconnu avoir « été maladroit », mais s’est défendu de tout amalgame.
Ce à quoi la présidente a répondu dans une mise en parallèle invraisemblable que :

ses propos et ceux déposés sur sa page Facebook étaient “du même registre” que les faits que le prévenu dénonçait.

La page Facebook polémique a été fermée et une procédure disciplinaire à l’encontre du policier lyonnais est en cours.

Et pendant ce temps, des djihadistes de retour de Syrie se baladent en liberté et en toute impunité.


 

 

 

Crédit photo : wim hoppenbrouwers via Flickr (cc)

Italie : Des enfants handicapés expulsés pour loger des clandestins nigérians

Italie : Des enfants handicapés expulsés pour loger des clandestins nigérians

27/03/2015 – SAVONE (NOVOpress)
Une fois n’est pas coutume, c’est un curé qui se met à dénoncer le débarquement sans fin des « réfugiés » et à expliquer que les gens n’en peuvent plus. Le curé de San Dalmazio, à Lavagnola, dans la ville de Savone en Ligurie, l’abbé Giovanni Lupino, était, il y a peu encore, un chaud partisan de « l’accueil ». Il se faisait gloire d’avoir recruté pour son église un sacristain musulman, Abdel Majid, avec lequel il avait organisé « un tournoi de foot du cœur », entre immigrés tunisiens de Lampedusa et autochtones, « pour faire comprendre que Lavagnola était prête à accueillir les amis étrangers ».

L’abbé Lupino a pourtant écrit au préfet, il y a quinze jours, pour se plaindre de la situation insupportable faite à sa paroisse, « qui a dû accueillir, de force, deux couples de Nigérians ». N’ayant reçu aucune réponse, il a transmis sa lettre à Il Secolo XIX, le grand quotidien régional, qui en publie les principaux passages.

Les « réfugiés » avaient été confiés à la coopérative « Il Faggio », une des nombreuses organisations dites « charitables » qui se partagent le juteux business de « l’accueil » en Italie – on a pu parler à ce propos d’ « un véritable marché de la chair humaine ». Cette coopérative a passé une convention avec la préfecture de Savone, aux termes de laquelle elle loge les « réfugiés » et leur assure « des services spécifiques pour l’intégration, dont le soutien socio-psychologique, l’assistance linguistique et culturelle, l’assistance sanitaire, les services d’information légale et d’orientation sur le territoire ». 14 « médiateurs interculturels » sont salariés pour cela.

La coopérative « Il Faggio » était censée loger les Nigérians dans un de ses centres d’accueil de la province, à Cairo Montenotte. Mais le maire (de gauche) « a refusé d’accueillir de nouveaux immigrés, en raison de la présence déjà massive d’étrangers, envoyés par la préfecture lors des différents débarquements » sur les côtes italiennes. Les Nigérians ont donc été installés « provisoirement » au presbytère de San Dalmazio, dans un logement prévu pour les mineurs handicapés. Comme il était à prévoir, ce provisoire est en passe de devenir permanent, d’autant plus que les femmes nigérianes sont toutes les deux enceintes – c’est leur manière habituelle de prendre possession d’un territoire.

Lire la suite

Une auto-école parisienne propose une formation en arabe

Une auto-école parisienne propose de passer le code en arabe

26/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Dans un français attaqué au hachoir, ABIR CFR présente sa formule en arabe via internet. Il ne s’agit pas de cours de langues orientales, ni même d’une maison d’édition spécialisée dans les ouvrages bilingues, mais d’une auto-école parisienne qui dispense des leçons de code en arabe.

abir cfr

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Outre l’aspect professionnel douteux, quel affront fait à la France que de vouloir y évoluer, à pied ou en voiture, sans faire l’effort premier de se familiariser avec la langue. Il n’est même plus exigé des instances que la langue soit pratiquée pour préparer à l’examen du permis de conduire !

Bienvenue sur ABIR CFR
La CONFIANCE S’ACQUIERE Elle Ne Se DEMANDE Pas !!

Notre équipe dynamique vous accueille dans des locaux sympathique et vous propose la formation au code de la route, au permis B à la conduite accompagnée (AAC), au permis A (moto), au BSR et à la formation handicapée PMR HANDI PERMIS.

Notre auto-école à deux spécialitées, la formation accéléré avec des stage de code sur 5 jours et la formation en arabe grâce à nos moniteurs diplomé en français et en arabe.

Profitez de notre formation en ligne au code de la route.
Retrouvez des cours multimédia, des tests et examens de code sur internet.

Après les horaires de piscine aménagés, le halal dans les cantines, voici l’auto-école spécialisée en cours de langue arabe.

Cet abandon de la rue dans sa vie publique est laissée aux populations musulmanes et autres qui ne manqueront de s’en saisir pour le transformer en un « chez eux » reconstitué.

Crédit photo : ronramstew via Flickr (cc)


 

Gestion de la barbarie : le livre de chevet des islamistes

Gestion de la barbarie : le livre de chevet des islamistes

27/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Gestion de la barbarie (Abu Bakr Naji) se veut le parfait manuel du djihadiste. Cette « bible » du terroriste musulman, passée inaperçue ou presque en France, est surnommée le « Mein Kampf des islamistes ».

Écrit en arabe et publié sur Internet en 2004, ce livre est traduit en plusieurs langues. Son auteur, Abu Bakr Naji, est l’un des théoriciens les plus lus parmi les chefs djihadistes, aussi bien au sein de l’organisation État islamique que d’Al-Qaïda ou de Boko Haram.

Pendant 248 pages, Abu Bakr Naji décrit la stratégie du chaos nécessaire pour soumettre l’Occident à l’islam. La méthode est simple : viser les touristes occidentaux dans les pays arabes (attentat de Charm el-Cheikh du 23 juillet 2004 – 88 morts) ; assassiner les journalistes (un principe appliqué par l’organisation de l’État islamique) ; kidnapper les employés des compagnies pétrolières (la prise d’otages d’In Amenas en Algérie par un groupe islamiste dissident d’Al-Qaïda au Maghreb) ; commettre des attentats de manière répétée afin de créer un sentiment de peur (Irak depuis la seconde guerre du Golfe, attentats aux USA et en Europe).

L’autre objectif de Gestion de la barbarie est de faire du monde arabe un gigantesque califat islamique. Pour y parvenir, Abu Bakr Naji dit qu’il faut s’appuyer sur la violence et la misère subies par les populations locales pour gagner leur confiance : promettre une sécurité accrue, une protection sociale ou encore l’application de la charia. Abu Bakr Naji projette de voir la Jordanie, l’Arabie saoudite, le Yémen, la Turquie, le Pakistan ou encore le Maroc rejoindre son califat.

Publié en 2007 par les Éditions de Paris, une maison d’édition basée à Versailles et spécialisée notamment dans les ouvrages en lien avec l’islam, le livre est en vente libre. Sur Amazon, où il figure à la 56e place des meilleures ventes dans la catégorie « terrorisme », l’éditeur le présente ainsi : « Ce document hallucinant donne un sens aux informations de la presse. Il faut le lire et le faire connaître pour qu’il ne soit pas dit : Nous ne savions pas ! ». Une bonne formule pour justifier la publication de cette méthode du djihadisme tout en augmentant ses ventes.


Crédit photo : Jean-François Gornet via Flickr (cc)

Le projet de réforme du droit d’asile va accélérer le Grand remplacement

Le projet de réforme du droit d’asile va accélérer le Grand remplacement

25/03/2015 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Le site Polemia.com fait le point sur le projet de loi de réforme du droit d’asile porté par le gouvernement Valls. En décembre dernier, le texte a été approuvé en première lecture à l’Assemblée.

Bernard Cazeneuve a souligné que le projet transposait deux directives européennes

Mais ce projet part aussi du constat d’un système à bout de souffle, notamment les délais trop longs sur les dossiers, la saturation du dispositif et le coût exponentiel des aides aux demandeurs d’asile. Malgré une fermeté affichée, le projet de loi a cédé face aux groupes de pression immigrationnistes.

Ce qui ressort du texte, c’est avant tout le renforcement des droits des demandeurs d’asile ce qui favorise le Grand remplacement

L’objectif est tout d’abord de ramener les délais de traitement des dossiers de deux ans à neuf mois, en simplifiant les procédures et en renforçant les moyens. Puis un autre objectif est d’améliorer la protection des personnes, de leurs conditions d’accueil en prévoyant la création de 4 000 places supplémentaires au sein de structures d’hébergement.

Le texte généralise l’effet suspensif des recours contre les décisions refusant l’asile, il prévoit que les demandeurs d’asile soient conseillés sur les droits, il harmonise les aides financières, il étend les droits en termes de réunification familiale et de documents de voyage afin de faciliter « L’intégration à la société française ».

Le projet de loi prévoit aussi de disséminer l’immigration sur tout le territoire

Plus de 50% des dossiers sont déposés en Ile‑de‑France et en Rhône‑Alpes. Afin d’équilibrer géographiquement les dossiers, l’hébergement sera désormais réparti sur tout le territoire de manière obligatoire, réalisant le Grand remplacement près de chez vous.

Lire la suite

Mairie de Paris : la poubelle « Bagatelle » à deux millions d'euros

Mairie de Paris : la poubelle « Bagatelle » à deux millions d’euros

25/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Deux millions d’euros, c’est le prix qu’ont versé les Parisiens pour le renouvellement de leurs poubelles publiques pourtant en bon état. Mais il y avait une envie de poubelles designs dans les sphères sophistiquées de la mairie de Paris.

Celle qui aura remplacé la familière poubelle verte d’ici fin 2016 sera la poubelle « Bagatelle », high-tech en “acier haute limite élastique”.

On attend avec impatience la grille d’égout en néo-art déco dessinée par Jean-Paul Gaultier.

Outre son aspect bobo qui a été primé, elle aurait l’avantage d’être anti-déflagration en cas d’engin explosif. Ce qui explique peut-être pourquoi les premiers modèles ont été installés du côté de Barbès ?



Crédit photo : Benoît Paqueteau via Flickr (cc)

Vu sur Facebook

Entretien avec Alain de Benoist

Publié le
[Tribune] Lendemain d’élection ! Par Vincent Revel

[Tribune] Lendemain d’élection ! Par Vincent Revel

24/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
« L’honneur est sauf » et « les valeurs de la République sont sauvées » ! Voilà un résumé, il est vrai réducteur mais bien réel malgré tout, des commentaires de Manuel Valls et de Nicolas Sarkozy. La “bête immonde”, selon notre système de désinformation, n’est pas arrivée en tête des élections départementales.

Peu importe que les chiffres soient délibérément tronqués par le fait de l’addition des résultats de l’UMP, de l’UDI et du Modem, peu importe de préciser que le Front National, seul face à tous les autres, puissent rassembler près de 26% des votants, peu importe que le système en place soit élaboré pour faire en sorte que le même Front National ne puisse être représenté dans les assemblées départementales à la hauteur et au prorata de ses résultats obtenus dans les urnes, « l’honneur est sauf » selon nos défenseurs modernes des libertés individuelles. Tous ne cessent d’employer le mot valeur, tous se précipitent pour endosser le rôle du gentil défenseur de la République. Election après élection, leur univers s’écroule autour d’eux mais jamais ils ne se remettront en cause. Les électeurs du Front National augmentent continuellement depuis près de quatre ans. Leur politique affiche ses échecs et ses limites mais rien ne fait et rien ne fera changer nos nouveaux censeurs car nul ne peut raisonner des idéologues fanatiques.

Lire la suite

Jamel Debbouze

Montée du Front national : Jamel Debbouze demande aux Français d’«arrêter de flipper»

24/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
En pleine promotion de son film “Pourquoi j’ai pas mangé mon père ?”, Jamel Debbouze a tenu à revenir sur le score du Front national au premier tour des élections départementales. Celui-ci a tenté de se rassurer comme il peut en déclarant notamment : “Les choses progressent. Le raz-de-marée que l’on attendait n’a pas eu lieu finalement”.

Jamel Debbouze ne semble vraiment pas comprendre pourquoi les Français votent aujourd’hui massivement Front National :

Si j’avais envie de raconter quelque chose à travers ce film c’est «N’ayez plus peur». De quoi on a peur ? Du chômage, de l’écologie, de la crise. On vit dans un monde où on flippe. J’ai envie de dire aux gens: arrêtez de flipper

Pour arrêter de “flipper”, il faudrait peut-être commencer par mettre fin à l’immigration et à l’islamisation de la France. Face à la menace du Grand Remplacement, les Français entendent surtout signifier qu’ils ne sont pas décidés à disparaître.


cornemuse_bagpipes

Ils ne veulent plus de cornemuses dans les rues de Londres

24/03/2015 – LONDRES (NOVOpress)
Le lundi 23 mars, la mairie de Londres a rendu public un nouveau code de conduite (voir les nouvelles règles sur http://buskinlondon.com/) pour les musiciens de rue qui ont choisi de travailler à Londres. Et la cornemuse, l’instrument traditionnel écossais par excellence, est désormais “déconseillée” car susceptible de produire des sons “qui peuvent rapidement déranger” (sic)…

A force de multiplier les règles restrictives, certains s’inquiètent de voir une majorité de quartiers londoniens se transformer en zones interdites aux musiciens. Sur Twitter, une campagne de soutien aux musiciens de rue a été lancée à partir du hashtag #BackBusking.


Lire la suite

Les Observatoires du Grand Remplacement et de l’islamisation scellent un partenariat

Les Observatoires du Grand Remplacement et de l’islamisation scellent un partenariat

23/03/2015 – FRANCE (NOVOpress via Observatoire du Grand Remplacement)
Le gouvernement français a officiellement décidé d’augmenter les naturalisations d’étrangers, les régularisations de clandestins, et les visas délivrés aux pays d’Afrique du Nord et d’Afrique noire, sources principales d’immigration musulmane. Afin d’apprécier les flux migratoires et la présence d’individus d’origine étrangère sur le sol national, de manière quantitative et qualitative, les Observatoires du “Grand Remplacement” (www.grand-remplacement.com) et de l’islamisation (www.islamisation.fr) vont travailler de pair afin d’informer la population française sur les chiffres de la substitution de population, amorcée depuis 40 ans et accélérée depuis 10 ans. Ce tsunami migratoire représentant un péril mortel pour notre civilisation, nous ne pouvons plus nous permettre de faire dans la dispersion: c’est donc dans un esprit d’union, face à l’urgence de la menace, que nos deux observatoires vont sceller un partenariat afin de lutter encore plus efficacement.

François Héran, directeur de l’Institut national d’études démographique (INED) a prévenu “Le brassage va continuer, ce n’est pas que je sois pour ou contre, c’est une question objective : l’immigration deviendra le premier moteur de croissance de la population, alors forcément le brassage va progresser, et rien ne l’arrêtera, donc il vaut mieux s’y préparer que d’essayer de nier la réalité.” (François Héran, 27 janvier 2007, Soir 3, France 3).

Face à des élites aveugles qui précipitent le pays dans le chaos multi-ethnique sur fond d’islamisation rampante, notre tâche consiste à diffuser au maximum nos informations afin de précipiter la prise de conscience des Français sur les graves dangers qui pèsent sur l’avenir de leur pays.

Michèle Tribalat, collègue de François Héran à l’INED, parle elle de “phénomènes de sécession territoriale”, et se prépare à “voir apparaître des revendications politiques d’un droit dérogatoire sur base ethnico-religieuse” (Michèle Tribalat Revue générale de Stratégie, janvier 2007). C’est pour que de telles analyses soient étayées par des chiffres et des faits quotidiens (constructions de mosquées et d’écoles musulmanes, revendications communautaires) que L’Observatoire du Grand Remplacement lancé par les Identitaires – et parrainé par Renaud Camus – et l’Observatoire de l’islamisation, dirigé par l’essayiste Joachim Véliocas opèrent ce rapprochement. L’union fait la force !

Crédit photo : DR.

La France en quête de sécurité

La France en quête de sécurité

22/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le « vivre ensemble », la société française, du moins à travers ses médias, le prône à outrance, mais dans sa réalité, elle en prend la mesure et s’en défie.
La France est en quête légitime de sécurité intérieure.

En effet, depuis les attentats de janvier, le service de la protection (SDLP), rattaché au ministère de l’Intérieur, qui compte près de 770 fonctionnaires est débordé par les demandes de personnalités, certaines encourant de véritables risques, d’autres s’étant laissés gagner par la peur ambiante. La menace est, de toute façon, bien réelle.

Depuis l’attentat de l’Hypercacher, porte de Vincennes, les lieux de culte et écoles juifs sont sous protection militaire.

Dans le secteur privé, c’est la demande d’agents de sécurité qui explose et le secteur recrute à tour de bras devant l’anxiété nouvelle des grands commerces, des sites industriels sensibles, des lieux accueillant le grand public.

Reste une population française depuis longtemps déjà en proie aux faits divers – qu’ils soient délictuels ou criminels – qui ne manquera de souffrir de ce déplacement d’effectifs, policiers et militaires ne pouvant être à la fois à « la ville et au moulin ».

Non seulement, la France n’a pas les moyens de loger tout le monde et d’assurer un emploi à tous, mais par son multiculturalisme qui ne manque pas des créer des heurts et son immigration débridée, elle se retrouve en pénurie de sécurité avec toutes les conséquences dramatiques qui en découlent.

Crédit photo : marcovdz via Flickr (cc)


 

Marche antiraciste à Toulouse: 2 policiers par manifestant

Marche antiraciste à Toulouse: deux policiers par manifestant

22/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Samedi 21 mars 2015, était organisée une marche « contre tous les racismes » (vraiment tous ?) et « l’islamophobie » dans les rues, notamment, de Toulouse.

Organiser une telle manifestation la veille d’élections départementales où le FN est donné favori, c’est certainement un hasard de calendrier.
600 policiers y encadraient 300 manifestants, soit 2 policiers par manifestant.

Ce n’est pas que nous ayons glissé dans un État policier, ni que les les manifestants des associations de gauche se mirent à être aussi maltraités que ceux de la manif pour tous, c’est simplement que les mouvements antiracistes n’attirent plus foule derrière eux. Et que la préfecture a dû largement surestimer dans ses prévisions l’ampleur de cette marche.

Il faut dire aussi que la ville rose était restée sur le mauvais souvenir d’une manifestation pro-zad qui avait été accompagnée de dégradations en centre-ville. Et qu’une gauche en perte de popularité n’avait certainement pas intérêt à laisser les casseurs des mouvements d’extrême-gauche ou des cités reproduire les mêmes méfaits.

Aussi, des fouilles au corps furent effectuées, et il ne fut pas permis à ce camp du bien qui a l’habitude de tout casser d’aller manifester en centre-ville.

« Toulouse, Toulouse, métisse et populaire », ont scandé les manifestants . Ont également résonné pendant deux heures les slogans « droit de vote pour tous », « Palestine vivra, Palestine vaincra » ou « Valls, Le Pen, c’est du pareil au même ».

Jackie, 63 ans, proche d’Attac, était venue marcher pour « être aux côtés de ceux qui sont contrôlés au faciès ». Évoquant les enjeux électoraux, cette infirmière a glissé: « Peut-être que la France n’ayant pas connu la dictature a envie d’essayer avec le FN. »

Il y a des gens, on sait, par avance, qu’il ne faut pas chercher à leur expliquer que toute menace fasciste en France n’a toujours été que du théâtre comme l’a avoué Jospin à Finkielkraut dans l’émission Réplique. Il se sont construits une imagerie de résistance fantasmée – dont ils sont les héros – qui leur est plus chère que le devenir de leurs enfants.

Un grand nombre de manifestants dénonçait la polémique sur la possible interdiction du voile à l’université :

Le vêtement ne fait pas l’étudiant, pourquoi ne pas interdire aussi la barbe ou certaines tenues ?, a demandé Laïla, Française de 28 ans, et aide à domicile, voilée.

Une douzaine de manifestants avaient remonté leur foulard sur le visage prêts à en découdre. «Mais face à un tel mur, on n’est pas kamikazes», glissait l’un d’eux.

« Aucun incident, aucune arrestation », a conclu la police. Avec 2 policiers pour un manifestant, encore heureux, pouvons-nous ajouter.

Quant à la marche antiraciste à Paris, Sihame Assbague, porte parole du Collectif Stop le Contrôle au Faciès, se vante de niquer la France. Tout un programme…

Crédit photo : ANFAD via Flickr (cc)

Hommage aux victimes de Merah, ou réunion anti-FN ? (Présent 8319)

Hommage aux victimes de Merah, ou réunion anti-FN ?

21/03/2015 – TOULOUSE (NOVOpress)
Puissants détecteurs de métaux à l’entrée de la salle, service d’ordre musclé et peu amène, il fallait montrer patte blanche à l’entrée de la Halle aux Grains, à Toulouse, lieu de l’hommage aux victimes de Mohamed Merah. Tout le gratin politico-médiatique s’était donné rendez-vous dans la salle de concert toulousaine. De Bernard-Henri Lévy à Sarkozy en passant par Bernard Cazeneuve, Najat Vallaud-Belakacem ou le maire de Toulouse, qui a appelé à combattre le « nazislamisme » en oubliant de parler du simple islam très implanté dans la Ville Rose.

Hommage aux victimes de Merah, ou réunion anti-FN ? (Présent 8319)Organisée par la puissante communauté juive de Toulouse, cette soirée a permis à l’ambassadeur d’Israël de rendre un hommage appuyé à Latifa Ben Zieten, mère de l’une des premières victimes de Merah, très active dans la défense du « vivre-ensemble » et présente dans la salle au côté de BHL. L’ancien président de la République a fait le procès de l’antisémitisme, il a assuré la communauté juive de tout son amour et a essayé de la dissuader de prendre le chemin d’Israël.

Quant à Bernard Cazeneuve, il a profité de cette tribune pour justifier les restrictions à la liberté d’expression sur internet tout en plaidant pour le fameux « vivre-ensemble ». Cazeneuve et Sarkozy ont tous les deux tenu à dire que la France ne serait pas ce qu’elle est sans la présence de la communauté juive, déclenchant des applaudissements nourris dans l’assemblée.

Restait à Bernard-Henri Lévy, principal responsable du chaos libyen et de ses conséquences notamment dans le domaine de l’invasion migratoire, le soin de prononcer le mot de la fin. Serré dans un costume trop petit, le poitrail dégagé, il s’est bien gardé de parler islam ou djihadisme. Que croyez-vous qu’il dénonçât ? Le seul et unique Front national, responsable à ses yeux de tous nos maux. Le visage déformé par le fanatisme, il a sorti l’habituel florilège anti-FN et martelé sa haine du mouvement national.

Lire la suite