edward_snowden_mgn_online

Selon Edward Snowden, Facebook et Google sont des “services dangereux”

15/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
CitizenFour, c’est sous ce nom qu’un « employé gouvernemental expérimenté » a communiqué pendant plusieurs mois avec la documentariste Laura Poitras. CitizenFour, c’est Edward Snowden. Et c’est également le titre d’un film – dont voici le trailer – qui revient sur les révélations de l’ancien consultant de la NSA.

Par ailleurs, dans une récente conférence, Edward Snowden conseille vivement d’abandonner les outils qui sont « nuisibles à la vie privée ».

Il faut abandonner tous les logiciels qui sont « hostiles à la vie privée, comme par exemple Dropbox. Abandonnez Dropbox », encourage-t-il. « Même chose pour les entreprises comme Facebook ou Google. Elles font des efforts pour améliorer la sécurité de leurs programmes et deviennent meilleures qu’elles ne l’ont été mais elles ne sont toujours pas sûres. », lâche-t-il. « Ce sont des services dangereux ».

 

JihadDoigt-660x500

De la politisation des doigts

13/10/2014 – PARIS (NOVOpress) Les doigts au service d’une cause politique ? La phénomène n’est pas nouveau mais les réseaux sociaux permettent aujourd’hui d’amplifier certains signes de ralliement.

On peut notamment évoquer les trois doigts du Hamas, le 4 des islamistes ou encore le 1 de l’Etat islamique :

Certains des policiers turcs brandissaient leur index, seul. Les plus radicaux ? L’index levé, un geste traditionnel des musulmans (il représente l’unicité d’Allah), est devenu en quelques mois un symbole militant : celui des djihadistes de l’Etat islamique autoproclamé.
On ne compte plus le nombre de photos de combattants brandissant une tête tranchée ou souriant devant un corps supplicé tout en désignant le ciel de leur index. Parfois, leur pistolet fait office d’index.


Etude sur le cannabis : confirmation des dangers de la dépénalisation chez les jeunes

Etude sur le cannabis : confirmation des dangers de la dépénalisation chez les jeunes

10/10/2014 – GENEVE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Le 7 octobre a été publiée une étude sur les effets du cannabis. Cette étude a été conduite sur une période de 20 ans par le professeur Wayne Hall qui est conseiller auprès de l’OMS sur les sujets relatifs aux drogues, ce qui lui confère une autorité importante.

Il est arrivé aux conclusions suivantes : un adolescent sur six qui fume du cannabis en devient dépendant, fumer du cannabis double le risque d’être atteint de troubles psychologiques, notamment de schizophrénie. Il a constaté que les consommateurs de cannabis ont de moins bons résultats scolaires et que fumer du cannabis jeune a un impact néfaste définitif sur les capacités cérébrales du futur adulte. De plus, les chances de se tourner vers les drogues dures augmentent conséquemment.

Le professeur Hall regrette que le danger de cette substance soit souvent sous‑estimé. En effet, s’il dit qu’on ne peut mourir d’une surconsommation de cannabis, il précise bien que l’addiction qui en résulte est parfois plus difficile à vaincre que celle qui résulte de l’héroïne.

Les politiques eux‑mêmes contribuent à cacher ce danger. Barack Obama a publiquement exprimé qu’il considérait le cannabis comme moins dangereux que l’alcool. En France plusieurs élus de gauche se sont prononcés pour la dépénalisation de cette drogue.

Crédit photo : Alphakaya via Wikipédia (cc).

La faillite du numérique français à cause de cinquante ans d'UMPS – par Olivier Varvatsoulis

La faillite du numérique français à cause de cinquante ans d’UMPS

10/10/2014- PARIS (NOVOpress)
Au début du mois de septembre 2014, François Hollande s’est fendu en compagnie de Najat Belkacem de la fabuleuse promesse d’un « grand plan numérique pour l’école ». Benoit Hamon avait également annoncé victorieusement en juillet 2014 l’introduction de l’enseignement du « code informatique » dès la petite école. Fleur Pellerin avait elle aussi promis une action des pouvoirs publics en faveur d’un « cloud souverain », ainsi que l’UMP Bruno Le Maire qui s’était obligé d’ailleurs à une fastidieuse et pénible tribune en mai 2014 sur Slate. Il semble donc clair que les politiques UMPS soient depuis plusieurs mois particulièrement sensibilisés aux questions numériques et informatiques et entendraient en faire une nouvelle priorité nationale.

A y regarder de plus prè,s cependant, on est conduit à trois remarques. Tout d’abord, on a déjà connu ce genre d’annonces fracassantes qui n’ont mené à rien : en 1966 le général De Gaulle annonçait dans son style fort volontaire un vaste « plan calcul » pour la France qui devait nous conduire à l’indépendance matérielle et logicielle. Résultat :  chacun sait qu’il n’existe aujourd’hui plus de constructeurs d’ordinateurs français et que l’essentiel du parc informatique de nos entreprises et administrations est constitué de machines américaines ou asiatiques et d’un certain système d’exploitation élaboré à Redmond, USA… Certes le précédent gouvernement socialiste Ayrault a incité les administrations de l’État et des collectivités territoriales à utiliser massivement et immédiatement les systèmes et logiciels Open Source et aux codes non-propriétaires (), mais à ce jour seuls la Gendarmerie nationale et le Parlement ont réellement accompli la migration de leurs parcs informatiques respectifs vers l’Open Source, et ceci encore vers des solutions non françaises : Gendbuntu et Ubuntu sont des produits de la firme sud-africaine Canonical… Au total, les effets de manche de nos responsables UMPS font un gros flop.

Second point : ces gens-là manifestent dans leurs propos leur évidente méconnaissance du sujet et de ses fondamentaux. Le « cloud souverain » et le « cloud européen » de Fleur Pellerin et Bruno Le Maire ? Bonne idée de construire des datacenters en France et de les administrer via des entreprises françaises… Mais lorsqu’on sait que la localisation sur le territoire national ou européen n’empêche pas que ceux qui espionnent nos entreprises à des fins de domination économico-libérale mondiale nous vendent les serveurs qui vont équiper ces datacenters et que leurs services de renseignement intrusif disposent de puissants moyens d’implémenter des outils d’espionnage dans les dits serveurs et autres routeurs et switchs, à quoi sert de faire les gros bras puisque de toutes les manières nos données seront détournées à des fins d’intelligence économique et pire ? Ne vaut-il pas mieux chercher à construire nos propres matériels authentiquement sécurisés ? Ah oui… Mais, au fait ,on vient de voir qu’il n’y a plus de constructeurs français.

Lire la suite

edward_snowden_mgn_online

Edward Snowden reçoit le “prix Nobel alternatif”

28/09/2014 – PARIS (NOVOpress via Numerama)
Edward Snowden a reçu le Prix Right Livelihood, considéré comme le “off” des Prix Nobel en Suède. Une récompense qui semble embarrasser le gouvernement suédois.
Chaque année depuis 1980, le Parlement suédois accueille en décembre la remise des Prix Right Livelihood, considérés comme un “Prix Nobel alternatif”. Créé par un ancien député, le prix a “pour objectif de créer un espace où le Lauréat pourra se faire entendre”. Tous les ans, le gouvernement ouvre les portes d’une salle de presse du ministère des affaires étrangères pour qu’y soit dévoilée aux médias la liste des personnalités primées. Mais cette année, alors que l’invitation avait été confirmée il y a une semaine, les autorités suédoises ont prétexté une mesure de sécurité instaurée au 1er septembre pour justifier que les portes restent closes. La raison officieuse : elles ont appris qu’Edward Snowden faisait partie des lauréats.

Edward Snowden est aussi pressenti pour être parmi les lauréats du vrai Prix Nobel de la paix, mais il paraît très peu probable que le prix soit accordé. Ce serait toutefois amusant, quelques années après que le prix ait été accordé à Barack Obama, qui souhaite que Snowden soit poursuivi pour trahison aux Etats-Unis…

Lire l’article complet de Numerama.

anonymous

“Operation Ice Isis” : Anonymous déclare la guerre à l’Etat islamique

22/09/2014 – ETATS-UNIS (NOVOpress) L’organisation Anonymous a décidé de déclarer la guerre à l’Etat islamique, sur les réseaux sociaux.
Baptisée “Operation Ice Isis”, cette initiative vise à protéger ceux qui pourraient être menacés par les djihadistes sur le Net mais également dans le monde réel.
L’organisation Anonymous compte aussi mettre en place un certain nombre d’actions pour empêcher l’Etat islamique de diffuser sa propagande sur le Net.

Le rapport de l’agence néerlandaise sur le crash du vol MH17 ne confirme pas les “preuves” invisibles des USA

Le rapport de l’agence néerlandaise sur le crash du vol MH17 ne confirme pas les “preuves” invisibles des USA

20/09/2014 – PARIS (NOVOpress) – Il n’avait suffi que de quelques heures après la disparition tragique du vol MH17 dans l’est de l’Ukraine au président Obama pour tenir une conférence de presse et accuser– avant même toute enquête – les rebelles pro-russes dans la région d’en être les premiers responsables. Et son ambassadeur à l’ONU, Samantha Power, a fait de même devant le Conseil de sécurité des Nations unies – juste un jour après l’accident !
Ces allégations ont ensuite été utilisées comme prétexte pour justifier une série de sanctions économiques sévères contre la Russie.

Pourtant le malheureux vol MH17 vient à nouveau de disparaitre des radars, politiques et médiatiques cette fois, malgré la publication la semaine dernière du rapport de l’agence de sécurité aérienne néerlandaise (Dutch Safety Board, DSB) disponible en version intégrale et en Anglais ici.

Il faut d’emblée affirmer que ce rapport ne ment pas mais étonne par le choix de mots  sophistiqués et se perd dans une terminologie ambiguë.

C’était probablement voulu, de sorte que l’interprétation des politiques et médias puisse s’en trouver justifié.

Examinons ce rapport de plus près.

Lire la suite

web_18.09-brochettes_scalewidth_460

La web-culture au service de l’Etat islamique ?

20/09/2014 – IRAK (NOVOpress)
L’Etat islamique semble parfaitement maîtriser les codes de la web-culture, notamment pour recruter de nouveaux djihadistes.

Un selfie avec un doigt levé vers le ciel, un logo simple et efficace à la manière d’Apple, des photomontages de chat… Bienvenue dans l’univers de la “web-culture”. A quelques détails près. Les selfies ? Réalisés par des hommes barbus, brandissant leurs kalachnikovs vers le ciel. Le logo ? Présent sur le drapeau du groupe djihadiste le plus sanguinaire de ces dernières années. Les lolcats, eux, s’accompagnent de photos de décapitations.

Internet constitue donc une porte d’entrée pour rejoindre l’Etat islamique. Un constat partagé par Benjamin Ducol, doctorant à l’université de Laval (Canada) et spécialiste de la radicalisation en ligne :

“Si l’Etat islamique est si efficace sur Internet, c’est parce qu’ils ont recruté dans les pays Occidentaux. Il y a un effet de groupe des Occidentaux, qui, comme nous, passent la plupart de leur journée sur les réseaux sociaux et sur Internet. Et qui n’ont jamais changé leurs pratiques une fois sur place. Ce n’est pas tant une impulsion qui vient des membres fondateurs de l’Etat islamique”

iDiots : une critique de l’obsolescence programmée chez Apple

Via konbini.com - Big Lazy Robot, ou BLR, est une agence de création de contenu vidéo. Comme son nom l’indique, les gens qui y travaillent ont un faible pour les robots et autres machines. Que ce soit pour des publicités Audi ou bien Nike, l’agence met souvent en scène des machines humanoïdes, métaphores amusantes de notre propre existence.

Aujourd’hui, c’est pourtant le contraire d’une publicité que BLR a créé. Avec le court-métrage iDiots, l’agence met en scène une société de petits robots qui achètent tous le même smartphone…

Les robots s’amusent comme de petits fous avec les multiples fonctionnalités du téléphone (on reconnaît sur leurs écrans les selfies, Nyan Cat, une application qui fait le bruit d’un fouet lorsqu’on secoue le téléphone…). Mais peu de temps après, les robots se font brouiller les ondes de  leur nouveau jouet par une autre machine, elle aussi marquée du logo de la marque de leur smartphone. Une solution : en acheter un à nouveau.

Une charge en règle, futée et amusante contre Apple et l’obsolescence programmée. Lire aussi : Apple ralentit-elle exprès votre ancien iPhone lors de la sortie d’un nouveau modèle ? Oui, selon une nouvelle étude

Publié le
L’État Islamique déclare la guerre à Twitter et menace ses employés si des comptes sont fermés

L’État Islamique déclare la guerre à Twitter et menace ses employés si des comptes sont fermés

11/09/2014 – PARIS (NOVOpress) - Un groupe de musulmans liés à l’État Islamique menace d’assassiner des salariés de Twitter en cas de censure de leurs messages. Ils précisent que ce seront des « loups solitaires », genre Mohammed Mehra ou Menouche, qui cibleront les bureaux de cette société.

Un appel a spécialement été envoyé au siège social de Twitter en indiquant que “ l’EI amènera la guerre dans la Silicon valley”.

« Le temps est arrivé de répliquer directement au management de Twitter en attaquant ses salariés et les exécuter! Ceux qui accompliront ces missions sont des cellules dormantes.»

Le message poursuit : « Le management de Twitter doit savoir que s’il nous déclare la guerre dans le monde virtuel nous lui apporteront la guerre dans le monde réel. Chaque employé aux USA doit garder à l’esprit qu’un loup solitaire pourra désormais l’attendre en bas de chez lui. Et cela vaut aussi pour l’Europe »

Lire la suite

Affaire Snowden: La Suisse comme terre d’accueil possible de l’ex-consultant de la NSA ?

Affaire Snowden: La Suisse comme terre d’accueil possible de l’ex-consultant de la NSA ?

09/09/2014 – BERNE (via 20 Minutes)
Après La Russie, La Suisse va-t-elle être un terre d’accueil et d’exil pour l’ancien consultant de la NSA, Edward Snowden. En tout cas, la Confédération helvétique ne livrerait pas Edward Snowden aux Etats-Unis, car il n’y pas d’accord d’extradition pour motifs politiques entre les deux pays. De quoi montrer la Suisse en tout cas comme un modèle pour l’état de droit en Europe.